Rechercher Annuler

Seven : découvrez cette théorie hallucinante sur l'identité du grand méchant

De Aubin Bouillé - Posté le 10 janvier 2024 à 17h25 dans Cinéma

Sorti en 1996, Seven est le deuxième film de David Fincher et sans doute l'un de ses meilleurs. Chaque spectateur a été marqué par la fin impressionnante du long-métrage. Pourtant, selon un fan, l’identité du méchant pourrait être toute autre que celle présentée dans le dénouement du film. On vous explique.

C’est quoi Seven ?

David Fincher fait son entrée dans la cour des grands en 1992 quand la 20th Century Fox lui confie Alien 3. Malheureusement, cette première expérience est terrible pour le jeune cinéaste. Budget limité, conditions de travail difficile, pression du studio, scénario transformé, encore aujourd’hui, David Fincher renie totalement ce film (pourtant pas si mauvais).

Seven

Il faut ensuite attendre 1996 pour voir ce cinéaste au fort potentiel remettre le pied à l’étrier. Grâce à Brad Pitt et Morgan Freeman qui produisent le film, David Fincher peut accoucher de son premier projet personnel : Seven. Instantanément, le film marque les esprits pour son parti-pris esthétique sombre et crasseux et pour sa conclusion extrêmement courageuse. Seven est nommé à l’Oscar du Meilleur montage, rapporte plus de 327 millions de dollars de recettes au box-office (pour un budget de 33 millions) et devient un film culte ! Pas mal pour un deuxième essai.

Une fin dissimulée ?

La suite de cet article va contenir des SPOILERS pour ceux qui n’auraient pas encore vu le chef d’œuvre de Fincher. On va en effet parler de la fin du film, de son dénouement unique. Vous êtes toujours là ? Alors c’est parti.

Dès le milieu du film, l’identité du méchant est connue lorsque John Doe, incarné par Kevin Spacey, se rend lui-même à la police. Le problème, c’est que certaines de ses victimes n’ont pas encore été retrouvées, et le tueur en série va s’amuser avec les nerfs des deux policiers sur l’enquête : David Mills (Brad Pitt) et William Somerset (Morgan Freeman). A la fin, John va même jusqu’à assassiner Tracy Mills (Gwyneth Paltrow), l’épouse de David, et fait livrer sa tête dans un carton. David pète un câble, et assassine alors ce psychopathe de John. Une fin absolument hallucinante, où fait rare à Hollywood, le méchant gagne, qui en a choqué plus d’un à l’époque (et encore aujourd’hui).

Seven

Si cette fin est absolument parfaite, un fan vient pourtant d’apporter une nouvelle lecture à ce dénouement. En effet, selon lui, Kevin Spacey n’est pas le vrai méchant de l’histoire. En fait, ce serait Somerset (Morgan Freeman) qui tirerait les ficelles. Cette hypothèse repose sur plusieurs éléments plus ou moins crédibles. Déjà, Somerset est à quelques jours de la retraite, ce qui lui permettrait de faire un dernier coup avant de disparaître. Ensuite, au début du film, le détective cherche à se débarrasser de l’enquête. Il veut être réaffecté à quelque chose de plus simple avant son départ à la retraite, et il refuse de travailler avec un associé. Maigres éléments me diriez-vous ?

Mais la partie la plus intéressante de la théorie concerne le meurtre invoquant la Paresse. Souvenez-vous, dans Seven, le serial-killer assassine ses victimes en suivant un protocole particulier : tuer ses pauvres gens selon les 7 péchés capitaux. Dans la mise en scène de la Paresse, la victime est attachée à un lit, vouée à pourrir avant de trouver la mort. Pour dissimuler l’odeur du corps, le tueur a disposé des désodorisants partout dans la chambre. Or, selon cette théorie de fan, on peut apercevoir des désodorisants similaires sur le bureau de Somerset.

Seven

Si cette théorie venait à être confirmée, reste à savoir quel rôle joue John dans cette mise en scène machiavélique. Selon la théorie, John, personnage totalement déséquilibré, serait en réalité manipulé par Somerset. Et pour aller encore plus loin, la théorie avance que le carton à la fin du film, censé contenir la tête de l’épouse de Mills, serait en réalité vide…

Une hypothèse intéressante mais qui manque d’éléments pour être réellement crédible. Et vous, qu’est-ce que vous pensez de cette théorie ?

Une erreur ?

Mots-Clés : david finchermorgan freemanbrad pitt

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Salut, moi c'est Aubin, mais mes amis m'appellent Binbin. Je suis un énorme fan de comics, de cinéma américain et asiatique, et surtout du genre super-héroïque. Marvel, DC et autres maisons d'édition me suivent depuis ma tendre enfance. Mon adolescence a été marquée par le cinéma de Quentin Tarantino, des frères Coen, de David Fincher ou encore de Ridley Scott. Énorme amateur de Alien et Blade Runner, la science-fiction est, encore aujourd'hui, un genre que j'apprécie particulièrement. Tout comme le cinéma d'horreur qui me procure toujours un frisson inégalé.

Commentaires (6)
photo de profil de <strong>Cinéphile94</strong>

Par Cinéphile94, il y a 5 mois :

Ouais un peu limité cette théorie, mais le truc sur les déodorisant est intéressant

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>NonMerci</strong>

Par NonMerci, il y a 5 mois :

Théorie foireuse balancée par un gars qui se branle intellectuellement en pensant avoir découvert une chose qui n'existe pas et qui n'a rien d'autre à faire.
Plusieurs personnes ne peuvent pas utiliser la même marque d'un produit, bon sang mais c'est bien sûr!.
Et le pire c'est qu'il y aura toujours des gens pour valider ça parce qu'eux aussi sont des branleurs intellectuels.

Dans ma vie j'ai sans doute utilisé la même marque de PQ que Marc Dutroux.. merde je suis démasqué, je suis la tête penseuse du réseau :s

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Wow</strong>

Par Wow, il y a 5 mois (en réponse à NonMerci):

Je te signale a la gendarmerie

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Boost</strong>

Par Boost, il y a 5 mois :

Sans oublier que John Doe et William Somerset ont exactement les mêmes initiales à deux lettres près.

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Wow</strong>

Par Wow, il y a 5 mois (en réponse à Boost):

Et ils sont dans le meme film...

Répondre à ce commentaire

photo de profil de <strong>Spip</strong>

Par Spip, il y a 5 mois :

"au début du film, le détective cherche à se débarrasser de l’enquête. Il veut être réaffecté à quelque chose de plus simple avant son départ à la retraite, et il refuse de travailler avec un associé."
Et ? Ça prouve quoi ? Pourquoi il ne voudrait pas enquêter si c'était effectivement lui le vrai tueur ? Au contraire je dirais. Si j'étais effectivement le tueur je ferai en sorte d'être affecté à l'enquête et soit faire trainer les choses, soit amener sur une/des fausse(s) piste(s). En revanche, je voudrais travailler en solo pour avoir les coudées franches.
Pour ce qui est de l'argument selon lequel le carton serait vide... bah non en fait et pour plusieurs raisons : dans mes souvenirs Brad Pitt prend et ouvre le dit carton. S'il était vide, il le sentirait (au poids, pas à l'odeur) et il ne verrait rien à l'intérieur. Et ça voudrait aussi dire que sa femme est toujours vivante. Si c'était le cas, à la place de Fincher je l'aurais fait apparaître au moment où Brad Pitt se faisait arrêter, genre "Tu t'es mis en colère et tu as tué pour rien". Or, là... rien de tout ça.
Bref... pas (très) crédible tout ça.

Et puis puisqu'on en est dans les théories foireuses, pourquoi ça ne serait pas Brad Pitt le vrai tueur ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.