Rechercher Annuler

7 endroits aussi sublimes qu'hostiles sur Terre

De Olivier Ghezal - Posté le 24 février 2021 à 17h34 dans Science

La planète Terre recèle de multiples trésors dont certains nécessitent bien du courage pour y accéder. Après avoir passé en revue quelques uns des endroits les plus dangereux, nous nous intéressons aujourd'hui à différents lieux hostiles et magnifiques. Volcans, chutes d'eau, grottes sont autant de destinations qui présentent des caractéristiques bien spécifiques comme une température très élevée, une certaine composition chimique ou de simples phénomènes naturels. La beauté se trouve dans la nature, tout comme l'hostilité.

les champs phlégréens 

Région volcanique située dans le golfe de Pouzzoles, au sud-ouest de Naples, elle tire son nom du grec et signifie "champs brûlants". Les champs appartiennent à un cratère de type caldeira, c'est à dire formé après qu'une grande quantité de magma ait été relâchée par un volcan.

Le site est déjà entré éruption plusieurs fois et l'on peut y observer un phénomène naturel assez effrayant : les fumerolles. Elles se traduisent par l'apparition de volutes de souffre en surface, des entailles dans le sol dégageant gaz et vapeur.

le lac natron

Situé en Tanzanie, il s'agit d'un lac salé alcalin et endoréique - ne se déversant dans aucune mer et retenant ses eaux dans une cuvette close - composé en grande quantité de bicarbonate de soude. Il tire d'ailleurs son nom de l'un de ses composés chimiques, le natron. Particulièrement inhospitalier, ce lac abrite des eaux couleur rouge vif.

Ce phénomène est dû à la présence de cyanobactéries, communément appelées "algues bleues" dont les flamants tirent leur couleur rose. Les eaux du lac ont un PH très proche de celui de l'ammoniac, avec une température pouvant monter jusqu'à 50 degrés. Le lac a même été témoin d'un événement surréaliste : des cadavres d'animaux momifiés, donnant l'impression d'avoir été pétrifiés vivants ! Les cadavres de ces derniers ont été rongés par le sel puis conservés grâce au natron, qui faisait office "d'agent conservateur à momies" dans l'Egypte Antique.

les blood falls

Ces "Cascades de sang" ont été découvertes en 1911 par le géologue Thomas Griffith Taylor. A l'origine, on attribuait cette couleur à la présence d'algues dans les eaux. Cependant, il a été montré par des scientifiques de l'université d'Alaska qu'il s'agissait en fait d'eaux salées contenant du fer qui se sont infiltrées dans la glace. Une fois en contact avec l'air chargé d'oxygène, l'élément prend la couleur rouge.

Dans le glacier Taylor (qui tire son nom du géologue), il existe un écosystème unique et isolé du reste du monde. En effet, les eaux alimentant les Cascades de sang sont très anciennes. Les microbes présents à l'intérieur résistent à la salinité, la pression et les températures négatives.

le volcan kawah ijen

Le Kawah Ijen est un volcan explosif actif situé sur l'île de Java en Indonésie. En javanais, son nom signifie "Cratère vert". Il est la définition parfaite de l'alliance de la beauté et de la dangerosité. En effet, ce volcan abrite le lac le plus acide au monde, capable de produire des flammes bleues visibles par toute personne assez courageuse pour s'y aventurer de nuit.

Son eau est extrêmement corrosive, ce qui s'explique par la présence de chlorure d'hydrogène qui laissent échapper des gaz sulfurés. Ce phénomène est à l'origine de l'apparition de flammes bleues, une fois les gaz en contact avec l'air.

Lorsque ces gaz se condensent, ils forment une sorte de "lave bleue", une vague de souffre liquide. Malheureusement, ce lac est aussi une mine active de souffre dans laquelle les mineurs s'exposent à de graves dangers, faute de protections adéquates.

La grotte des cristaux de naica

Situé au Mexique, cette grotte est réputée pour abriter les plus grands cristaux de la planète. Elle est la grotte principale de la Mine de Naica, située sur une ancienne faille et chauffée par une chambre de magma. En outre, ses eaux souterraines sont composées d'éléments chimiques qui, en grande quantité, favorisent une croissance minérale exceptionnelle. 

Si la grotte s'apparente à un paysage fantastique, elle n'en reste pas moins très hostile : la température y avoisine les 50 degrés, pour un taux d'humidité de 100%. Cette chaleur a permis à certains éléments - parmi lesquels le souffre et le calcium - de faire naître de magnifiques cristaux de gypse. Sans équipement adapté, un humain ne peut y rester plus de 10 minutes.

le lac maracaibo

Il est situé dans l'ouest du Venezuela et relié à la Mer des Caraïbes par le détroit de Maracaibo. La particularité de cet endroit ? Le point de rencontre entre le fleuve Catacumbo et le lac Maracaibo est la zone la plus frappée par la foudre de la planète. Les chiffres sont sans appel : le sol y est foudroyé 140 à 160 nuits par an pendant environ 10 heures, au rythme impressionnant de 280 éclairs toutes les heures. Ce phénomène a d'ailleurs été renommé foudre de Catacumbo.

Il pourrait s'expliquer par une accumulation de méthane ionisé, ce qui provoque un accroissement des charges au sol favorisant le déclenchement des éclairs. Autre hypothèse : des vents chauds en provenance des Caraïbes seraient enfermés dans le lac, et confrontés à l'air froid des Andes. Un cocktail idéal pour former des nuages orageux. Il semblerait que cet endroit précis de la Terre en réunisse les conditions nécessaires.

le grand prismatic spring

Située dans le parc naturel de Yellowstone aux Etats-Unis, cette source chaude arbore une jolie couleur arc-en-ciel, avec une majorité d'azur. Au centre, l'eau atteint 87 degrés. Vous pouvez dire adieu à votre baignade !  

Quelques formes de vie microscopiques parviennent néanmoins à survivre une fois plus éloignées du centre, comme les bactéries Synechococcus, responsables de la couleur jaune. Un paradis pour les yeux, mais un véritable enfer pour quiconque s'y aventurerait d'un peu trop près.

Une erreur ?

Mots-Clés : Endroits hostiles TerreEndroits hostiles planèteLieux hostilesLieux dangereuxEndroits hostiles magnifiquesCatacumboGrand Prismatic SpringGrotte de NaicaKawah IjenBlood Fallslac natronChamps Phlégréens

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par Mugiwara, il y a 8 mois :

"le sol y est foudroyé 140 à 160 nuits par an pendant environ 10 heures, au rythme impressionnant de 280 éclairs toutes les heures. Ce phénomène a d'ailleurs été renommé foudre de Catacumbo." Ener likes this post.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.