Rechercher Annuler

Après 2000 ans, cet ado reproduit le rayon de la mort d'Archimède

De Jordan - Posté le 21 juin 2024 à 10h45 dans Science

Le rayon de la mort, ça vous parle ? On vous arrête tout de suite, il ne s'agit pas du rayon laser que produit l'Etoile de la Mort dans Star Wars. Non, il s'agit du mythique rayon de la mort qu'Archimède avait imaginé. Deux mille ans plus tard, un jeune canadien âgé de 13 ans vient de reproduire en version miniature cette hypothèse émise par le célèbre mathématicien grec.

Cet adolescent prouve que le rayon de la mort d

Un principe d'Archimède jugé impossible à réaliser

Nous vous proposons de faire un petit voyage dans le temps de deux mille ans. Direction la Grèce antique et partons à la rencontre d'Archimède qui imagine, pour détruire la flotte romaine qui s'approche de Syracuse, un système avec plusieurs miroirs pour produire une destruction par rayonnement. Son idée est alors baptisée "rayon de la mort".

Le principe est simple, le mathématicien imagine qu'en pointant un miroir en direction du Soleil et en faisant rebondir la lumière de miroirs en miroirs vers une cible, celle-ci serait alors suffisant chauffée. Ainsi, en accumulant la chaleur sur un même point, Archimède espérait que les navires romains ennemis pourraient s'embrasser.

Rayon de la mort d

Bien évidement, aucune trace ne prouve que le scientifique grec avait pu mettre en pratique son idée de rayon de la mort. Au cours de l'Histoire, nombreux ont été les inventeurs à essayer de développer une telle configuration mais sans succès. A tel point que Descartes a décrété au XVIIème siècle que l'idée d'Archimède était tout simplement impossible.

Brenden Senner

Cet adolescent de 13 ans prouve qu'Archimède avait raison

Peut être pour Descartes mais pas pour Brenden Senner. Ce jeune canadien de 13 ans est un fan d'Archimède. Après un voyage en Grèce, il décide de prouver que le mythique rayon de la mort était réalisable. Pour cela, il s'équipe d'une simple lampe chauffante et de plusieurs miroirs pour reproduire une version miniature du concept d'Archimède. Une fois le prototype considéré comme fonctionnel, il y ajoute de nouveaux miroirs au système. Le constat est sans appel : à chaque ajout d'une nouvelle surface réfléchissante, la température de la lumière est alors amplifiée.

Prototype de Senner du rayon de la mort d

Brenden consigne les résultats de son expérience dans un article publié dans la Canadian Science Fair Journal. On y découvre qu'avec quatre miroirs et une source de lumière de 50 W, la température atteint 110°C et 160°C avec une source de 100 W.

L'adolescent canadien explique que le rayon de la mort d'Archimède peut exister mais que son idée de l'utiliser pour provoquer la combustion des bateaux ennemis aurait été très compliquée. En effet, le bois commence à brûler à 300°C environ et avec les technologies disponibles à son époque, il aurait été quasiment impossible d'y parvenir. Mais Brenden Senner est tout de même parvenu à démontrer qu'Archimède avait eu une excellente idée pour un rayon de la mort miniature.

Une erreur ?

Mots-Clés : grèceantiquité Scienceadolescentexperience

Par Jordan

Après une formation audiovisuelle, j’intègre l’excellente équipe de Hitek en 2015 en tant que rédacteur pour traiter de l’actualité ciné et séries TV. J’aime aussi m’occuper des news insolites.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)
photo de profil de <strong>marco</strong>

Par marco, il y a 4 semaines :

Excellent ! Bravo mec !

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>uhfsf</strong>

Par uhfsf, il y a 4 semaines :

Enfin ça on le savait déjà que c'était possible non? Mais impossible pour brûler des bateaux a distance avec la précision. Surtout que cela ne demande pas beaucoup de matériel, j'ai du mal a croire que ce soit le premier qui ai découvert cela

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>OuiMaisNon</strong>

Par OuiMaisNon, il y a 4 semaines :

Je dis peut être une connerie mais je crois que Mythbusters l'avait déjà plus ou moins expliqué. Sur le papier ça marche mais en réalité il faut une précision et des moyens considérable pour accumuler l'énergie du soleil en un point suffisamment (puissant) pour avoir une réel chaleur(minimum 300°c) à une distance suffisante (plusieurs centaines de mètres)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.