Jurassic Park : huit anecdotes et détails que vous aviez peut-être manqués !

De Gaetan Auteur - Posté le 30 juin 2020 à 14h16 dans Cinéma
456réactions !
5 commentaires

Après avoir diffusé l'intégrale de la saga Harry Potter et la trilogie Le Seigneur des Anneaux, la chaîne TF1 s'apprête, à partir de ce soir, à nous émerveiller une nouvelle fois, avec l'une des sagas les plus emblématiques de la Culture Pop : Jurassic Park. L'occasion pour nous de revenir sur huit détails et anecdotes que vous aviez peut-être loupés. 

1 / Avant Jurassic Park...

Avant de devenir l'un des meilleurs films de Steven Spielberg, et l'un des plus gros succès de l'Histoire du box-office mondial, Jurassic Park était un livre de Michael Chrichton. Ecrivain, scénariste et réalisateur, Michael Chrichton avait d'ailleurs déjà écrit une histoire, se déroulant dans un parc d'attractions : le film Mondwest (Westworld, en anglais), qu'il a lui-même réalisé, et qui a été par la suite adapté en série par Jonathan Nolan et Lisa Joy pour HBO. D'ailleurs, le Professeur Alan Grant, interprété par Sam Neill dans Jurassic Park, semble lui aussi être en difficulté avec la technologie (ordinateurs, voitures, hélicoptères, barrières électriques). Comme un subtil clin d'oeil au film Mondwest de Michael Chrichton.

2 / Un requin à Jurassic Park

Steven Spielberg est un grand geek, et il est passé maître dans l'art de l'easter-egg. Il suffit, pour s'en convaincre, de revoir son dernier film en date, Ready Player One, ou de regarder les allusions à Star Wars dans la saga Indiana Jones. Mais le réalisateur ne se contente pas de rendre hommage à ses modèles et à ses amis, et rend souvent hommage à son propre cinéma. Ce fut le cas notamment dans Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal, avec son hommage peu subtil à Rencontres du troisième type. Dans Jurassic Park, c'est à un autre grand film de Spielberg que le réalisateur de E.T., l'extra-terrestre fait référence : Les Dents de la Mer. En effet, l'insupportable Dennis, responsable de la sécurité du parc, regarde sur son ordinateur le chef d'oeuvre de 1975. Un petit avant-goût de ce qui attend Dennis, sans doute... 

3 / D'autres réalisateurs que Spielberg ont été envisagés 

Si aujourd'hui on imagine mal un autre réalisateur mettre en scène le premier Jurassic Park, Spielberg a bien failli ne pas signer le film. En effet, bien qu'il fut le premier choix de Michael Chrichton, qui avait négocié le droit de choisir le réalisateur, le scénariste avait rencontré d'autres grands noms du cinéma. Parmi eux, James Cameron (TerminatorAliens), Tim Burton (BeetlejuiceBatman), Joe Dante (Les Gremlins). Pour plusieurs raisons, le choix de Chrichton s'est porté sur Spielberg. On peut imaginer que la passion du réalisateur pour les dinosaures (il avait déjà co-produit avec George Lucas, en 1988, Le Petit Dinosaure de Don Bluth) faisait de lui le choix le plus évident. Mais on peut également se douter que Jurassic Park était une oeuvre taillée pour être adaptée par Spielberg : au départ, Michael Crichton avait pour ambition d'écrire un roman où les protagonistes seraient des enfants, avant qu'on ne lui conseille de changer la formule pour un univers plus adulte. Cependant, les enfants ont leur importance dans le film : ce sont eux qui permettent de faire évoluer le personnage d'Alan Grant. 

4 / L'importance des costumes

On pourrait se perdre longtemps en exégèses de Jurassic Park, mais on voudrait revenir sur les costumes du film. Et plus particulièrement sur ceux de deux personnages : John Hammond et le Professeur Ian Malcolm. Le premier est habillé de blanc, le second habillé de noir. Ces costumes opposés viennent souligner que, si antagonisme il y a, il est avant tout entre ces deux personnages. Entre l'optimiste qui dépense sans compter, et l'auteur de la théorie du Chaos.  Alan Grant, dont les habits sont plus colorés, devra choisir entre le camp de Hammond et celui de Malcolm. 

5 / Le choc Jurassic Park 

On aurait tort de sous-estimer l'impact qu'a eu Jurassic Park. Pas uniquement sur le public (pour cela, les chiffres parlent d'eux-mêmes), mais plutôt sur les grands réalisateurs de notre époque. Parce que ce qu'a fait Steven Spielberg en 1993, ce n'est ni plus ni moins que révolutionner la création des effets spéciaux, et avec eux, la notion même de blockbusters. C'est grâce à cette percée technologique incroyable (merci aux équipes d'ILM !), que les réalisateurs George Lucas, Peter Jackson et James Cameron ont compris qu'ils avaient les moyens de réaliser leurs rêves : respectivement la prélogie Star Wars, la trilogie Le Seigneur des Anneaux et le film Avatar.

6 / Harrison Ford a failli interpréter Alan Grant

Si Steven Spielberg avait dès le départ envisagé Sam Neil pour le rôle du Professeur Alan Grant, ce dernier avait dans un premier temps décliné l'invitation, du fait d'un emploi du temps trop chargé. Le réalisateur a alors demandé à Harrison Ford, la star de la saga Indiana Jones, s'il voulait interpréter le rôle, mais ce dernier a affiché un net refus. Pour être tout à fait francs, nous aurions été sceptique quant à ce cast, dans la mesure où le Professeur Alan Grant, avec son chapeau, rappelle déjà la figure d'Indiana Jones... Cependant, Ford aurait pu être la star de trois des plus grandes sagas cinématographiques de tous les temps : Star WarsIndiana Jones et Jurassic Park. Spielberg avait également demandé à Richard Dreyfuss, qu'il avait dirigé dans Les Dents de la Mer, mais ce dernier demandait trop d'argent, et Spielberg a dû refuser, la production coûtant déjà suffisamment cher. 

7 / L'humour de Steven Spielberg 

Bien qu'il aborde des thématiques sérieuses (les manipulations génétiques, l'éthique scientifique), Jurassic Park est en vérité un film plein d'humour. Au-delà du comique de répétition ("J'ai dépensé sans compter") ou du personnage de Dennis, ridiculement antipathique, certaines blagues passent presque inaperçues. Par exemple, à la fin du film, de la boue cache une partie des lettres de JURASSIC PARK, et on peut lire "UR ASS PARK" ("your ass park"). Nos confrères d'Allocine s'amusent à penser que cette blague permet de rappeler au Professeur Grant ce qu'il a sauvé. 

8 / Le paléontologue qui a inspiré le personnage d'Alan Grant 

Beaucoup le savent déjà, mais le personnage d'Alan Grant été inspiré par le célèbre paléontologue Jack Horner, qui a d'ailleurs officié comme conseiller, afin de rendre le plus réaliste possible les dinosaures du film. Alors oui, les scientifiques ont fait par la suite de nombreuses découvertes : tel dinosaure est censé être recouvert de plumes, tel autre n'est pas censé être aussi grand, ou ne pas avoir de collerette. On sait, on sait. Cependant, reconnaissons plusieurs choses à Jack Horner. Tout d'abord, beaucoup se sont intéressés à la Paléontologie grâce à sa participation dans Jurassic Park. Ensuite, comme nous le rappelait le journaliste Antoine Lacroix, du magazine Dinosaures, Préhistoire & Fossiles, que nous avions interviewé à l'occasion de la sortie du film Jurassic World : Fallen Kingdom, le paléontologue a été le premier à imposer dans la Culture Pop une vision réaliste et moderne des dinosaures, de leur maintien à leur démarche. La mission de Jack Horner tenait plus à faire en sorte que les dinosaures aient l'air d'animaux, et ne soient pas de simples monstres. 

Si vous voulez en savoir plus sur ce chef d'oeuvre du Septième Art, nous vous recommandons très vivement de lire le numéro Hors-Série de nos confrères de Rockyrama, dédié à Jurassic Park. Non content de soutenir un magazine formidable, vous passerez un passionnant moment de lecture !

Une erreur ?

Source(s) : Allocine

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : steven spielbergjurassic parkCinemaTF1televisionpaléontologiedinosauressf

Commentaires (5)

Par jeanLucaseco, il y a 4 mois :

Vivement ce soir !

Répondre à ce commentaire

Par Tyrendia, il y a 4 mois :

Merci ILM, merci Phil Tippett oui ! Sans lui les images de synthèse de Jurassic park n'aurait pas eu le même impact (https://youtu.be/e6PcEU29CZo). Ou comment se remettre en question pour continuer son art.

Répondre à ce commentaire

Par MECLENT, il y a 4 mois :

Au niveau des costumes, il est également intéressant de noter qu'au début du film le héros est en bleu et l'héroine en rose, et qu'à la fin c'est l'inverse (la terre rose recouvre Grant) avec la femme qui s'occupe des missions dangereuses et l'homme qui s'occupe des enfants (qu'il dit ne pas supporter dès le début du film).

Egalement, au début du film Grant galère avec deux prise femelles de ceinture dans l’hélicoptère, il arrive malgré tout à ce ceinturer. Détail qui annonce la suite sur la reproduction des dinosaures sensé être tous des femelles mais qui arrivent quand même à se reproduire.

Répondre à ce commentaire

Par azda, il y a 4 mois :

ur ass park; Excellent, je n'avais jamais vu ce clin d'oeil xD

Répondre à ce commentaire

Par Gabby, il y a 4 mois :

Et les différents costumes endossés par Dennis font référence aux costumes portés par les Goonies (chemise a fleurs, veste anti-pluie jaune, etc)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 4 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 5 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 5 mois