Rechercher Annuler

Ghibli : cette oeuvre de Hayao Miyazaki est en péril, le studio lance un appel aux dons

De Gaetan Desrois - Posté le 29 décembre 2022 à 12h06 dans Cinéma

Quelques semaines après avoir dévoilé la première affiche et la date de sortie du prochain long-métrage de Hayao Miyazaki, le studio Ghibli fait tout ce qui est en son pouvoir pour sauver cette autre "oeuvre du maître de l'animation japonaise. 

Une cagnotte qui peine à se remplir

Le studio Ghibli vit la pire crise de son existence, et elle s'éternise. En effet, suite aux échecs, injustes et consécutifs, de Le Vent se lève (dernier film en date de Hayao Miyazaki, sorti en 2013), Le Conte de la Princesse Kaguya (ultime film d'Isa Takahata, sorti en 2013) et Souvenirs de Marnie (dernier film de Hiromasa Yonebayashi, qui a fondé depuis le Studio Ponoc), Ghibli a dû restreindre ses activités.

C'est en 2020, suite à un accord juteux avec Netflix, que le studio a pu sortir son premier long-métrage depuis longtemps, Aya et la Sorcière, réalisé par Gorō Miyazaki (déjà réalisateur des Contes de TerremerLa Coline aux coquelicots et la série Ronja, fille de brigand). À l'instar de La Tortue Rouge de Michael Dudok de Wit (sorti en 2016), Aya et la Sorcière était une co-production Ghibli (ici avec la NHK), mais le film fut un véritable flop, entre autre à cause de l'aspect "expérimental" du film, puisqu'il s'agissait du premier long-métrage du studio entièrement réalisé en animation 3D, pour le plus grand déplaisir des fans.

 

Alors que Ghibli mise tout sur le prochain long-métrage de Hayao Miyazaki, Kimi-tachi wa dō ikiru ka ?, prévu pour le 14 juillet 2023, le studio dirigé par Toshio Suzuki reste en grand danger. Si Ghibli a récemment fait la une avec l'ouverture de son parc à thèmes très attendu, la société a été profondément touchée par la pandémie de Covid-19, qui a entrainé des retards dans la production du film de Miyazaki, et surtout une chute impressionnante des visites du Musée Ghibli. 

Construit par Goro Miyazaki sous la direction de son père, qui en a dessiné les plans, le Musée Ghibli a ouvert ses portes en 2001 dans la préfecture de Mitaka à Tokyo, et attirait près de 600 000 visiteurs par an. La pandémie a provoqué une chute impressionnante des fréquentations : en 2020, 86 000 visiteurs ont été recensés. Avec la reprise du tourisme au Japon, le Musée Ghibli compte sur un taux de fréquentation de 420 000 visiteurs, soit 70% du taux de fréquentation d'avant la pandémie de Covid-19. Le quotidien économique Nihon Keizai Shimbun précise par ailleurs que les agences de tourisme n'ont toujours pas repris la vente de billets aux étrangers.

Cette baisse des fréquentations arrive au pire moment pour le Musée Ghibli, qui avait besoin d'être rénové. Alors que l'établissement a dû prendre 50% de son fonds de réserve pour assurer son fonctionnement, soit 350 millions de yens (2,5 millions d'euros), la préfecture de Mitaka a lancé en octobre 2022 une cagnotte pour regrouper 20 millions de yens (140 000 euros), dans le but de compléter les subventions publiques qu'a touchées le Musée Ghibli. Malheureusement, d'après Le Courrier International, la cagnotte est très loin d'avoir atteint son objectif. 

La survie du Musée Ghibli est capitale pour le studio. En plus d'attirer les touristes dans la préfecture de Mitaka, le Musée propose une exposition permanente, dans laquelle sont projetés en exclusivité des courts-métrages réalisés par Hayao Miyazaki en personne, dont La Chasse à la baleineLa Grande Excursion de KoroMer et le Chaton-BusLe Jour où j'ai cultivé une étoileLes Souris Sumo ou encore Boro la petite chenille. D'autres expositions mettent en valeur le travail du maître de l'animation japonaise, avec des croquis de ses longs-métrages d'animation, tels que Princesse Mononoké ou Le Château dans le ciel. Enfin, des expositions temporaires sont régulièrement organisées, mettant en valeur d'autres studios d'animation étrangers, tels que le studio Pixar, le studio Aardman (Wallace et Gromit) ou encore les travaux du cinéaste français Michel Ocelot (Azur et Asmar). Alors que les spécialistes de Miyazaki s'accordent à dire que le Musée est l'une des oeuvres les plus importantes du cinéaste, le co-fondateur du studio Ghibli a souvent dit qu'il prévoyait de se consacrer au Musée jusqu'à sa mort. 

Une erreur ?

Mots-Clés : GhibliJaponHayao Miyazaki

Salut, c'est Gaëtan. Diplômé d'un Master en Langues Modernes, je suis un grand passionné de Culture Pop. J'ai une affection toute particulière pour la culture des années 80/90. Grand lecteur, je suis aussi cinéphage et sérivore (un régime alimentaire des plus équilibrés !). Passionné par le Moyen-Âge, je suis un grand fan de Fantasy. Sinon, j'adore le cinéma coréen, la littérature japonaise, les séries et les comics britanniques. Ah, j'oubliais : pour savoir s'il y a du vent, faut mettre son doigt dans le cul du coq.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (8)

Par Nagato, il y a 1 an :

Je pense que Ghibli devrait sortir des DVD de ses courts-métrages : les fonds pourraient soutenir le studio et le musée...

Répondre à ce commentaire

Par personne, il y a 1 an (en réponse à Nagato):

gagner des fonds avec des dvds ? ça fait longtemps que très peu de monde en achète. Ils devraient surtout en vendre d'avantage à netflix et autre plateforme et faire des jeux/produits derivés

Répondre à ce commentaire

Par Ioni, il y a 1 an :

"la préfecture de Mitaka a lancé en octobre 2022 une cagnotte"

Bravo l'incompétence, cette préfecture n'existe pas pas.
Mitaka est une ville de la préfecture métropolitaine de Tokyo.

Donc c'est quel organisme qui a lancer une cagnotte ? La mairie de Mitaka ou le gouvernement métropolitain de Tokyo ?

Répondre à ce commentaire

Par Orchiss, il y a 1 an :

Ce serait sympa de mettre le lien de la cagnotte pour les fans/donateurs à la fin de l'article !

Répondre à ce commentaire

Par Squalllou, il y a 1 an :

Alors la cagnotte est remplie à plus de 350% soit 340000e je ne sais plus le montant en Yen, mais c'est très facilement trouvable sur internet. L'article est bâclé et pas à jour alors qu'il est sorti hier. Je suis très déçu.
Restez à faire vos classement des meilleurs tweet si vous n'êtes pas capable de faire un minima journalistique.
Pour les dons il y a un soucis juridique qui empêche la France, le Royaume-Uni et quelques autres pays européens d'y participer mais pas d'inquiétude les autres fans de par le monde ont géré la fougère.

Répondre à ce commentaire

Par Bastrock8, il y a 1 an :

Ils pourraient s'en tirer un pieu financièrement s'ils ne sortaient pas des produits dérivés qui coûtent un bras aussi je pense. Quand par exemple chez disney et d'autres studios on a des puzzles à 14 ou 20€ chez Ghibli ça triple le prix

Répondre à ce commentaire

Par MECgénial, il y a 1 an :

Encore un financement déguisé de la République populaire de Corée... Sérieux les mecs vous voyez pas que c'est Kittikajon que vous financez à travers ce don ? Arrêtez de vous faire avoir par les Khmers, pas besoin d'une culture de dingue pour savoir que depuis Gandhi et Zedong c'est leurs méthodes...

Répondre à ce commentaire

Par Juju, il y a 9 mois :

Le musée est une ancienne entité, mais il fallait évoquer le grand parc Ghibli ouvert depuis quelques années, qui n'est pas dans la région de Tokyo, vers Nagoya de mémoire, c'est là où se jouent les enjeux financiers de ce studio

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.