Rechercher Annuler

Espionnage : attention, vos ampoules pourraient servir à vous espionner

De Guillaume Chagot - Posté le 21 septembre 2021 à 11h37 dans Science

Depuis des temps immémoriaux, les humains cherchent à espionner leurs prochains. Impersonification, écoutes à proximité, documents dérobés, les méthodes ont évolué avec les siècles. Un domaine qui a su s'adapter aux avancées technologiques pour devenir toujours plus performantes. Et après les téléphones et autres micros, voilà que les ampoules électriques pourraient également servir à vous espionner. 

l'espionnage 2.0

L'année dernière, une équipe de chercheurs israéliens de l’université Ben-Gourion du Néguev et de l’institut Weizmann des Sciences a publié en ligne une étude selon laquelle les ampoules électriques allumées peuvent servir de mouchards. Ainsi, plus besoin de poser des micros dans les pièces, les ampoules suffisent. Une technique baptisée Lamphone qui consiste à capter les micro-vibrations des ampoules et les changements induits dans les angles et les émissions de lumière qui sont captés (qui sont de l’ordre du millidegré). 

A l'aide d'un capteur électro-optique, l'intéressé capte un signal optique qui finit analysé par un algorithme afin d'isoler les vibrations pour les traduire en sons, et ce en temps réel. Une technique capable de mettre de côté les bruits parasites et qui peut même isoler plusieurs signaux acoustiques différents compilés sur un même fichier audio diffusé par une enceinte. Une technique qui se base sur les travaux menés par une équipe du Massachussetts Institute of Technology qui était parvenu à reconstituer tant des conversations que des musiques en filmant les micro-vibrations provoquées sur des plantes ou encore un paquet de chips.

Afin de proposer un résultat concret, l'équipe de chercheurs israéliens a mené une petite expérience en se servant de trois télescopes de lentilles de 10, 20 et 35 cm. Postés sur une passerelle piétonne à 25 mètres de distance de la cible, les télescopes étaient orientés vers un bureau situé au troisième étage d’un immeuble, la lumière allumée, mais les rideaux baissés. L'un après l'autre, les télescopes ont été équipés d’un même capteur électro-optique Thorlabs. Un capteur dont la photodiode convertit un signal lumineux en un signal électrique. Une expérience concrète et réussie puisque trois musiques écoutées dans le bureau, mais inaudible en dehors, ont pu être recrées à partir des micro-vibrations. 

Par le biais de leurs analyses, les chercheurs ont réussi à reconstituer des versions à approximative mais proches des chansons "Clocks" de Radiohead et "Let it be" des Beatles et d'une citation de Donald Trump dans laquelle on peut entendre distinctement "We will make America great again". Une technique prometteuse qui pourrait bien être utilisée à travers le monde pour espionner des victimes inconscientes de ce qui se trame. Et pour cause, il suffit simplement d'avoir accès à l'ampoule d'une pièce pour y entendre les conversations qui y sont tenues. Il est fort probable que certains décident de vivre dans le noir pendant quelques temps. 

Une erreur ?

Mots-Clés : EtuderechercheampouleelectriqueScienceespionnagevibrationsalgorithme

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par tetard, il y a 1 mois :

Quand ils vont réaliser qu'ils entendent le générique de Pat Patrouille en boucle pendant 8h, y a moyen qu'ils changent de cible

Répondre à ce commentaire

Par eloise, il y a 1 mois :

un titre bien racoleur pour parler d'espionnage industriel ou politique, le commun des mortels s'en balance

Répondre à ce commentaire

Par X, il y a 1 mois :

Et pour rendre le monde meilleur, utilise-t-on vraiment la R&D à son plein potentiel ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.