Rechercher Annuler

15 étranges anecdotes sur la traumatisante vie sexuelle des insectes 

De Yann Sousa - Posté le 28 mai 2021 à 15h31 dans Science

Avez-vous déjà osé imaginer dans votre esprit deux insectes en train de copuler ? La réponse est sûrement non. Ces étranges êtres en effraient déjà plus d'un en temps normal. Pourtant, nos amis les insectes ont une vie sexuelle bien plus riche et débridée que la nôtre. Mais aussi fascinante que celle-ci puisse paraître, croyez-moi, elle ne fait aucunement envie…

15 faits déroutants sur le comportement sexuel des insectes

Notez que dans le but de vous proposer un contenu conséquent, nous parlerons ici de manière générale des arthropodes -regroupant la famille des insectes, arachnides, crustacés ou encore celle des mille-pattes- plutôt qu'uniquement d'insectes au sens strict.  

La nature est un lieu impitoyable. Là-bas n'y règne qu'instinct primaire et brutalité, ce qui ne laisse que peu de place à l'amour et à la romance. Tout ceci est d'ailleurs parfaitement perceptible au travers des pratiques sexuelles des insectes, très discutables sur de nombreux points. Nous allons donc vous laisser en juger par vous-même avec ces 15 anecdotes que nous avons recoupées pour vous. 

1) Le perce-oreille des plages a un attribut de rechange

Si les femelles de la famille des perce-oreilles des plages n'ont qu'un seul vagin, les mâles ont quant à eux deux pénis. Le membre de gauche fait alors office d'attribut de remplacement, quand celui de droite vient à se détacher lors de l'acte sexuel.

2) Les Isopodes s'accouplent avec des nouveau-nés 

À première vue, les isopodes ne semblent pas vraiment être de grosses menaces. Pourtant, dans la réalité des faits, ces créatures peuvent être bien plus cruelles qu'il n'y paraît. Entre autres, les mâles isopodes s'accaparent leurs nouveaux-nés pour les féconder dès leur sortie de l'œuf. Cela aurait pour but qu'aucun autre mâle ne les devance dans cette tâche…  

3) Les punaises de lit se poignardent lors de l'acte

Les punaises de lit ont une façon peu orthodoxe de se reproduire. Durant l'acte, le mâle transperce le dos de la femelle pour l'inséminer. Et ce n'est pas tout… Car lors de la manœuvre, l'insecte disperse tout un tas de germes pathogènes, ce qui ne laisse alors que peu de chance à la femelle de survivre à l'accouplement. 

4) L'araignée veuve blanche pratique l'autocastration

Comme c'est le cas pour de nombreuses autres espèces, les mâles Latrodectus pallidus risquent leur vie à chaque accouplement. De ce fait, et parce qu'ils savent bien qu'ils finiront dévorés par leur bien-aimée après l'acte, les araignées mâles de cette famille ont pris l'habitude de se briser le pédipalpe (deuxième paire d'appendices où est stocké le sperme), afin d'être sûr de réussir à féconder la femelle avant de mourir. 

5) Les éphémères se reproduisent dans l'urgence

Sous forme larvaire, les éphémères peuvent vivre une dizaine d'années. Cependant, dès qu'un insecte de cette espèce atteint sa véritable forme, il ne lui reste plus que quelques jours à vivre… Dans la précipitation, les mâles s'accouplent en plein vol nuptial avec les femelles. Le plus souvent, la cérémonie prend la forme d'un énorme essaim où les mâles rentrent tous en frénésie. 

6) Des mouches s'attirent par le vomi

Certaines mouches mâles utilisent des méthodes assez discutables pour se trouver une partenaire. En effet, elles n'hésitent pas à vomir pour sustenter la femelle et pouvoir alors la féconder sans encombre. 

7) Les phasmes sont experts dans la durée

Les phasmes ne sont pas forcément réputés pour leurs exploits sexuels. Et pourtant, ils font figure d'autorité dans la discipline. Pour empêcher les concurrents mâles de leur voler leur partenaire femelle, les phasmes font durer l'accouplement le plus longtemps possible. Cela peut alors donner lieu à des scènes d'ébats d'une longueur de… 79 jours !  

8) Les Nephiles : des araignées adeptes du bondage 

Vous le savez désormais, les femelles araignées aiment se nourrir de leur amant après l'acte. Pour avoir alors une chance de survivre à l'accouplement, les Nephila ont développé leur propre technique. Pendant le rapport, le mâle utilise des fils de soie pour espérer avoir une chance de s'en sortir à la toute fin. 

9) Les Drosophiles : des mouches aux spermatozoïdes géants 

"Les mouches à fruits" détiennent un bien étrange record. Dans le règne animal, cette espèce est reconnue pour ses spermatozoïdes géants. Une Drosophila bifurca, par exemple, peut produire des spermatozoïdes mesurant plus de 15 fois sa propre taille. 

10) Les araignées d'eau usent de chantage

L'accouplement entre les araignées d'eau peut aisément s'apparenter à de la torture. Mais avec le temps, les femelles de cette espèce ont appris à se défendre contre les mécanismes de la nature. Toutefois, elles n'ont pour l'instant trouvé aucune parade à cette vile technique employée par les mâles.

Si l'araignée d'eau femelle se débat, les mâles utilisent le chantage. Ils s'amusent alors à taper de la patte sur l'eau pour attirer les prédateurs. Leurs partenaires n'ont alors aucune autre solution que se soumettre dans l'espoir de survivre. 

11) Les mouches ont un sexe multidirectionnel 

Décidément, les mouches s'amusent comme des petites folles. Après le vomi et les spermatozoïdes géants, voici une autre anecdote sur cet insecte que vous ne portez sûrement déjà pas dans votre cœur. 

Messieurs, sachez que les mouches mâles ont des organes génitaux capables de se tordre jusqu'à 360 degrés pour certaines espèces. Cela est notamment utile, car les rapports sexuels entre mouches ont souvent lieu en plein vol.  

12) Le funeste destin des veuves noires à dos rouge

Les femelles ne sont pas les seules à être victime du comportement primaire de leur partenaire. Les mâles veuves noires à dos rouges ont aussi le droit à une fin tragique. Pour séduire leur amante, ces araignées doivent tout d'abord se lancer dans une parade nuptiale d'environ 2 heures. Après ceci, l'accouplement a enfin lieu et se termine sur la mise à mort du mâle dévoré par la femelle araignée. 

13) Les papillons deviennent fous à l'odeur des phéromones

Les phéromones sexuelles correspondent à des hormones dégagées par les papillons prêts à être fécondés. Pour trouver une compagne, les mâles doivent alors flairer sur plusieurs kilomètres cette odeur émanant de leur dulcinée. Malheureusement, avant d'arriver jusqu'à elle, ils devront lutter contre d'autres mâles ou encore éviter les araignées prédatrices capables d'imiter l'odeur des phéromones. 

14) Les fourmis de feu encadrent le sexe

Certaines études ont montré que la sexualité des fourmis de feu reposait sur un ratio. C'est-à-dire que la reine choisit le genre de ses progénitures en fonction de ses besoins. En revanche, elle ne prend pas cette décision toute seule. Les femelles de la colonie ont aussi leur mot à dire et peuvent même se rebeller.

Grosso modo, si la reine décide de pondre exclusivement des mâles, les fourmis rouges femelles peuvent choisir de s'attaquer à leurs propres frères. Et oui, chez les fourmis se sont les femmes qui font la loi !

15) Les araignées rouges et leur "jardin d'amour"

Les araignées rouges sont de petits acariens, qui colonisent les jardins. Dans l'objectif de s'attirer les faveurs d'une femelle, les mâles de cette espèce créent un véritable nid d'amour, fait de brindilles et de semences. C'est ensuite aux femelles de faire tout le travail. Celles-ci suivent le chemin préalablement tracé par les mâles, et si elles sont séduites par le travail de l'artiste, elles viennent se blottir dans la semence de l'heureux élu. 

Attention, si un autre mâle tombe sur ce "jardin d'amour" avant, il le détruira et y déposera sa propre semence à la place. 

Intriguez par le doux mélange de la science et du sexe ? Retrouvez notre article sur 8 faits qui rendraient les parties de jambes en l'air compliquées dans l'espace !

Une erreur ?

Mots-Clés : anecdotesinsectesathropodesvie sexuelleisopodespunaises de litféconderaccouplementnaturemouchesaraignéesfourmis

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Capoera, il y a 5 mois :

Certains insectes ont vraiment des pratiques glauques... XD

Répondre à ce commentaire

Par Glandalf, il y a 5 mois :

Heureusement que les femmes ne dévorent pas les hommes après l'acte sinon ma femme aurait bouffer tout le village

Répondre à ce commentaire

Par Nash, il y a 5 mois (en réponse à Glandalf):

Si vous êtes un couple libre et heureux, c'est tout ce qui compte tu sais

Répondre à ce commentaire

Par Et?, il y a 5 mois (en réponse à Glandalf):

Merci, ça m'a fait rigoler :)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.