Rechercher Annuler

Martin Scorsese : après ses critiques de Marvel, le réalisateur culte annonce ce film ultra-polémique

De Alix Odorico - Posté le 29 mai 2023 à 17h08 dans Cinéma

4 ans après avoir fustigé Marvel et ses productions, Martin Scorsese pourrait bien provoquer de nouvelles vagues à Hollywood avec l'annonce de ce film au sujet très délicat. Une polémique déterrée plutôt qu'une nouvelle, puisque le réalisateur avait déjà bousculé le monde du cinéma il y a plus de 30 ans avec la sortie controversée de l'un de ses longs-métrages.

martin scorsese marvel jésus christ film.

Scorsese, un monument du cinéma dont les propos sont dévastateurs

Lorsque Martin Scorsese s'exprime sur le cinéma ou son industrie, les effets sont bien souvent dévastateurs. Ses propos parfois tranchants provoquent de véritables remous dans la presse et mettent en émoi le tout Hollywood. Ce fut par exemple le cas lorsque le pape du cinéma a taclé Marvel en lâchant que les aventures d'Iron Man et Spider-Man  "semblaient plus proches des parcs d’attractions que des films", des propos qui ont suscité de vives polémiques et qui ont encouragé de nombreux acteurs et réalisateurs à prendre la parole, alimentant à chaque fois l'incendie.

Il faut dire que "Marty", 80 ans est l'un des plus grands réalisateurs de l'histoire du cinéma. On lui doit le cultissime Taxi Driver avec Robert de De Niro, Palme d’or en 1976, Les Affranchis en 1990, Casino en 1995 ou encore Gangs of New York (2002), Les Infiltrés (2006), Le Loup de Wall Street en 2013, Shutter Island 3 ans plus tôt, ou plus récemment l'excellent The irishman, qui renoue avec ses films portés sur la mafia et Killers of the Flower Moon, film présenté au dernier festival de Cannes. Un film sur l'assassinat d'Indiens Osage pendant les années 1920 qui a été encensé par la critique.

 Killers of the Flower Moon,

Ce nouveau film à la thématique délicate

Avec plus d'une trentaine de films au compteur, Scorsese aborde des thèmes comme la mafia et l'identité italo-américaine, la culpabilité, la rédemption, la perdition ou bien sûr la violence. Mais en tant que membre d'une famille catholique sicilienne et fervent croyant, il accorde une grande place dans ses films à la religion, et en particulier au catholicisme et ses interprétations du bien et du mal comme dans Les Infiltrés. Il a par exemple réalisé des films ayant pour thème la religion, comme La Dernière Tentation du Christ, Kundun, ou Silence.

Et après avoir traité du meurtre des indiens dans Killers of the Flower Moon, Scorsese pourrait bien revenir à l'un de ses thèmes les plus chers : la religion. En tournée en Italie, post-festival de Cannes, le réalisateur italo-américain a rencontré le pape François lors d'une brève audience privée au Vatican, avant d'assister à la conférence - intitulée "L'esthétique globale de l'imaginaire catholique". C'est à cette occasion qu'il a révélé préparer un film sur Jésus-Christ : "J'ai répondu à l'appel du pape aux artistes de la seule manière que je connaisse : en imaginant et en écrivant un scénario pour un film sur Jésus" selon plusieurs informations. "Et je suis sur le point de commencer à le faire", a ajouté le réalisateur.

Thank you to Martin #Scorsese for accepting the invitation to join us of La Civiltà Cattolica and Georgetown University - along with his wife and daughter - in the meeting of 40 poets and writers from different Countries with #PopeFrancesco, who said among other things, "This is… pic.twitter.com/yG6bEyo2Wq

May 27, 2023

Merci à Martin Scorsese d'avoir accepté l'invitation à se joindre à nous de La Civiltà Cattolica et de Georgetown University - avec sa femme et sa fille - pour la rencontre de 40 poètes et écrivains de différents pays avec le Pape François, qui a dit entre autres choses, "C'est votre travail en tant que poètes, conteurs, cinéastes, artistes : donner vie, donner corps, donner un mot à tout ce que les êtres humains vivent, ressentent, rêvent, souffrent, en créant l'harmonie et la beauté....". Vous critiqueront-ils ? D'accord, portez le fardeau de la critique, en essayant aussi d'apprendre de la critique. Mais ne cessez pas pour autant d'être original, créatif. Ne perdez pas l'émerveillement d'être en vie".

Au cours de la conversation, Scorsese a cité son admiration pour "L'Évangile selon saint Matthieu" de Pier Paolo Pasolini. Il a également parlé de la signification de sa propre épopée de 1988 La dernière tentation du Christ et de "l'étape suivante dans sa recherche sur la figure de Jésus" représentée par son drame à plus petite échelle de 2016 "Silence" sur la persécution des chrétiens jésuites au Japon.

Fauteuils enflammés, appel à la haine et "La Passion du Christ" 

Lorsque Scorsese songe à développer un film sur la religion, les plus grands connaisseurs des œuvres du réalisateur auront sans doute en tête l'attentat de l’Espace Saint-Michel, durant la projection de La Dernière Tentation du Christ en 1988. Pour rappel, dans la nuit du 22 au 23 octobre 1988, un fauteuil imbibé d'essence et enflammé a été lancé dans une des deux salles du cinéma parisien, blessant pas moins de quatorze spectateurs. La Dernière Tentation du Christ a effectivement créé la controverse et irrité les branches les plus radicales du christianisme, en prenant de grandes libertés avec sa représentation de la vie du Christ.

attentat de l’Espace Saint-Michel,

Un sujet sensible dont la polémique a ressurgi en 2004 avec le long-métrage La Passion du Christ de Mel Gibson. Si ce film, retraçant les dernières heures de la vie de Jésus de Nazareth, a connu un succès mondial, il fut également l'objet de vives critiques, tant sur la question de l'antisémitisme que sur le respect des réalités historiques et la violence du spectacle. À l'époque, une grande partie des critiques américains évoquaient un film qui transforme "le message de paix du Christ en un appel à la haine".

la passion du christ

Traiter de la vie de Jésus sur grand écran est donc un sujet ultrasensible. Déjà l'objet d'une polémique, comment "Marty" va-t-il orienter son discours sur son prochain film ? Pour l'heure, le projet semble n'en être qu'à ses balbutiements, il faudra alors attendre de plus amples informations afin de se donner une idée plus précise du projet cinématographique.

Une erreur ?

Mots-Clés : martin scorsesefilmCinemareligionjesusPolémiquecontroverse

Enfant des nineties qui a grandit avec DBZ, Ocarina of Time et Malcolm, et depuis devenu expert en armes à feu sur Resident Evil. Voue un culte à James Bond et ses smokings.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)
photo de profil de <strong>spektrum city</strong>

Par spektrum city, il y a 1 an :

ça fait très très longtemps qu'il est pas revenu sur une thématique pareille.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>naeJ</strong>

Par naeJ, il y a 1 an :

Le fait que des fanatiques religieux orchestre des attentats sous peine de "mal représenter leur dieu" ne devrait pas nous interdire de produire des histoires cette religion.

Dans le sens ou quasiment toute la vie de ce type est une fiction raconté par d'autres types qui ne l'ont jamais connu, sans parler des réécritures qui glorifie homme..

La controverse c'est des types comme eux qui la créée, ce n'est pas différent des films qui racontent notre histoire comme il le chante que ce soit de l'Antiquité jusqu'à l'époque notre époque tout en traitant différente thématiques au bon vouloir du réalisateur ou producteur mais offrir ce que les gens veulent voir ou croire.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Terras</strong>

Par Terras, il y a 1 an (en réponse à naeJ):

"Dans le sens ou quasiment toute la vie de ce type est une fiction raconté par d'autres types qui ne l'ont jamais connu, sans parler des réécritures qui glorifie homme.."

Si tu fais référence aux 4 livres du nouveau testament (Mathieu, Marc, Luc, Jean) ils l'ont connu, mais certains livres ont été écrit après (cause principale: L'Empire Romain qui a traqué quelques disciples sous Néron, celui-ci les accusant d'avoir incendié Rome pour se dédouaner des accusations portées contre lui par ceux qui voulaient le faire tomber). De plus, tu sembles oublier les non-chrétiens (Tacite, Suétone, Pline etc.) qui ont écrit à propos de Jésus et des troubles que sa mort/résurrection ont apporté à l'Empire Romain indirectement. On peut encore rajouter les premiers écrits chrétiens, que tu trouveras dans la pléiade du même nom. On est donc loin de la "fiction".

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>naeJ</strong>

Par naeJ, il y a 1 an (en réponse à Terras):

J'ai parlé trop vite sans connaitre et avec quelques préjugés.

Je voulais dire par la qu'il est difficile de croire tout ce qui est dit dans la bible et quand je parle de fiction c'est plutôt "les miracles" qu'on lui attribut de plus on le met sur un piédestal (à tord ou à raison) pour en faire un martyr.

La bible en soit n'est pas une fiction c'est ce qu'elle contient et l'histoire nous a appris que c'était par forcement une bonne idée.


Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.