Rechercher Annuler

Terminator : le fameux "I'll be back" d'Arnold Schwarzenegger a bien failli ne pas voir le jour

De Mélanie - Posté le 22 mai 2023 à 21h11 dans Cinéma

Arnold Schwarzenegger ne cesse de se réinventer. Mister Univers pendant plusieurs années, véritable icône du cinéma d'action, gouverneur de Californie... Visiblement étranger au concept de retraite, l'acteur sera bientôt la tête d'affiche de Fubar, une série Netflix qui sera diffusée à partir du le 25 mai. L'occasion pour la star de revenir sur le tournant de a carrière au cinéma, à savoir le rôle du méchant dans Terminator, où il prononce la phrase culte "I'll be back", c'est-à-dire "Je reviendrai" en VF. Une réplique qui a bien failli ne jamais voir le jour !

le "i'll be back" de terminator, un accident ?

Conan le Barbare, TerminatorPredator dans les 80's, puis Total RecallRunning Man ou encore Terminator 2 dans les 90's : ces deux décennies font d'Arnold Schwarzenegger un incontournable du cinéma d'action musclé. Enchaînant les succès, le comédien parvient à échapper à l'étiquette du cyborg tueur qui aurait pu lui coller à la peau après le chef d'oeuvre de James Cameron. Alternant avec des comédies et des parodies, l'acteur se diversifie. Et il continue à le faire encore aujourd'hui, alors qu'il sera la star de Fubar, sa toute première série télévisée bientôt disponible sur Netflix. 

Terminator

À cette occasion, Arnold Schwarzenegger est revenu sur l'ensemble de sa carrière avec nos confrères du Hollywood Reporter. L'occasion pour la star de dévoiler une anecdote au sujet de l'origine de sa phrase iconique dans la peau du Terminator, "I'll be back". Une fameuse réplique, que le champion autrichien de culturisme se refusait d'abord à prononcer, la trouvant ridicule ! Ce n'est qu'à force de persuasion que le réalisateur est parvenu à lui faire dire, avec le résultat que l'on connaît aujourd'hui...

The Hollywood Reporter : La dernière chose que souhaitent la plupart des acteurs, c'est d'être associés à des slogans qui les suivent partout. Pourtant, vous avez adopté le vôtre. Que signifie pour vous une phrase comme "I'll be back" ("Je reviendrai" en VF) ?

Arnold Schwarzenegger : Je pense que c'était un accident. Jim Cameron [le réalisateur de Terminator] et moi-même étions en train de débattre de la façon de dire cette phrase, car je n'étais pas à l'aise avec la contraction "I'll". J'ai dit : "Je pense que c'est plus fort de dire : "I will". "Cameron m'a répondu : "C'est toi le scénariste maintenant ? Ce n'est qu'un mot. Ne me dis pas comment écrire. Je ne te dis pas comment jouer." J'ai répondu : "Tu me dis comment jouer à chaque minute ! De quoi tu parles ?!"

Terminator

Alors il m'a dit : "Arnold, tu penses que ça a l'air bizarre. Ce n'est pas le cas. Ce qui est génial, c'est que tu parles différemment de moi ou de Charlie. C'est ce qui fait que ça marche. Alors dis-le dix fois. Dis-le de différentes façons. Je vais continuer à faire tourner la caméra. Ensuite, nous en choisirons une." Alors ils l'installent, et je dis : "(platement) I'll be back... (joyeux) I'll be back ! ... (guttural) I'll beeee baaaack..." C'était stupide. Le film sort. Je suis à Central Park. Un type s'approche et me dit : "Dites la réplique !" ... Il y a quelques jours, j'étais en train de skier à Aspen, et le concierge est venu me demander de dire la réplique. C'est ainsi que tout a commencé et que tout s'est terminé. C'est fou.

Terminator

Malgré son amour certain pour la franchise et son rôle de cyborg, l'acteur a également affirmé à nos confrères qu'il n'apparaîtras plus dans les films de la saga Terminator après avoir joué dans Dark Fate en 2019.

La franchise n'est pas terminée. Mais moi j'ai terminé. J'ai reçu le message haut et fort, que le public veut passer à autre chose en ce qui concerne The Terminator . Quelqu'un doit trouver une idée géniale pour la suite. Je regarderais toujours ces films avec beaucoup d'affection. Les trois premiers étaient super. Le numéro cinq Genisys et le numéro six Dark Fate n'ont pas eu le succès escompté en ce qui me concerne. Nous le savions à l'avance parce qu'ils n'étaient tout simplement pas bien écrits

La saga sera donc de retour, mais sans Arnold Schwarzenegger... Qui vogue vers de nouveaux horizons !

Une erreur ?

Mots-Clés : terminatorarnold schwarzeneggerrépliqueculteJames Cameron

Par Mélanie

Hello, c’est Mélanie. J’écris des articles chez Hitek depuis août 2022. Diplômée d’un Master en Cinéma (dont il me reste un mémoire sur Pirates des Caraïbes), je suis passionnée de films et de comics (les X-Men des 90’s, Jim Starlin, Crisis on Infinite Earths).

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)
photo de profil de <strong>Berlioz</strong>

Par Berlioz, il y a 1 an :

c'est fou comme la plupart des répliques cultes du cinéma ont failli ne jamais exister

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Papy_Mougeot</strong>

Par Papy_Mougeot, il y a 1 an :

Mais c'est toujours pareil...
Genysis avait une bonne idée, la transformation de Skynet dans un environnement moderne, c'est logique.
MAIS QUEL INTÉRÊT pour Skynet de transformer John Connor ? J'arrive presque à accepter le Papy T800 mais ça, c'est inutile.

Et Dark Fate... ben scène d'ouverture, Skynet a atteint son objectif, le grand commandant des humains meurt. Résultat de cette victoire ? Ben Skynet perd dans le futur quand même, car une autre personne a pris sa place et arrive au même résultat. Donc la grande quête pour protéger le futur de l'humanité est réduite à simplement voyager dans le passé pour sauver UNE personne. Donc déjà rien que le début du film (c'est quoi, les deux 1res minutes ?) détruit tous les enjeux de la saga. Et après, le T800 papa qui essaye de se racheter auprès de Sarah...

Et de toute façon... c'est pas un peu idiot d'expliquer que les T800 ont tous le même aspect de Schwarzy déjà ? Dans ce cas, pas besoin de chiens pour détecter les Terminator à l'entrée des camps d'humains, faut juste un trombinoscope !!!

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Pitou</strong>

Par Pitou, il y a 1 an (en réponse à Papy_Mougeot):

C’est vrai que c’est peut-être difficile de comprendre l’histoire parfois, quand c’est trop poussé.

Genysis : John est le chef et le cerveau de la Resistance. Ils ont échoué à le tuer à leur époque puis dans le passé. Tu ne vois pas la logique à le convertir dans le camp adverse?

Dark Fate : Fait suite à T2. Les Connor détruisent Skynet dans l’oeuf, fini, kapout, ils ont réussi, la guerre est fini, la saga aussi, on ne peut plus faire de suite, en terminant sur la victoire des Connor. Le T800 qui reste arrive trop tard pour tuer John, mais n’a de toute façon plus aucune incidence sur l’avenir, qu’il vive ou non, ils ont déjà gagné cette guerre.

(Le problème de T3 et T4 c’etait qu’au final, ça rendait le génial T2 presque anecdotique : ils ont juste repoussés la guerre de quelques années. Tout ça pour ça.)

Dans l’avenir justement, quelqu’un d’autre crée une AUTRE IA, qui a son tour se révolte contre les humains, qui perd la guerre, qui découvre le voyage dans le temps et qui veut tuer le leader avant sa prise de position. Même schéma de départ, c’est clairement un film introductif, probablement pour explorer d’autres stratégies de guerre par la suite sans rendre moins important la saga Connor T1-T2. C’etait nul, mais j’aurais été curieux de voir ça tout de même.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.