Rechercher Annuler

Kaamelott Premier Volet : on revient sur l'absence très remarquée de ce personnage adoré des fans

De Gaetan Desrois - Posté le 21 août 2021 à 11h16 dans Cinéma

Sorti le mois dernier, Kaamelott : Premier Volet signe enfin le grand retour de nos personnages préférés sur grand écran. Cependant, l'absence d'un personnage en particulier a été très remarquée : il s'agit d'Yvain, le Chevalier au Lion. 

Attention : cet article contient quelques légers spoilers de Kaamelott : Premier Volet. Nous vous recommandons de reprendre votre lecture après avoir vu visionner le film.

Une absence très remarquée 

Un mois après sa sortie, Kaamelott : Premier Volet continue de faire couler beaucoup d'encre. Il faut dire que le film d'Alexandre Astier, qui vient récompenser douze ans d'attente, est l'événement cinématographique de cet été. Chez Hitek, nous sommes plusieurs fois revenus sur des points précis qui méritaient d'être éclaircis. Aujourd'hui, nous voudrions revenir sur l'absence remarquée d'Yvain, le Chevalier au Lion

Fils de Léodagan et Séli, Yvain est le frère de Guenièvre, et donc le beau-frère d'Arthur. D'abord décrit comme un jeune garçon taciturne et poète au début du Livre I, Yvain apparaît ensuite comme un jeune en pleine crise d'adolescence, manquant cruellement de vocabulaire. Un personnage profondément hilarant, surtout quand il s'interroge sur la possibilité d'utiliser une catapulte pour donner de l'élan à un pigeon. Il forme avec Gauvain, le neveu d'Arthur, l'un des plus iconiques duos comiques de la série, à l'instar de Perceval et Karadoc, ou de Guethenoc et Roparzh.

Le film Kaamelott : Premier Volet a marqué le retour de nombreux personnages de Kaamelott, et il était bien évidemment impensable pour Alexandre Astier de ramener tous les personnages sur deux heures de film, d'autant plus que Kaamelott : Premier Volet a la délicate mission d'en présenter plusieurs nouveaux personnages. Cependant, l'absence d'Yvain pose question. Tout d'abord, parce qu'Alexandre Astier a toujours apprécié travaillé en famille. En plus de ses parents et de ses enfants, l'acteur-scénariste-réalisateur a fait appel à son demi-frère (Simon Astier, donc), et sa belle-mère, Josée Drevon. 

Une absence compréhensible

La première raison que l'on pourrait trouver à l'absence d'Yvain est bien évidemment l'emploi du temps de Simon Astier. En parallèle de Kaamelott, il a su développer une carrière personnelle passionnante, en co-écrivant avec Alban Lenoir la série Off Prime (avec Virginie Efira), et en co-créant avec son compère la série Hero Corp.

Actuellement, l'acteur est également très occupé, puisqu'il a mis en scène une adaptation théâtrale du roman Le Discours de Fabcaro (l'auteur de Zai Zai Zai Zai), et qu'il développe sa nouvelle série, Visitors, qui sera la première série française de WarnerMedia. Vu l'avancement du projet, on peut supposer qu'il était plongé dans la création de Visitors pendant l'écriture et le tournage de Kaamelott : Premier Volet

La seconde raison, qui peut paraître évidente, c'était qu'Yvain n'était pas utile au récit de Kaamelott : Premier Volet. Dans le film, on retrouve nos personnages après qu'ils aient fait le choix de la résistance ou de la collaboration. Or, Yvain occupe une position un peu particulière dans l'univers de Kaamelott : il n'est jamais au courant de rien, et est toujours en complet décalage avec ce qu'il se passe. Ainsi, dans le Livre IV, alors que tout le château est au courant du départ de Guenièvre, il est le dernier personnage à apprendre l'absence de sa propre soeur (Livre IV, épisode 4). Yvain aurait donc été en parfait décalage, face à des personnages qui se démènent pour résister à l'envahisseur. Son incapacité à faire un choix, à être dans la réalité aurait pu alourdir le récit, déjà très riche. 

Par ailleurs, les rares fois où Yvain fait quelque chose, c'est toujours sous l'injonction soit de son compère Gauvain, soit sous celle, un peu plus forcée, de ses parents. Or, dans Kaamelott : Premier Volet, non seulement Yvain est séparé de Gauvain (qui se trouve à Gaunes), mais en plus ses parents ont abandonné l'idée de résister, Léodagan préférant s'occuper du bêchage du potager. 

Où se trouve Yvain ? 

La question est donc : où se trouve Yvain durant l'action de Kaamelott : Premier Volet. Deux théories nous viennent en tête, qui se complètent. La première est que Dame Séli et Léodagan l'obligent à rester dans la forteresse de Carmélide. Comme chacun a pu l'observer, malgré son exaspération, Séli a toujours été très protectrice vis à vis de son fils, allant jusqu'à le couvrir lorsqu'il faisait semblant d'être malade. D'autant plus que l'emprisonnement de Guenièvre a pu renforcer le côté protecteur de Séli. 

La seconde théorie est que, plutôt que de le garder en Carmélide, Séli ait envoyé Yvain chez les Pictes, dans sa famille. Peuple guerrier, les Pictes pouvaient sans aucun doute défendre Yvain, tandis que la Carmélide a été désarmée par le pouvoir, comme les autres royaumes rattachés au Royaume de Logres. 

Ces deux théories (très complémentaires) pourraient par ailleurs avoir une importance pour la suite de Kaamelott. Tout d'abord, l'une comme l'autre pourrait apporter une nouvelle dynamique dans le duo Gauvain / Yvain, le premier ayant servi la Résistance, tandis que le second a été caché par ses parents. La seconde pourrait permettre de voir les Pictes pour la première fois dans le prochain volet. 

Quoi qu'il en soit, on devrait vraisemblablement découvrir la vérité sur le cas Yvain dans Kaamelott Résistance, qui traitera la période séparant la fin du Livre VI du film Kaamelott : Premier Volet. N'hésitez pas à jeter un oeil à notre quizz sur Kaamelott : Premier Volet, et tester vos connaissances !

Une erreur ?

Mots-Clés : kaamelottKaamelott : premier voletalexandre astierYvainSimon AstierCinemathéorie

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (14)

Par Sid le Paresseux, il y a 4 semaines :

C'est vrai que j'ai été un peu triste de pas le voir (je trouve que c'est un des perso les plus drôles !), mais je suis d'accord avec vous, les raisons se tiennent !

Répondre à ce commentaire

Par NancyUur1986, il y a 4 semaines (en réponse à Sid le Paresseux):

Vous сherchеz à vоus соnnесter avеc un étranger!
Pгêt рouг tоutes lеs exрériences!
--
http://m︅ur︅︅︅r.︅g︅︅a︅︅︅r︅obl︅o︅g︅︅︅z︅.︅︅︅c︅︅︅o︅︅︅m

Répondre à ce commentaire

Par vindousis gadayeneba, il y a 4 semaines :

Tout d'abord, parce <a href="https://vindousis-gadayeneba.ge/">ვინდოუსის გადაყენება</a> qu'Alexandre Astier a toujours apprécié travaillé en famille.

Répondre à ce commentaire

Par Kreesh, il y a 4 semaines :

Se pourrait-il qu'Yvain soit devenu un guerrier badass à l'opposé de son côté pleutre de la série ?
En mode peinture de guerre, haches, tel un vrai Picte, tout en continuant à former son fameux duo avec Gauvain mais seulement "en cachette".

Répondre à ce commentaire

Par Etsiii, il y a 4 semaines :

Et sinon une bisbrouille familiale pourrait l'expliquer aussi ce qui expliquerait aussi pourquoi Josée Drevon n'est pas au casting... Simple hypothèse !

Répondre à ce commentaire

Par Oméga, il y a 4 semaines :

Pourquoi des Burgondes avec des tenues de guerres roses a paillettes ?

Pourquoi c'est le désert autour du château de Kaamelott alors qu'il devrait y avoir des fermes, des champs et tous les peguts ?

Rien que pour ça... Vraiment déçu du film globalement.

Répondre à ce commentaire

Par Ioni, il y a 4 semaines (en réponse à Oméga):

La disparition des fermes est liée à la légende arthurienne. Dedans le royaume de Logres est censée devenir une terre stérile sans son roi légitime. Et logiquement aucun fermier ne reste sur une terre ou rien ne pousse.

Pour les burgondes, c'est juste une interprétation libre des sources romaine qui décrivent les burgondes en tenue bariolées de couleur. Pour les sequin c'est juste car ils sont meilleurs danseurs que soldats

Répondre à ce commentaire

Par Didi, il y a 4 semaines :

Moi je trouve kaamelott géniale même si il n'y a pas yvain

Répondre à ce commentaire

Par Grimdoo, il y a 4 semaines :

Celui qui manque le plus, le meilleur, c'est le tavernier ! Alain CHAPUIS

Répondre à ce commentaire

Par Anathorn, il y a 4 semaines (en réponse à Grimdoo):

Ben, il est là... Même s'il est plutôt discret.

Répondre à ce commentaire

Par Paul, il y a 4 semaines :

Travailler ER pas travaillé... Un effort sur les fautes svp

Répondre à ce commentaire

Par Robobrole, il y a 4 semaines :

Mais... Il vous est pas venu à l'esprit que Yvain est simplement dans son clan autonome avec Démétra, qui elle non plus n'apparaît pas dans le film? Ça me semble assez évident.

Répondre à ce commentaire

Par mayukawa, il y a 4 semaines :

"Le film de l'été"
Oui... Parce que c'est sur, tout le monde hors France va sauter sur ce film tellement connu hors de la fanbase.

"Yvain plus utile au récit de Kaamelott"
Oui... Parce que les personnages sont tous utiles dans ce film.

...

Non, mais bon. Kaamelott, c'était une excellente série en format court. Le format "long" sur la fin, il faut s'accrocher pour regarder 2x dans la même année, là ou le format court pouvait être revisionné en boucle. Les rires en moins.

Ce film là, c'est ce qui arrive quand on veut mettre sur un piédestal un univers qui s'arrête à une fanbase centralisée et chauvine. Ce film est là pour les fans. Personne qui ne connait pas la série n'irait voir ça au cinéma, ou si il y va, ressortirait en se disant que c'est un film qui mérite une trilogie, ou juste un film qui valait le déplacement.

L'ensemble des points comiques du film n'est appréhendable que si l'on connait les personnages de base. L'ensemble de l'intrigue ne tient pas la route si on a pas vu la série. Le parallélisme avec la légende Arthurienne n'a de sens que si on considère qu'utiliser des personnages ne nécessite pas de respecter leurs caractéristiques propres. Les costumes sont soit en total anachronisme, soit volontairement grossiers, ce qui contredit toute idée de respecter la légende Arthurienne de base.

La musique et l'écriture sont de qualité, les points forts de Astier. Mais jamais, jamais ça n'a le mérite d'être un film indépendant, qui peut se voir sans connaitre la série. Et même si l'on connait, si l'on aime pas la série, on aimera pas le film non plus, même si on le présente de façon indépendante ou "pas besoin de voir la série pour comprendre" (oui oui...).

Au final, pour les fans hardcore, qui s'accrochent sur le fait que si ils désapprouvent, ils auront cet arrière-goût de perte de temps qu'ils ne veulent reconnaitre.

Un bon divertissement si il n'y a rien d'autre au cinéma, et donc, été 2021, pas grand chose en compétition.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.