Rechercher Annuler

Marvel : le personnage de Hulk est beaucoup plus profond et complexe qu'il n'y parait

De Tahar Sadaoui - Posté le 19 octobre 2021 à 15h25 dans Mangas/Comics

La semaine dernière, à l'occasion de la sortie du comics The Immortal Hulk #50, nous vous avions dévoilé la vérité concernant l'être le plus puissant du comics, ainsi que sur une partie des origines du Titan vert. Mais dans ce comics, on en apprend en réalité beaucoup plus sur l'ascendance de Bruce Banner, mais également sur la nature de ses pouvoirs.

DISCLAIMER : cet article contient des spoilers sur le comics The Immortal Hulk #50, si vous comptez le lire, n'allez pas plus loin.

un passé obscur

La série de comics The Immortal Hulk vient de s'achever avec la sortie de son 50e numéro, révélant alors de sombres secrets sur notre Colosse de jade. On apprend alors que le plus grand pouvoir de Hulk, issu de son corps imprégné de rayons gamma, est qu'il ne peut pas mourir.

Mais la série a abordé bien d'autres sujets. S'écartant des thèmes traditionnels des super-héros, on y retrouvait alors une atmosphère bien plus lugubre et obscure. Le comics apprend aux lecteurs que l'idée des rayons gamma n'est pas seulement une force scientifique, mais qu'il y a de véritables propriétés mystiques derrière, infectant toute personne ayant reçu des pouvoirs gamma et la reliant directement à ce qui s'apparente aux enfers.

The Immortal Hulk #50, d'Al Ewing et Joe Bennet, explore différents points dans le temps, l'espace et l'étendue cosmique de l'univers Marvel. Il s'ouvre sur un flash-back dans l'Ohio, en 1901, où l'on voit deux frères se retrouver après un certain temps de séparation. L'un d'entre eux, Samuel Sterns, possède un morceau de radium à l'éclat vert et a découvert un nouveau type de rayonnement, appelé rayon gamma. Lorsque Samuel tient le radium en l'air, la lueur verte projette alors des ombres sur le mur : la silhouette de Samuel a la forme du Leader, l'un des plus grands ennemis de Hulk, tandis que l'ombre de son frère, le révérend Robert Sterns, ressemble à la forme de Hulk.

Les détails de la relation entre les deux frères se dévoilent lentement au fil du dernier numéro. La femme de Samuel l'ayant quitté en emportant leurs fils, Samuel va alors, dans sa solitude, couché avec la femme de son frère Robert. Après avoir révélé qu'il était au courant de cette infidélité, Robert assassine Samuel. Il rejette également sa femme enceinte, incertain que l'enfant soit vraiment le sien. Le nom de jeune fille de la femme se révèle alors être Banner, démontrant ainsi qu'elle est l'ancêtre de Bruce Banner. Cela signifie donc que les personnages modernes de Bruce Banner et du Dr. Sam Sterns (aka Leader) sont liés.

une lutte prédestinée

Le reste de l'histoire se déroule dans le présent et suit deux des personnalités de Hulk, l'une étant le personnage vert plein de rage que l'on connait tant (Savage Hulk), l'autre beaucoup plus pragmatique connue sous le nom de Joe Fixit (représenté ici comme la dernière incarnation du Red Hulk, ou Hulk rouge). Ces deux personnalités ont été séparées de Banner et sont piégées en enfer avec un troisième personnage, la journaliste d'investigation Jackie McGee, possédant elle aussi des pouvoir liés aux rayons gamma.

En voyageant dans "the Below Place", un lieu qui s'apparente aux enfers, les deux Hulks rencontrent des manifestations physiques de leurs propres luttes œdipiennes avec des figures paternelles, des corps grotesquement horribles et de la magie ésotérique. Par la suite, ils sont confrontés à "The One Below All" (i.e : Celui-en-dessous-de-tout), une entité maléfique qui égale "The One Above All" (i.e : Celui-au-dessus-de-tout), considéré lui comme le créateur du multivers.

Dans les numéros précédents, The Immortal Hulk explorait les différentes personnalités contenues dans Hulk, ainsi que les motivations psychologiques. Bruce a développé ces personnalités pour faire face à la violence de son père. Cependant, Bruce et son père ont tous deux été empoisonnés par les rayons gamma, qui n'ont alors pas seulement donné à Bruce ses pouvoirs, mais qui ont aussi corrompu son âme, car les rayons gamma sont liés à the Below Place et à The One Below All. C'est de là qu'est née l'une des personnalités les plus dangereuses de Bruce, Devil Hulk, qui jura elle de détruire le monde.

En plus des éléments mystiques et psychologiques, la série aborde des questions sociales complexes. La promesse de Hulk de détruire le monde est devenue un cri de ralliement pour les gens considérant que "le monde" auquel il faisait référence représente tout, allant des médias au système capitaliste avancé (qu'il a réellement essayé de détruire). Comme les personnes dotées d'un pouvoir gamma ne peuvent pas mourir, le comics s'est alors de plus en plus dotée d'une violence ubuesque, les personnages devant endurer des sévices toujours plus monstrueux.

la vérité sur le rôle de hulk

Et ces éléments culminent dans le final, alors que les deux Hulks travaillent avec Jackie McGee pour arrêter The One Below All et libérer Sam Sterns et Bruce Banner de ses griffes. Les protagonistes, en quête de vérité, exigent alors des réponses concernant la raison pour laquelle The One Below All les a forcé à souffrir autant. Mais c'est bien The One Above All, le dieu le plus élevé de l'univers Marvel, qui leur donna une réponse. Il expliqua alors que tout comme Dieu et le Diable sont des contrepoids l'un de l'autre, Hulk est aussi une manifestation divine (et impie) de cette juxtaposition, à la fois sauveur et destructeur.

Hulk apparaît alors comme un symbole d'équilibre de l'univers Marvel. Au delà du simple constat manichéen que l'on pouvait reprocher auparavant à ce type d'œuvres, ces révélations traduisent la volonté de l'auteur d'exprimer la complexité bien plus nuancée de l'être humain, où une pluralité d'émotions et de rôles peuvent résider au sein de chaque individu.

A la fin de The Immortal Hulk #50, notre équipe parvient à s'échapper, et ce grâce à l'aide des Quatres Fantastiques et Sasquatch, qui est maintenant coincé dans le corps de l'ancien thérapeute de Hulk, Doc. Samson. À ce stade, Hulk a détruit presque toutes ses autres relations, les Avengers le considérant désormais comme un ennemi, et son ex-femme Betty, s'éloignant également une fois de plus de lui. À la fin, Bruce Banner, maintenant réintégré avec les autres personnalités de Hulk, s'en va seul, libre de choisir quel genre de personne il veut devenir.

Une erreur ?

Mots-Clés : MarvelComicshulkthe immortal hulk 50Bruce BannerRed Hulkjoe fixitjackie mcgeepasséthe one above allthe one below allexplications

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (2)

Par Astra, il y a 10 mois :

Ah c'est bizarre, je me souviens que dans les anciens comics, Joe Fixit c'était le Grey Hulk justement

Répondre à ce commentaire

Par Babar, il y a 10 mois (en réponse à Astra):

Il est devenu rouge en absorbant du rayonnement cosmique dans ce run justement ^^

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.