Rechercher Annuler

Kev Adams, Gims... Ces stars ont fait la promotion d'une énorme arnaque de NFT et risquent gros

De Robin Stalin - Posté le 24 avril 2023 à 16h13 dans Cinéma

Ce week-end, nos confrères de Médiapart ont publié une enquête très compromettante sur plusieurs artistes français tels que Gims et Kev Adams. L'acteur, le chanteur et d'autres auraient malgré eux participé à une arnaque liée aux NFT. On vous explique de quoi il retourne.

un financement participatif aux allures d'investissements ambitieux

Le monde des réseaux sociaux et des influenceurs peut s'avérer dangereux et trompeur. Alors, quand des personnalités de la chanson ou encore de la télévision s'y mettent, ça n'aide pas. Dans une enquête publiée ce dimanche 23 avril, nos confrères de Médiapart révèlent au grand jour un ambitieux projet qui a tout de l'arnaque à grande ampleur bien ficelée. 

En mai 2022, un futur film d'animation intitulé Plush a été annoncé en grande pompe. Reposant sur le financement participatif, il proposait aux internautes d'investir grâce à l'achat de NFT de nounours vendus pour la modique somme de 1 250 euros. Si l'on parle d'investissement, c'est parce qu'il a été promis que contre l'achat de tels NFT, les acheteurs pourraient récupérer un pourcentage important des bénéfices mondiaux au box-office. Ils auraient même été crédités au générique et auraient eu leur mot à dire sur le scénario du film.

Nounours et cryptomonnaies à Dubaï : le mauvais film de Kev Adams

Quelque 700 investisseurs ont perdu plus d’un million d’euros dans le projet de film d’animation « Plush », promu par la star #KevAdams. Mediapart révèle les points noirs de ce projet https://t.co/VSzgCvFeys pic.twitter.com/nhevqidQHq

April 23, 2023

Mais pour que le projet se concrétise, il fallait apparemment récolter 60 millions d'euros et que 50 000 NFT soient impérativement écoulés. Un objectif qui n'a pas été atteint, ce qui justifierait le silence radio des organisateurs depuis neuf mois.

Des artistes qui ont fait la promotion du projet

Quand le projet a été lancé en mai 2022, plusieurs artistes ont été contactés pour en faire la promotion sur les réseaux sociaux. Parmi eux, Gims, déjà à l'origine d'une récente petite perle au sujet des pyramides, ou encore l'actrice Camille Lellouche. Mais c'est surtout le nom de Kev Adams qui revient dans l'enquête de Médiapart. Le comédien et humoriste avait notamment effectué un live Instagram accompagné d'un nounours en peluche : "En moyenne, vous ferez du six à sept fois ce que vous mettez en 24 mois [en terme de retours sur investissement]. Ce qui est énormissime, quand vous y pensez". Aujourd'hui, ces stars s'abstiennent de tout commentaire.

kev adams live instagram

Un entreprise mystérieuse et une personnalité louche aux commandes

On l'a dit, toute communication autour du projet du film d'animation Plush a cessée depuis neuf mois. Aujourd'hui, plus aucun NFT nounours (comme ceux ci-dessous) ne peut être acheté. Plus étrange encore, la firme derrière le projet, Illuminart, n'existe plus à proprement parler. Celle-ci n'a en effet pas renouvelé sa licence commerciale, qui a expirée au mois de février. Egalement lié à toute cette affaire, Fabien Tref, un homme d'affaires de 44 ans proche des influenceurs de Dubaï, où était immatriculé le studio Illuminart. Celui-ci n'a aucune expérience dans le domaine du cinéma ou de la production, et s'avère être un proche de Kev Adams. De là à dire que ce dernier est complice et qu'il risque gros, comme les autres artistes qui ont promu le projet, il n'y a qu'un pas que la justice française pourrait décider de faire. 

nft nounours

On ignore si cette enquête de Médiapart mènera quelque part, mais on sait en revanche que plus de 700 investisseurs auraient perdu la somme cumulée de 1,5 million de dollars dans cette affaire. Un investissement peu rentable, donc.

Une erreur ?

Source(s) : Médiapart

Mots-Clés : arnaqueNFTdubaïfilm d'animationKev Adamsenquête

Salut, moi c’est Robin. Particulièrement passionné par le jeu vidéo, je m’intéresse également à tout ce qui touche à la culture geek et à la pop culture. Si je fais peur à ma famille parce que je suis tatoué et que j'écoute du metal, je compense grâce à mon goût pour les échecs et à mon intérêt pour l'espace. Geek oblige, mes proches doivent bien malgré eux supporter mes jeux de mots douteux et mes incessantes références à Kaamelott.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (5)

Par ElPenguin, il y a 12 mois :

Dites-donc, il les collectionne en ce moment, Gims...

Répondre à ce commentaire

Par Morty, il y a 12 mois :

Bah déjà de base NFT = arnaque.

Si en plus il y a un enrobage d'influenceurs et de Dubaïotes, bah c'est la pigeonnade assurée en fait.

Répondre à ce commentaire

Par Glandalf, il y a 12 mois (en réponse à Morty):

N'importe quoi, je trouve le principe débile mais c'est pas pour autant une arnaque faut pas abuser. Ou alors la collection d'art l'est aussi.

Répondre à ce commentaire

Par Dobermann, il y a 12 mois (en réponse à Glandalf):

Comparer une collection d'art avec une collection de vent... Faut le faire.

Répondre à ce commentaire

Par Glandalf, il y a 12 mois (en réponse à Dobermann):

La collection n'a d'intérêt que pour le collectionneur

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.