Rechercher Annuler

Critique ciné : Le Labyrinthe, on aime s'y perdre

De William Auteur - Posté le 9 octobre 2014 à 17h00 dans Culture

Le dernier trimestre de l'année est entamé et les bons films que nous attendons patiemment commencent à pointer le bout de leur nez. Et pour ce mois d'octobre, nous avons droit au film Le Labyrinthe. Découvrez nos impressions.

Le mystère reste complet

On démarre l'histoire avec un jeune homme qui se retrouve dans un ascenseur qui monte vers la surface. Totalement amnésique et effrayé, ce jeune homme, qui s'appelle finalement Thomas, va être accueilli par une troupe d'adolescents dans un grand espace boisé. Autour de ce que les adolescents appellent le Bloc, se trouve un labyrinthe géant qui change de configuration chaque soir. Dans ce groupe d'hommes tous aussi amnésiques les uns que les autres, certains sont des runners, des personnes qui courent vite et qui vont chaque jour dans le labyrinthe pour tenter de trouver une sortie.

L'intrigue de ce nouveau film est assez excitante et cela ne va pas s'arrêter là. Comme pour chaque blocard, Thomas va rapidement se demander où il est, qu'est ce qu'il fait là et ce qu'est ce gigantesque mur et surtout, qu'est ce qui se cache derrière. Après une rapide visite du bloc par le chef de la troupe, Alby, Thomas va en apprendre un peu plus sur les lieux même si le mystère reste entier pour le spectateur. En effet, on se demande bien pourquoi tous ces adolescents sont ici et pourquoi ils n'essaient pas de s'enfuir. Je tiens à le préciser tout de suite, le réalisateur Wes Ball laisse planer le mystère un bon bout de temps et finalement ce n'est pas plus mal.

maze

Un labyrinthe surprenant

Plus de 40 minutes se sont écoulées et on sait déjà tout de ce labyrinthe. Il s'ouvre chaque matin, se referme chaque soir et entre temps, les runners courent pour tenter de trouver une sortie. Et vous vous en doutez, Thomas ne va pas rester les bras croisés. Il veut sortir de ce trou à rat et il va s'en donner les moyens.

La rumeur dit que des grosses bêtes (les "griffeurs") vivent dans le labyrinthe et qu'il est impossible de leur échapper. Mais ce n'est qu'une rumeur puisque personne n'a réussi à s'en sortir vivant pour les décrire et confirmer leur existence. Wes Ball laisse beaucoup de mystère et tient le spectateur en haleine tout en imposant un rythme effréné. L'action s'enchaîne assez vite et le mystère du labyrinthe fini par tomber lorsque notre jeune héros y entre. Le réalisateur s'est attardé sur ce labyrinthe (et c'est normal vu le titre du film) en lui donnant une apparence presque apocalyptique faite de béton et de métal et envahi par la végétation. Le labyrinthe se montre particulièrement sombre et les griffeurs ne vont rien arranger. L'atmosphère est vraiment pesante et le spectateur pourra avoir quelques sueurs froides. Rien de bien méchant mais Wes Ball a joué le suspense de bout en bout.

maze

Des acteurs compétents

Si le réalisateur Wes Ball n'est qu'un inconnu, ce dernier a pourtant choisi des acteurs que l'on connaît un tout petit peu plus. Dylan O'Brien joue le rôle de Thomas et il s'en sort bien. Malgré un chef de troupe et des lois à respecter, il finit par s'imposer comme le héros et le sauveur des blocards. De son côté, Kaya Scodelario, jouant le rôle de Teresa, reste assez absente et peu importante dans ce film. On espère qu'elle prendra une place plus importante dans les deux prochains volets de la trilogie. Le personnage qui a finalement une grande place n'est autre que Gally, joué par Will Poulter. Détestant Thomas dès son arrivée, Gally va tout faire pour que les blocards le détestent aussi et devenir une personne à suivre.

Si la plupart des dialogues sont cohérents, certains le sont moins comme celui-ci :"Tiens, donne ça à mes parents quand tu sortiras du labyrinthe. Non, tu leur donneras toi-même". Mis à part ça, les acteurs tiennent bien leur rôle même si on s'aperçoit assez vite que Thomas prend la grosse tête. Le réalisateur a également réussi à éviter ce que font la majorité des films young adult, créer une histoire d'amour. Et pour cela, on tient à le remercier.

maze

Verdict

Le scénario n'est pas fou, mais le réalisateur a su utiliser les cartes qu'il avait en main pour faire peser la balance de son côté. Un mystère continu, des décors à couper le souffle, des bêtes féroces et véritablement bien réalisées ainsi que des acteurs compétents pour la plupart. Le Labyrinthe ou The Maze Runner devrait en intriguer plus d'un. On attend d'ailleurs avec impatience la suite de ce premier volet qui s'annonce une nouvelle fois chargée en action. Déjà en tournage, le prochain film de Wes Ball devrait voir le jour l'an prochain, à la même période.

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : critique cinéimpressionsle labyrinthethe maze runner

Commentaires (6)

Par baazul, il y a 7 ans :

Si le film est à la hauteur des livres il devrait être pas mal.
Un bon suspense du début à la fin.

Répondre à ce commentaire

Par Tristros, il y a 7 ans (en réponse à baazul):

Pour ma part les livres, j'ai bien aimé le premier mais j'ai eu plus de mal sur la suite. Le premier film, ça devrait aller mai je m'interroge sur les suivants, ce que ça va donner.

Répondre à ce commentaire

Par CEL, il y a 6 ans (en réponse à baazul):

le livre est cent fois mieux comme d'hab. Dans le film beaucoup beaucoup de détail sont purement et simplement absent, dommage car du coup pour les suites je ne vois pas comment ils vont faire pour que cela reste dans l'esprit des livres. Cela dit ça reste un bon film sympa

Répondre à ce commentaire

Par mitch09, il y a 6 ans via l'application Hitek :

Eh il a l'air pas mal

Répondre à ce commentaire

Par Dr Wooves , il y a 6 ans via l'application Hitek :

un des meilleurs films que j'ai vu ...

Répondre à ce commentaire

Par Melistyce , il y a 6 ans :

Si l'histoire d'amour est pour une fois absente de cette dystopie (et c'est pas ça qui manque les dystopies pour ados en ce moment), c'est peut être du au fait que l'auteur du roman à l'origine du film est pour une fois un homme (contrairement à des bouquins comme Hunger Games ou Divergente pour ne citer qu'eux).
Une trilogie très sympa, J. Dashner entoure ses personnages d'une bonne dose de mystère et cela jusqu'à la toute fin. J'attends maintenant de voir les deux autres adaptations mais j'ai déjà été quelque peu déçue par la première qui ne met pas suffisamment en avant l'importance du personnage de Thomas selon moi, et ne rend pas l'atmosphère oppressante du livre. A suivre...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.