Airbus planche sur un véhicule volant pour cette année

De Tania Auteur - Posté le 24 janvier 2017 à 11h38 dans High-tech

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

C’est l’équipe Vahana du groupe Airbus appelée A3 qui retient notre attention aujourd’hui. En effet, cette dernière a pour projet de faire voler un véhicule automatisé d’ici la fin de l’année 2017. Le sujet à également été présenté par CBS News le 17 janvier 2017.  

Airbus planifie le test du prototype de la voiture volante 

La mobilité aérienne : un sujet à suivre de près en 2017

Le CEO Rodin Lyasoff et l’exécutant Zach Lovering ainsi que leur équipe s’attèlent en ce moment au projet Vahana, un véhicule volant totalement automatisé, pour l’instant destiné à un passager unique et au transport de marchandises. 

Les premiers tests pour le projet Vahana par la compagnie A3 sont prévus pour fin 2017 et semblent bien réalisables : "C’est l’un des plus gros défis et nous prenons la résolution de le terminer le plus tôt possible." Le système s’opérerait via une application smartphone, un peu à la manière d’un Uber, Lyasoff estimant que la demande globale pour ce type de véhicule se calculerait par millions. Le but étant aussi de répondre à un maximum de demandes, et de révolutionner le traffic urbain pour des millions de personnes. Pas de pilotage donc, une réservation via nos bons vieux smartphones, "d’un point A à un point B". Et au moindre "souci" aérien? La « voiture » déploiera un parachute balistique.

En utilisant cette partie du "ciel libre" (schéma ci-dessous) on pourrait trouver une solution qui remédierait au problème du traffic urbain terrestre beaucoup trop dense. Des métropoles à plus de 10 millions d’habitants sont confrontées à de réels problèmes économiques rien que pour l’entretien des routes, comme à Sao Paulo par exemple (au moins 31 milliards de dollars par an). Sans parler du temps perdu que les conducteurs passent dans les embouteillages de ces mégapoles, l'équivalant de 35 jours de travail perdus dans ceux de Londres par exemple. D'après World Urbanization Prospects, de nombreuses villes d'ici 2030 seront concernées par ce problème.

Un véhicule hybride taxi-drône

Si l’utilisation d’un smartphone afin d’automatiser l’engin fait partie du projet, on se doute que quelques problèmes législatifs peuvent survenir.

Il est déjà compliqué d’utiliser un drone dans le ciel d’une ville, qui, au niveau législatif est une frustration de taille, alors quel sera le sort législatif réservé aux taxis volants de la compagnie aéronautique ? L’intention serait de créer également une ligne aérienne appelée Skyways project. Comme aucun pays ne permet aux drones de voler sans manette de contrôle dans les villes, Airbus Helicopter propose, au moins pour la livraison de marchandises, des couloirs aériens.

Le projet EHANG 184 est également un peu similaire. Lors du dernier CES, le co-fondateur, George Yan, l’a présenté comme un véhicule aérien autonome capable de transporter des passagers, né d'une collaboration entre la GOED (Governor’s Office of Economic Development) et la NIAS (Nevada Institute for Autonomous Systems). 

Si certains d’entre vous pensent avoir les épaules pour ce projet, l’équipe Vahana recherche des ingénieurs ou sur le groupe Airbus pour l’unité A3 !

Présentation du projet VAHANA par Mathias Thomson (WORLD.MINDS Annual Symposium 2016)

Une erreur ?

Mots-Clés : airbusvoiturevahana

Source(s) : SciencesEtAvenir

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (8)

Par natania, il y a 3 ans :

Très intéressant comme concept !

Répondre à ce commentaire

Par mic, il y a 3 ans :

Bonjour le monde
Oui mais bon,encore un truc pour riche
Il va coûter combien ce machin, la peau des fesses comme d'hab.
Il y a qu'à voir ce que coûte une voiture électrique, qui en plus même achetée ne nous appartient pas car les batteries sont uniquement en location, ce sera pareil pour ces engins.

Répondre à ce commentaire

Par Sochanie, il y a 3 ans (en réponse à mic):

Si c'est en partie pour le transport de marchandises, je pense que ce sera surtout pour des entreprises, plus que pour des particuliers, y compris au niveau du prix. J'ai peut-être mal compris, mais ça semble pas être pour le grand public (en tous cas pas maintenant).
Et si j'ai mal compris, en effet, ça sera pas pour monsieur tout le monde.

Répondre à ce commentaire

Par Airson, il y a 3 ans :

Cela est aussi concret que Half-life 3.
Ne vous y trompez pas, si c'est prévu, ce ne sera pas avant 2027 et non 2017.

Répondre à ce commentaire

Par Max1401, il y a 3 ans :

31 MILLIARDS de dollars pour l'entretien des routes à Sao Paulo?! Il n'y a que moi que ca choque?

Répondre à ce commentaire

Par Panda Nesthesia, il y a 3 ans :

faudrait qu'ils y aillent mollo avec la technilogie aéromobile, j'aimerais bien savoir conduire des roues avant de conduire des propulseurs

Répondre à ce commentaire

Par Paul, il y a 3 ans via l'application Hitek :

La plupart des nouvelles technologies sont cher au début, les voitures étaient très cher au début aussi. Quand je lis ton commentaire, je me dis qu'avec des gens comme toi la science est pas prêt d'avancer!

Répondre à ce commentaire

Par thiassma , il y a 3 ans via l'application Hitek :

Je sais pas pourquoi mais j'me suis toujours imaginé que ce qui allait nous faire tous voler ( parce que je suis sure qu'un jour on se déplacera dans les airs plutôt qu'en voiture, jusqu'au moment où un mec nous pondra la téléportation) serait plus une nouvelle technologie, genre un truc qui jouerait avec l'apesanteur ou quelque chose comme ça...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.