Un Japonais parvient à retrouver l'adresse d'une pop star et à l'agresser grâce à un simple zoom sur ses yeux !

De Dan Auteur - Posté le 11 octobre 2019 à 9h58 dans Insolite

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Direction le Japon où une agression s'est produite le 1er septembre dernier. En effet, un jeune homme de 26 ans a été arrêté par la police après avoir agressé une pop star locale alors qu'elle rentrait dans son immeuble situé à Tokyo. L'homme a été inculpé après avoir été identifié par les caméras de vidéosurveillance. Si jusque là, l'agression semble, malheureusement, "normale", elle l'est beaucoup moins quand l'agresseur a expliqué avoir trouvé l'adresse de sa victime à l'aide de son activité sur les réseaux sociaux et grâce à Google Street View.

Une traque 2.0 avant l'agression

Comme le rapporte le site CBS News, l'homme a expliqué avoir traqué la jeune femme via les contenus qu'elle postait sur ses réseaux sociaux. Ce dernier a tout simplement déterminé l'endroit où elle résidait en faisant un zoom sur ses yeux quand elle réalisait des selfies. Ainsi, en agrandissant la photo, l'homme a pu repérer certains détails comme le nom de la station de métro qu'elle prenait, qui se reflétait dans ses yeux.

Mais ce n'est pas tout ! L'agresseur a analysé des éléments de l'appartement de sa future victime photographiés et postés sur les réseaux sociaux, telle que l'orientation de la lumière en fonction de l'heure de la publication du post ou encore avec les rideaux aux fenêtres. Après quoi, il a eu recours à Google Street View pour déterminer l'adresse de la star afin de l'attendre au pied de son domicile et l'agresser.

Et ce type de traque n'est malheureusement pas un cas isolé, en 2016, une autre pop star japonaise avait été agressée par un fan qui était parvenu à localiser la chanteuse. Elle s'était retrouvée dans le coma. En 2017, une autre chanteuse avait été poignardée de douze coups de couteau par un stalker. Cette dernière avait pourtant averti la police qui n'avait pas pris au sérieux son appel.

Cette nouvelle affaire relance d'ailleurs la question sur les risques des réseaux sociaux. Un enquêteur japonais rappelle que les utilisateurs de ces plateformes doivent être conscients que le contenu partagé sur les réseaux sociaux peut être une véritable mine d'or pour celui ou celle qui souhaite récupérer des données privées et personnelles sur un individu.

On ne le rappellera jamais assez : ne postez pas n'importe quoi sur les réseaux sociaux !

Une erreur ?

Mots-Clés : JaponagressionGoogle street viewselfierefletsdonnées personnellestraqueinfluenceuse

Source(s) : cbsnews.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (13)

Par jeanLucasec, il y a 1 mois :

Le psycho !

Répondre à ce commentaire

Par Garrus, il y a 1 mois :

L'analyste en moi ne peut qu'admirer un tel stratagème. La partie plus humaniste en revanche... Mais il faut bien reconnaître que c'est très ingénieux.

Répondre à ce commentaire

Par Baalouga, il y a 1 mois (en réponse à Garrus):

Il aurait pu utiliser les meta data des images aussi ^^
Non sérieusement faut faire attention aujourd'hui

Répondre à ce commentaire

Par wam, il y a 1 mois :

" L'agression semble, malheureusement, "normale" "

J'ai bien compris la tournure de la phrase (cette agression est inhabituelle), mais vous auriez pu évité ce "normale". Notre langue est assez riche pour trouver autre chose.
Merci.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois (en réponse à wam):

"l'agression ressemble malheureusement à un fait divers déjà vu..."
j'ai également compris la tournure de leur phrase mais moi aussi ça m'a fait tilter le "normal".

Répondre à ce commentaire

Par Mouais, il y a 1 mois :

Impossible : comment voir dans les yeux d'un bridés sachant qu'ils sont fermés ?

C'est tout pour moi.

Répondre à ce commentaire

Par Pris, il y a 1 mois via l'application Hitek (en réponse à Mouais):

Absence de rire

Répondre à ce commentaire

Par Mouais, il y a 1 mois (en réponse à Mouais):

Susceptible les kikou-japs ;)
Ou alors c'est la team premier degrés j’hésite encore ...

Répondre à ce commentaire

Par Shujiko, il y a 1 mois (en réponse à Mouais):

Non, c'était juste mauvais ^^

Répondre à ce commentaire

Par theliss, il y a 1 mois :

La prudence est certes de mise car il y a des tarés sur terre. Mais la communication est le gagne pain de la demoiselle dans un marché très concurrentiel où les fans veulent se sentir intime avec leur idole (me rappelle Perfect Blue ça).
Le problème de base, le vrai et seul problème à mon avis, vient du gars et de son usage des ressources, pas de la victime.

Répondre à ce commentaire

Par alonzo777, il y a 1 mois :

et dire que tu as des gens avec une grande intelligence ou d’ingénieuses capacités mais qui l'utilisent pour ça...

Répondre à ce commentaire

Par Arkïn, il y a 1 mois via l'application Hitek :

Si le mec n'était pas aussi taré, il faudrait l'embaucher dans la police scientifique.

Répondre à ce commentaire

Par RTS_Gamer, il y a 1 mois :

Toutes proportions gardées, ça me fait penser aux mecs qui ont retrouvé la caméra 24/24 de Shia Labeouf à partir de l'analyse des étoiles, des plans de vols...... Bref on peut se réjouir quand l'esprit humain démontre une telle ingéniosité, mais il est fort dommage de l'utiliser pour des choses lamentables.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 2 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 2 mois