Rechercher Annuler

Twitch : victime de harcèlement, la streameuse Ultia porte plainte

De Alix Odorico - Posté le 2 décembre 2022 à 16h12 dans Jeux vidéo

Ultia n'en peut plus. Harcelée depuis trop longtemps sur Twitch, elle a décidé de porter plainte. Elle explique son geste dans un entretien vidéo accordée à Mediapart, dans lequel elle témoigne des atrocités subies et de la lâcheté des plateformes face au cyberharcèlement.

Depuis le ZEvent 2021

Tout a commencé durant le ZEvent 2021. Lors du marathon caritatif organisé par Zerator, la streameuse Ultia prend position en condamnant les propos jugés sexistes du streamer Inoxtag, vis à vis d'une jeune femme qu'il a invité sur son live. Il s'en est suivi des vagues d'insultes et des menaces de viol à son encontre par une partie de la communauté du streamer. Et malgré les excuses publiques de ce dernier, les vagues de harcèlement ont continué envers la jeune femme aux 265,5 k followers.

Depuis, Ultia semble vivre un enfer. Dernier événement en date : durant le Eleven All Stars, un match de foot organisé le 19 novembre entre streamers français, lors duquel elle a de nouveau subi les affres de certains viewers, alors qu'elle n'était même pas présente à l'événement.

menaces de mort, de viol, montages pornographiques

Hier, dans un entretien vidéo accordé à Mediapart, la jeune femme de 27 ans dénonce la réalité quotidienne subie par les femmes implantées dans le monde des jeux vidéo en ligne. Elle se confie en 18 minutes sur ce qu'elle subit depuis maintenant de longs mois, et annonce qu'elle a décidé de porter plainte. "Dans cette plainte, il y a les messages des 3 dernières semaines, (provenant de plus de 4000 comptes bloqués), alors que ça fait un an que ça dure", précise t'elle au média.

Ultia annonce que les propos proférés à son encontre s'organisent par vagues, et prennent différentes formes : des raids en commentaires lors de ses lives, des insultes sous ses posts Instagram, mais aussi des menaces de mort, de viol ou même des montages pornographiques. La streameuse a même été rendue coupable du bannissement d'un streamer en janvier 2022 pour harcèlement sur la chaîne d'une autre streameuse, et a été lynchée. "Tout le monde est venu m'insulter sur ma chaîne Twitch puis en privé pour dire que c'était de ma faute".  

Sexisme: la streameuse Ultia porte plainte pour cyberharcèlement.
La joueuse en ligne est régulièrement victime de campagnes de harcèlement sur les réseaux sociaux et les plateformes de diffusion, depuis qu’elle a dénoncé les propos sexistes d’un streamer.https://t.co/ZLPIuhmhQK pic.twitter.com/EeCd7FJx6G

December 1, 2022

Une situation délétère qui fatigue grandement la streameuse :

J'ai l'impression que c'est infini et que ça ne se terminera jamais. Ils (Twitch ndlr.) attendent de la part des streamers que le tchat soit modéré, mais c'est une attente pas une obligation. Je trouve cela tellement grave".

Twitch pointée du doigt; le gouvernement : peut mieux faire

De plus, Ultia pointe du doigt la plateforme rachetée par Amazon pour trop de passivité face au cyberharcèlement dont sont victimes les streameuses : "Aujourd'hui on peut insulter des femmes, et sans signalement, il ne se passera rien".

Il y a un mois, la streameuse Maghla avait poussé un gros coup de gueule face aux incessantes vagues de harcèlement dont sont victimes bien trop de streameuses, en listant de nombreux exemples de lynchage (montages photo, deepfakes, harcèlement etc...). Une action qui lui avait valu de nombreux soutiens sur Twitter et de la part de certains streamers lors de leurs lives.

Suite à cela, plusieurs streameuses ont été reçues par Isabelle Lonvis-Rome, ministre déléguée auprès de la Première ministre, chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications au mois de novembre dernier.

Ultia salue par ailleurs le fait que le gouvernement soit "à l'écoute, même s'il est très en retard sur le sujet". Car en effet, la jeune femme précise que “Sur les 7 personnes qui ont porté plainte, 100 % ont rencontré des difficultés et ont fini classées sans suite“. Il y a donc encore beaucoup de chemin à faire pour apporter des solutions concrètes face au phénomène.

Une erreur ?

Mots-Clés : twitchharcèlementcyberharcèlementstreamerstreameusemenacesinsultesstreaminggouvernement

Enfant des nineties qui a grandit avec DBZ, Ocarina of Time et Malcolm, et depuis devenu expert en armes à feu sur Resident Evil. Voue un culte à James Bond et ses smokings.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (15)
photo de profil de <strong>xmattks</strong>

Par xmattks, il y a 2 ans :

le gouvernement complètement à la ramasse en effet, ils découvrent à peine Twitch et viennent d'assimiler le terme "streamer"

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Kal</strong>

Par Kal, il y a 2 ans (en réponse à xmattks):

Facile de taper sur le gouvernement mais je ne vois pas bien ce qu'il vient faire dans l'histoire.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Papy_Mougeot3</strong>

Par Papy_Mougeot3, il y a 2 ans (en réponse à xmattks):

Ok, allez, je suis joueur ce soir.

En 3 semaines, elle a des messages de 4000 comptes. Ça va, tu te rends compte de ce que représentent ces chiffres ?
D'après toi, combien de temps ça prend à un flic (ou gendarme, je ne suis pas sectaire) pour enquêter sur UN compte ? En supposant bien sûr que Twitch aide, et ça...
Donc combien de temps et de personnes juste pour enquêter sur ces 3 semaines ? Tu veux jouer un peu plus et te fumer le cerveau en calculant pour l'année ???

Le gouvernement a voté des lois, elles existent et s'appliquent sur tout support, le problème, ça va être de les faire appliquer.
Comme toujours, c'est une question de moyen. Donc oui, si tu es prêt à ce que tes impôts augmentent et servent à payer des flics pour remonter aux débiles à l'origine de ça, ouais le gouvernement va agir... et tu gueuleras contre l'argent dépensé, le nombre de flics multipliés par 100 et le flicage généralisé sur internet.

Ah bien sûr, pour finir et être sûr que ton cerveau coule par tes oreilles, ce petit calcul hautement théorique est pour UNE streameuse... Donc tu multiplies par toutes les streameuses car j'ai du mal à croire qu'une seule soit à l'abri des crevards, tu rajoutes aussi pas mal de mecs qui doivent recevoir des menaces... et tu vas te rendre compte que tu vas finir toi aussi engager dans les forces de l'ordre pour que ton souhait que le gouvernement ne soit pas à la ramasse prenne vie. Et tu retrouveras toute la France de toute façon à bosser là dessus.


C'est facile de taper sur des décisions, mais dans ce cas, pose toi aussi la question = comment ils pourraient faire autrement ?

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lunar</strong>

Par Lunar, il y a 2 ans :

J'ai pas suivie toute l'histoire, mais Inoxtag pourquoi il ne fait rien, pourquoi il ne demande pas a sa communauté d'arrêter sa? Tout part de sa, sa communauté (du moins une partie) est responsable.

Une petite vidéo pour que sa s'arrête, voir une vidéo avec elle sois pour discuter de sa, sois pour autre chose, manière de dire qu'il ne lui en veux pas et que tout va bien.

Après si les gens continue alors qu'elle dépose des plainte en masse, peux être que sa finira par leur faire comprendre que l'écran qu'ils ont entre eux et elle ne les protège pas.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Glandalf</strong>

Par Glandalf, il y a 2 ans (en réponse à Lunar):

Il l'a déjà fait

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Tao Paille Paille</strong>

Par Tao Paille Paille, il y a 2 ans (en réponse à Glandalf):

L'article dit qu'il s'est excusé de son comportement, mais tu peux affirmer qu'il a dit aux bas du front de sa commu " bon les gars, arrêtez" ?

la vidéo pour en discuter, bonne idée mais pas que c'est deux là, tous les streamers devraient se réunir et faire une grosse soirée pour en discuter.
Et puis ça permettrait assez facilement de spotter les idiots qui pourraient pas s'empêcher d'insulter.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lunar</strong>

Par Lunar, il y a 2 ans (en réponse à Glandalf):

Apparemment il a juste fait une vidéo pour s'excuse, mais il ne semble pas en avoir reparler depuis. pourtant c'est pas la première que j'entend parler du harcèlement de Ultia.

Le harcèlement que subit Ultia de ce que j'ai compris a commencer quand elle s'en est pris a lui. Alors bien sûre ce n'est pas lui qui a envoyé sa communauté contre elle, mais sa part de sa communauté.

Il faudrait une video ou même un sorte de live ou tu regroupe plusieurs streamer et streameuse pour discuter de ce sujet. Ultia n'est pas la seul dans sont cas, toutes les streameuse doivent le subir, mais il me semble que c'est la seul ou sa part d'une communauté d'un streamer suite a une réaction sur ce streamer.


Je répète, mais Inoxtag n'est pas responsable de sa communauté, mais il l'influence, rien qu'une vidéo sur sa pourrait en calmer un certain nombre. Bien évidemment dans cette vidéo faut rappeler les risques pénal sur le harcèlement.


Je me suis surement perdu dans ma penser, mais tu comprend ce que je veux dire.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Maria</strong>

Par Maria, il y a 2 ans (en réponse à Lunar):

Apprenez à écrire, sa et ça ce n’est pas la même chose, ce n’est pourtant pas compliqué on l’apprend au CP.
Sa communauté, arrêter ça.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lunar</strong>

Par Lunar, il y a 2 ans (en réponse à Maria):

Mise a par SA ta autre chose a dire?

Oui je sais, c'est difficile :D

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>JeanMichMuch</strong>

Par JeanMichMuch, il y a 2 ans :

A noter tt de même que chez ces dames lorsqu’une baisse de fréquentation est à noter un bon drama relance toujours la machine...

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Tao Paille Paille</strong>

Par Tao Paille Paille, il y a 2 ans (en réponse à JeanMichMuch):

Une baffe dans ta gueule relancerait il tes neurones ?

Je sais pas, peut être que le fait d'être constamment sous pression l'empêche d'être concentrée sur son boulot ?
Ah ouais mais faut réfléchir au moins 2 secondes pour arriver à cette conclustion logique, normal que tu l'aies pas envisagée.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>cuck</strong>

Par cuck, il y a 2 ans :

C'est triste ce harcèlement mais j'espère bien que le gouvernement a autre chose à foutre que de dépenser du fric pour du harcèlement virtuel quand tu as des cas bien réels...

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lunar</strong>

Par Lunar, il y a 2 ans (en réponse à cuck):

Que sa sois sur internet ou non c'est dramatique, le gouvernement doit agir contre le harcèlement dans toute ces forme.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>JeanMichMuch</strong>

Par JeanMichMuch, il y a 2 ans (en réponse à Lunar):

Pourquoi le gouvernement ?
La plateforme est une plateforme privée. Je vois pas en quoi je devrais avec mes impôts intervenir. Par contre je vois en quoi twitch avec sa trésorerie devrait se débrouiller d’assurer un espace sécurisé pour ses utilisateurs. Remettons l’église au centre du village.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Lunar</strong>

Par Lunar, il y a 2 ans (en réponse à JeanMichMuch):

C'est pas le gouvernement qui fait passer des loi? C'est avec des loi que tu peux forcer l'entreprise a agir en conséquence. Donc oui les plateforme doivent agir contre le harcèlement, mais le gouvernement lui doit forcer les plateforme qui agie eux ou pas contre sa.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.