Rechercher Annuler

Jupiter's Legacy épisode 8 : la fin de la série Netflix décryptée

De Tiphaine Elsener - Posté le 10 mai 2021 à 18h27 dans Séries TV

Vous avez certainement dû entendre parler de la série Jupiter's Legacy au cours de ces derniers jours, et pour cause ! La série campe le top 10 des tendances Netflix, et avait pour volonté de venir concurrencer non seulement la série The Boys, mais aussi la série Invincible de Amazon Prime. Aujourd'hui, nous avons décidé de revenir sur la fin de la série, qui mérite quelques explications supplémentaires.

Attention : cet article contient de nombreux spoils liés à toute la série Jupiter's Legacy. Assurez-vous d'avoir fini la série avant de continuer votre lecture.

La série Jupiter's legacy

La série Jupiter's Legacy sur Netflix est parue le 7 mai 2021 et continue de faire parler d'elle en France, mais aussi à l'étranger. Cette dernière comporte huit épisodes, et le dernier notamment a semblé ravir les fans.

Si le rythme de la série est assez particulier (puisqu'un épisode est égal à environ 10 pages du comics seulement, ce qui étend l'intrigue et pousse le scénario dans ses retranchements), l'épisode 8 de la série (c'est-à-dire l'épisode final) se conclut sur un twist inattendu, qu'il nous tenait à coeur d'expliquer ici.

La fin de la série expliquée

Si vous avez vu la série en entier, vous avez dû constater la chose suivante : tout au long des huit épisodes de la série, des petites graines sont plantées afin de faire germer une idée, qui est que George Hutchence est l'antagoniste ultime de toute cette histoire. La série traite en effet Hutchence comme étant un super-vilain baptisé Skyfox, le méchant de Jupiter's Legacy.

Or, le vrai méchant de la série est Walter, le frère de Sheldon, qui est connu sous le pseudonyme de Brainwave. Walter a la capacité d'emprisonner les gens dans leur propre espace mental. Lorsque Walter s'en va à la rencontre de Blackstar (à Supermax), il le torture pour savoir où se trouve Skyfox. Il s'agit d'un premier indice concernant la véritable nature de Walter, bien que cette dernière se révèle surtout à la fin de la série. On apprend en effet que c'est Walter qui a créé un clone de Blackstar, et qui a libéré ce dernier de son emprisonnement. Mais alors, quel est le but principal de Walter ? Eh bien, ce dernier cherche à présider l'Union, mais aussi à séparer Sheldon du reste de sa famille. L'ennemi à éliminer n'était donc pas Skyfox depuis le départ, mais bel et bien Walter.

Concernant le personnage de Blackstar, le doute est permis à la fin de cette première saison puisqu'on ignore en effet si Sheldon aurait réellement pu le tuer, si Petra n'était pas intervenue. L'épisode 8 révèle donc un twist final, et apporte aussi quelques éléments supplémentaires qui pourraient faire pencher la balance vers une saison 2, si Netflix le décide. Et vous, de votre côté, aimeriez-vous découvrir une deuxième saison de Jupiter's Legacy ? Nous vous laissons répondre à notre sondage, ainsi que dans l'espace commentaires ! Et si vous pensez déjà ne plus rien avoir de croustillant à vous mettre sous la dent sur Netflix, vous pouvez toujours consulter les nouveautés du mois de juin sur la plateforme.

Une erreur ?

Mots-Clés : Jupiter's Legacyserienetflixfinépisode 8explicationsWalterSkyfox

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (5)

Par Bulabille, il y a 1 mois :

En vrai le final j'ai dû réfléchir un peu perso pour tout capter, ça va vite contrairement au rythme global de la série !

Répondre à ce commentaire

Par Butters, il y a 1 mois :

Sans rire, depuis le début je ne sentais pas vraiment ce personnage alors ce twist final ne m’a pas étonné tant que ça ...
La série peine à se lancer et le rythme c’est clair c’est vraiment pas ça.
Par contre j’ai l’impression qu’il y a de la ressource et qu’il peu y avoir pas mal de développement possible pour la suite.
Alors si il y a une saison 2 je regarderai sûrement par curiosité !

Répondre à ce commentaire

Par pilipe, il y a 1 mois (en réponse à Butters):

En une saison il ne s'est rien passé excepté entendre à longueur d'épisode "il ne faut pas tuer les méchants, quittent à sacrifier sa famille". Série nullissime, dommage car quand j'ai vu marqué "Steven S DeNight" je me suis dis que ça pourrait donner quelque chose de bien, mais non.

Répondre à ce commentaire

Par touf, il y a 1 mois :

j'ai trouvé le premier épisode plein de longueurs : manque de rythme par rapport à "The Boys".
Cela m'a aussi gavé le coté super héro croyant en Dieu et moralisateur : la scène du repas en famille où ils se tiennent la main en faisant la prière m'a exaspéré.
Du coup, je n'ai pas continué à regarder.
Je me doutais que le méchant était Walter, le frère de Sheldon, vue comment il se comportait avec son neveu ... bref rien de bien neuf contrairement à "The Boys" ... j'ai bien fait d'arrêter de regarder.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 mois :

D'où elle vient la comparaison avec The Boys ? les deux série n'ont pas le même ton, n'abordent pas les même thèmes et ont des personnages radicalement différents.



Sinon c'est vrai que JL prend son temps, traite beaucoup de dilemmes moraux et accorde une grande place au thème de la filiation ... c'est une série de papa, voir même une série de quinqua (ce qui n'est pas péjoratif).

Elle porte une forme de calme malgré le fait que les personnages sont perdus.
On est pas dans la panique et l'action précipitée, ça discute, ça tergiverse.

Bon c'est vrai qu'on se fait un peu chier des fois, mais cette série porte énormément de matière et ne donne pas de réponse facile.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.