Rechercher Annuler

Snowpiercer : ce qui pose problème dans la série Netflix

De Gaetan Desrois - Posté le 26 mai 2020 à 14h54 dans Séries TV

Sortie ce lundi 25 mai 2020, la série Snowpiercer est une adaptation revendiquée du film réalisé par Bong Joon-ho (ParasiteMemories of Murder) en 2013, lui même une adaptation de la bande-dessinée français Le Transperceneige, de Lob et Rochette. Sauf que... certains choix ternissent grandement l'esprit de la BD comme du film. On vous explique pourquoi. 

Une BD, un film, une série

Avant de commencer, il nous semble nécessaire de rappeler ce que sont Le Transperceneige et le film SnowpiercerLe Transperceneige est une BD de SF française, écrite par Lob et dessinée par Rochette. Une BD d'anticipation, dans laquelle, après un cataclysme climatique emmenant une nouvelle ère glaciaire, l'humanité se retrouve confinée à l'intérieur d'un gigantesque train fonçant à toute allure, les plus riches à l'avant, les plus pauvres à l'arrière. On y suit Proloff, homme taciturne et individualiste, vivant à l'arrière du train, et qui tente de se frayer un chemin vers l'avant, et qui pourra compter sur Adeline, venue des classes privilégiées, qui se bat pour la dignité des plus pauvres. 

Snowpiercer est, quant à lui, un film de Bong Joon-ho, qui, passionné de BD, entreprit de réaliser une adaptation libre de la BD de Lob et Rochette, qu'il a découverte pendant le tournage de The Host. Si le film partage les thématiques de la BD (lutte des classes, dictature, etc), le réalisateur sud-coréen opère quelques changements, afin de donner sa vision de la lutte des classes. Ainsi, Proloff devient Curtis (interprété par Chris "Captain" Evans), qui, après avoir découvert que les armes des gardes les maintenant dans la misère à l'arrière du train n'étaient pas chargées, se lance, avec quelques-uns, à l'assaut de la locomotive. 

La BD comme le film sont deux oeuvres cultes, particulièrement réussies visuellement. Deux oeuvres passionnantes, explorant (chacune à leur manière) la lutte des classes. La série Snowpiercer, quant à elle, est une adaptation du film de Bong Joon-ho, bien qu'elle reprenne certains éléments de la BD. Cependant, une différence majeure distingue cette adaptation des deux oeuvres qui l'ont précédées. Une différence problématique. 

Le problème de la série

La série Snowpiercer a la particularité d'être une série policière. Cela peut paraître banal présenté comme cela, mais pourtant, cet aspect a son importance. La série raconte l'histoire d'Andre Layton, détective résidant à l'arrière du train, contraint par l'Avant du Train, d'enquêter sur une sordide affaire criminelle. Mêler au genre SF une histoire policière n'est en soi pas très original (Blade Runner est passé par-là), mais sert l'objectif de la chaîne américaine TNT, commanditaire de la série. En effet, consciente de l'émerveillement (qui ne trahissait pas l'effroi) que produisait la découverte de l'avant du train, dans le film de Bong Joon-ho, avec ses salles très colorées et ses aquariums magnifiques, la production a décidé que la série nous ferait visiter l'intégralité du train. Pour ce faire, ils ont renoncé au schéma linéaire de la BD et du film, où l'on va de l'arrière à l'avant. Le personnage d'Andre Layton est donc créé avec cet objectif : ses prérogatives en tant que détective lui permettent un semblant de "laisser-passer". L'intrigue policière, écrite à la truelle, n'a nul autre objectif que de permettre la création d'un personnage permettant une visite guidée du train, traînant dans chaque salle avec la lenteur et l'attention que requiert une enquête criminelle, tout en garantissant la possibilité de revenir sur ses pas si le besoin se présente. 

Le problème, c'est que ce choix scénaristique se fait au détriment des intentions politiques de la BD et du film. La linéarité du schéma dans les deux oeuvres permettaient de symboliser la rigueur du système social, qui ne laisse pas facilement les classes populaires progresser. L'avancée des personnages vers l'avant du train a ceci de libératoire qu'elle est transgressive. Ainsi, toute la rhétorique marxiste de la BD et du film se retrouve reléguée dans la série à un second plan, dans la série, alors qu'elle est essentielle dans les deux oeuvres. On la retrouve jusque dans le nom de Proloff, dont le prénom rappelle à la fois la figure du prolétaire (prolo) et du soviétisme (le nom à consonance russe). Même chose avec Curtis, dont l'apparence vestimentaire et physique (bonnet de marin et barbe mal taillée) rappelle la figure des marins de la fin du XIXème-début du XXème siècle, ceux qu'on retrouve dans la chanson Amsterdam de Jacques Brel. Les deux oeuvres ne traitaient pas tant des dictatures que des différentes façons de mener une révolution. Proloff est un individualiste, qui lutte plus pour sa propre survie que pour celle des autres ; Curtis, plus altruiste, mène un groupe à la révolution. Les deux oeuvres viennent rappeler le profond engagement politique de leurs auteurs : Jacques Lob a participé activement à des journaux de BD pour adultes se heurtant bien souvent à la censure, de (A suivre) à L'Echo des savanes, et Bong Joon-ho a toujours fait de la lutte des classes le leitmotiv de son oeuvre cinématographique, de Memories of Murder à Parasite, ou encore Okja.

Autrement dit, on peut reprocher à la série de faire de la visite de ce fameux Transperceneige sa finalité, oubliant par la même la véritable symbolique qui se cache derrière ce train circulant éternellement dans une fuite en avant, et à l'intérieur duquel la colère gronde. 

Si vous souhaitez en apprendre d'avantage, nous conseillons la très bonne vidéo de InThePanda que vous pouvez retrouver ci-dessous. 

Une erreur ?

Mots-Clés : SnowpiercerLe TransperceneignetflixTNTBong Joon-hoLobRochettescience-fiction

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (18)

Par pierrepierre, il y a 2 ans :

Perso j'ai trouvé ça pas mal

Répondre à ce commentaire

Par Mr. Jack, il y a 2 ans via l'application Hitek :

Ya rien qui va dans cette série c'est un affront au film et a la BD

Répondre à ce commentaire

Par Truc Bidule, il y a 2 ans :

En même temps il ne fallait pas s'attendre à autre chose vus la mode du politiquement correct qui phagocyte la plupart des productions occidentale (et surtout américaine) depuis quelques années, que ce soit dans les séries ou dans les films, même les comics et roman y ont droit.
On se retrouve donc avec des œuvres toutes formaté sur le même modèle sans prise de risque.

Répondre à ce commentaire

Par Spider Marmotte, il y a 2 ans (en réponse à Truc Bidule):

Ah on a pas digéré les nouveaux Xmen Snowflake et Safespace à ce que je vois....

Répondre à ce commentaire

Par plo, il y a 2 ans :

Merci pour cet article, le temps que je gagnerai à ne pas mater ce gâchis d’enquête policière US, je le passerai à lire une bonne BD ;-) , il me plait déjà ce personnage qu'est Proloff ^^

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 2 ans (en réponse à plo):

N'hésites pas quand même à te faire ta propre idée en regardant les 2 premiers épisodes.

Il faut surtout se dire que cette série est bien différente de la BD et qu'on encourage de ne pas s'arrêter à la série TV et qu'il vaut le coup de voir le film tout comme lire la BD :)

On a juste peur que beaucoup n'aiment pas la série TV après ces 2 épisodes et concluent que l'univers de Snowpiercer peut sembler "vide" de sens en dehors de l’enquête policière.

Répondre à ce commentaire

Par Gloubi, il y a 2 ans (en réponse à Hitek):

Tu pourrais mettre un lien vers la video d' in the panda

Répondre à ce commentaire

Par Roupette déconfinée, il y a 2 ans :

Je trouve cela assez présomptueux de faire un critique aussi négative après si peux de contenu diffusé.

L'enquête policière, est en parallèle de la mise en place d'un plan d'attaque similaire au film par le protagoniste principal. Elle est assez intéressante et pas spécialement téléphoné. J'attendrai de voir la suite de la série avant de descendre le scénario...

Je suis juste un peu déçu de la rapidité avec laquelle on apprend le lien entre le personnage de Jennifer Connely et Mr Wilford (propriétaire du train) pour ne pas spoiler ceux qui n'ont pas encore regardé.

Répondre à ce commentaire

Par Hitek, il y a 2 ans (en réponse à Roupette déconfinée):

Il ne s'agit en aucun cas d'une critique de la série. Il est même impossible de faire une critique avec uniquement 2 épisodes d'une série où une seconde saison est déjà prévue. Quand nous effectuons une critique d'un film ou série on met à chaque fois "critique" dans le titre :)

Le but de cet article était juste d'indiquer le gros point qui différencie la série TV du film et de la BD et expliquer qu'il était dommage d'avoir abandonné ça dans la série. D'après nous, c'était un peu ce qui faisait tout le "charme" de cet univers.

On regardera quand même l'intégralité de la saison sur Netflix car on est tout de même fan de cette ambiance, qu'on est curieux de voir cette adaptation en série TV et les choix qu'ils vont faire pour qu'elle puisse durer sur 2 ou plusieurs saisons :)

Répondre à ce commentaire

Par Chris, il y a 2 ans :

Pour info Bong Joon-ho qui a fait le film, est crédité au générique de la série.
Il a participé à l'écriture de la série ainsi qu'à sa production exécutive.

Répondre à ce commentaire

Par Spider Marmotte, il y a 2 ans :

Bel article en tout cas .

Répondre à ce commentaire

Par Mr. Jack, il y a 2 ans via l'application Hitek (en réponse à Spider Marmotte):

Normal, c'est un plagiat de la vidéo d'InThePanda, même lui le dit dans sa story insta.

Répondre à ce commentaire

Par lasalamandre, il y a 2 ans :

Le plagiat c'est mal les gars.

Répondre à ce commentaire

Par Cvirg59, il y a 2 ans :

Svp rendons a victor Ce qui est a Victor...in the panda #cestpasbiendepomper

Répondre à ce commentaire

Par cydoniaTARDIS, il y a 2 ans :

Merci InThePanda pour l'article !

Répondre à ce commentaire

Par Deepak, il y a 2 ans :

Article très bien écrit! Grand GG au redacteur

Répondre à ce commentaire

Par CaptaineWar, il y a 2 ans :

Cette analyse fut un peu précipitée,à la mi saison les enjeux politique rentre de manière totale et devient le seul sujet de la série. Je pense que vous avez voulu faire un article rapidement (normal) mais malheureusement vous avez attaqué sans savoir... Si vous vous étiez arrêté à cette histoire d'enquête, reprenez la serie au plus vite.

Répondre à ce commentaire

Par Misterfred, il y a 2 ans :

Bonjour,

Je pense que les auteurs de cet article n'ont pas vu la série... et c'était normal, elle n'était pas diffusée.
Bon, franchement, j'ai été très agréablement surpris par cette série, et l'attente de la saison 2 va être longue...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.