STARS-Me : un ascenseur pour aller dans l'espace

De Mickaël Auteur - Posté le 8 octobre 2018 à 12h10 dans High-tech

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Le Japon ne cache pas ses intentions de commercialiser le voyage touristique dans l’espace, mais il faut trouver la solution pour y aller facilement et STARS-Me est peut-être la solution. Il s’agit d’un ascenseur spatial, en attendant le gratte-ciel accroché à un astéroïde.

Le tourisme spatial, la prochaine étape

L’entreprise en charge de cette mission, Obayashi Corp, a enfin pu lancer le premier dispositif de test en orbite à bord de la station spatiale internationale (ISS) le 22 septembre dernier à 13 h 52, à partir de l’île de Tanegashima, à l’aide de l’agence spatiale japonaise. Cela aurait dû être effectué le 11 septembre, mais plusieurs problèmes ont retardé ce lancement : le premier, la météo et le second, un problème au niveau du système de propulsion de la fusée.

STARS-Me est composé de 2 satellites cubiques reliés par un câble de 10 mètres. Entre les deux, une petite boîte motorisée, qui représente un ascenseur, mesurant 3 centimètres de diamètre et 6 centimètres de hauteur, devra se déplacer le long de ce câble en nanotubes de carbone pour simuler le déplacement d’un ascenseur dans l’espace. Le tout sera surveillé par de nombreuses caméras.

Ce n’est pas la première fois que deux satellites volent ensemble, reliés par un câble, mais STARS-Me est le premier à simuler le mouvement d’un ascenseur dans l’espace.

L’avantage avec un tel système est le coût de transport d’un objet entre la Terre et l’espace puisqu’il faut compter actuellement 17 000 euros pour envoyer 1 kilo, alors qu’avec cet "ascenseur", le coût est estimé entre 170 et 430 euros.

Objectif 2050 !

Obayashi Corp annonce pouvoir relier la Terre à l’ISS d’ici 2050, en créant un port terrestre qui serait installé dans l’océan et qui serait relié à la station spatiale internationale avec un câble en nanotubes de carbone d’une longueur de 96 000 kilomètres. Le coût serait d’environ 100 milliards de dollars.

Quant au transport de passager, à une vitesse comprise entre 200 et 300 km/h, il mettrait plus d’une semaine pour arriver à destination. De plus, les passagers prendraient d’énormes risques d’irradiation, d’après Frédéric Masson, chef de projet des concepts avancés au Centre national d’études spatiales (Cnes), puisque la cabine devra traverser la ceinture Van Allen.

Une erreur ?

Mots-Clés : ascenseur spatialvan allenISSstation spatiale internationale

Source(s) : nationalgeographic.frouest-france.fr/

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (25)

Par GoGo, il y a 1 an :

1 semaine l’ascenseur sérieux...

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar en 4 leçons, le King des incels., il y a 1 an :

Jeru et Zalem bientôt en vrai !

Répondre à ce commentaire

Par Chawet, il y a 1 an via l'application Hitek :

Le plus gros défi je pense c'est de tenir avec la musique de l'ascenseur pendant 1 semaine

Répondre à ce commentaire

Par Toto, il y a 1 an :

Je ne comprends pas le câble en nanotube de 96 000km.
C'est vraiment énorme, de quoi faire un peu plus de 7 fois le tour de la terre.

Je ne comprend pas non plus comment relier un port "fixe" à une station en mouvement.
Le câble va tournoyer dans les air?

Si quelqu'un a les sources, je suis curieux d'y jeter un œil.

Répondre à ce commentaire

Par Paeh, il y a 1 an (en réponse à Toto):

Tu as les sources à la fin de l'article

Répondre à ce commentaire

Par Toto, il y a 1 an (en réponse à Paeh):

Je n'avais pas bien vu, merci!

Répondre à ce commentaire

Par Xavier, il y a 1 an (en réponse à Toto):

La terre faisant environ 40.000 km de diamètre, tu pourrais faire le tour de la terre presque 2 fois et demi et non pas 7 fois.

L'article d'hitek est pondu à la va-vite ... Dans les sources, on ne parle pas de relier l'ISS, qui est à ~400km, mais une station spatiale (qui n'existe pas à l'heure actuelle) qui serait située en orbite géo-stationnaire à 36.000km de la terre, donc aucun problème avec le port fixe sur terre, vu que la station resterait en permanence au dessus, d'ailleurs, les sources précisent que le port ne serait pas fixe, mais dans l'océan, qu'il pourrait donc certainement se déplacer en fonction de la position de la station. De plus, les 96.000 km de câble, je pense qu'il n'y en aurait pas qu'un seul mais qu'il partirait de la terre vers la station et reviendrait ensuite sur terre, le reste serait à mon avis du mou, vu que le câble ne pourrait à mon avis pas être tendu parfaitement.

Répondre à ce commentaire

Par Toto, il y a 1 an (en réponse à Xavier):

La terre fait environ 12 700km de diamètre mais par contre environ 39 000km de circonférence.
Mais tu as raison, j'ai utilisé le diamètre et non la circonférence pour faire mon petit calcul.

D'accord je comprends mieux, merci.
L'article d'Hitek est effectivement trop succinct comparé à celui de National Geographic par exemple.

Répondre à ce commentaire

Par Xavier, il y a 1 an (en réponse à Toto):

Oui effectivement, 40.000km de circonférence et pas diamètre -_-

Répondre à ce commentaire

Par ..., il y a 1 an (en réponse à Xavier):

Le câble sera soit fixé au fond de la mer, ou sur une île, mais absolument pas mobile.

Répondre à ce commentaire

Par Xavier, il y a 1 an via l'application Hitek (en réponse à ...):

La source Ouest-France parle bien d’un port terrestre flottant dans l’océan, pas fixé à une île ou au fond de l’océan...

Répondre à ce commentaire

Par erf, il y a 1 an :

"De plus, les passagers prendraient d’énormes risques d’irradiation, d’après Frédéric Masson, chef de projet des concepts avancés au Centre national d’études spatiales (Cnes), puisque la cabine devra traverser la ceinture Van Allen."

la ceinture de Van Allen elle n'est pas plus loin ? Actuellement elle ne pose pas de problèmes pour les personnels à bord de l'ISS, pourquoi cela en poserait-il pour les passagers de ce projet ?

Répondre à ce commentaire

Par VicePrime, il y a 1 an (en réponse à erf):

Je suis pas spécialiste, c'est que mon humble avis hein, mais l'ISS n'orbite pas au dessus de la ceinture ?

Alors que l’ascenseur passera forcement au travers pour rejoindre sa destination

D'ou les risques.

Répondre à ce commentaire

Par Xavier, il y a 1 an (en réponse à erf):

Voir mon autre commentaire pour comprendre ... l'article d'Hitek est rédigé à la va-vite, on ne parle pas de relier l'ISS avec cet ascenseur en fait

Répondre à ce commentaire

Par WakanTanka, il y a 1 an :

La ceinture de Van Allen début a 700km de distance
l'ISS une moyenne de 350–400km

donc si un pont entre l'ISS et la terre était fait par câble je ne vois pas d'ou viendrais le problème avec la ceinture de Van Allen...

Répondre à ce commentaire

Par erf, il y a 1 an (en réponse à WakanTanka):

c'est ce que je me demandais aussi...
De plus, ça fait un ascenseur qui montée à 2.3kmh de moyenne, c'est extrêmement lent !

Répondre à ce commentaire

Par Ginteloph, il y a 1 an (en réponse à erf):

L'article a dû être changé. Parce que je ne vois pas 2.3kmh de moyenne.
"Quant au transport de passager, à une vitesse comprise entre 200 et 300 km/h, il mettrait plus d’une semaine pour arriver à destination."

Ce qui est pas mal.

Répondre à ce commentaire

Par erf, il y a 1 an (en réponse à Ginteloph):

Non il n'a pas été changé, j'ai juste déduit la vitesse moyenne car l'ISS est à environ 400km de la terre.

En fait en lisant la source de l'article on comprend mieux, l'ascenseur ne mettre pas 2 semaines à rejoindre l'ISS, mais une station située bcp plus haut que l'ISS

Répondre à ce commentaire

Par Xavier, il y a 1 an (en réponse à WakanTanka):

En lisant les sources, on ne parle pas de relier l'ISS (qui n'est pas en orbite géostationnaire, donc impossible à relier avec un câble) mais une station spatiale qui n'existe pas encore, située en orbite géostationnaire à 36.000km de la terre. L'ascenseur traversait bien du coup la ceinture de Van Allen.

Répondre à ce commentaire

Par Ginteloph, il y a 1 an (en réponse à Xavier):

Après, faut voir l'angle, la localisation de la station terrestre. Le câble pourrait passer dans une zone où les rayons ionisants sont faibles.

Pour ce qu'ils veulent comprendre comment marche la ceinture de Van Allen, voici une vidéo de Astronogeek:
https://youtu.be/aSG0ZIhq4Ow

Bon après, il faudrait que le cable puisse être réalisable dans un premier temps. Pas sûr qu'on arrive à créer un matériau assez resistant.

Répondre à ce commentaire

Par Paeh, il y a 1 an :

La chaînt Youtube DirtyBiology avait fait une série de vidéos sur le sujet, je vous les conseille.

"Comment envoyer l'humanité dans l'espace ?"
"Des canons vers l'espace ?"
"Nous n'irons pas dans l'espace "

Répondre à ce commentaire

Par Ginteloph, il y a 1 an (en réponse à Paeh):

Tu m'as devancé, cher collègue. ;)

Répondre à ce commentaire

Par Ginteloph, il y a 1 an :

Le problème avec l'ascenseur spatial est qu'il est irréalisable actuellement.

Je vous conseille les vidéos de dirtybiology :
https://youtu.be/6RpprimoniY

Répondre à ce commentaire

Par burnout293, il y a 1 an :

Y a une différence entre "Obayashi Corp annonce pouvoir relier la Terre" et "Obayashi Corp annonce souhaiter relier la Terre" qu'est bien précisé pourtant sur la source NatGeo

Merci l'auteur ..

Répondre à ce commentaire

Par Lucky, il y a 1 an :

C'est malin, maintenant j'ai "Jump" dans la tête...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 3 semaines

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 4 semaines

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 1 mois