Ubisoft ne compte pas laisser tomber les fins ouvertes

De GomeWars Auteur - Posté le 5 juillet 2018 à 15h48 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Autrefois, un jeu se terminait avec l'arrivée des crédits. Ce défilement particulier qui honore les personnes ayant rendu cette oeuvre possible marquait la fin de l'aventure. Désormais, les jeux ne se limitent plus à une trame simple mais efficace, mais à des fins ouvertes. Un concept auquel tient Ubisoft et que l'éditeur compte garder. 

Une volonté de "ne pas donner des expériences finies"

Dans une interview en interne publiée sur le blog de l'éditeur, Lionel Raynaud, vice-président de la création chez Ubisoft, est revenu sur les lignes directrices données pour le développement ainsi que la volonté de laisser les fins ouvertes : 

"Ce qui nous motive, c'est la volonté de ne pas donner des expériences finies. Auparavant, vous aviez cette idée d'un conflit, et de sa résolution, et alors c'est fini, vous avez tué le méchant par exemple. Nous avons construit une Némésis forte et le but du jeu c'est de la tuer ou libérez le pays, ça, nous l'avons fait plusieurs fois dans nos jeux. Mais lorsque vous avez réussi, vous devez quitter le jeu, puisqu'il n'y a plus rien à faire. L'objectif c'était de briser ce principe et dire que vous serez le héros d'une région ou de populations un certains nombre de fois, pas une seule fois. Et si vous vous débarrassez d'un dictateur ou d'un oppresseur, quelque chose d'autre va arriver dans ce monde, et vous aurez un nouvel objectif."

Les fins ouvertes sont bénéfiques pour les joueurs, mais également les éditeurs/développeurs. Et pour cause, ils permettent d'enrichir le contenu du jeu, par le biais de DLCs et de contenus additionnels. Un format économique viable qui, dans le cadre de séries telles qu'Assassin's Creed ou Far Cry, a fait ses preuves. Excepté pour Far Cry 5, dont la fin tombe à côté de ce principe. Toutefois, Assassin's Creed Origins l'aura prouvé via ses deux DLCs, le contenu additionnel peut être satisfaisant sans pour autant être obligatoire pour qu'un jeu soit complet. 

Bien évidemment, les fins ouvertes peuvent également laisser une porte ouverte à divers abus et des DLCs à gogo, motivés par l'attrait du gain. Là encore, la réussite de l'opération dépend de l'éditeur et des développeurs. Les fins ouvertes ont des bons et des mauvais côtés. Ce qui suit cette fin ne dépend plus des joueurs, ces derniers ne pouvant qu'attendre et espérer pour le mieux. Maintenant, c'est à Ubisoft de prouver que cette volonté est bien réelle et que l'expérience de jeu est prioritaire sur les résultats financiers. 

Chargement du sondage, veuillez patienter. Les sondages sont pour le moment indisponibles sur l'application smartphone d'Hitek.

Une erreur ?

Mots-Clés : fins ouvertesubisoftDLC

Source(s) : Jeuxvideo.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (12)

Par Guiguiche, il y a 3 mois :

Je suis content à l'idée de continuer à jouer mais ça va dans le sens des DLCs et des dérives...

Répondre à ce commentaire

Par DavidLaFargePokémon, il y a 3 mois (en réponse à Guiguiche):

Je suis exactement d'accord avec toi! si c'est pour nous faire des milliers de DLC non merci... Après si le jeux ''calcul" un nouvelle ennemie (ou autres) sans avoir à payer 20€ pour ajouter 15 min de gameplay je suis ok

Répondre à ce commentaire

Par Hypnozz, il y a 3 mois :

Une façon de justifier le fait qu'ils ne finissent par leurs jeux xD

Répondre à ce commentaire

Par Junna, il y a 3 mois :

Franchement ils ont pas honte, d'abord on élimine l'histoire dans le présent en disant que le joueur doit avoir un maximum de liberté, exit les relations entre jeux et là pas de fin pour pouvoir faire payer le joueur ?! Sachant que pour Assassin ils en sortent un par an. Ils prennent vraiment les gens pour des pigeons là. Money money money...

Répondre à ce commentaire

Par Thelo, il y a 3 mois :

Je sais pas, je pense que je préférerais quitter un jeu sur une fin memorable plutôt que par lassitude. Faudrait pas nous tenir la carotte avec des quêtes FedEx dont eux seuls en ont le secret dans des dlc hors de prix.
Dans un modèle mmo ça marche mais pour un jeu solo je suis sceptique.

Répondre à ce commentaire

Par Steph, il y a 3 mois :

Je ne comprends pas certains qui râlent... Vous si vous travaillez, vous voulez bien un salaire à la fin du mois... Pourquoi cela ne serait pas pareil avec des Devs de jeux? C'est pourtant un métier comme un autre dans une entreprise comme une autre qui a des rentrées et des dépenses d'argent comme les autres... voyez-vous ?

Répondre à ce commentaire

Par Cosa, il y a 3 mois :

M'voyez tu veux dire ?

Répondre à ce commentaire

Par Truc.Bidule, il y a 3 mois :

C'est vrai qu'avant ça les devs de jeux ne touchaient pas de salaires -_-
Ce qu'il faut pas lire comme conneries parfois.

Répondre à ce commentaire

Par grunge, il y a 3 mois :

Ha! On tiens un champion du monde.

Donc puisqu' il faut un salaire ont peut bien saloper le boulot quoi.
Un peu comme les compagnons du devoir qui maitnenant apprene qu' il faut faire du boulot de merde qui se refait tout les 5 ans parce que c'est ça la croissance economique.

Et ben c'est bien.On est bien la.

Répondre à ce commentaire

Par Dendrobate, il y a 3 mois :

Et Aaron Keener on en parle ? Non parceque la si on le voit pas dans Division 2 c'est juste une blague !

Répondre à ce commentaire

Par Kratoar, il y a 3 mois :

S'ils voulaient vraiment trouver une bonne idée, qui apporterait une profondeur concrète au jeu, ce serait la reconstruction. Parce que, au cours de nos quêtes, on tue en général beaucoup de gens, on détruit des monuments, des habitations et des zones commerciales. On pourrait proposer une fin responsable qui pousserait les gens à reconstruire ce qu'ils ont détruit en faisant en sorte que les actions en cours de jeu aient un réel impact sur des NPC importants et des zones du jeu, pour permettre un état des lieux concret à la fin. Mais bon, ce serait plus pour des RPG pointus que ce serait intéressant.
Tant qu'à avoir une histoire, créer une oeuvre, autant faire passer un message fort avec un vrai antagoniste, un début et une fin avec un grand combat final. Et ensuite, arriver avec un second message et un autre type de jeu, un autre type de gameplay et d'autres mécaniques de scénario qui permettent de se ré-orienter vers une simulation politico-économique, même si ça peut être par le biais de quelques dagues bien placées de temps en temps :)

Répondre à ce commentaire

Par Heartness, il y a 3 mois :

Je suis déçu de voir que la qualité de Origines et de nombreux autres jeux d'Ubisoft comme R6/for Honor n'a toujours pas réussi à leur enlever l'étiquette que certains ont décidé de leur coller de façon définitive sur le front... Comme quoi, on a tendance à catégoriser très rapidement mais on a plus de mal à faire l'inverse, c'est dommage >,< Moi je les aime bien Ubi !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Note 9, le plus puissant des Galaxy Note : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Note 9

Il y a 2 semaines

Note : 9,2
Test Honor 10, un smartphone 18:9 très proche du Mate 10 : fiche technique, prix et date de sortie

Honor 10

Il y a 2 semaines

Note : 8,8
Test FIFA 19 : le spectacle avant tout

fifa 19

Il y a 2 semaines

Note : 7,5