Rechercher Annuler

Twitch : une des plus célèbres émotes de la plateforme supprimée après la prise du Capitole

De GomeWars Auteur - Posté le 7 janvier 2021 à 14h20 dans Insolite

Pour communiquer entre eux ou avec le streamer visionné, les spectateurs peuvent utiliser des émoticônes. Certaines sont accessibles par tous et donnent le LA dans le chat. Une manière pour les spectateurs de commenter les moments uniques qui se déroulent sous leurs yeux. Mais après la prise du Capitole, Twitch a décidé de supprimer l'une de ses émotes phares. 

une émote disparue des radars

Ce mercredi 6 janvier, des partisans pro-Trump ont envahi le Capitole américain avec pour objectif d'interrompre l'intronisation de Joe Biden. Des incidents qui auront coûté la vie de quatre personnes au total, dont une pro-Trump abattue par la sécurité du Capitole. Face à cette tragédie, Ryan "Gootecks" Gutierrez a décidé de réagir en apportant son soutien au mouvement sur Twitter. 

"Y aura-t-il des troubles civils pour la femme qui a été exécutée au Capitole aujourd'hui ou le #MAGAMartyr va-t-il mourir en vain ?

La vidéo sera bientôt diffusée sur (banned dot video) & (theresistance dot video) et elle semble assez macabre.

PS : Big Brother Twitter ne me laisse pas poster l'URL, donc si vous pensez que la censure des grosses firmes technologiques n'est pas réelle, voilà la preuve."

Des propos qui ont été vivement critiqués. Twitch a également réagi rapidement. Pourquoi Twitch ? Eh bien Gutierrez est la personne entrevue dans l'émote PogChamp, largement utilisée par bon nombre d'utilisateurs de la personne pour commenter des moments marquants. C'est par le biais d'un communiqué publié sur Twitter que la plateforme de streaming a annoncé cette suppression. 

"Nous avons pris la décision de retirer l'émotion PogChamp suite à des déclarations de la personne visible sur cette émote incitant à la violence après ce qui s'est passé au Capitole aujourd'hui.

Nous voulons que le sentiment et l'utilisation de Pog continuent à vivre - sa signification est bien plus grande que la personne représentée ou l'image elle-même - et elle a une grande place dans la culture Twitch. Cependant, nous ne pouvons pas, en toute conscience, continuer d'autoriser l'utilisation de l'image."

La plateforme a par la suite déclaré qu'une nouvelle émote serait créée en partenariat avec la communauté Twitch. Particulièrement populaire auprès des habitués de Twitch, l'émote PogChamp ne sera donc plus disponible pendant un temps. Des produits dérivés avec cette émote ont même vu le jour. Plus les mois passent et plus Twitch se montre réactif face aux problèmes. Néanmoins, il convient de rappeler que Gutierrez avait déjà fait parler de lui récemment en publiant des théories complotistes sur le Covid-19. Twitch était toutefois resté muet. 

Une erreur ?

Source(s) : PC Gamer

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : twitchPogChampémoteémoticoneRyan GutierrezGooteckscapitoleetats-unis

Commentaires (12)

Par Loutre lubrique, il y a 2 mois :

Pour une fois qu'il ont bien réagi

Répondre à ce commentaire

Par Douf, il y a 2 mois (en réponse à Loutre lubrique):

Tu trouves? Ils ont justement fait ce qu'il dénonçait dans son tweet. Le contrôle/censure de la big tech. Au final ils lui donne raison... Mais bon faut croire qu'on a pas tous la même lecture des évènements.

Répondre à ce commentaire

Par _////, il y a 2 mois :

Bienvenue dans un nouveau monde, ou le Manichéisme ne dérange plus personne. Tu n'est pas en accord avec le courant actuel, tu dégages. "Le désespoir est mobilisateur et quand il le devient, c'est dangereux et cela entraîne le terrorisme." Continuer de brider le peuple et laisser les énarques faire ce qu'ils veulent sans la moindre impunité. Le jour ou le peuple viendra vous chercher dans vos belles tours d'argent, vous ne verrez que la haine et la vengeance dans leurs yeux. La pitié et le pardon seront effacées de leurs esprits, et cela sera grâce à vous... Ça ne sera que la conséquence du monde que VOUS avez créé.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 2 mois (en réponse à _////):

Ouai en vrai révolutionnaires on commencera par les héritiers devenus milliardaire grâce à la spéculation immobilière ! Du genre les propriétaires de golf qui vivent dans une tour doré sur la 5ème avenue !

Fallait pas supprimer une émoticône, pour la peine on tente un putch ! NA!

Répondre à ce commentaire

Par levieux, il y a 2 mois (en réponse à _////):

Et ben 'vaut mieux lire ces âneries qu'être aveugle ma foi...

Le désespoir... Mais c'est pas possible de lire ça... Mais comment peut on écrire de telles choses, mais sans déconner sortez de vos vies bizarres je sais pas allez faire un tour dans certains pays en guerre continuelle ou sans aucune ressources et vous lirez dans les yeux de leurs habitants ce qu'est le désespoir.

Honteux.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 2 mois :

Prendre d'assaut le parlement pour reverser un élection démocratique par la force ... ça va, c'est pas méchant on peut en rire (même qu'un néonazi était déguisé en village people mort de lol).

Mais putin oser supprimer une émoticône ! C'est la fin de la liberté !!!

Répondre à ce commentaire

Par Desaccord, il y a 2 mois :

Oh mon dieu mais on y est complètement. Les réseaux sociaux sont les véritables nouveaux maitres de ce monde.
Il décide de ce qui est vrai ou faux, décide des tendances, censure sans accord préalable, supprime historiquement du contenu, considère unilatéralement qu'un message est une incitation à la haine ou non.

Ca va finir par faire boom, mais pas comme je l'imaginais. J'pense qu'on arrive petit à petit à la fin de l'internet 3.0. On aura forcément de nouvelles solutions qui arriveront nous garantissant une liberté de parole pleine, c'est à dire écouter et répondre même aux grands vilains méchants, car les laisser dans le déni, c'est leur donner l'impression que leur avis est vrai et censuré.

Là c'est d'un ridicule sans nom. Je pense que les gros réseaux se rendent pas compte d'un détail : Ils ont pop de nul part il y a quelques années, ils pourront disparaitre tout aussi efficacement. Personne n'imaginait voir Myspace disparaitre, que MSN serait mort, personne ne pensait que des MMO tels que WoW ou Dofus continueraient à vivre en version vanilla parfois.
Pourtant à un moment, quand les utilisateurs trouveront une véritable alternative viable, ils mourront.
Et la censure ne pourra rien y faire, censurer sans échange avec la personne concernée, c'est décourager l'utilisation d'une plateforme. Pour l'instant ces réseaux semblent particulièrement appréciés de n'avoir quasiment que des similis de clones pensant globalement la même chose, mais ça se fissurera.

On assiste vraiment à un tournant du monde, le retour de la censure VISIBLE aux yeux de tous. Ca ressemble à une guerre sans pour autant que l'on y soit officiellement.

Et à l'attention de celui qui compare le désespoir, tu n'as qu'à y aller dans ces pays en guerre. Je compare ma situation par rapport à celle que j'ai connu à ma naissance, à mes proches. Je vais te dire un truc, sans doute horrible, la politique locale des autres pays ne m'intéresse pas. C'est ma ville --> France --> Europe --> pays voisins. Le reste, c'est aux acteurs locaux de s'en occuper. Là tu compares le désespoir comme si nous avions la même base et le même rapport à ce dernier que dans des pays en guerre, c'est idiot. Si la personne se sent désepérer c'est son droit, et il se base sur son vécu de francophone. Si ton vécu est différent, libre à toi d'utiliser le terme autrement, mais vouloir quantifier les malheurs des gens n'aide jamais.

Répondre à ce commentaire

Par L'ami Du Raisin, il y a 2 mois via l'application Hitek (en réponse à Desaccord):

Il y a certainement plusieurs degrés de désespoir cher ami. Quand je vois que la France devient un pays dirigé par un monarque qui méprise son peuple et que ce même peuple l'aclame et le vénère... Je crois qu'on a le droit d'avoir un certain désespoir.

Répondre à ce commentaire

Par L'ami Du Raisin, il y a 2 mois via l'application Hitek (en réponse à Desaccord):

Désolé, c'était une réponse à Murge, j'ai dû missclick ;)

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 2 mois (en réponse à L'ami Du Raisin):

C'est quoi le rapport rationnel entre la constitution de la Vème république et la suppression d'une émoticône par un site ricain ?

Le mot clé ici c'est le désespoir. Le désespoir c'est un sentiment. Un sentiment est par définition irrationnel.

Quelles considérations doit on avoir pour réactions irrationnelles qui s'étendent sur le champ politique ?

Répondre à ce commentaire

Par Levieux, il y a 2 mois (en réponse à Murge):

Non mais laisse tomber, faut tout revoir à ce niveau...

Crier au liberticide envers des entreprises privées qui font bien ce qu'elles veulent de leurs produits et je ne parle pas que de l'émoticône en question, les utilisateurs eux-mêmes étant des produits espèrent avoir un quelconque droit de regard... et après des espoirs aussi idiots y en a qui trouvent le moyen de s'étonner de désespérer.

Magnifique ! Tout semble dû à tout le monde vous devez bien déchanter c'est clair... Non, la democratie peut avoir lieu dans les lieux publics mais pas au sein d'entreprises privées que je conchie car justement elles font croire qu'au nom d'une liberté dont elles se fichent ne prennent bien logiquement que des décisions qui auraient le meilleur (ou moins mauvais) effet financier.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 2 mois (en réponse à Levieux):

C'est clair que si t'as la naïveté de t'imaginer que les entreprises privées que sont nos réseaux sociaux devraient être les garant de la liberté d'expression tu ne pourras que désespérer quand la réalité te tombera dessus.

C'est le paradoxe des droitards, militer pour toujours plus de privatisation et offrir toujours plus de responsabilités aux entreprises privée puis désespérer en réalisant que ces entreprises privées ne bossent pas pour le bien communs.

Et pire encore le paradoxe de l'extrême droite : mépriser l'élection, la justice et la démocratie en approuvant une tentative de coup d'état mais en appeler tout de même aux valeurs démocratiques quand la "liberté d'expression" est soi-disant attaquée (une seule émoticône ; piou c'est violent en effet...).

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.