Rechercher Annuler

Star Wars : 6 choses à sauver de l'Ascension de Skywalker

De Alix Odorico - Posté le 27 mai 2024 à 17h35 dans Cinéma

Y a-t-il quelque chose à sauver de L'Ascension de Skywalker, et plus largement de toute la trilogie Star Wars chapeautée par Disney ? C'est la question que l'on se pose encore, cinq ans après la sortie de l'épisode 9. Il faut dire que les trois opus portés par Disney suite au rachat de Lucasfilm ont été vivement critiqués par la presse comme le public. Les défauts sont nombreux, sur lesquels nous ne reviendrons pas. Qu'en est-il alors des qualités de cette prélogie, et plus particulièrement de l'épisode final de la trilogie ?

Star Wars: L

#6 LA DYADE Rey Skywalker/Kylo Ren

En choisissant de mettre à l'écran et de canoniser le concept de dyade de Force, Disney a permis d'apporter de la profondeur aux personnages de Rey Skywalker et Ben Solo/Kylo Ren. La Jedi et le Sith s'attirent comme des aimants depuis le premier opus, Le Réveil de la Force, et parviennent à rentrer en connexion. Ce rapport très étroit entre Kylo Ren et Rey Skywalker a permis de casser un certain manichéisme qui régnait jusque-là dans la saga, en permettant au premier de faire acte de rédemption et à la seconde de douter de sa nature. 

kylo ren rey skywalker

#5 le film est beau

En dépit d'avoir fait n'importe quoi avec l'héritage Star Wars, J.J. Abrams a mis en pellicule un film franchement beau, où les séquences sont filmées avec le souci du détail, et la mise en scène implacable. Certaines scènes magnifiques valent le détour, comme l'arrivée sur Exegol de Kylo Ren dans un temple frappé par les éclairs, ou encore celle du duel à la photographie impeccable entre Kylo Ren et Rey sur l'épave d'un vaisseau sous une mer déchaînée.

kylo ren rey

#4 BABU FRIK

Star Wars, c'est aussi ses petits personnages attachants, souvent bienfaisants et mignons, qui frappent par leur gimmicks. Et à ce petit jeu, Disney ne s'en sort pas trop mal (bien que la firme n'égalera jamais le duo R2-D2/C-3PO de Lucasfilm). Au-dessus de BB-8 et les Porgs, on retrouve Babu Frik, le petit alien rencontré par Rey, Poe et les autres sur Kijimi. Le petit Anzellan a été entièrement fait en animatronique, et animé par cinq marionnettistes. "Babu Frik possède 23 points d'articulation dans le visage et des doigts parfaitement articulés! On pouvait lui faire jouer ce qu'on voulait même si on ne savait pas ce qu’on allait lui faire faire!", révélait Neal Scanlan, qui a supervisé la création des créatures de la nouvelle trilogie. Personnage le plus populaire de la postologie, son espèce a été réintroduite dans un épisode de la saison 3 de The Mandalorian, dans lequel Din Djarin demande aux réparateurs de droïdes sur Nevarro qu'ils réparent IG-11. 

babu frik

#3 L'ADIEU D'HAN SOLO

La scène la plus émouvante au sein d'un film qui n'en a presque pas. Après avoir été vaincu par Rey lors d'un farouche duel au sabre laser sur la planète Kef Bir, Kylo Ren est désorienté. C'est alors qu'il reçoit une vision de son défunt père (qu'il a assassiné plus tôt dans la saga), qui tente de le raisonner et de lui témoigner son amour. "Tu me manques, fils. (...) Kylo Ren est mort. Mon fils est vivant. (...) Reviens." "Je t'aime" lui répond Kylo Ren. "Je sais" conclut Han Solo. Une référence directe à une autre scène émouvante qui a fait pleurer des millions de fans 44 ans plus tôt dans l'Empire contre-attaque, avant que le contrebandier ne soit cryogénisé, il échange un baiser et emploie les mêmes mots avec Leia. 

Han solo Kylo Ren

#2 LUKE SKYWALKER SOULÈVE ENFIN SON X-WING

Autre scène, autre référence culte. Lorsque Rey se retire dans le premier temple Jedi d'Ahch-To, le fantôme de Force de Luke Skywalker lui apparaît, et lui donne une toute dernière leçon en sortant son X-Wing piégé dans l'eau. Une prouesse enfin réalisée par le Jedi après ses échecs successifs dans L'Empire contre-attaque alors qu'il n'était encore que l'apprenti de Maître Yoda. Disney abuse souvent du fan-service à outrance, mais ce clin d'oeil vaut tout de même le détour.

luke skywalker

#1 LA FIN DE L'HÉRITAGE DES SKYWALKER 

Depuis Un Nouvel Espoir en 1977 jusqu'à L'Ascension de Skywalker en 2020, la plus célèbre des familles de Star Wars a toujours été au centre de la saga. Mais après Anakin, Luke et Rey, c'est la fin des Skywalker qui semble enfin se dessiner. car même si Star Wars X reprendra Rey comme protagoniste principale, et racontera comment l'élève de Luke va tenter de reconstruire l'Ordre Jedi, après la chute du Premier Ordre, il semble que Disney veuille passer à autre chose, désormais débarrassé de Luke, Leia et tous les fantômes passés de la franchise. On imagine davantage une passation de témoin plutôt qu'un renouvellement de la famille Skywalker. 

Luke Skywalker star wars 9

Et si vous aimez les théories Star Wars, vous pouvez jeter un oeil à cet article qui explique comment Qui Gon Jinn aurait pu sauver Anakin.

Une erreur ?

Mots-Clés : Star WarsfilmCinemaL'Ascension de Skywalkerben solo

Enfant des nineties qui a grandit avec DBZ, Ocarina of Time et Malcolm, et depuis devenu expert en armes à feu sur Resident Evil. Voue un culte à James Bond et ses smokings.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)
photo de profil de <strong>subnautics</strong>

Par subnautics, il y a 3 semaines :

La dyade oui et certains plans mais le reste franchement....

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>kru</strong>

Par kru, il y a 3 semaines :

C'est une postlogie, pas une prélogie.

Les points noirs selon moi:
* En premier lieu, Adam Driver... Je l'ai vu dans plusieurs films, et je ne l'ai pas une seule fois trouvé bon. Je ne comprends pas la hype autour de ce gars.

* Globalement, les facilités scénaristiques:
On veut une p'tite meuf badass, mais elle sort de nulle part? Pas de problème, on a qu'a sortir la Dyade, entre un Skywalker et une Palpatine, ca va passer crème.
On a plus ou moins pompé l'idée de la flotte Katana, mais on s'est lâché sur la quantité de vaisseaux... Ca va etre impossible à battre pour une flotille de gueux... Pas de soucis, on a qu'a dire que tout le bo...l est piloté par une tour de contrôle à la c.n...
Et tout le film est comme ça, à tripatouiller le scénario, tirer de grosses ficelles pour broder les incohérences et les oppositions vues entre le 7 et le 8.

Mais voilà, comme décrit dans l'article, la DA est parfaite, chaque scene est travaillée, il y a de l'epique à la hauteur des attentes.
Ca n'est certainement pas la fin dont je revais pour l'arc Skywalker (probablement comme tous les vieux qui ont lu des tonnes de romans sortis du canon par Mickey) mais vu les changements d'equipes de prod entre le 7 et le 8, c'est pas si mal

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Terras</strong>

Par Terras, il y a 3 semaines :

6. La Dyade est une idée atroce. Il se passe littéralement un sabre laser en "pensant" à l'autre. Ai-je vraiment besoin de développer?
5. Beau? Le film va à 400 à l'heure tout du long, avant d'un peu ralentir sur la fin. Franchement je m'en souviens même pas, juste 2-3 plans vite fait qui sont "jolis" mais sans plus. Le 8, avec le blanc et le rouge sur la planète de sel avait fait mieux.
4. Tellement attachant que je m'en souviens plus. ckoicetruc?
3. Émouvante? On doit pas avoir la même définition. C'était une scène de merde, qui rend Kylo Ren encore plus insupportable et du fan service à peine masqué. les dialogues de cette scène ont été écrit en 5 minutes et ça se sent.
2. C'est du fan service. Encore, et toujours. Le 9 en est rempli.
1. Purée j'avais oublier ça. La fameuse Rey Palpatine qui en fait préfère se faire appeler Skywalker qui repousse les éclairs de Palpatine sur lui-même alors qu'il continue à s'auto-tuer. Et ceci juste après avoir dit à Rey: "Tu dois me tuer, gnagnagna, et tu passeras du côté obscur gnarf gnarf". Cette scène complètement pêtée ou on entend des voix faites par l'IA dire à Rey "Oui, rey. tu peux y arriver" et vous savez quoi? Elle y arrive. Parce qu'elle est trop forte. Voilà. Fin.

Non mais cherchez pas. Ce film est nanardesque. Je rappelle à toute fin utile qu'il y a:
- La "Résistance" qui a oublié qu'elle avait une flotte qui la retrouve
- Le "Premier Ordre" qui se sert d'une flotte qui attendait sagement dans la glace pendant 30 ans qu'on l'appelle.
- Des chevaux sur des croiseurs intestellaires qui charge.

Voilà. Rien à sauver. Rien!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.