Fausse alerte au missile à Hawaï : l'erreur de manipulation d'un employé ?

De Dan Auteur - Posté le 15 janvier 2018 à 17h01 dans Appareils photo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Ce samedi, un vent de panique a envahi l'archipel d'Hawaï après l'envoi d'une alerte au missile à l'ensemble des habitants. Ainsi, c'est aux alentours de 8h (heure locale) que tous les habitants d'Hawaï ont reçu ce message sur leur smartphone.

"Alerte Missile Balistique en direction de Hawaï. Trouvez immédiatement un abri. Ce n’est pas un exercice."

Dans la panique générale, nombreux sont les internautes a avoir relayé l'alerte sur les réseaux sociaux. Comme par exemple Tulsi Gabbard, une élue démocrate à la Chambre des Représentants. Finalement, l'alerte au missile balistique a été démentie par les autorités de l'archipel. On peut tout à fait comprendre ce vent de panique qui a régné sur cet état américain quand on connaît les relations tendues entre les Etats-Unis et la Corée du Nord qui ne cesse de menacer d'une attaque nucléaire.

Sur place, cette "erreur" a véritablement créé le chaos. Le message, en plus d'avoir été relayé sur les réseaux sociaux, aurait également été diffusé à la télévision et à la radio. D'après les témoignages, tout le monde tentait de se mettre à l'abri. Car il faut dire qu'en cas d'attaque d'un missile tiré depuis la Corée du Nord, il ne lui faudrait que quelques minutes pour atteindre cette zone du Pacifique.

"Quelqu'un a appuyé sur le mauvais bouton"

Après avoir reçu l'information qu'il s'agissait d'une erreur, l'heure est aux explications. Comment dans un contexte aussi tendu, une fausse alerte au missile balistique peut être diffusée ? Pour le porte-parole du centre de commandement militaire américain pour la zone pacifique, ce message "a été envoyé par erreur". En effet, selon lui, le centre n'a "détecté aucune menace de missile balistique sur Hawaï".

Pour avoir un peu plus de détails sur l'incident, il faut s'intéresser aux propos du gouverneur d'Hawaï qui, lors d'une conférence de presse, a expliqué que l'incident s'est produit lors de la relève d'une équipe du centre. Effectivement, alors qu'une nouvelle équipe prenait le relai, elle a effectué les procédures de vérification habituelles. Et c'est à ce moment là qu'un employé "aurait appuyé sur le mauvais bouton".

De son côté, le Washington Post explique que l'interface pour déclencher l'alerte est peu ergonomique. Le bouton pour déclencher le message d'alerte se situe dans un menu déroulant sous le bouton pour effectuer le test du système, sans pour autant alerter les citoyens.

Interface imaginée par le site TheNextWeb

Désormais, le gouverneur a annoncé que deux personnes devraient être présentes (au lieu d'une jusqu'à maintenant) pour pouvoir activer le système et de préciser que tout serait fait pour que cela ne se reproduise plus. Pour l'heure, la Federal Communications Commission (FCC) a ouvert une enquête sur cette affaire qui est jugée "inacceptable" par son président. Il faudra attendre les conclusions de ses investigations pour savoir comment tout cela s'est réellement produit.

Une erreur ?

Mots-Clés : hawaïalerteErreurpaniquemissilechaosenquêteFCCemployé

Source(s) : thenextweb.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (9)

Par Savi, il y a 7 mois :

Oups ! M'a suis trompé de bouton !

Répondre à ce commentaire

Par SlayEx, il y a 7 mois (en réponse à Savi):

je ne me suis JAMAIS trompé de bouton.



Excepté une fois au châlet ....

Répondre à ce commentaire

Par Kenny, il y a 7 mois :

C'est le moment de prendre un avocat et de lancer un procès ! Y a des thunes à faire !

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 7 mois (en réponse à Kenny):

De nos jours, plus trop… C'est fini, le bon temps où l'on pouvait toucher le jackpot en attaquant une administration US : avec le temps, ils se sont voté des lois aux petits oignons rien que pour eux, au nom de "l'intérêt général". Restent les humains friqués… Le patron de la boîte qui a vendu le système ? Pas gagné d'avance…

Répondre à ce commentaire

Par Covertlight25, il y a 7 mois :

C'est parce que c'est un GROS bouton, comme celui de Trump dans son bureau, des fois ça fait des missclicks

Répondre à ce commentaire

Par tof81, il y a 7 mois :

On espère qu'il n'y a pas un problème d'ergonomie pour les missiles nucléaires américains, sinon, on est tous mort :(

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 7 mois (en réponse à tof81):

Tout ça, c'est du soft pondu par des grosses boîtes sur des cahiers des charges, avec davantage de temps passé à regarder le planning d'avancement qu'à bosser.
Bien sur que c'est une ergonomie pourrie, vu qu'ils ne savent pas ce que c'est que l'ergonomie (ou pire : ils croient savoir)

Et depuis qu'il y a des bombes nucléaires qui trainent dans le paysage, on a du passer une bonne dizaine de fois à un poil de l'inconvénient, tous pays confondus. Facile.

Répondre à ce commentaire

Par Roup, il y a 7 mois :

Au dela du fait qu'il soit dans le même menu déroulant, ce qui est aberrant c'est qu'il n'y a même pas de demande de confirmation avec un gros warning sur un message de ce type...

Répondre à ce commentaire

Par Ludo, il y a 7 mois :

''bah, tout le monde peut faire des erreurs''

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test du Asus ROG Strix Hero II, le PC MOBA utilisé par la ROG School

Asus ROG Strix Hero II

Il y a 6 jours

Note : 7,8333333333333
Test Gotway MSuper 3, une gyroroue avec une grosse autonomie pour se déplacer : fiche technique, prix et date de sortie

Gotway Gotway MSuper 3

Il y a 4 semaines

Note : 8
Test Huawei MediaPad M5, une véritable alternative à l'iPad : fiche technique, prix et date de sortie

Huawei MediaPad M5

Il y a 4 semaines

Note : 7,6