Dix réalisateurs cultes et leurs nouveaux projets pharaoniques

De Gaetan Auteur - Posté le 8 mai 2020 à 19h37 dans Cinéma
1,2kréaction !
10 commentaires

Alors que nous sommes tous épuisés moralement par le confinement, Hitek a une solution pour vous redonner un peu de baume au coeur. Dans cet article, nous détaillerons les projets pharaoniques de dix réalisateurs adulés, de Steven Spielberg à Robert Zemeckis, en passant par Guillermo Del Toro et Park Chan-wook. Attention toutefois ! Ne figurent pas dans cet article Christopher Nolan (Tenet) et Denis Villeneuve (Dune), leurs projets respectifs étant régulièrement au coeur de l'actualité, nous avons privilégié des réalisateurs dont les projets faisaient moins de bruit dans les médias. Ne figurent pas également Quentin Tarantino et Tim Burton, car ni l'un ni l'autre n'ont révélé d'informations suffisantes pour nous faire une idée quelconque de ce sur quoi ils travaillent. Enfin, comme nous n'avions pas toujours sous le coude des images des films dont il sera question dans cet article (seul Spielberg et Zemeckis ont publié des images de leurs projets), nous avons choisi d'illustrer cet article avec des images du dernier film de chaque réalisateur. 

1 - Steven Spielberg 

Deux ans après le succès de Ready Player One, et avoir rendu hommage à des décennies de Culture Pop, le mythique réalisateur de Rencontre du Troisième TypeLes Dents de la MerE.T. L'Extraterrestre, des Indiana Jones et des deux premiers Jurassic Park, revient le 16 décembre 2020 (date sujette à modification, suivant l'évolution de la pandémie de CoVid-19) pour une adaptation de West Side Story, une adaptation de la célèbre comédie musicale de Leonard Bernstein, Stephen Sondheim et Arthur Laurents, créée en 1957, et popularisée avec l'adaptation de Robert Wise et Jerome Robbins sortie en 1961. West Side Story raconte l'affrontement de deux bandes de jeunes de l'Upper West Side (New York) dans les années 1950, et d'un amour impossible. Si ça vous rappelle Roméo et Juliette de William Shakespeare, c'est normal, la comédie musicale est inspirée de la célèbre pièce de théâtre. Pour sa version de West Side Story, qu'il désirait réaliser depuis 2014, Steven Spielberg retrouve le scénariste Tony Kushner, qui a signé pour le célèbre réalisateur les scénarios de Munich (2005) et Lincoln (2012). De l'aveu même du scénariste, on sait que West Side Story version Spielberg sera plus proche de la comédie musicale originale que le mythique film de 1961 (rappelons que le film a raflé 10 Oscars). Le compositeur David Newman (Les PierrafeuAnastasiaL'Âge de Glace) aura la délicate mission d'arranger la musique de Leonard Berstein, qui avait collaboré au film de Robert Wise et Jerome Robbins. Quant au casting, le rôle de Tony a été confié à Ansel Elgort (Nos étoiles contrairesBaby Driver) et celui de Maria à Rachel Zegler, dont c'est le premier rôle. On saluera également le choix de Steven Spielberg de faire appel à Rita Moreno, qui interprétait merveilleusement le rôle d'Anita dans la version de 1961 (rôle pour lequel il obtint l'Oscar de la Meilleure Actrice dans un Second Rôle), et interprétera dans cette nouvelle version celui de Valentina. A noter par ailleurs que Rita Moreno est productrice déléguée du film de Spielberg. Les premières images, publiées le 21 avril 2020, nous donnent terriblement envie de voir cette nouvelle version. 

2 - David Fincher

David Fincher n'avait plus tourné de film depuis 2014 (l'excellent Gone Girl), et s'était illustré sur Netflix, en réalisant successivement les deux premiers épisodes de House of Cards (2013), sept des dix-neuf épisodes de l'exceptionnelle série Mindhunter (2017-2019) et produit la série d'anthologie d'animation Death, Love & Robots (2019). Le mythique réalisateur de Se7enFight Club et The Social Network revient (sauf mention contraire, du fait de l'épidémie de CoVid-19) d'ici la fin d'année 2020 avec un nouveau film, Mank, qui sortira directement sur Netflix. Le film reviendra sur la relation tumultueuse entre Herman J. Mankiewicz et le jeune et impétueux Orson Welles, respectivement scénariste et réalisateur de Citizen Kane, souvent cité comme étant le plus grand film de l'Histoire du Cinéma. Peu d'informations ont été communiquées sur le film. Nous savons cependant que le film a été écrit par Jack Fincher, père du réalisateur, décédé en 2003. Nous savons également que David Fincher désirait réaliser Mank depuis 1997, mais n'avait pas pu trouver les financements jusqu'à ce que Netflix, avec qui il semble avoir une relation privilégiée, propose de produire le film. (Martin Scorsese avait été dans la même situation, avec The Irishman.) D'après nos confrères du magazine Premiere, David Fincher a annoncé que Mank sera son premier film tourné en noir et blanc. Côté casting, Fincher a fait appel à Gary Oldman (LéonHarry Potter et le Prisonnier d'Azkaban) pour incarner Herman J. Mankiewicz. La dernière fois que Gary Oldman a joué dans un biopic (Les Heures Sombres), il a remporté l'Oscar du Meilleur Acteur. Peut-être que l'Académie des Oscars récompensera à nouveau l'acteur britannique pour ce nouveau rôle. Tom Burke (Only God Forgives), quant à lui, interprétera Orson Welles. Ils seront rejoints par Amanda Seyfried (Time OutTwin Peaks), Lily Collins (OkjaTolkien), Tuppence Middleton (Jupiter AscendingSense8Downton Abbey), Arliss Howard (Le Monde Perdu : Jurassic Park), Charles Dance (Gosford ParkGame of ThronesThe Crown), Ferdinand Kingsley (Dracula Untold), Jamie McShane (Gone GirlSons of AnarchyFirefly), Joseph Cross (MindhunterBig Little Lies), Sam Troughton (Chernobyl), Toby Leonard (The PacificMarvel's Daredevil), Tom Pelphrey (BansheeIron FistOzark), Jeff Harms (Twin Peaks) et Leven Rambin (Hunger GamesTrue Detective). Pour ce qui est de la musique, David Fincher fait à nouveau appel à Trent Reznor et Atticus Ross, les deux têtes pensantes du groupe Nine Inch Nails, qui ont composé pour Fincher les bandes originales de The Social Network (2010), Millenium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes (2011) et Gone Girl (2014), avant de s'illustrer récemment en composant la bande-originale de la série HBO Watchmen, le dernier chef d'oeuvre de Damon Lindelof. Pour l'anecdote, Reznor et Ross ont également composé la bande-originale du prochain film Pixar, Soul. Comment vous dire à quel point on est pressé de découvrir leur travail ? Bref, même si aucune image de Mank n'a été diffusée à ce jour, et si la date de sortie reste toujours un mystère, on a hâte de découvrir ce film, qui risque fort d'être un nouveau sommet franchi par David Fincher.

3 - Guillermo Del Toro

Après l'immense succès de La Forme de l'eau (2017), qui lui valut quatre Oscars, dont celui, bien mérité, du Meilleur Réalisateur, Guillermo Del Toro voit les choses en grand, avec non pas un film, mais deux : Pinocchio, prévu pour 2021 sur Netflix, et Nightmare Alley, un film produit par Disney via sa filiale Searchlight Pictures (acquise grâce au rachat de la 21st Century Fox), et dont la date reste inconnue. Pinocchio est un projet cher à Guillermo Del Toro, qui travaille sur le projet depuis 2008 (à l'époque de Hellboy). Le réalisateur du Labyrinthe de Pan et de L'échine du Diable a annoncé qu'il s'agira d'un film d'animation en stop-motion (image par image). Le film a été présenté comme étant une relecture sombre et musicale du célèbre roman de Carlo Collodi, sorti en 1883. On sait également que Guillermo Del Toro placera l'intrigue de son film dans l'Italie fasciste des années 30. Ce n'est pas la première fois que les grands bouleversements du XXème siècle inspirent Guillermo Del Toro : L'échine du Diable voit son action se dérouler durant la Guerre Civile Espagnole, Le Labyrinthe de Pan se déroule dans l'Espagne franquiste, Hellboy commence dans l'Allemagne Nazie, et l'action de La Forme de l'eau voit son action placée en pleine Guerre Froide. Le casting vocal de cette version de Pinocchio est particulièrement prestigieux : Ewan McGregor (Star WarsTrainspotting) prêtera sa voix à Pinocchio, Ron Perlman (HellboyDrive) incarnera Mangiafuoco, Tilda Swinton (Burn After ReadingOkja) sera la Fée Bleue, David Bradley (Le Seigneur des AnneauxHarry PotterGame of Thrones) doublera Geppetto. On sait également que Christoph Waltz (Inglourious BasterdsDjango Unchained) a été casté pour un rôle, encore inconnu. Guillermo Del Toro retrouvera le compositeur Alexandre Desplats pour la musique originale, après leur excellente collaboration pour La Forme de l'eau. Cependant, malgré toute la sympathie que nous avons pour le travail de Desplats, nous sommes cependant un peu déçu, sachant que le chanteur Nick Cave (du légendaire groupe Nick Cave & The Bad Seeds) devait composer la bande originale du film, en compagnie de son compère de toujours Warren Ellis. Petite remarque en passant : l'excellent film Pinocchio de Matteo Garrone, avec Roberto Benigni (La Vie est belle), est sorti directement en VOD sur Amazon Prime Video. Le film vaut vraiment le coup d'oeil !

Le second projet sur lequel travail Guillermo Del Toro promet d'être tout aussi intéressant. Nightmare Alley, présenté comme un film noir, racontera l'alliance entre un forain malhonnête et une psychiatre tout aussi corrompue que lui, qui tenteront d'escroquer des gens pour leur prendre leur argent. Cette adaptation du roman éponyme de William Lindsay Gresham, dont la production a été interrompue du fait de l'épidémie de CoVid-19, nous épate déjà avec son casting étoilé. On aura le plaisir de retrouver Bradley Cooper (Very Bad TripAmerican Sniper), Cate Blanchett (Le Seigneur des Anneaux, Babel), Willem Dafoe (AntichristLa Dernière Tentation du Christ), Toni Collette (HéréditéA couteaux tirés), Richard Jenkins (Olive KitteridgeLa Forme de l'eau), Ron Perlman (HellboyPinocchio), Rooney Mara (Millénium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmesA Ghost Story), David Strathairn (The Expanse), Holt McCallany (Alien 3Fight ClubMindhunter), Jim Beaver (Crimson PeakWatchmen), Mark Povinelli (Boardwalk Empire), Mary Steenburgen (Inland EmpireThe Good Place), David Hewlett (Stargate SG-1), sans oublier l'inoubliable Paul Anderson (The RevenantPeaky Blinders). Un nouveau film à Oscars pour Del Toro ? 

4 - Ridley Scott

Après une décennie qui prit, parfois injustement, la forme d'un véritable chemin de croix, le légendaire Ridley Scott revient aux affaires avec The Last Duel, une nouvelle fresque historique pour le réalisateur de GladiatorKingdom of HeavenRobin des BoisLes Duellistes1492 : Christophe Colomb et Exodus : Gods and Kings. Le film racontera l'histoire du dernier duel judiciaire de l'Histoire de France, qui opposa à la fin du XIVème siècle Jean de Carrouges et Jacques Le Gris, après que ce dernier fut accusé d'avoir violé la femme de Carrouges. Le film, tourné en France, a vu sa production interrompue, suite à l'épidémie de CoVid-19. Ecrit par le tandem Matt Damon (Seul sur MarsInterstellarLes Infiltrés) et Ben Affleck (ArgoBatman v Superman), oscarisés pour l'écriture du scénario Will Hunting (Gus Van Sant, 1997), le film sera porté par Damon, Affleck, Adam Driver (Star WarsSilenceMarriage Story) et Jodie Comer (brillante dans Killing Eve). 

5 - Park Chan-wook

On ne va pas trop s'attarder sur le cas de Park Chan-wook, qui fait clairement partie des meilleurs réalisateurs de l'Histoire, car nous avons déjà écrit et publié un article sur ses prochains projets. Rappelons cependant que le réalisateur sud-coréen à qui on doit, entre autres chefs d'oeuvres, J.S.A. : Joint Security AreaSympathy For Mister VengeanceOld Boy et Mademoiselle, prépare deux films en langue anglaise, après un premier essai réussi en 2013 avec Stoker. Le premier sera un remake du film Le Couperet de Costa-Gravas, qui racontait d'un cinquantenaire au chômage qui, pour s'assurer de trouver un travail, tue tous les autres candidats au poste qu'il convoite. Le film est présenté par Park Chan-wook comme étant une comédie horrifique, qu'il espère, selon ses propres mots, être son plus grand chef d'oeuvre. Park Chan-wook prépare également un western ultra-violent produit par Amazon Prime Video, intitulé The Brigands of Rattlecreekqui racontera la quête de vengeance d'un docteur et d'un shériff contre un gang de malfrats. Le film sera porté par Matthew McConaughey (True DetectiveInterstellar). 

6 - Joel Coen 

Les frères Coen, monstre sacré bicéphale du cinéma américain, se divisent le temps d'un film, qui sera uniquement porté par Joel Coen. Après le western d'anthologie La Ballade de Buster Scruggs, directement sorti sur Netflix, c'est une adaptation moderne du la pièce Macbeth de William Shakespeare que prépare cet expert de l'humour noir. Intitulé The Tragedy of Macbeth, le film racontera l'histoire de Macbeth qui, influencé par trois sorcières, commettra un régicide, pour accéder au trône d'Ecosse, avant de sombrer dans la folie, rongé par la culpabilité. Ce n'est pas la première fois que Joel Coen adapte un grand classique de la littérature : rappelons que O'Brother était une adaptation de L'Odyssée d'Homère, dont l'action avait été déplacée dans le Sud des Etats-Unis. Faut-il s'attendre à une adaptation très libre de Macbeth ? Possible. Le film sera porté par Denzel Washington (American Gangster) et Frances McDormand (Fargo, Three Billboards), la compagne de Joel Coen, et proche collaboratrice. C'est Kathryn Hunter, qu'on connait pour avoir interprété la Cracmol Mrs. Figg dans Harry Potter et l'Ordre du Phénix, qui interprétera le rôle des trois sorcières. Joel Coel a confié la musique à son ami de longue date Carter Burwell, compositeur de toutes les bandes originales des films des frères Coen depuis Sang pour Sang en 1984.

7 - Martin Scorsese

Après son dernier chef d'oeuvre (directement sorti sur Netflix) The Irishman, étrangement boudé par les Oscars et une partie du public, du fait, sans doute, de sa longueur exceptionnel de 3h30 (vous pourrez trouver notre critique complète en cliquant ici), Martin Scorsese voit encore les choses en grand, avec Killers of the Flower Moon, l'adaptation du livre d'enquête La Note américaine de David Grann (auteur de The Lost City of Z), qui revient sur les assassinats de membres de la tribu amérindienne Osages, en 1917, qui s'étaient (un peu trop) enrichis, du fait que leur réserve ait été placée sur un gigantesque gisement de pétrole. Les assassinats se multiplient, la police ne fait rien, et cette affaire donnera naissance au F.B.I., par J. Edgar Hoover. On vous recommande vivement de lire le livre de David Grann (ainsi que le reste de sa bibliographie), c'est un vrai plaisir de lecture ! Après avoir réuni quatre monstres sacrés du cinéma américains dans The Irishman (Robert De Niro, Al Pacino, Joe Pesci et Harvey Keitel), Martin Scorsese réunit dans Killers of the Flower Moon ses deux muses : Robert De Niro et Leonardo DiCaprio. Le scénario a été confié à Eric Roth, qui s'était notamment illustré en rédigeant celui de Forrest Gump de Robert Zemeckis (1994), L'étrange histoire de Benjamin Button de David Fincher (2008) et A Star is Born de Bradley Cooper (2018). Eric Roth a d'ailleurs signé le scénario de Dune de Denis Villeneuve, dont la sortie, extrêmement attendue, est toujours prévue, à ce jour, pour le 23 décembre 2020. Peu d'informations ont été confirmées à ce jour. Et sa production est obscure pour l'instant... En effet, du fait de son budget (200 millions de dollars) et du refus des grands studios Hollywoodiens, le nouveau film de Martin Scorsese risque fort de paraître en exclusivité sur Netflix (comme ce fut le cas pour The Irishman et pour son excellent documentaire sorti en 2019, Rolling Thunder Revue : A Bob Dylan Story). A noter par ailleurs que Netflix est engagé dans un bras de fer avec Apple pour obtenir les droits de distribution exclusive du film. L'occasion pour nous d'ouvrir une petite parenthèse : il nous paraît assez inquiétant que les majors se montrent aussi frileuses lorsqu'il s'agit de financer les nouveaux projets d'un réalisateur aussi gigantesque et reconnu que Martin Scorsese, dont le talent n'est plus à démontrer. On parle quand même de l'auteur de Taxi DriverLes AffranchisCasinoAviatorShutter IslandLe Loup de Wall Street. Cette frilosité est à l'origine des critiques que Scorsese avait formulées à l'égard des films du Marvel Cinematic Universe. Que Scorsese soit condamné à ne plus sortir ses films en salles, voilà qui est désolant... Une nouvelle cependant nous ravit : fan de rock depuis toujours (regardez ses nombreux documentaires et sa série Vinyl pour HBO), Martin Scorsese a fait appel à Robbie Robertson, guitariste du groupe légendaire groupe The Band (dont Scorsese avait capté le dernier concert dans un film mythique, The Last Waltz), et qui avait signé la bande-originale de The Irishman, pour composer la bande originale de ce nouveau film monstre. Par ailleurs, rappelons que Leonardo DiCaprio propose de gagner un poste de figurant et un accès à l'avant-première mondiale de Killers of the Flower Moon (prévu pour l'instant pour 2021), en échange d'un don pour soutenir les familles défavorisées face à la pandémie de CoVid-19. Un beau geste, à n'en pas douter.

8 - Bong Joon-ho 

Après une année 2019 passée sous le signe de la consécration et d'un immense succès autant critique que populaire (rappelons que, non content d'avoir remporté la Palme d'Or au dernier Festival de Cannes, le film Parasite a remporté le César du Meilleur Film étranger et les Oscars du Meilleur Film, Meilleur Réalisateur, Meilleur Scénario Original et Meilleur Film étranger), Bong Joon-ho planche sur... trois projets parallèles. Bien qu'il se soit montré relativement vague sur deux d'entre eux (on ne connait ni le titre, ni le synopsis, ni la distribution), le réalisateur sud-coréen a néanmoins révélé suffisamment d'éléments pour nous faire trépigner d'impatience. Son premier projet est "un film en langue coréenne", dont l'action "se déroule[ra] à Séoul" et "comportera des éléments d'horreur et d'action". Le second projet sera un film "en langue anglaise", son deuxième essai dans la langue de Shakespeare après le très bon Snowpiercer (2013). On sait qu'il s'agira "d'un drame basé sur une histoire vraie qui s'est déroulée en 2016". Bong Joon-ho précise que "une moitié [de l'action] se déroule au Royaume-Uni et l'autre aux Etats-Unis". Enfin, Bong Joon-ho a précisé que ces deux films ne seront pas des "gros filmsils [seront] de la taille de Parasite et Mother". Quant au troisième projet, nous vous en avions déjà parlé dans un article récent : Bong Joon-ho travaille actuellement sur une mini-série dérivée de Parasite pour HBO, en collaboration avec Adam McKay (SuccessionViceThe Big Short). Cette mini-série sera, selon les mots de Bong Joon-ho pour nos confrères de Deadline "un film rallongé au sein duquel [il peut] ajouter les histoires qui n'étaient pas dans la version cinéma". En tout cas, on a très hâte de voir ce que donneront ces trois projets, qu'on suivra évidemment de très près !

9 - Jean-Pierre Jeunet

Certains n'aiment pas son style, d'autres l'adorent. Il n'empêche que Jean-Pierre Jeunet est un artiste qui compte, et qui a su préparer une place au cinéma français dans le cinéma international. A tel point que les grands studios américains ont su lui faire les yeux doux pour La Cité des Enfants PerdusAlien : La Résurrection (certes le moins bon volet de la saga, mais bon, c'est notre plaisir coupable) ou l'émouvant L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet, sorti en 2013. Depuis ce dernier film, le réalisateur de DelicatessenLe Fabuleux Destin d'Amélie Poulain ou d'Un long dimanche de fiançailles avait disparu de sous les radars. Mais dans l'ombre, le réalisateur français préparait un projet extrêmement ambitieux... refusé par tous les studios. Jusqu'à ce que Netflix se montre intéressé, et lui donne le feu vert. On sait donc que le prochain film de Jean-Pierre Jeunet, BigBug, sortira exclusivement sur Netflix. Le film a été présenté par Jeunet comme étant "une comédie de SF, en lieu clos, avec des humains et des robots, androïdes et mécaniques". De quoi donner tort au vidéaste Durendal quand il explique que "la SF en France c'est définitivement mort"...*** Dans un article récent, nos confrères du magazine Premiere nous ont rapporté de plus amples informations sur le casting de ce film qu'on attend avec impatience : Claire Chust, Elsa Zilberstein, Alban Lenoir, Manu Payet, Isabelle Nanty, Youssef Hadji, Claude Perron et François Levantal. Mais Jean-Pierre Jeunet a d'autres cordes à son arc, comme nous l'apprend ce même article de nos confrères de Premiere, puisque le réalisateur français travaille sur deux autres longs-métrages (qui, cette fois-ci, intéresseraient les producteurs, précise-t-il), une série et un faux documentaire à l'occasion du vingtième anniversaire du Fabuleux Destin d'Amélie Poulain

10 - Robert Zemeckis 

Le fils spirituel de Steven Spielberg, réalisateur adulé pour sa trilogie Retour vers le Futur (mais aussi pour Forrest GumpA la Poursuite du Diamant Vert ou encore Qui veut la peau de Roger Rabbit ?), prépare une nouvelle adaptation du classique de la littérature jeunesse Sacrées Sorcières (The Witches en anglais) de Roald Dahl. (Entre Charlie et la Chocolaterie de Tim Burton, James et la Pêche Géante de Henry Selick, Le Bon Gros Géant de Steven Spielberg ou encore Fantastic Mr. Fox de Wes Anderson, on commence à se dire qu'on pourrait faire un article dédié aux adaptations des livres du célèbre auteur gallois !) Pour rappel, le livre de Dahl racontait la confrontation entre un jeune garçon et sa grand-mère, opposés à d'horribles sorcières. Le film, co-écrit par Robert Zemeckis et Kenya Barris, verra son intrigue non pas dans l'Angleterre des années 1980, mais dans l'Alabama des années 1960. Robert Zemeckis s'est entouré d'un casting étoilé, avec notamment la rayonnante Anne Hathaway (InterstellarThe Dark Knight Rises), Octavia Spencer (La Couleur des SentimentsLa Forme de l'eau), Stanley Tucci (Lovely BonesLe Terminal) et Chris Rock (qu'on a hâte de voir dans la saison 4 de Fargo). La musique est, comme d'habitude, confiée à Alan Silvestri, grand collaborateur de Robert Zemeckis. Enfin, rappelons que le film est produit par Guillermo Del Toro (Le Labyrinthe de PanLa Forme de l'eau), Alfonso Cuaron (GravityHarry Potter et le Prisonnier d'Azkaban) et Steve Starkey (producteur de tous les films de Zemeckis depuis Qui veut la peau de Roger Rabbit ?). A noter par ailleurs que le film a sa première affiche, qui ne laisse présager que du bon ! (Rappelons également que Sacrées Sorcières a déjà été adapté au cinéma en 1990 par Nicolas Roeg.)

Robert Zemeckis a un autre projet pharaonique sous le coude : l'adaptation-live du film d'animation Pinocchio de Walt Disney. Alors que les adaptations d'Aladdin de Guy Ritchie et du Roi Lion de Jon Favreau avaient divisé le public et la critique, cette adaptation de Pinocchio est un choix stratégique pour la firme aux grosses oreilles. On sait à ce jour que peu de choses de ce film, dont la production commencera d'ici la fin d'année 2020. On sait toutefois que Robert Zemeckis a co-signé le scénario avec Chris Weitz, dont le talent n'est plus à démontrer depuis le succès de Rogue One : a Star Wars story, et que le réalisateur retrouvera son acteur fétiche, le gigantesque Tom Hanks (Forrest GumpSeul au MondeLe Pôle Express). On trépigne d'impatience !

***Une fois n'est pas coutume, l'auteur de cet article s'autorise une petite note en bas de page, au nom de l'honnêteté intellectuelle. Si on recontextualise la phrase de Durendal concernant la mort supposée de la SF, prononcée lors d'une FAQ (FAQ Me Again), le vidéaste ne s'attaquait nullement à la créativité des artistes, mais au manque de courage des grands studios de cinéma. Cependant, sa sentence ne nous parait pas justifiée. Certes la SF est un genre sous-représenté dans le cinéma français. Mais de là à dire qu'elle est inexistante, c'est se montrer inexact. C'est ignorer tout un pan du cinéma de genre français en général, et de SF en particulier, du Secret des Banquises de Marie Madinier (avec Guillaume Canet et Charlotte Le Bon) à Dans la Brume de Daniel Roby (avec Romain Duris et Olga Kurylenko), de High Life de Claire Denis (avec Robert Pattinson et Juliette Binoche) à The Room de Christian Volckman (avec Olga Kurylenko), sans oublier le film d'animation Mutafukaz de Guillaume Renard (avec Orelsan et Gringe). Si on convient que le cinéma de SF français est moins visible que le cinéma américain, il est bien là, vivant. Par ailleurs, à ceux qui nous rétorqueraient que le film de Jeunet ne serait pas un film français, puisque produit et distribué par Netflix, rappelons que Netflix est tenu par la loi de soutenir le cinéma français en reversant 25% de ses bénéfices acquis par ses abonnés français en soutenant des productions françaises. Donc même si le film de Jeunet est financé par une major américaine, il s'agit bel et bien d'un film de SF français. Attention toutefois, ne voulions nullement attaquer Durendal, seulement apporter une correction salutaire à une inexactitude. 

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : david finchersteven spielbergrobert zemeckisJean-Pierre JeunetBong Joon-hoparasiteFrères Coenmartin scorsesePark Chan-wookridley scottnetflixDurendalGuillermo del Torohbo

Commentaires (10)

Par jeanLucasec, il y a 6 mois :

Super complet comme article

Répondre à ce commentaire

Par Zackiel, il y a 6 mois :

il s'agirait de ne pas oublier DUNE

Et le denier Nolan aussi, bien que sa sortie soit plus proche que les sites cités au dessus :)

Répondre à ce commentaire

Par McFly, il y a 6 mois (en réponse à Zackiel):

Tellement en attente de Dune aussi, et pour le coup ça se pose carrément là en terme de "projet pharaonique", tu as bien raison!! Mais en vrai, ce que j'aimerais voir le plus c'est le projet que rêve de faire Del Toro : son adaptation des Montagnes Hallucinés

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 6 mois (en réponse à Zackiel):

Bonjour, je comprends votre impatience, je la partage. Cependant, j'ai précisé dans l'introduction que l'absence du Nolan et du Villeneuve était un choix de ma part : en effet, pour ignorer ces deux projets, dont les premières images sont déjà sorties, et qui occupent beaucoup les médias, il faut vivre dans une caverne. J'ai préféré, pour le coup, m'intéresser à des films sur lesquels les médias (dont le nôtre) écrit moins. Mais on est d'accord sur un point, Tenet et Dune vont être deux monuments, j'en ai des frissons d'avance ! :)

Répondre à ce commentaire

Par Spider Marmotte, il y a 6 mois (en réponse à Gaetan):

A la fois beaucoup d'attente et beaucoup de peur sur cette adaptation de Dune .
J'espère que ca rendra justice au Duniverse sans que les film soient une transcription littérale des livres .

Répondre à ce commentaire

Par LaPetitePeste, il y a 6 mois :

Wowww super article HITEK !

Répondre à ce commentaire

Par D33Ps, il y a 6 mois :

Bonjour David Hewlett n'est pas connu pour Stargate SG1 mais plutôt pour Atlantis...

Pour SG1 c'est un guest alors qu'il faisait parti des acteurs principaux pour Atlantis.

Répondre à ce commentaire

Par Lucky, il y a 6 mois :

Ridley Scott, l'effaceur numérique.

Répondre à ce commentaire

Par Styliann, il y a 6 mois via l'application Hitek :

Superbe article, merci

Répondre à ce commentaire

Par Tonyx, il y a 6 mois via l'application Hitek :

A quand la dernier opus de la trilogie “échine du diable” - “labyrinthe de pan” - “?”
J’espère que Del Toro la fera un jour!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 4 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 5 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 6 mois