Si vous donnez un smartphone à votre enfant, c'est comme si vous lui donniez un gramme de cocaïne !

De Dan Auteur - Posté le 6 août 2018 à 9h27 dans Smartphones

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Le smartphone est aujourd'hui présent dans nos vies quotidiennes. Impossible pour les adultes de s'en passer. Il n'est pas rare de voir chez certains une addiction aux smartphones se développer. Celle-ci a même un nom, la nomophobie c'est-à-dire la peur de se retrouver sans smartphone.

Donner un smartphone à un enfant, c'est comme lui donner un gramme de cocaïne

Mais le phénomène de l'addiction au smartphone peut être néfaste également pour les enfants et adolescents qui savent l'utiliser comme personne. C'est d'ailleurs sur ce point qu'une spécialiste aux addictions a tenu a alerter : donner un smartphone à un enfant reviendra à lui donner une gramme de cocaïne.

En effet, la spécialiste britannique Mandy Saligari explique que l'usage du smartphone chez les enfants est à encadrer avec vigilance. Car pour eux, le téléphone peut très vite devenir une drogue :

Je dis toujours aux gens : « lorsque vous donnez à votre enfant une tablette ou un téléphone, c’est comme si vous lui donniez une bouteille de vin ou un gramme de cocaïne.

Selon la spécialiste, Snapchat ou Instagram sont des applications qui peuvent devenir addictives. Ces dernières peuvent également avoir un incidence sur la construction de la confiance en soi et entraîner chez cette population des comportements inappropriés. La raison ? Tout simplement parce que ces applications agissent sur les mêmes zones du cerveau que l'alcool et les drogues qui impactent alors les impulsions des individus.

Pour l'experte en addiction, le meilleur moyen pour aider son enfant, c'est d'avoir la possibilité de détecter le plus tôt possible une éventuelle dépendance chez son enfant afin de pouvoir lui apprendre à "s'auto-réguler sans avoir à faire la police".

Rappelons qu'une campagne pour tenter de protéger les enfants face à la surexposition des écrans a été lancée. Celle-ci est baptisée "3-6-9-12" et préconise de ne pas mettre un enfant devant la télévision avant 3 ans, devant une console de jeu avant 6 ans, d'avoir accès à Internet après l'âge de 9 ans et d'utiliser les réseaux sociaux après 12 ans.

Une erreur ?

Mots-Clés : cocainesmartphonedrogueaddictionEnfant

Source(s) : independent.co.uk

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (14)

Par savi, il y a 6 mois :

Les parents devraient vraiment mettre en pratique la campagne 3,6,9,12 ! Le smartphone, la solution de facilité !

Répondre à ce commentaire

Par SAUVER WILLY, il y a 6 mois (en réponse à savi):

Donc,,,?
Par Déduction Réciproque,,,,
AL0RS LA C0CAïNE.... C PASSi GRAVE ???

Répondre à ce commentaire

Par Transmetropolitan/Spider Jérusalem, il y a 6 mois :

D'après ces même scientifiques, les livres sont extrêmement dangereux pour les yeux, et l'être humain ne peut supporter un déplacement en train.

Répondre à ce commentaire

Par Super Salad Cake, il y a 6 mois (en réponse à Transmetropolitan/Spider Jérusalem):

ça n'a rien à voir avec ça.
Là on parle de comportement addictif des jeunes de trois à neuf ans.
La norme PEGI est déjà en place depuis longtemps pour les jeux vidéo (bien que mal connu des parents)
Mais pour les smartphones, y a rien en place, c'est uniquement aux parents d'être relativement vigilants.

Par exemple, mon neveu, trois ans, est autorisé à regarder des dessins animés pendant deux heures le dimanche. Il n'a accès à aucun équipement informatique sans accord et tutelle d'un adulte proche.

Encore une fois, c'est toujours une question de vigilance, au-delà de l'éducation.

Répondre à ce commentaire

Par Transmetropolitan/Spider Jérusalem, il y a 6 mois (en réponse à Super Salad Cake):

J'ai jamais dis le contraire.

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 6 mois :

Pas de TV avant 3 ans, alors qu'il existe des programmes qui peuvent leur apprendre des choses ... Il faut limiter c'est tout. Si un enfants de 2 ans regarde la TV 1h par semaine (attention, je parle de programme sélectionné intelligemment, pas de Gully ou autre !), ça ne me parait pas être néfaste, au contraire.
Pas de jeu vidéo avant 6 ans, idéal pour que ton gamin soit mis à l'écart dans la cours de récré. Dès 5 ans, une petite partie de Lego ou Disney Infinty, encore une fois, 1h par semaine, ça ne va pas handicaper le gamin, il va apprendre a se déplacer dans un espace en 3D, a gérer des réflexes ...
Pour internet et les réseaux sociaux, je suis plutôt d'accord, je trouve ça même plutôt un peu jeune.

Répondre à ce commentaire

Par Jamjam, il y a 6 mois (en réponse à Candlemass):

Le problème de la télé/écran avant 4 ans c'est pas tant le contenu que la solitude.

Les enfants en bas âge ont besoin de contact et de communication directe pour se développer "correctement" cela a été démontré plus d'une fois.
Avant cet âge, il faut privilégier les jeux collaboratifs entre le parent et l'enfant pour lui apprendre la communication et développer ses facultés d’interactions avec autrui.

Le problème n'est pas vraiment le contenu du programme que l'enfant regarde, mais bien que la majorité des parents d'aujourd'hui se servent des écrans pour distraire leur enfant et ne pas avoir à jouer avec lui ou s'en occuper activement.

Il suffit d'aller au restaurant pour voir le nombre de jeunes couples les yeux rivés sur leur smartphone et qui donnent une tablette ou un smartphone avec un jeu ou un dessin animé à leur gosse. Et dès qu'ils le leur enlèvent pour manger ou s'en aller, le gamin pique une crise puisque c'est son seul moyen de contrer l'ennui, il n'a pas appris à jouer et s'occuper avec autre chose, il est totalement dépendant d'un unique objet pour satisfaire ses besoins cognitifs et il devient addict à cet objet très(trop) stimulant, ce qui est dangereux pour son développement mental.

Et je ne suis pas sûr que l'argument de l'acceptation dans la cour de récréation soit très légitime ni intelligent. A mon époque (qui n'est même pas si lointaine, au contraire) peu d'enfants en maternelle ou début des primaires avaient ou parlaient de jeux vidéos. Tout ça venait plus tard, vers 8 ou 10 ans.
Si on doit se calquer sur ce que font des parents irresponsables pour faire l'éducation des nouvelles générations, on est mal barrés.

Et je ne nie absolument pas le côté très positif du jeu vidéo sur le développement mental, moi même j'ai commencé assez jeune mais, à mon sens, avant 6 ou 7 ans le ou les parents devraient toujours jouer activement avec leur enfant surtout quand il s'agit de jeu vidéo.

D'ailleurs, au delà de l'aspect interactif entre l'enfant et une autre personne, le fait de devoir passer la manette ou le clavier à quelqu'un de manière équitable apprend à l'enfant à savoir faire des pauses, partager le jeu, avoir un contrôle sur ses envies, ne pas avoir le monopole de l'activité amusante...

Bien sûr pour internet, c'est une toute autre histoire et là, ce qui importe le plus à mon avis encore plus que l'âge de l'enfant, c'est son éducation et sa culture. Il doit savoir discerner le vrai du faux, comprendre internet et son fonctionnement, comprendre ce sur quoi il va tomber.
Et pour ça, il faut une certaine maturité que certains enfants ont déjà à 7 ans et que d'autres n'ont pas avant 15 ans et que d'autres encore n'auront jamais de leur vie...

Répondre à ce commentaire

Par Jamjam, il y a 6 mois (en réponse à Jamjam):

Et quand je parle de gamin au restaurant, je parle d'enfants de parfois moins de 2 ans !
Ça a pas 3 ans et ça a déjà les yeux et le cou niqués par un smartphone au restaurant, il est beau l'avenir...

Quand j'avais 10 ans et que je m’ennuyais au resto, je sortais un calepin et je dessinais.
Aujourd'hui les gosses à 3 ans qui s'ennuient au resto sortent leur tablette perso et jouent à candy crush.... Bordel...

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 6 mois (en réponse à Jamjam):

Je suis globalement d'accord avec toi, mon fils à bientôt 6 ans, et il fait partis de ceux qui dessinent au restaurant :)
J'insiste juste sur ce que je considère important dans mon commentaire. Tous les dimanches, je passe environ 1h avec mon fils à jouer à un jeu vidéo. Il a aussi un film d'animation une fois par semaine. Ma fille de 2 ans 1/2, je lui mets quelques comptines à la TV de temps en temps, pas plus d'une heure par semaine. Le reste du temps, ils jouent ensemble, ou avec d'autres enfants, et ils adorent les livres et dessiner. Selon moi, les écrans font aujourd'hui tellement partie de notre monde, qu'ils font aussi partie de l'éducation des enfants et leur apportent une culture, à condition bien sûr de bien maitriser le temps passé devant.

Répondre à ce commentaire

Par Surt, il y a 6 mois (en réponse à Jamjam):

Pour l'aspect jeux vidéo, on parle juste de ne pas laisser l'enfant seul devant un jeu vidéo avant 6 ans.
Si t'es à côté de lui (et que tu interagies avec lui) ou mieux, que tu joues avec lui sur un jeu vidéo ce n'est pas un probleme avant 6 ans (bon dans la limite des normes pegi et d'un temps de jeu raisonnable)

Répondre à ce commentaire

Par leTrouDu, il y a 6 mois :

''fouteuse

Répondre à ce commentaire

Par AutrucheMagique, il y a 6 mois :

Enfin je préfère encore lui filer mon tél à mon et garder la cocaïne pour mon pif,vue le prix du produit :/.

Répondre à ce commentaire

Par JeanJacques, il y a 6 mois :

A prendre avec des pincettes, Mandy Saligari possède une clinique pour ce genre de truc. Donc c'est plus la gestionnaire qui parle. A voir si elle a publié des études et qui sont passées aux peer-reviews.

Répondre à ce commentaire

Par Charly, il y a 6 mois :

Toujours des risque pour les enfants,moi je pense que sa les rend plus malin grâce au vidéo de YouTube ou des mini jeu interactif etc...
Sans compter le faite de trouver des moyens de vous dérobé le téléphone et votre carte bancaire.
Par contre la comparaison cocaïne et technologies dans le même sac bof pas sur

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Resident Evil 2 : un excellent remake venu d'entre les morts

Resident Evil 2

Il y a 7 heures

Note : 8,75
Mutant Year Zero : Road To Eden, un X-COM like qui en a dans le ventre

Mutant Year Zero : Road To Eden

Il y a 4 jours

Note : 8
Test Anker SoundCore Flare : une enceinte Bluetooth 360 degrés

anker SoundCore Flare

Il y a 3 semaines

Note : 8