La série Le Seigneur des Anneaux pourrait être centrée sur le jeune Aragorn

De Dan Auteur - Posté le 17 mai 2018 à 9h48 dans Séries TV

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Vous le savez, Amazon a acquis les droits du Seigneur des Anneaux pour l'adapter en série TV. Une série qui est déjà considérée comme étant la plus chère de toute l'histoire de la télévision. En effet, Amazon devrait débourser un milliard de dollars pour la produire !

Ça, on le savait déjà... Mais qu'en est-il de l'intrigue ? Si l'on en croit les informations du site The One Ring, connu pour ses sources fiables concernant l’œuvre de Tolkien et les films réalisés par Peter Jackson, la plateforme prévoit de centrer l'histoire de la série sur les aventures du jeune Aragorn.

Voir le tweet original

"[BREAKING] Nous avons confirmation de plusieurs sources que la nouvelle série @AmazonStudios #LOTR d'un milliard de dollars commencera sa première saison centrée sur un jeune Aragorn."

La série qui sera un préquel, se déroulera donc bien avant les aventures de Frodon et des évènements que le public a pu découvrir dans les films. Et ce choix peut s'avérer intéressant car Aragorn est issu d'une lignée d'humains au sang elfique et, lorsqu'il arrive dans la trilogie de Peter Jackson, il est âgé de 87 ans. Ce qui veut dire qu'il a eu une vie bien remplie. Comme le rappelle le site, Aragorn a vécu de nombreuses vies et a souvent changé d'identité. Son passé est rythmé d'aventures épiques car dans l’œuvre de Tolkien, il était un vagabond connu sous le nom de l'Arpenteur... Il doit savoir pas mal de choses sur la Terre du Milieu ...

De plus, débuter la série avec un Aragorn jeune cela implique que nous devrions découvrir d'autres personnages plus jeunes dans le programme d'Amazon comme Gandalf, Elrond ou Arwen ! A noter que la série ne se concentrerait sur Aragorn jeune uniquement pour la première saison du programme.

Bien entendu pour l'heure, Amazon n'a pas commenté ni officialisé cette rumeur. Si elle se confirme, il y a très peu de chances que se soit Viggo Mortensen qui reprenne ce rôle. Reste à voir qui sera annoncé au casting. En tous les cas, la plateforme américaine prévoit de produire cinq saisons avec 500 millions de dollars rien que pour les deux premières !

Une erreur ?

Mots-Clés : AmazonaragornTolkiensérie TVjeunesseLOTRseigneur des anneaux

Source(s) : looper.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (29)

Par Savi, il y a 3 mois :

ça peut être un beau tremplin pour les saisons suivantes !

Répondre à ce commentaire

Par Hypnozz, il y a 3 mois :

Qué ? "Puisqu'il était là bien avant Sauron" ? QUOI ?
Soit j'ai très mal compris cette phrase, soit c'est du troll, soit Hitek va très vite se faire incendier 0.0

Répondre à ce commentaire

Par Ejoh, il y a 3 mois (en réponse à Hypnozz):

Oui je le crains xD
Je suis pas un expert (lu les bouquins une fois et potassé le Silmarilion) mais même Gandalf est plus jeune que Sauron alors avec ses 87 piges, Aragorn c'est un gamin à côté

Répondre à ce commentaire

Par Captaine J, il y a 3 mois (en réponse à Hypnozz):

Ou ils veulent dire avant le retour de sauron mais même ca...

De plus "arpenteur" ? Dans le film c'est pas un rôdeur ? Un des rôdeur du nord...

Arpenteur ca fait jardinier/fermier...

Répondre à ce commentaire

Par Vindalf, il y a 3 mois (en réponse à Captaine J):

"l'Arpenteur" c'est le surnom de rôdeur d'Aragorn dans la nouvelle traduction de Daniel Lauzon, traduction de Strider qui avait été appelé "Grand-Pas" dans la première traduction par Francis Ledoux.

D'ailleurs je ne sais pas si ce sera juste une version isolée mais j'apprécie cette volonté de Hitek de passer à la nouvelle trad, bien meilleure (même si ça n'enlève rien à l'ancienne). Par contre "Gandalf, Elrond ou Arwen" pour citer des personnages plus jeunes quelques 60 ans avant, c'est pas les premiers que j'aurais choisi ^^

Et j'espère évidemment que la série se basera sur la chronologie originale, pas celle de Jackson qui avait si je ne me trompe pas omis les 17 ans qui séparent les départs de Bilbo et de Frodo de Cul-de-Sac.

Pour Ejoh : la forme physique de Gandalf est certes plus récente que celle de Sauron (autrement dit Gandalf est arrivé en Arda après Sauron) mais techniquement en tant qu'êtres ils ont le même âge, ayant été tous les deux créés avant toutes choses ^^

Répondre à ce commentaire

Par Ejoh, il y a 3 mois (en réponse à Vindalf):

Merci pour cette précision, j'étais persuadé que les Maiar étaient plus vieux que les Istari

Répondre à ce commentaire

Par Vindalf, il y a 3 mois (en réponse à Ejoh):

Eh bien les Istari SONT des Maiar en fait :)
Les "entités divines" créées par Eru ne sont que de 2 types : Valar et Maiar, les deux groupes formant ensemble les Ainur - et il les a tous créés en même temps, du moins du point de vue de la chronologie générale (le Silm nous dit que c'est au même moment, après ont ne sait pas si c'est à la seconde près ou au millénaire près vu qu'à l'époque le temps n'existait pas vraiment).

En dehors d'exceptions dont on ne connait pas l'origine (Tom Bombadil, Ungoliant), tous les êtres présents avant la création d'Eä et qui ne font pas partie des Valar sont donc des Maiar. Ça comprend les Istari, Sauron, Eonwë, les "esprits du feu" dont un finira par guider le chariot du Soleil et les autres deviendront les Balrogs, le Maia qui guide le chariot de la Lune, etc.

Répondre à ce commentaire

Par Lt. Col. John Sheppard, il y a 3 mois (en réponse à Vindalf):

Grands-Pas ça pèse ! C'est mystérieux et original. Il ne peut y avoir qu'un Grands-Pas. L'Arpenteur, c'est si insipide ! Jr ne vois pas pourquoi la nouvelle traduction devrait être meilleure en ce qui concerne les noms inventés. Ils omt surtout été obligés d'en inventer de nouveaux au rabaix pour des questions de droits d'auteur. Bouuuuh

Répondre à ce commentaire

Par Vindalf, il y a 3 mois (en réponse à Lt. Col. John Sheppard):

Grands-Pas ça pèse ! C'est mystérieux et original. Il ne peut y avoir qu'un Grands-Pas. L'Arpenteur, c'est si insipide ! Jr ne vois pas pourquoi la nouvelle traduction devrait être meilleure en ce qui concerne les noms inventés. Ils omt surtout été obligés d'en inventer de nouveaux au rabaix pour des questions de droits d'auteur. Bouuuuh

On n'avait pas déjà eu cette conversation ?
Je pense que tu es juste beaucoup trop habitué à la première trad - personnellement, quand j'y réfléchis d'un point de vue neutre, c'est "Grands-Pas" qui est ridicule (en tant que traduction et en tant que nom). L'Arpenteur fait partie des choix que j'approuve le plus dans la nouvelle, c'est un nom qui sonne assez poétique / ancien (niveau sonorité) et surtout traduction directe de Strider (traduction de sens mais aussi de construction, Grands-Pas n'étant pas la traduction directe : traduire selon le sens aurait donné "celui qui marche à grands pas"). D'ailleurs en l'occurrence il n'a pas été changé pour des raisons de droits mais pour coller à la vo !

D'ailleurs il ne faut pas oublier que le surnom de Rôdeur d'Aragorn n'a aucune vocation à "peser, être mystérieux et original". C'est un surnom dédaigneux donné par les habitants de Bree qui croient que les rôdeurs ne sont que des vagabonds sans famille. Aragorn lui-même le considérait comme méprisant même s'il a ensuite utilisé la forme quenya comme nom pour sa maison royale.
Et en ça, je trouve que l'Arpenteur colle parfaitement parce que tout comme Strider c'est assez rempli de dédain tout en ayant une assez belle sonorité (après, ça dépend des goûts, certes - mais bon, dire "au rabais" quand toutes les traductions de nom ont fait l'objet d'une intense réflexion de plusieurs années sans prendre en aucun cas en compte la première trad pour ne pas être influencé et pour donner des versions bien plus poétiques et proches de l'esprit original...)

Répondre à ce commentaire

Par Lt. Col. John Sheppard, il y a 3 mois (en réponse à Vindalf):

Alors, premièrement, j'ai bien peur qu'on ait toujours la même discussion et qu'à chaque fois on me ressort le vieux sophisme : "ton opinion ne compte pas, car ce n'est que de la nostalgie et de l'habitude".

Mais bon, soit ! Un nom dans une histoire a probablement toujours pour but de "peser", donc de frapper l'esprit, quel que soit le contexte dans l'histoire. Toute cette contre-argumentation est des plus alambiquées.

Finalement, c'est très petit de croire que ce n'est que la réflexion et la volonté de coller au texte original qui a fait réécrire les noms propres, puisque dans une interviewé du traducteur même, on y apprend que celui-ci s'est pris les pieds dans les droits d'auteurs de la famille de Ledoux. Donc, ma critique des noms au rabais reste pertinente. La volonté de base était bien de réutiliser les noms ; il n'a pas pu, donc il a du en inventer de nouveaux. Quand on est obligé de réinventer des choses, premièrement à cause de problème juridique et non pas scientifique ou artistique, et bien on a des chances que cette retraduction soit au rabais.

Répondre à ce commentaire

Par Vindalf, il y a 3 mois (en réponse à Lt. Col. John Sheppard):

[Alerte pavé]
Attention je ne dis pas que ton opinion ne compte pas – chacun a des goûts et une opinion différente, et heureusement ; d’ailleurs même si c’était 100% nostalgique (dans certains domaines je suis aussi « coupable » de ça, et j’en suis conscient) ça resterait une opinion valable. Je ne dis pas non plus que la totalité des noms choisis par D. Lauzon surpasse en qualité ceux de F. Ledoux, la preuve avec mon précédent commentaire où je continue à parler de Rôdeur alors que Lauzon a opté pour Coureur. C’est le seul nom pour lequel j’aurai toujours du mal à m’habituer, et ce même si j’ai lu l’explication de Lauzon lui-même (qui me convient parfaitement) et même si en y réfléchissant après tout Rôdeur était en termes de signification aussi ridicule pour moi que Coureur.
La seule chose que je me demande là-dessus c’est : quel aurait été mon avis, ou celui du public en général, si Coureur avait été utilisé pour traduire Ranger dès la première trad ? Dans beaucoup de rpg (entre autre) maintenant on associe l’archer proche des animaux au nom « rôdeur » donc il va de soi. Est-ce que ça aurait été la même chose avec Coureur ? Je pense.

Et c’est précisément ce que je voulais dire avec l’Arpenteur. En toute objectivité, je pense sérieusement que si les traductions avaient été inversées la grande majorité de ceux qui critiquent maintenant l’Arpenteur auraient dit la même chose pour Grands-Pas !

Accessoirement, je ne sais pas si j’ai bien compris ton 2e paragraphe mais si oui : lorsque je parlais de la vocation de « Strider » qui n’est pas de « peser », je ne parle pas d’un point de vue externe à l’œuvre ! Evidemment qu’il ne faut pas que les noms rebutent le lecteur, mais l’élément le plus important pour déterminer un nom reste le point de vue interne. Ce que je voulais dire, c’est que les habitants de Bree qui ont donné le surnom « Strider » à Aragorn l’ont fait par pur dédain et mépris, c’est un surnom péjoratif. Donc d’un point de vue interne à l’œuvre du moins, le côté positif de ce nom n’est pas le plus important quand on cherche à le traduire.

Après il y a 2 choses à ne pas oublier concernant les traductions (et je dis ça pour répondre aux critiques que je vois le plus, pas spécialement pour toi) :
- Un même texte, traduit dans une même langue, n’a pas qu’une seule traduction. Le style change selon le traducteur, les noms aussi, et ça n’a jamais choqué personne (toute histoire de goûts mise à part). La traduction est un art à part entière, d’où l’existence justement des droits de traducteur. Tous les grands textes connaissent plusieurs trads, par exemple Hamlet a eu 6 traducteurs français différents et la célèbre phrase « To be, or not to be: that is the question » a pas moins de 3 versions françaises différentes.
- Beaucoup de monde dit que les nouveaux noms leur rappellent trop le terroir du fin fond de la France, genre Bessac qui fait « trop Périgourdin », ça ne nous fait pas évader dans un autre univers. Le truc c’est que… C’est l’idée justement ! Il ne faut pas oublier que Le Hobbit / LOTR ont été écrits dans le but que le lecteur s’identifie clairement aux Hobbits, dans le sens où le Comté représente originalement l’Angleterre rurale à travers un récit qui se passe dans un passé fictif de la Terre. Tous les noms originaux hobbits font référence à l’Angleterre, il est donc totalement logique que la vf se rapporte directement à la culture française/belge/québécoise/autre.
Ledoux, n’ayant pas accès au « guide to the names » de Tolkien, a traduit ces noms pour donner une dimension totalement merveilleuse à sa Comté (preuve en est d’ailleurs de l’utilisation d’une forme féminine de ce mot, qui n’existe pas en français – donc évoque une terre mystérieuse, tandis que Lauzon opte pour la traduction directe de « Shire » qui est directement évocatrice tant aux lecteurs anglais que français). Et le fait que Ledoux a traduit de cette façon n’est pas un mal, on en revient à ce que je dis dans le point précédent : c’est tout l’intérêt d’avoir plusieurs traductions, ça nous permet de redécouvrir le récit sous plusieurs angles (tout en respectant au mieux, pour la seconde trad, la volonté de Tolkien concernant les traductions).

Enfin concernant la volonté de retraduction – non, la première volonté de Lauzon n’était pas de réutiliser les noms mais bien de proposer sa propre version (comme tout traducteur qui se respecte). Il a précisé dans plusieurs interviews (et j’ai eu l’occasion d’échanger avec lui et Vincent Ferré à ce sujet grâce à Tolkiendil) qu’il n’a jamais tenu compte de la version Ledoux en faisant la sienne : le but n’a jamais été de retraduire en modifiant la 1ère vf pour « essayer de faire mieux », mais de simplement repartir de 0 et de faire comme s’il n’y avait aucune vf existante pour proposer son texte en fonction de ce qu’il sait du Legendarium et de ce que Tolkien conseillait aux traducteurs. Par exemple, j’ai vu des gens critiquer le ridicule de changer Brandebouc en Brandibouc (« tout ça pour une lettre »)… Mais non, il n’a jamais tenu compte de Brandebouc, il a juste étudié le nom « Brandybuck » et s’est dit que Brandibouc était la meilleure version possible en français !
Les problèmes de droits de traducteur avec la famille Ledoux n’ont eu lieu que pour quelques noms pour lesquels il était arrivé à la même conclusion que son prédécesseur, mais s’est heurté pour ceux-ci aux droits de Ledoux. Ça ne veut pas dire que ça s’est passé comme ça pour tous les noms, et encore moins que son premier choix était de reprendre la version Ledoux ! Sinon quel intérêt aurait l’art de traduire si on n’arrive pas à se détacher des premières versions ?

Donc non, ce n’est pas « très petit » de dire que la retrad était motivée par l’envie de coller à l’esprit original. Tolkien a fait un travail formidable en aidant les traducteurs du monde entier à savoir quels noms il conseillait de traduire selon le sens, lesquels laisser tels quels (parfois même en proposant une traduction dans certaines langues). Daniel Lauzon a simplement voulu rendre hommage à ce travail colossal (œuvre de base + aide à la traduction), en « réparant » un oubli pour lequel personne ne cherche à jeter la pierre à Ledoux : il a traduit LOTR sans avoir ni « guide to the names », ni Silmarillion, ni toutes les connaissances qu’on a aujourd’hui – seulement le Hobbit et le Seigneur des Anneaux et ses maigres connaissances de l’époque.
Le temps nous dira qui a raison : il est clair que les gens utiliseront toujours plus la version Ledoux suite à leur ancienneté et aux films de Jackson, mais je pense qu’à terme on utilisera le meilleur de chaque (ou de 3 versions, si jamais c’est traduit à nouveau dans le futur).

Répondre à ce commentaire

Par Lt. Col. John Sheppard, il y a 3 mois (en réponse à Vindalf):

"- Beaucoup de monde dit que les nouveaux noms leur rappellent trop le terroir du fin fond de la France, genre Bessac qui fait « trop Périgourdin », ça ne nous fait pas évader dans un autre univers. Le truc c’est que… C’est l’idée justement ! Il ne faut pas oublier que Le Hobbit / LOTR ont été écrits dans le but que le lecteur s’identifie clairement aux Hobbits, dans le sens où le Comté représente originalement l’Angleterre rurale à travers un récit qui se passe dans un passé fictif de la Terre. Tous les noms originaux hobbits font référence à l’Angleterre, il est donc totalement logique que la vf se rapporte directement à la culture française/belge/québécoise/autre."

C'est toujours le problème. Si on est au courant que Tolkien était anglais (ce qui est évident pour la plupart) alors la traduction en mots du terroir passe mal, tout simplement, car la France n'est pas l'Angleterre. Le côté anglais passe à la trappe et ça fait mal. C'est comme les doublages de film américains qui modifie les références typiques, comme la nourriture, les sports, les livres, les références aux films, etc. en références française, on sait jamais si c'est un bon choix. C'est en tout cas pas évident de tout modifier.

"une dimension totalement merveilleuse à sa Comté (preuve en est d’ailleurs de l’utilisation d’une forme féminine de ce mot, qui n’existe pas en français – donc évoque une terre mystérieuse, tandis que Lauzon opte pour la traduction directe de « Shire » qui est directement évocatrice tant aux lecteurs anglais que français)."

et la Franche Comté ? on en parle ? ce terme existe en français. La forme féminine donne un certain charme.

"Enfin concernant la volonté de retraduction – non, la première volonté de Lauzon n’était pas de réutiliser les noms mais bien de proposer sa propre version (comme tout traducteur qui se respecte)."

C'est parfaitement faux ! J'ai lu dans plusieurs interviews que le projet de base était seulement de corriger les erreurs de la traduction de Ledoux. Mais, les droits de la traduction ont mis un frein à tout cela. Alors, il a voulu retraduire en réutilisant les noms existants, mais là aussi ça n'a pas marché, donc il a du utiliser d'autres noms.

"Il a précisé dans plusieurs interviews (et j’ai eu l’occasion d’échanger avec lui et Vincent Ferré à ce sujet grâce à Tolkiendil) qu’il n’a jamais tenu compte de la version Ledoux en faisant la sienne"

Certes, mais ce cher drôle avait en tête au moins les noms de la traduction française, c'est évident. Il peut bien se vanter de toute sa créativité et de son travail, Lauzon a du tenir compte de la traduction de Ledoux pour ne pas tomber sous le coup de la loi ! c'est simple ! Donc, la critique de Brandibouc est tout-à-fait justifiée, puisqu'on a de bonne raisons de croire que Lauzon a été obligé de placer un i ridicule dans se mot pour ne pas se faire coller un procès ! Ensuite, lui-plaît-il de justifier ses choix autant qu'il voudra par des argumentations de linguistes, il reste que celui-ci a été obligé de changé, et, dans ce cas, il avait très peu de choix pour changer le nom de manière acceptable. Ainsi, la critique de la traduction au rabais reste parfaitement valide.

J'aimerais poser plusieurs questions :

si il n'y avait pas eu de problème de droit d'auteurs, est-ce que Lauzon aurait repris généralement les noms de Ledoux ? -> Oui au vu des interviews, pour des raisons commerciales et esthétiques.

si il n'y avait pas eu de problème de droit d'auteurs, est-ce que Lauzon, voulant refaire une traduction complète aurait tout-de-même repris certains noms de Ledoux ? -> Oui, très probablement. Parce qu'il faudrait être un sacré enculeur de mouches pour changer délibéremment Écu-de-chêne en Lécudechesne.


"le but n’a jamais été de retraduire en modifiant la 1ère vf pour « essayer de faire mieux »
ceci est donc faux !

"Les problèmes de droits de traducteur avec la famille Ledoux n’ont eu lieu que pour quelques noms pour lesquels il était arrivé à la même conclusion que son prédécesseur, mais s’est heurté pour ceux-ci aux droits de Ledoux."

Voilà donc tout le problème éclairci et qui démontre le problème de la traduction au rabais.

"Sinon quel intérêt aurait l’art de traduire si on n’arrive pas à se détacher des premières versions ?"

hehehe, parce que l' art n'a, pour beaucoup de personnes saines d'esprit, pas pour but premier de tout changer inutilement, pour changer. L'Art, c'est la transmission d'une vision du monde, d'une certaine connaissance de l'artiste, pas en premier lieu tout changer. Il ne faut donc pas forcément se détacher toujours de tout, si ces choses sont bonnes. Sinon c'est changer pour changer, ce qui est, malheureusement, toujours nuisible dans la plupart des domaines de la vie.

Répondre à ce commentaire

Par Vindalf, il y a 3 mois (en réponse à Lt. Col. John Sheppard):

Je suis d’accord qu’il y aura toujours des pertes de sens, dans n’importe quelle traduction, et il faut malheureusement faire avec ; en l’occurrence, c’est Tolkien lui-même qui conseillait aux traducteurs de faire spécialement attention aux traductions de tous les noms se rapportant au Comté, car il souhaitait que les lecteurs de n’importe quel pays puissent s’identifier aux Hobbits tout comme les Anglais peuvent le faire. Ainsi, on doit dans la mesure du possible respecter la façon dont un nom est construit : a-t-il une signification en anglais ? Ou simplement une consonnance anglaise sans réelle signification ? Ou y a-t-il des éléments de vieil anglais ? Il est préférable de prendre en compte tout ça pour que le lecteur se sente chez lui, et c’est simplement ça que je voulais dire : qu’il ait réussi ou pas, le but de Lauzon de faire en sorte que les noms paraissent familier avait une bonne raison d’être.
Là où c’est effectivement devenu bien plus compliqué et où la « liberté » du traducteur s’arrête, c’est pour le Rohirrique : c’est censé être l’ancêtre du Hobbitique, donné en vieil anglais en vo… Il aurait été possible d’utiliser un dialecte d’ancien français, mais le fait est que la culture rohirrique entière est basée sur la culture anglo-saxonne donc impossible de transcrire ça.
Ensuite tu as raison pour la Franche-Comté, après si je veux poursuivre mon raisonnement jusqu’au bout je dirais que ça vient du fait qu’auparavant, comté était un mot féminin. Or le parler commun est censé être traduit dans les langues telles qu’elles sont parlées actuellement – avec exception de certaines façons de parler, par exemple celle de Sam. Si on veut chipoter, il serait donc plus logique d’utiliser la forme masculine actuelle de Comté.
Mais je répète, personnellement je ne suis pas en train de dénigrer la version Ledoux ^^ chaque traduction a ses particularités, ses points positifs et négatifs. Mais le fait que Ledoux n’ait pas tort ne veut pas dire que Lauzon ait, lui, forcément tort !

Concernant la volonté de traduction : oui effectivement, mea culpa j’avais complètement oublié les premières interviews et le fait que la toute première volonté était simplement une révision du texte. En revanche ils expliquent que la réflexion sur cette transition (révision->traduction) a principalement été faite par les éditions Bourgeois et qu’ils n’en connaissent pas la raison précise, mais que de leur côté ça s’est fait plutôt naturellement par l’idée qu’après tout on avait énormément appris pendant les 40 ans depuis la trad Ledoux – d’autant plus que Lauzon avait déjà retraduit le premier chapitre pour lui, à l’époque où le projet n’était qu’une simple révision.
Je ne dis pas qu’il n’y a pas d’histoire de droits de traduction là-dedans, simplement que c’est beaucoup plus complexe que ça. Je suis d’accord sur le fait qu’il ne faut pas prendre pour argent comptant tout ce qu’on nous dit, mais il y a quand même un fossé entre ça et l’esprit critique à outrance qui consiste à penser qu’une personne ne dit pas toute la vérité juste parce qu’on a envie de le croire.
Et sans prendre en compte les droits de traduction, ils expliquent clairement qu’ils ont cherché à se détacher complètement de la trad Ledoux car ils voulaient repartir de zéro. Oui, « cherché » car je suis bien conscient du fait qu’on ne peut pas l’oublier complètement – cependant il a tout fait pour s’en détacher et chercher la meilleure traduction possible en ne prenant en compte que la vo et la nomenclature traducteurs- et pour moi, ils ont fait un travail remarquable tant sur le style que sur les noms propres. En plus de ça, je vois parfois certaines personnes dire à propos de n’importe quelle œuvre qu’ils adorent « j’aimerais l’oublier complètement juste pour avoir le plaisir de la découvrir à nouveau », à mon sens c’est un peu ce que m’a fait cette nouvelle traduction : une histoire connue mais les noms donnent au départ l’impression de redécouvrir l’œuvre, et pour moi ce n’est pas mauvais !

Après concernant les droits de traduction il me semble qu’ils ont leurs limites, je crois que si c’est une traduction qui va de soi (traduction littérale d’un nom ayant une signification) elle n’est pas considérée comme appartenant au traducteur. Là comme ça je ne saurais pas donner d’exemple précis, mais imaginons que Lauzon ait gardé 100% des noms de Ledoux, le procès n’aurait pas concerné l’ensemble de ceux-ci.
Maintenant supposons qu'il prenne la traduction (style) de Ledoux, remplace seulement les noms propres par de nouveaux et republie. Là, ça aurait été totalement inutile. Alors que proposer un tout nouveau style et en profiter pour proposer sa propre version des noms, c'est tout sauf inutile (et ce même si la première version était déjà bien). Je répète, c'est loin d'être la première fois qu'une œuvre est retraduite, c'est le lot de toutes les grandes histoires.

Enfin de manière générale, on peut ne pas être d’accord avec des choix et avoir son opinion sur un sujet, mais je ne suis absolument pas fan du fait de dénigrer la personne et son travail juste parce que ça ne te plait pas (« ce cher drôle », « traduction au rabais / inutile »). Pour ma part je reste sur ma position et ce n’est que mon opinion, mais si la traduction Ledoux était super et ses noms sont bien trouvés, je préfère clairement le style utilisé par Lauzon et je trouve meilleurs une grande partie de ses noms.

Répondre à ce commentaire

Par Hypnozz, il y a 3 mois (en réponse à Hypnozz):

Ah, je vois que l'article a été modifié, pas passé loin ._.

Répondre à ce commentaire

Par Cyrial, il y a 3 mois :

Rôdeur du nom de Grands-Pas, né le 1er mars 2931 du Troisième age

Sauron apparemment est né à la création d'Eä (le nom donné à l'univers)

Répondre à ce commentaire

Par Tim45, il y a 3 mois (en réponse à Cyrial):

Eä sports, tseuneugayme !!!

Répondre à ce commentaire

Par Kobé, il y a 3 mois :

Mouai bof... Un peu comme le spin off de Han solo, on s'en fou un peu, de nouvelles histoires, de nouveaux personnages. we need !

Répondre à ce commentaire

Par Zsupraz, il y a 3 mois via l'application Hitek :

Pourquoi pas, ça me fait penser à Gotham où l'on voit comment les personnages sont devenus ce qu'ils sont maintenant. Si on peut voir des villes des hommes du Numenor ce serai cool

Répondre à ce commentaire

Par salocin09, il y a 3 mois :

Je verrais bien une adaptation des Enfants de Hurin *-*

Répondre à ce commentaire

Par Fays, il y a 3 mois via l'application Hitek :

Si cette rumeur se confirme ça serait réellement la fausse bonne idée. L’univers du LOTR est tellement riche et il y aurait tellement mieux à raconter comme par exemple la guerre contre Morgoth. Je préférerais qu’on nous parle de cet univers déjà existant plutôt que de rajouter simplement du folklore.

Répondre à ce commentaire

Par Alfred, il y a 3 mois (en réponse à Fays):

C'est le cas avec leurs jeux d'ombres du mordor et ça n'a jamais gêné

Répondre à ce commentaire

Par Spont, il y a 3 mois :

C'est pas plus mal de partir sur quelque chose de connu pour pas faire peur aux gens et ensuite partir sur des événements du 1er et 2éme ages pour les saisons suivantes

Répondre à ce commentaire

Par Alfred, il y a 3 mois :

Un gandalf, galadriel ou arwen plus jeune ? Ganfalf est immortel ainsi que galadriel donc je pense pas que revenir 50 ans en arrière les montrent plus jeunes de même pour arwen.

Répondre à ce commentaire

Par Gorthaur, il y a 3 mois via l'application Hitek :

Je verrais tellement une adaptation de la chute de Gondolin ! Ou les guerres d’Angmar !

Répondre à ce commentaire

Par Rolf, il y a 3 mois :

C'est clair que sur trois âges, il n'y a absolument aucuns faits intéressants à raconter! Si cette info est vrai c'est un manque d'originalité absolument abyssal....

Répondre à ce commentaire

Par Kawougature, il y a 3 mois :

...

J'aime voir les gens qui ne savent pas ce qu'il veulent...

Il y-a 6 jours sur Hitek avait lieux un sondage : 84% des gens veulent revoir P.Jackson aux commandes, contre 16% qui veulent voir ce qu'un nouveau réal veut faire.

Et maintenant, ça critique comme quoi Amazon ne prend pas de risque. Soyez cohérents un peu les gens....


Perso, même si j'aurais préféré une série sur autre chose, j'me doutais un peu que ça allais être sur la destruction de l'anneau unique, alors si ils commencent par autre chose pour finir sur ça, j'me dis tant mieux, y-a déjà un minimum de prise de risque, je pensais qu'ils allaient commencer directement avec Frodon, donc perso j'suis pas déçu de cette annonce =)

Répondre à ce commentaire

Par Alfred, il y a 3 mois (en réponse à Kawougature):

Tu réfléchis un peu ? Imagine que ce soit les 16% qui viennent commenter et pas les 84% ? Et tu as le droit de changer d'avis.

Répondre à ce commentaire

Par Kawougature, il y a 3 mois (en réponse à Alfred):

Ce serait 60%/40%, je veux bien croire, mais 84/16, tu va pas me faire croire que seulement ceux qui veulent que le studio prenne un risque post un commentaire... Encore une fois, on serait avec des résultats plus proche, ce serait logique, mais la on est une trop grosse différence.

Et ce genre de soucis, on le retrouve de partout au cinéma (et pas que), les gens ne savent pas ce qu'ils veulent. Suffit de voir le paradoxe SW, les gens veulent du renouveau (suffit de voir les critiques principale a l'épisode 7), mais pas trop quand même car sinon les gens ne vont pas voir (allez voir SW alors que pleins d'autres films peuvent être intéressant)
C'est qu'un exemple hein? Et concernant le cinéma, donc y-a forcément des facteurs externe (le prix le plus souvent)

Si tu veux je te donne un exemple plus parlant : Pokemon
La grande majorité gueule : c'était mieux avant, car les pokemon était bien mieux.
Sauf que quand GF et Nintendo se casse le cul a sortir des pokemon très réussi, ces mêmes personnes ne les connaissent pas, et continuent de critiquer comme quoi y-a aucune originalité.
Et si tu ne me crois pas, suffit de demander aux gens autour de toi qui ne s'y connaissent pas tant que ça dans pokemon de leurs demander, la très forte majorité pense ça. (Comme le dis l'ermite moderne, c'est le cycle de la mauvaise foi)

Répondre à ce commentaire

Par Thiphene75, il y a 3 mois via l'application Hitek :

Ce sera une très bonne série, à coup sur ! Mais quelle dépense !!!mais bon je pense que ça rapportera plus les gains que leur dépense, j’espère pour eux .

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test du Asus ROG Strix Hero II, le PC MOBA utilisé par la ROG School

Asus ROG Strix Hero II

Il y a 13 heures

Note : 7,6666666666667
Test Gotway MSuper 3, une gyroroue avec une grosse autonomie pour se déplacer : fiche technique, prix et date de sortie

Gotway Gotway MSuper 3

Il y a 3 semaines

Note : 8
Test Huawei MediaPad M5, une véritable alternative à l'iPad : fiche technique, prix et date de sortie

Huawei MediaPad M5

Il y a 3 semaines

Note : 7,6