Rechercher Annuler

The Suicide Squad : cette fin beaucoup plus trash que vous ne verrez jamais

De Robin Stalin - Posté le 18 octobre 2021 à 14h31 dans Cinéma

Dixième film de l'univers cinématographique de DC, The Suicide Squad est la suite indépendante du film (presque) éponyme sorti en 2016. Ce dernier, réalisé par David Ayer, avait connu un gros succès au box office, mais avait paradoxalement essuyé des critiques très négatives, si bien qu'imaginer la sortie d'une suite paraissait tout simplement improbable. Mais le réalisateur James Gunn a tenté de relever le défi avec succès, bien aidé par un scénario et par un ton à la fois beaucoup plus osé et décalé. Et si le film se termine sur une note globalement positive, celle-ci aurait pu se révéler bien plus trash. 

Une mission vraiment suicide pour la Suicide Squad

L'un des (nombreux) reproches qui avaient été faits au Suicide Squad de 2016 mené par Will Smith (Deadshot) et Margot Robbie (Harley Quinn) était son scénario finalement très lisse, au cours duquel il était difficile pour le spectateur de ressentir la présence d'un quelconque enjeu, d'un réel danger. Car si on ne demandait pas au long-métrage de nous plonger dans un massacre gratuit, appeler un groupe d'anti-héros "Escouade Suicide" alors que presque tous les membres survivent, ça fait un peu tâche. D'autant plus que ces "anti-héros" n'en n'ont que le nom, mais jamais les traits.

En juillet 2021, The Suicide Squad a nettement corrigé le tir, avec une tripotée de morts toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Rassurez-vous, on ne vous révélera pas qui meurt et qui survit, mais le casting de personnages ne ressort en tout cas pas indemne de son périple sur l'île de Corto Malese. Si Margot Robbie a réussi à se frayer un chemin depuis le premier film pour reprendre son rôle d'Harley Quinn, elle est cette fois rejointe par de grands noms comme John Cena (Peacemaker) et son super costume, ou encore Idris Elba (Bloodsport). Mais une actrice en particulier a réussi à tirer son épingle du jeu dans le rôle de Ratcatcher 2, Daniela Melchior. 

Ratcatcher 2 au cœur d'une fin bien plus sombre (spoilers !)

Bon, on a fait en sorte de rester très évasifs jusque-là, mais on va être obligé de spoiler un aspect précis du film à partir de maintenant.

Le personnage de Ratcatcher 2, donc, a réussi à se démarquer de ses compères grâce à une interprétation touchante de son actrice, apportant un peu d'émotion (voire de douceur ?) dans ce film déjanté. Mais si, dans la version définitive du scénario, elle fait partie des rares survivantes de la Suicide Squad, elle devait initialement connaitre un destin bien plus tragique, et surtout beaucoup plus gore.

À la toute fin du film, Ratcatcher 2 s'emparait des informations concernant le projet Starfish. Elle s'était infiltrée dans Jotunheim et en repartait avec tout le dossier compromettant sans que le reste du groupe ne le sache. Puis Amanda Waller faisait exploser sa tête avec le collier explosif après que tout le monde soit retourné en prison. À ce moment, Harley tente alors de parler à Bloodsport, mais Bloodsport perd ses nerfs parce qu'il a établi une connexion profonde avec Ratcatcher 2, qui était devenue un peu comme sa fille.

Donc il perd ses nerfs, et Harley essaye à sa manière tordue et bizarre d'aider Bloodsport à passer à autre chose. Mais Bloodsport finit par tirer une balle combustible dans le cœur d'Amanda Waller et menace de la faire exploser. C'était un peu compliqué, mais c'était quelque chose dans ce goût-là. Enfin, il ne lui tirait pas dans le cœur mais juste en dessous, avec une balle explosive, comme on voit Peacemaker en utiliser plus tôt dans le film. Elle se retrouvait contrainte de faire ce que Bloodsport lui disait de faire. James Gunn

Vous l'aurez compris, on est passé à ça (imaginez que je fais un signe avec la main là) d'une mort supplémentaire qui promettait, par-dessus le marché, d'être particulièrement gore. Une scène qui, si elle aurait correspondu au ton général du film, était en contradiction totale avec le message que voulais faire passer le réalisateur.

C'était trop sombre pour moi. C'était juste trop sombre, ça ne marchait pas. Ça ne racontait pas l'histoire que je voulais raconter, qui est plus centrée sur le voyage émotionnel de chaque personnage. Pour moi, la fin du film avec Bloodsport qui caresse le chat, c'est la fin parfaite." James Gunn

Et vous, que pensez-vous du choix de James Gunn ? Auriez-vous préféré une fin plus trash en accord avec le ton général de The Suicide Squad

Une erreur ?

Mots-Clés : The Suicide SquadRatcatcher 2James GunnAmanda Wallerharley quinnfin trashfin alternative

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par JoeLeRigolo, il y a 1 mois :

C'était osé, dommage que James Gunn ne soit pas allé au bout de son idée !

Répondre à ce commentaire

Par Monsieur AS, il y a 1 mois via l'application Hitek :

D’un autre côté, dans la suicide squad des comics ....la team de base change pas bcp non plus ! On prends des nouveaux et on les dégomme ....mais les tauliers restent !

Répondre à ce commentaire

Par anto, il y a 1 mois :

ça n'aurait pas sauvé le reste du film qui est bof bof !

Répondre à ce commentaire

Par Simple, il y a 1 mois :

"Pour moi, la fin du film avec Bloodsport qui caresse le chat, c'est la fin parfaite."

"rat" pas "chat".

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.