Un schizophrène vous explique sa schizophrénie

De Yoyo Auteur - Posté le 14 décembre 2015 à 11h11 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Bonjour jeunes bipèdes, avez-vous déjà vu un schizophrène ? Si vous lisez de manière régulière mes articles sur Hitek ou mes propos sur ma page Facebook, oui. Je vous l'annonce d'entrée de jeu, je suis schizophrène, je le suis depuis que j'ai au moins 10 ans, et je vis bien avec depuis seulement 3 ans. Et on en parlera plus tard. Si je fais cet article, c'est parce que je vois beaucoup de "Voici ce qu'entendent les schizophrènes ! Ce qui se passe à la 5ème minute va vous choquer!" Cependant, je ne vois jamais d'articles pour approfondir le sujet, et je trouve ça dommage. Surtout que statistiquement, cette maladie touche 500 000 personnes en France, ce qui fait de la schizophrénie l'un des troubles psychiatriques les plus courants en France.

Qu'est-ce que la schizophrénie ?

Il faut savoir que la schizophrénie est une maladie très complexe dont les symptômes diffèrent selon les cas, à tel point qu'il y a presque autant de cas différents que de patients. Mais une chose est sûre, ce n'est pas une maladie amusante ! Loin de là et aussi, le personnage de Matthieu Sommet dans Salut Les Geeks n'est absolument pas schizophrène, il a "juste" un trouble de la personnalité multiple, ce qui est totalement différent, car un schizophrène peut avoir un trouble de la personnalité multiple, mais la réciproque n'est pas vraie ! Mais plutôt que de dresser un bête listing des symptômes possibles, je vais vous donner les critères qui servent à poser le diagnostic d'une schizophrénie, du moins aux Etats-Unis, et je ferai le lien avec mon cas personnel.

scizo

-Les symptômes classiques : Délires / Hallucinations / Discours désorganisé, qui est la manifestation d'un trouble de la pensée formelle, ça n'a rien à voir avec les "pensées bizarres" des kikoos sur Facebook ou les discours du FN / Réduction de l'expression émotionnelle.

-Dysfonctionnement social ou professionnel.

-Persistance des symptômes pendant au moins 6 mois.

-Pas de médicament ou de drogue susceptible de provoquer ces symptômes, pas de troubles autistiques, ou autre…

Et chez toi, ça se passe comment ?

Avant que je vous parle précisément de mon vécu, il faut que vous sachiez quelques petites choses sur moi, déjà, je vais beaucoup mieux qu'avant, je suis beaucoup moins sensible aux crises de rage, à la violence, à la pensée déstructurée (quoique…), mais il m'arrive toujours d'avoir des périodes où cette maladie reprend un peu le dessus et où j'ai du mal à discerner la réalité du délire. En parlant de délire, je suis très sensible à la paranoïa, quand je sors de chez moi, je ne regarde pas devant moi, je regarde autour de moi, pourquoi ? Aucune idée, mais on ne sait jamais. Quand je mets un vent sans le faire exprès à une personne, il m'arrive de passer des heures à imaginer que cette personne m'en veut. Quand on ne me répond pas, il peut se construire tous les scénarios possibles dans ma tête. Certes, c'est le quotidien d'une femme, mais ce n'est pas à un même niveau. Pourquoi ? A cause des hallucinations, qui sont auditives et visuelles chez moi.

J'ai eu mes hallucinations auditives quand j'étais jeune, vers 10 ans, j'en ai actuellement 23, c'est dire à quel point ça remonte. J'avais une voix dans ma tête qui me disait de faire du mal au gens, car eux me voulaient de mal, qu'ils me rejetteraient tous, parce que je suis inutile, une merde. Et ce discours a tourné en boucle dans ma tête pendant des années par intermittence. Parfois, j'arrivais à discuter avec cette voix d'homme, il disait qu'il allait prendre le contrôle et faire ce qu'il fallait. Les années ont passés, cette voix, que j'appelais "Mon autre moi" ceux qui ont lu le manga Yu-Gi-Oh auront la référence. Cela peut porter à sourire, mais je m'identifiais plutôt bien à ce côté "Deux en 1" qu'avaient Yugi et Atem. Enfin bref, au collège, un jour où j'étais plus fatigué que d'habitude, un élève m'a énervé, et je n'ai pas su contenir mon autre moi, j'ai été pris d'un accès de rage et j'ai mis l'élève au sol en un coup, bien placé, One Punch Man avant l'heure, coup qui m'a valut une journée d'exclusion. J'étais choqué, je n'avais jamais laissé libre court à cette rage avec laquelle j'habitais depuis tant d'années. Ce n'était qu'un coup, mais j'avais ouvert la porte entre mon autre et moi. Et depuis cette fois, ce fut l'escalade.

Quand je suis arrivé au lycée, ma pensée s'est trouvée de plus en plus déstructurée, je peinais à mobiliser mes capacités cérébrales et mes notes en pâtissaient, j'étais passé de "Élève modèle qui n'avait rien à faire pour réussir" à "Peut-il passer en 1ère S avec ces résultats ?" Mais plus grave que ça, mon autre moi était devenu de plus en plus présent, au lieu de ne l'entendre que de temps en temps, il était là tous les jours, toutes les nuits, et ne semblait pas vouloir une discussion différente que "Tu ne sers à rien, tout le monde te déteste et tu le sais." Franchement, je ne pouvais pas lui donner tort. Les années ont passé et j'ai eu ma première vraie relation amoureuse, qui a duré plus de 5 ans. C'est pendant ces années que tout s'est accéléré.

schizo

Ne sachant pas gérer mes émotions, il m'arrivait de passer du sourire à la neutralité émotionnelle en quelques secondes, j'avais des difficultés à exprimer ce que je ressentais. Et ça dans les couples, c'est pas facile à concevoir pour notre partenaire, surtout quand elle n'est pas au courant que pendant qu'elle vous parle, il y a une autre voix qui vous dit qu'elle va vous quitter, vous tromper, etc. C'est dans cette période que mes premières hallucinations visuelles ont commencées, je me voyais dans d'autres endroits, où les propos de mon autre moi s'accomplissaient, du genre, je voyais ma copine de l'époque me quitter pour d'autres garçons. J'en ai développé une jalousie compulsive qui donnait raison à mon autre moi, qui n'a fait qu'entretenir le cercle vicieux de la maladie. J'étais devenu complètement instable et c'est à ce moment là qu'il a commencé à prendre le dessus sur moi. Dans les moments de rage intense, j'avais des trous, et je ne savais plus vraiment ce qu'il se passait, c'était mon autre moi qui avait pris le dessus pour insulter la cible qu'il détestait le plus, à savoir ma copine de l'époque. On s'amuse quand on est schizophrène n'est-ce pas ?

N'EST-CE PAS ? NO RAGE DE MES DERAPAGES #JMLPG

Les années ont passé, j'ai dû mettre ma copine au courant, et elle m'a soutenu du début jusqu'à la fin, ou du moins comme elle l'a pu, étant plus une source de crise que de réel soutien, mais c'est un débat qui n'a rien à faire ici. Quand j'allais commencer ma deuxième année de PACES (Première année des études de santé) j'ai perdu une personne, la plus importante de ma vie, ce qui fut un traumatisme profond pour moi, et mon autre moi s'est nourri de cela pour définitivement prendre le dessus sur moi. J'étais devenu encore plus froid et mesquin avec mon entourage, j'étais démotivé par la vie, je n'allais plus en cours et je restais chez moi enfermé à espérer mourir un jour. Heureusement que j'avais déjà à l'époque ma page Facebook pour y convertir mes pensées les plus noires en statuts d'humour noir pour les évacuer. D'ailleurs, cette page et mes amis rencontrés par son biais étaient les seules choses qui me retenaient au monde réel. Ce qui est paradoxal vu que c'est une page sur Internet.

Pendant cette année, j'ai commencé à devenir violent, mais plus mentalement, physiquement aussi, à la moindre crise de colère je pouvais battre la première personne qui passait devant moi, et quand il n'y avait personne, ce qui était très souvent le cas, mon autre moi se défoulait sur moi. Mon cynisme me rappelle à quel point c'est avantageux d'être étudiant car du coup on est trop pauvre pour avoir des couteaux bien aiguisés. Des suites de ces violences, j'ai été obligé d'avouer à ma mère mes symptômes, elle ne m'a pas cru, et elle s'en est moquée ouvertement pendant un repas de famille, c'était la première fois que j'étais d'accord avec mon autre moi sur le fait de vouloir faire du mal à quelqu'un. Puis un jour, ma mère a été confrontée à une de mes crises, elle n'a subi aucune violence physique, mais elle a vu ce qui était nécessaire pour m'aider à prendre rendez-vous chez une psychiatre.

Pendant le rendez vous, je lui ai expliqué tout ce que je vous ai dis là, après test de QI donnant comme résultat 124, elle m'annonce avec surprise qu'un tel résultat n'est pas possible avec un tel parasite présent dans mon cerveau depuis autant d'années, de plus elle est surprise par ma capacité à évaluer les choses et surtout, par le fait que je m'étais diagnostiqué tout seul schizophrène (Doctissimo forever in our heart) car il est très rare qu'un schizophrène soit capable de prendre assez de recul sur son délire pour comprendre que c'est un délire. Pour moi c'était normal, j'avais 10 ans dans mon souvenir le plus clair de ma vie où mon autre moi était là, donc avec le temps, je m'étais accommodé de cette présence. Et elle m'a expliqué à quel point la schizophrénie était une maladie complexe, et qu'aucun patient ne se ressemble, que certains patients n'ont que des hallucinations auditives, d'autres uniquement visuelles, d'autres sont paranoïaques au point où ils ont besoin d'être enfermés, d'autres développent des troubles supplémentaires comme des TOC et bien d'autres choses... Ce qui contribue à rendre cette maladie très difficile à traiter et à gérer. Quant à mon cas, qui était assez grave vu l'ampleur que mon autre moi commençait à prendre, il fallait que je remercie mon cerveau d'être assez performant pour être capable de restructurer mon cerveau en permanence en plus de fonctionner à peu près comme les autres personnes, et que du coup, elle allait me donner un traitement pour endormir mon autre moi.

schizo

Et en quoi consiste ce traitement ?

Des antipsychotiques, Xeroquel de son petit nom, c'était le premier médicament à prendre. Les premiers jours furent un calvaire, j'étais complètement défoncé, je me levais à 10 heures, je mangeais, je faisais une sieste de 14 heures à 17 heures parce que j'étais incapable de tenir debout et à 23 heures je m'endormais comme une masse pour me réveiller à 10 heures et ainsi de suite. Pour quelqu'un qui commençait son deuxième semestre de médecine, je ne vous parle pas de la difficulté ajoutée à la chose. Ce traitement et ceux qui ont suivi avaient d'autres effets secondaires, en effet en un mois j'ai pris 13 kg et je commençais à développer des symptômes qu'on observe chez les personnes qui ont Parkinson, comme une rigidité musculaire et des tremblements, j'aurai pu envisager une carrière de sextoy si le traitement ne me rendait pas amorphe au point de ne plus avoir de libido.

Quand les résultats du concours de médecine/pharmacie sont tombés, j'étais tellement déprimé que je ne me suis même pas présenté à l'amphithéâtre où ceux qui ne sont pas pris de justesse ont encore une chance d'être pris si d'autres refusent la place. J'ai appris récemment que j'avais atteint un rang qui m'aurait permis d'être pris en pharmacie par ailleurs. Même avec un handicap, BITCH. Il a donc fallut que je cherche autre chose pour espérer avoir un avenir, et c'est à ce moment là que j'ai envisagé la carrière d'Enseignant-Chercheur. Sur ma page je faisais parfois des statuts pour expliquer des choses et les gens comprenaient facilement ce que je disais, ça m'a donné une motivation, et à partir de là, j'ai arrêté de prendre définitivement ces médicaments.

"Si on s'enferme dans nos hallucinations, c'est parce que la réalité n'est pas capable de nous donner la clé pour en sortir"

A partir du moment où j'ai commencé la fac de biologie, je suis passé d'un 9m² à un 22m² et j'avais une connexion Internet stable, rien que ça m'a permis de reprendre du poil de la bête. En "libérant" mon autre moi des médicaments, il a commencé à changer de discours avec moi, il n'était pas toujours positif, mais pouvait s'avérer être de bon conseil, même si au final il n'était jamais gratuit. Et avec le temps, j'ai appris à accepter mon autre moi comme ce qu'il est. Aujourd'hui, à l'heure où j'écris ces lignes, mon autre moi s'appelle Aiden, il avait aimé ce prénom utilisé par un protagoniste du jeu Beyond Two Souls, comme quoi, on peut être schizophrène, mais aussi être geek ! Quant à moi, depuis que j'étudie la biologie, j'ai trouvé une passion, la science, et c'est en écrivant ces articles sur lesquels vous pouvez tomber sur ce site que j'arrive à canaliser toute les pulsions qui me viennent d'Aiden. J'ai aussi écrit un livre où je raconte la vie vécue dans la tête d'un schizophrène, même si j'avoue que c'est un égotrip saupoudré d'humour noir, mais ça permet de purger ses émotions, et quand on n'arrive pas à les exprimer, c'est important. Pour moi, on fait une grave erreur en voulant assommer des patients avec des médicaments toute la journée, il faudrait plutôt leur donner une lumière vers laquelle s'accrocher pour revenir à la réalité. Il ne faut pas oublier que si on s'enferme dans nos hallucinations, c'est parce que la réalité n'est pas capable de nous donner la clé pour en sortir.

Et c'est ainsi que cet article s'achève, j'ai préféré vous raconter ma vie pour vous montrer à quel point c'est difficile d'être atteint par cette maladie, et même si aujourd'hui je m'en sors bien, il m'arrive encore d'avoir des crises de rage à cause d'Aiden, et j'en aurai toute ma vie je pense, mais je me suis fait à l'idée. Seulement, la schizophrénie pouvant comme la dépression avoir une composante génétique, j'ai peur d'avoir une descendance qui soit comme moi, même si je ferai tout pour élever mes enfants dans un environnement qui ne stimulera pas la survenue de cette maladie. J'espère que cet article vous aura quand même plu, malgré le ton plus grave comparé à d'habitude, j'espère qu'il vous aura fait prendre conscience que chaque cas de schizophrénie est différent, qu'on n'en guérit pas vraiment, voire pas du tout, et qu'il ne faut pas considérer les schizophrènes comme étant des malades mentaux, mais juste comme des personnes qui ont besoin d'aide malgré leur désir de s'isoler du monde. Et je vous remercie de votre attention. Bisous !

Une erreur ?

Mots-Clés : schizophrènieexplications

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (157)

Par jeanLucasec, il y a 3 ans :

Super intéressant comme point de vue

Répondre à ce commentaire

Par thomas, il y a 3 ans (en réponse à jeanLucasec):

Super article ! Très intéressant,
Je me reconnais sur quelques points, les hallucinations auditives, la petite voix et oui il faut s'accrocher à la réalité et ne pas se renfermer dans ses hallucinations.
Ton article me motive pour aller consulter un psychiatre qui pourra surement m'aider ! Merci à toi

Répondre à ce commentaire

Par arthur, il y a 2 ans (en réponse à thomas):

Salut, j'ai du mal à croire que cette maladie existe.
Je pense plutôt que c'est un monde inventé ou l'on se sent bien pour fuir la réalité, trop dur. Bah oui! faut voir le monde dans lequel on vit.
Certains se réfugient dans l'alcool, d'autres la drogue, et peuvent aussi développer des troubles psychotiques, vont-il être diagnostiqués schizophrène?
Est ce que la sensibilité d'une personne peut 'l'aider' à entrer dans ce monde fictif? Une personne trop blessé? Est à la recherche d'un idéal qui n'existe pas, je veux dire, un monde qu'il aimerait voir changé?
Mais j'ai une question à te poser, quel est ton mode d'apprentissage pour réussir ta vie professionnelle, et sans medoc, avec des etudes pas facile? chapeau
Un Artiste n'est-il pas dans son monde? Regardez Maître Gims pour ne citer que celui là au hasard, derrière ces lunettes que se passe t-il dans sa tête?
Ou renaud qui lui même chante sa double personnalité dans 'Docteur Renaud Mister Renard' que l'on peut analyser en associant le mot docteur à une personne intégrée dans la société et avec une bonne situation, donnant l'image de quelqu'un d'équilibré, stable, tout à fait 'normal' quoique? Et Mister Renard comme un personnage, ironiquement,quelqu'un d'important, qu'il semble essayer de rejeter mais qui reviens trop souvent (deuxième personnalité).
L'isolement favorise aussi cette 'maladie', et combien de schizophrène ne sont pas diagnostiqué?
Désolé pour le pavé^^

Répondre à ce commentaire

Par Troll Master, il y a 3 ans (en réponse à jeanLucasec):

Y'a pas mal d'inexactitudes dans ce sujet

Déjà le Xeroquel n'est pas un AntiPsychotique c'est un Neuroleptique atypique
Ce médicament ne défonce pas du tout !! La dose journalière maximale de Quiétiapine prescrite par les psychiatres est de 800 mg (moi perso j'en suis à 700) ça fait juste dormir un peu plus au début disons pendant 3 semaine max. Je connais des centaines de patients qui prennent cette molécule et je n'ai JAMAIS entendu parler de tremblements !! D'ailleurs sur la notice d'utilisation ce n'est même pas marquer (je l'ai lu 3 fois pour être sur) !!!!!!!!!! Alors c'est certainement un autre médicament ou un effet indésirable non répertorier. Alors je t'invite dans ce cas à remplir un formulaire de déclaration d'effet indésirable : http://goo.gl/413xuc .
Mais je suis très surpris que ton psychiatre te prescrive du Xeroquel pour t'a schizophrénie à moins que tu n'est déjà tester d'autre traitement et que tu réponde bien à celui-ci!! En général on donne du Zyprexa (Olanzapine) de l'halopéridol (Haldol) de la clozapine (Leponex) de la rispéridone (Risperdal) dans certain cas de l'aripiprazole (Abilify).

Répondre à ce commentaire

Par Troll Master, il y a 3 ans (en réponse à Troll Master):

Forcément y'a des trous du cul qui mettent des pouces rouges et qui ne CONNAISSENT ABSOLUMENT RIEN A LA PSYCHIATRIE !!!!
Moi ça fait 30 ans que je fais des séjours régulier en hôpital psychiatrique et que je connais bon nombre de schizophrènes, de bipolaires, de dépressifs chroniques, etc... Alors à force les traitements on fini par les connaître. Surtout que les molécules y'en a pas 36 !!!
Alors avant de méjuger un commentaire merci d'aller vous renseigner avant.

Répondre à ce commentaire

Par Kether, il y a 3 ans (en réponse à Troll Master):

Je vois surtout un mec qui s'énerve pour rien

Répondre à ce commentaire

Par Gaaelle, il y a 3 ans (en réponse à Troll Master):

Tout le monde ne réagit pas de la même façon aux médicaments. J'ai déjà eu un médicament sensé me rendre de bonne humeur, j'étais juste complètement crevé et encore plus déprimé qu'avant (je sais c'est pas le même médoc mais c'est un exemple)
Si toi ca t'endors pas tant mieux mais pas la peine de rager comme ça

Répondre à ce commentaire

Par Un infirmier psy, il y a 3 ans (en réponse à Troll Master):

Pour info :

Le Xeroquel peut aussi etre prescrit dans le cadre d'un traitement chimio thérapeutique de la schizophrénie.

De mémoire, je pense me souvenir que le pallier thérapeutique est fixé à 600 Mg/J.

Le syndrome extra pyramidal peut aussi etre un effet indésirable de la molécule. Il s'agit d'une benzo qui comme toutes les benzo peut faire retrouver le syndrome parkinsonien chez le sujet sous ttt.

Enfin, ce n'est pas moi qui le dit, mais les cours de psychiatrie de l'école d'IDE ou j'étais élève ;-)

En tous cas, cet article est très intéressant ! Je vais essayer de me procurer le livre !

Répondre à ce commentaire

Par Céline , il y a 3 ans (en réponse à Un infirmier psy):

Attention Xeroquel et Benzo n'ont rien à voir! Le Xeroquel n'est pas du tout une Benzo!
Vos cours sont faux!
Si vous êtes réellement infirmier en psy : Au secours! Approfondissez vos connaissances en psychopharmaco!

Répondre à ce commentaire

Par Troll Master, il y a 3 ans (en réponse à Un infirmier psy):

Un benzo alors là révise tes cours tes cours mon petit gars. Pas besoins d'étaler tes diplômes. Moi je sais lire et j'ai le vidal à ma disposition et le Xeroquel n'est en AUCUN CAS UN BENZO !!

Petit rappel la sore MAX est bien de 800 mg comme je l'ai dit !! Merci de réviser tes cours.

Répondre à ce commentaire

Par Un infirmier psy, il y a 3 ans (en réponse à Un infirmier psy):

Excusez moi, mais il semblerait que mon commentaire d'hier ne soit pas apparu en entier.

En effet, le Xeroquel n'est pas une Benzo, mais elle y est en général associée.

Désolé Celine, pour l'inexactitude du commentaire, je ne m'étais pas relu. Le tactile sur écran c'est pas toujours ca ! Néanmoins merci de m'avoir fait remarquer l'erreur qui se trouvait de ce fait dans le commentaire ;-)

En ce qui concerne un anonyme du net, je ne remets pas en question votre vécu, bien que vous, remettez clairement en question celui de l'auteur de l'article avec votre citation reprenant les "inexactitudes".
Je suis dans le non-jugement cependant.

Je ne pense pas vous avoir agressé lorsque j'ai mis mon post. Je ne comprends pas de ce fait votre réaction.

Je trouvais le sujet très intéressant. Néanmoins je me restreindrais à ne plus y mettre de commentaire si c'est pour etre malmené.

Bonne journée à vous, et encore félicitations à Yoann pour toute la lucidité et l'humour dont il fait preuve dans cet article et certainement dans son livre.
Comme c'était le cas dans les commentaires relatifs à l'article, je n'ai pour ainsi dire jamais rencontré de patients aussi conscients de la maladie. Vous êtes un exemple rassurant, rationnel et très intéressant qui confirme que parfois l'exception ne confirme pas la règle !

Bonne journée à vous ;-)

Répondre à ce commentaire

Par Céline , il y a 3 ans (en réponse à Troll Master):

Petite correction, le Xeroquel EST un antipsychotique atypique. On n'utlise plus le terme de Neuroleptique pour les Antipsychotiques de dernière génération. Mais ça n'a pas grande importance.
Et comme tout antipsychotique il peut donner des effets indésirables tels qu'un syndrome extrapyramidal ainsi qu'un état de sédation. Ils sont moindres par rapport aux anciens NLP (Haldol, Largactil, ...) mais ils peuvent être présents. Dans ce cas la molécule et la posologie ainsi que la répartition du TTT peut être revu et doit être revu afin d'améliorer l'observance du TTT et donc diminuer le risque de rechute.
On ne peut raisonnablement pas se passer d'une chimiothérapie car les symptômes dits positifs (hallucinations, agitation psychomotrice) altèrent petit à petit les fonctions cognitives des patients.

Sinon je trouve votre témoignage très intéressant. Je suis IDE en psy et les personnes souffrant de schizophrénie que je rencontre sont beaucoup moins conscientes de leurs troubles. C'est en effet très peu courant de rencontrer des personnes qui en parlent ainsi.

Bonne continuation!

Répondre à ce commentaire

Par Alice, il y a 3 ans :

Merci d'avoir précisé la différence entre schizophrénie et personnalité multiple ! Superbe article très précis et intéressant. :)

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à Alice):

Si il savait qu'on pouvait guérir de sa maladie il se serait pas fait chier a écrire tous sa le pauvre =/

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à Goylde):

Eh oui les trois mongoles si vous étiez un peu renseigné vous sauriez qu'on PEUT GUERRIRE de la schizophrénie.

Répondre à ce commentaire

Par Céline , il y a 3 ans (en réponse à Goylde):

La schizophrénie est une maladie chronique dont on ne peut guérir. Les personnes qui souffrent de cette pathologie connaissent des périodes de stabilisation et des périodes de décompensation.
Il n'existe aujourd'hui aucun traitement qui éradique complètement la maladie.
C'est comme si vous disiez que l'on guérit du diabète insulino dépendant. Non! Par contre on peut stabiliser la maladie afin de permettre aux personnes de vivre normalement!

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à Céline ):

Oui oui c'est bien tu as bien appris par cœur ta définition Céline... Faut arrêté avec vos dogmes à la con. Je connais des gens qui ont était dans ce cas la, et qui on oui je dis bien le mot GUERRIE de la schizophrénie.
Rien que le fait de dire que la maladie est irréversible est un technique qui anhile tout envie au patient de trouver quelque autre solution puisque on lui a dit que sa ne se guerriser pas... Mais c'est des conneries tous sa. Donc ta beau me réciter par coeur tes définitions comme une pauvre teubet ma céline, sa change rien.

Répondre à ce commentaire

Par Céline , il y a 3 ans (en réponse à Goylde):

Toi d'abord je ne vous permets pas de m'insulter.
Je ne fais que partager mon experience de la psychiatrie. Ça n'est pas une opinion mais un fait. Basé sur des décennies d'observations et de recherches en psychiatrie et en neurologie.
Sachez que la découverte de traitements efficaces afin de ralentir et stabiliser la maladie n'existe que depuis à peine 50 ans.
Nous ne sommes qu'au début, et les prochaines années devraient être le théâtre de nouvelles découvertes dans ce domaine. Tant en psychiatrie qu'en neurologie. Je vous assure qu'aujourd'hui aucun traitement ne permets de guérir cette pathologie.
Nous n'avons encore pas assez de connaissances sur le cerveau pour pouvoir éradiquer cette maladie. Si vous connaissez quelqu'un qui a été dans ce cas alors c'est qu'il ne souffrait pas de cette maladie, mais plutôt d'une bouffée délirante aigüe ou d'une autre pathologie somatique qui elle est réversible.

Vous voyez on peut tout à fait partager son experience sans pour autant insulter les autres...

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à Céline ):

Il faudrait élargir sa culture dans se cas, et pas rester cantonné aux dogme de la psychologie en répétant les définitions comme un évangéliste.

La schizophrénie ? SA NE VEUT RIEN DIRE, ce n'est qu'un four tout, c'est l'étiquette que l'on vous colle quand on ne sait pas ce que vous avez ! Donc tu auras beau dire que tu veux, j'ai quelque personne de mon entourage qui était "schizophrène" et qui ont guéries grace à une bonne hygiène de vie, tout simplement. C'est a dire le contacte avec la nature, moins de temps passer devant les écran, du sport, une alimentation riche en fruit et légume ( sa c'est la base puisque la plupart des maladies mentale sont due à une mauvaise alimentation ), en somme éviter tout neurotoxique potentielle pour pouvoir permettre la régénération. Des conseilles que bien sur les psy ne donne a 80% du temps jamais, et oui faut faire tourné le business médicamenteux, au détriment des patients, bah oui en s'en fou puisqu'ils sont fou...

Tenez voila un témoignage https://youtube.com/watch/?v=idNk1ChC_8A

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à Goylde):

Toujours pas de réponse, ni d'arguments de la part des pouces rouges... Dommages

Répondre à ce commentaire

Par aizmut, il y a 2 ans (en réponse à Goylde):

Il ne sert à rien d'insulter dans un premier temps. Vos dire sont erronés, point final.
Cette maladie se soigne mais ne se guérit pas peu importe vos lectures sur le web (sans sources fiables, à préciser que youtube, wikipédia n'en sont pas, inutile de continuer votre agression).

Il faut bien faire la différence en soigner et guérir. Elle se soigne avec des médicaments amenant le patient à un état stable, qui peut faire penser que la maladie a été guérie, mais ce ne sera pas le cas étant dit qu'il faudra toujours qu'il prenne une médication.

Votre théorie de vie n'est pas correcte. En gros, en prétendant avoir une hygiène de vie correcte, on pourrait guérir de toutes les maladies. C'est du moins ce que vous laissez entendre. Par expérience, je vous garanti le contraire.

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 2 ans (en réponse à aizmut):

Mais jmen contre fou de ce que tu penses, j ai raison et je le sais car je l ai vécu ! Si toi sa ta pas réussi c est que ta chier qqu part dans la méthode. Moi si j parle c est parce que j ai l expérience et les temoignage d'amies qui on guerie, et oui je dis bien guerriers n en déplaise a toi et a tes dogmes, grâce a une VRAI hygiène de vie on peu guerrire de beaucoup de choses. Arrêté la culture mainstream et renseigner vous réellement.

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 2 ans (en réponse à aizmut):

Enfin bref, je t'invite a aller plus loin dans tes recherche alternative si tenter que tu sois a la recherche de la vérité ou au moins l que tu sois curieuxcurieux, en te renseignant par exemple sur les travaux d André gernez, plusieurs fois récompensé a l académie des sciences, et qui a très longtemps fait des études très sérieuse sur les effet s

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 2 ans (en réponse à Goylde):

Sur les effet du jeune sur le cancer. Il avit donc transmis ses travaux au président de l époque qui lui avait gentiment répondu que le jeune n était pas la meilleurs solution pour "soigner" le cancer étant donner que le jeune coûte 0 ! Enfin bref tous sa pour te dire qu il faudrait te renseigner un peu et arrêter les dogmes qui tempeche de penser !

Répondre à ce commentaire

Par aizmut, il y a 2 ans (en réponse à Goylde):

L'hygiénisme est une façon de vivre sa vie. De ce que j'en ai lu, au dela d'une croyance, car manger correctement et avoir une vie saine est la base de vivre bien, ce n'est rien de plus. Du moins pas plus efficace que de croire en Dieu.
Ceci dit, toutes les maladies dites chroniques, ou presque, ne se guérissent pas. Il faut tout de suite stopper de dire que l'hygiénisme guérit tout car cela à déjà tué bien plus d'une fois (don des personnes de mon entourage).
Quand on vous dit que par expérience ça ne marche pas, il ne sert à rien de le dénigrer. C'est un fait. Et un fait ne peut être démoli par des croyances.
Mais comme je le dis, tant que l'on est heureux comme cela, tant mieux. Par contre, vouloir imposer sa vision est digne d'une secte et rien de plus. Sur ce, bons rêves et croyances.

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 2 ans (en réponse à aizmut):

C est pas que sa, et c est bien la preuve que t y connais pas grand chose finalement :/. Il y a une science derrirere tous sa, achète des livres, et renseigne toi avant de parler ! Sa vais tu par exemple que la majorité des neurotransmetteurs était créé par l estomac et les intestins et non par le cerveau ? La mauvaise connexion des neurones est une donner importante dans les maladies mental, comment veut tu avoir des neurones en bonne état si tu as détruit et congestionné ton réservoir de neurotransmetteurs ? Enfin bref jvais pas te faire un cours ! Renseigne toi espèce de neuneu

Répondre à ce commentaire

Par aizmut, il y a 2 ans (en réponse à Goylde):

L'insulte est le dernier recours des faibles ;)

Sans quoi, arrête de dire des inepties mon petit. Quand tu auras des proches qui mourront car sont dans la même église que toi, tu verras que tu vas vite changer d'avis.

La tolérance et l'ouverture d'esprit ne te ferait pas de mal. A chacun ses œillère en somme.

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 2 ans (en réponse à aizmut):

Ahah, c est vrai que l hygiénisme fait des ravagesravages niveau mortalité !... Mdrr ! Aller ferme ta gueule

Répondre à ce commentaire

Par aizmut, il y a 2 ans (en réponse à Goylde):

Apparemment ton cerveau à grillé tout comme ta politesse. N'avance pas des arguments hors sujet pour tenter de contrer mes propos.
Mais quand on a des amis, proches qui meurent car des imbéciles de ton acabits arrivent à leur faire croire monts et merveilles par le simple fait d'écouter son corps en le nourrissant en conséquence (chose ceci dit déjà prôner par les médecins) et que cela guérit des maladies incurables (ceci est la partie foutaise).. c'est juste dangereux.

Maintenant libre à toi de pratiquer cette manière de vivre, mais vouloir l'imposer aux autres et faire croire que c'est "the best solution for all".. là va falloir que tu ailles consulter.

Personnellement je te considère comme un personnage juste dangereux au vu de ton comportement agressif et ta volonté d'imposer une solution fausse et suicidaires pour des personnes réellement malade.

Sur ce, je te laisse à ton délire d'hygiénisme et tes insultes.

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 2 ans (en réponse à aizmut):

J impose ? J fais savoir c est tout. C est toi qui vient me parler de tolérance alors que c est toi qui veut m'empêcher de parler ? Quand on y connais pas grand chose on ferme sa bouche en générale espèce de Neuneu

Répondre à ce commentaire

Par Sharps, il y a 6 mois (en réponse à Goylde):

Goylde On est enssemble mn gars

Répondre à ce commentaire

Par lysa, il y a 3 mois (en réponse à Goylde):

on ne guérit pas de cette maladie, on apprend à vivre avec, à la connaitre pour pouvoir vivre "normalement" plus facilement plutôt

Répondre à ce commentaire

Par Pyrim, il y a 3 ans :

Juste.. WOW.. Merci d'avoir fait part de tout ça! Perso j'en ai appris beaucoup par le biais de l'article :)

Répondre à ce commentaire

Par Jarjorie, il y a 3 ans :

WOoooooaw, et bien c'est super courageux de ta part, auteur de l'article !
Bravo pour ce que tu fais et l'explication !

Répondre à ce commentaire

Par MarjoCiraptor, il y a 3 ans (en réponse à Jarjorie):

Désolée mais le "Jarjorie" m'a agressée.

Appréciation de mon prénom -999999.

Répondre à ce commentaire

Par MrElar, il y a 3 ans :

Je t'admire mon gars :D Merci pour ce point de vue extrêmement intéressant ;)

Répondre à ce commentaire

Par kp2o, il y a 3 ans via l'application Hitek :

merci pour cet article genial quel est le nom du livre je le veux

Répondre à ce commentaire

Par Jak-Altair, il y a 3 ans (en réponse à kp2o):

C'est "Cet Ami" le titre du livre !

Répondre à ce commentaire

Par Léa, il y a 3 ans (en réponse à Jak-Altair):

Et, où est-ce qu'on peut se le procurer ? :3

Répondre à ce commentaire

Par Poirette, il y a 3 ans (en réponse à kp2o):

"Cet ami" il me semble

Répondre à ce commentaire

Par kp2o, il y a 3 ans via l'application Hitek :

merci

Répondre à ce commentaire

Par MouVii, il y a 3 ans :

Quand il y a "bisous" à la fin -> bisous à toi aussi yoann <3

Répondre à ce commentaire

Par Quarosify, il y a 3 ans :

Par certain coté ce n'est pas très éloigné d'un trouble anxieux généralisé (ce que j'ai) mais en même temps très différent. Comme quoi les troubles psychiatriques sont très proches entre eux mais en même temps si loin.
En tout cas, j'apprécie ton courage pour en avoir parlé car quand on dit qu'on a un trouble on nous associe au mot "fou" ou "taré" ou même que c'est pas une vraie maladie...

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à Quarosify):

Bizarrement les gens d'ici sont pas mal touché par ces maladies. Ont a beau clamé que les JV augmente la concentration ou je ne sais quoi, les écrans ne font pas tant de bien aux cerveau que sa on dirait finalement

Répondre à ce commentaire

Par Hohenheim974 , il y a 3 ans :

Hayden Panettiere..... Pardon..

Répondre à ce commentaire

Par blake, il y a 3 ans :

Merci pour ton témoignage, fort interessant ! Que de courage !

Bon courage et bonne continuation, passe le bonjour a Aiden ;-)

Répondre à ce commentaire

Par Apophis, il y a 3 ans :

Tous d'accord pour une mention "J'aime" ?

Répondre à ce commentaire

Par Vash65k, il y a 3 ans :

Bel article... Je pense que tu n'aurais pas pu mieux décrire cette p'tain de maladie. Apparemment, 20ans, c'est le bon âge pour arrêter cette merde? ;)
Bonne continuation.

Répondre à ce commentaire

Par MLKaerys, il y a 3 ans :

Superbe article, j'ai vraiment adoré le lire !
Point de vue très intéréssant ^^

Répondre à ce commentaire

Par Tim45, il y a 3 ans :

Pour ceux qui sont intéressés pour découvrir un peu plus sur la personnalité multiple je vous propose une histoire vrai rédigée par un journaliste qui à suivi une affaire de viol: Les mille et une vies de Billy Milligan par Daniel Reyes.
Un régal et on comprends un peu plus sur la personnalité multiple et la différence avec la schizophrénie ;)

Répondre à ce commentaire

Par StrayPaolo, il y a 3 ans :

Il n'y a pas de malade mental, juste des gens qui ont besoin d'aide...

Répondre à ce commentaire

Par Interstellar, il y a 3 ans :

Merde alors !!

Répondre à ce commentaire

Par Gaston, il y a 3 ans :

Bel article, instructif, lucide et humoristique.

Ma copine vient d'être diagnostiquée bipolaire, et même si ce n'est pas la même maladie, les symptômes s'en approchent et les médicaments qu'elle prend ont les mêmes effets abrutissants que tu décris.
Donc je m'occupe d'elle, en attendant qu'elle puisse reprendre des forces, diminuer, puis arrêter son traitement, et extérioriser ce trouble interne dans quelque chose d'autre que la rage, les excès maniaques ou euphoriques, comme tu le fais avec tes articles.
Elle utilisait jusqu'à présent ses études, mais sans maîtrise. Elle bossait trop et ça l'a épuisée.
On va essayer de prendre un rythme plus serein, même si ce n'est jamais évident avec ce genre de pathologie.

En tout cas merci à toi, et courage :)

Répondre à ce commentaire

Par LightNeptune , il y a 3 ans via l'application Hitek :

Un article vraiment incroyable ! Juste une petite question j'ai pas très bien compris c'est toi qui a choisis le nom aiden ou c'est lui même ? Et si c'est lui comment tu as su qu'il voulait ce nom ? Merci pour cette article je t'en courage a en faire beaucoup plus !

Répondre à ce commentaire

Par Jak-Altair, il y a 3 ans (en réponse à LightNeptune ):

Il a dit qu'il aimait bien ce prénom, et ça m'a plu aussi !

Répondre à ce commentaire

Par RedDog, il y a 3 ans via l'application Hitek :

Excellent article !
Bon courage pour la suite !

Répondre à ce commentaire

Par Akame , il y a 3 ans :

Excellent article vraiment !
Déjà merci de dire haut et fort que NON la schizophrènie n'est pas un dédoublement de personnalité ensuite j'ai beaucoup apprécié ton expérience, ton point de vue (avec 3 ans de psycho dans les dents jsuis ravie de lire ça)
Bref chapeau !

Répondre à ce commentaire

Par Désillusion, il y a 3 ans :

Albatar, il essaie de refiler son bouquin à tout le monde !
Comme toujours, j'adore te lire, c'est super intéressant. D'ailleurs, je sais que ça ne te touche pas, mais il y aurait moyen que tu nous fasse un joli article sur les psychopathes ? Histoire que les gens arrêtent de nous prendre pour des tueurs sanguinaires juste parce qu'on a une absence (totale) d'empathie (désolé je spoile un peu !).

Répondre à ce commentaire

Par Désillusion, il y a 3 ans (en réponse à Désillusion):

D'ailleurs tant qu'à être dans le spoil… Sam dans la saison 6 de Supernatural est un exemple assez probant. (SPOIL SPOIL SPOIL : oui, Sam sans âme, c'est ce qui se rapproche le plus d'un psychopathe, bien qu'il soit loin d'être innoffensif. Quand il se décrivait, quand il parlait de ses "émotions"… je me sentais moins seul).

Répondre à ce commentaire

Par Nanou, il y a 3 ans (en réponse à Désillusion):

J'avais lu quelque chose sur les psychopathes, apparement ça fait de très bons chirurgiens ;) en général les psychopathes ont des postes à responsabilité où leur absence d'empathie les aide justement.
Je sais plus où j'ai vu ça, mais c'était très intéressant.

Répondre à ce commentaire

Par Désillusion, il y a 3 ans (en réponse à Nanou):

En effet, sans capacité à regretter (ou même une capacité diminuée, à voir dans les détails de l'article théorique), c'est nettement plus simple à prendre des décisions lourdes. Les problèmes deviennent plus mathématiques, moins humains. Plus faciles à résoudre.

Répondre à ce commentaire

Par Gorea, il y a 3 ans :

Je me suis reconnu sur quelque chose : les discours désorganisées

Quand j'essaye de causer, ça s'embrouille tellement dans mon cerveau que je finis par faire le tour de tout les synonymes de tout les mots que j'essaye d'employer, et du coup à la fin (si on me coupe pas entre temps) ça fait un truc pas très joli que j'essaye en vain de reformuler, le tout doublé d'un débit de parole tellement élevé que je deviens naturellement incompréhensible.

Tu pourrais me diagnostiquer ?

PS : super l'article, j'ai tout lu !

Répondre à ce commentaire

Par Leink, il y a 3 ans :

J'ai adoré ton article, c'est une pathologie difficile à gérer pour nous les psychologues, mais voir qu'on peut s'en sortir sans ce droguer avec la force de la volonté ça fait plaisir! Je ne souhaite pas traiter ce genre de pathologie cependant car je voudrais me spécialiser dans la dépression des gendarmes et autres militaires mais si tu le veux bien j'aimerais partager ton article au sein de mon groupe facebook d'étudiant en psychologie car ça va nous être vraiment utile (le cours de notre prochain semestre portera sur la psychose) merci d'avance et bonne continuation :)

Répondre à ce commentaire

Par Jak-Altair, il y a 3 ans (en réponse à Leink):

Bien sûr, si je peux aider des étudiants de Poudlard !

Répondre à ce commentaire

Par Leink, il y a 3 ans (en réponse à Jak-Altair):

Merci beaucoup ! ^^

Répondre à ce commentaire

Par canelle, il y a 4 mois (en réponse à Leink):

quand vous dites : étant plus une source de crise que de réel soutien, mais c'est un débat qui n'a rien à faire ici" moi je dirais que cela peut aussi etre un symptome pour certains .. il y a aussi le fait que la personne malade va prendre tout ce que l'autre personne fait ou dit comme une agression, mechancete, accusation, ou la croyance que la personne est contre vous; il y en a qui vont agir ainsi avec une seule personne.. et ainsi cela renforcera la croyance du malade qu'il va bien, avec tout le monde il est ok...sauf elle qui est la cause de mes nerfs, crise, conflits,..et l'entourage va le croire malheureusement et cela affecte la personne (qui supporte le malade) beaucoup psychologiquement et moralement est en constante stress.

les pseudo psycs sont senser nous soigner et nous faire aller mieux..mais au fait souvent ils ne comprennent ou ne savent pas eux meme les symptomes. mo aussi je connais des malades qui ont recu des medicamments qui leur font devenir des legumes..ils peuvent mem pas faire les, geste et travaux du quotidien a cause du medicaments..ils ne font que dormir. ces 'medecins malades" auraient du savoir doser les medicaments..parce que c'est quoi guerir? c'est mener une vie normale..alors pourquoi ils donnent des medicamments qui vous rendent alites?? et dependants pour toute la vie?

Répondre à ce commentaire

Par *shama, il y a 3 ans :

Je ne pense pas être schizophrène (même si rien n'est impossible), mais je me suis reconnu en pas mal de points:
La voix parfois qui me parle, m'engueule, me déprime (même si c'est rare)
Les accès de rage pour rien, j'ai perdu pas mal de mondes à cause de ça, maintena

Répondre à ce commentaire

Par Linker, il y a 3 ans :

Je trouve cet article, en effet, si personnel et si touchant. J'admire le fait d'avoir cette maladie depuis 13 ans et d'avoir réussi à survivre et à comprendre ce qu'on avait :)

Je suis ravie que tout aille mieux et j'espère que tout va aller encore mieux.

Répondre à ce commentaire

Par *shama, il y a 3 ans :

Je ne pense pas être schizophrène (même si rien n'est impossible), mais je me suis reconnu en pas mal de points:
-La voix parfois qui me parle, m'engueule, me déprime (même si c'est rare)
-Les accès de rage pour rien, j'ai perdu pas mal de mondes à cause de ça, maintenant que je suis célibataire c'est beaucoup moins fréquent.
-L'autre moi, qui découle des deux points précédents, la seule personne au courant l'appelait Mr Hyde (étant donc Dr Jekyll en temps normal)
-L'instabilité émotionnelle: Je peux passer d'une hypersensibilité émotionnelle extrême, à une neutralité totale, en l'espace de quelques secondes, un sentiment de joie à un sentiment de tristesse et dépression quasiment instantanément.
-Je pourrais dire pensée déstructurée aussi, mais je ne suis pas sûr, je sais juste que mes pensées sont souvent confuses, j'ai du mal à me focaliser sur une tâche précise.

Parfois je ne sait vraiment pas quoi faire, je me vois mal aller voir un psy pour ça, j'ai déjà pris des médocs qui m'ont modifiés psychologiquement, ça a été un mauvais souvenir, je ne voudrais pas re-subir ça

Répondre à ce commentaire

Par mel2, il y a 3 ans (en réponse à *shama):

Heuuuu... comment dire que tu a bien l'air d'avoir une forme de schizophrénie , faudrait que tu ailles voire un psychologue avant que sa empire, même si ça te fait peur au début il va beaucoup t'aider sur le long terme, sinon ta vie risque de ne pas être terrible

Répondre à ce commentaire

Par Dessin, il y a 3 ans (en réponse à mel2):

Plutôt un psychiatre qu'un psychologue, et ensuite comme dit dans l'article chaque personnes atteinte de schyzophrénie est différentes ce qui fait que certaines personnes peuvent "contrôler" ou tout du moins trouver des accords avec leur "autre-moi" et ainsi réussisse à vivre de manière relativement stable grâce à leur entourage. Bien evidemment, rester dans le déni et ne pas accepter l'aide que l'on nous tend quand on en a besoin est une mauvaise chose et c'est dans ces moments là que notre vie bascule vers la complexité, mais si ont a la force d'accepter cette aide alors certaines personnes accepte bien cette façon de vivre au quotidien.

Répondre à ce commentaire

Par Twiksey, il y a 3 ans :

Un putain d'article, très intéressant, qui montre bien que la schizophrénie n'est pas du tout ce que l'on peut s'imaginer ^^
Cependant il y a une partie que je n'ai pas tout à fait comprise, celle que tu développes le plus en fait : Aiden. Plus exactement, j'essaie de me représenter comment le cerveau arrive à créer deux personnalités et à les faire cohabiter, voire communiquer, puisque c'est comme une conscience extérieure en fait, et que vous avez tous les deux le contrôle sur un même corps, je sais pas je trouve ça fascinant ^^ (no offense surtout, je sais pas comment dire ça de façon correcte, mais l'étude du cerveau et de ce qu'il est capable de faire m'intéresse beaucoup et je trouve ça vraiment impressionnant qu'il puisse créer deux "vies" totalement différentes en fait... J'espère pouvoir faire des études de neurobiologie plus tard, et étudier ce genre de choses ^^' )
En tout cas jte félicite pour ton courage et te souhaite de réussir malgré ton handicap, parce que tu le mérites vraiment :)

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à Twiksey):

Nan mais en vrai se qu'il vit est incompréhensible, il a juste magnifié et donné des mots à tous sa pour donner du sens à ce qu'il vit au quotidien, ce qui est plutôt valeureux et téméraire quand on sait a quel point c'est le bordel das la tête de celui qui vit sa.
Le cerveau ne crée pas une deuxième vie loin de la... C'est lui même qui a donné vie à la voix qu'il crois extérieur alors que c'est juste sa voix intérieur qu'il n'arrive pas à controlé

Répondre à ce commentaire

Par FeRuS, il y a 3 ans :

un article vraiment passionnant chapeau l'artiste

Répondre à ce commentaire

Par Mewlody, il y a 3 ans :

j'ai une question un peu personnelle.. As tu déjà essayer de lui demander ce qu'il voulait,pourquoi il te rabaissait et si il voulait pas plutôt faire la paix?

Répondre à ce commentaire

Par uminiyuhi, il y a 3 ans :

Au final, j'me dis que mes croyances (païennes et n'engageant que moi) expliquent plutôt bien ce genre de troubles : un corps, mais deux "ames", ou esprits. Don't une mauvaise et une "normale". Voilà la seule manière dont je m'explique ce genre de troubles. Donc dans ton cas, Yoann est le gentil, et Aiden (joli prénom, j'adore le jeu dont c'est tiré) est le "méchant", mais pour une seule raison : un corps est pas fait pour vivre avec deux "ames", alors une va forcément finir mal.
Enfin bon, tout ça pour dire que t'es foutrement courageux, quand je me dis que mon anxiété sociale est dure à vivre, je ne veux pas tester ce que tu vis. Tu es fort et courageux, et j'espère pour toi que tu continuera longtemps comme ça. Félicitations.

Répondre à ce commentaire

Par uminiyuhi, il y a 3 ans :

Au final, j'me dis que mes croyances (païennes et n'engageant que moi) expliquent plutôt bien ce genre de troubles : un corps, mais deux "ames", ou esprits. Don't une mauvaise et une "normale". Voilà la seule manière dont je m'explique ce genre de troubles. Donc dans ton cas, Yoann est le gentil, et Aiden (joli prénom, j'adore le jeu dont c'est tiré) est le "méchant", mais pour une seule raison : un corps est pas fait pour vivre avec deux "ames", alors une va forcément finir mal.
Enfin bon, tout ça pour dire que t'es foutrement courageux, quand je me dis que mon anxiété sociale est dure à vivre, je ne veux pas tester ce que tu vis. Tu es fort et courageux, et j'espère pour toi que tu continuera longtemps comme ça. Félicitations.

Répondre à ce commentaire

Par NoXlight, il y a 3 ans (en réponse à uminiyuhi):

Tu savais que quand tu pense dans ta tête. Cette voix "imaginaire" est vraiment captée comme une voix réel par ton cerveau ? :)

Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon qui on faite cette découverte

"En faisant lire silencieusement un groupe d’individus, les chercheurs ont pu repérer les zones du cerveau qui s’activaient. Ils ont constaté que les régions cérébrales auditives spécialisées dans le traitement de la voix étaient actives quand nous lisons dans notre tête c’est-à-dire lorsque la seule voix qu’on entend est celle dans notre tête."
Ce qui aurait un lien avec la Schizophrénie.

Répondre à ce commentaire

Par KriStooF, il y a 3 ans via l'application Hitek :

Salut, je voulais tout d'abord te féliciter pour tes articles toujours plus clairs précis et facilement compréhensibles.
J'admire ton courage pour avoir raconter une partie de ton enfance et surtout du lourd fardeau que tu devais porter.
Je voulais ensuite rebondir sur un détail qui m'a interpellé : la paranoïa.
En effet comme toi, je peux passer des heures voir des jours à cogiter parce qu'une personne (que je connais bien ou non) m'a mal regardée ou mal parlée.
Je suis complexé et reste persuadé que les gens m'en veulent, me détestent ou me jugent.
Je pense que je n'ai pas vraiment trouvé d'exutoire ou de passion qui me permettrait de combattre mes mauvaises pensées et de sentir mon utilité ou mon but dans ce monde.
Je continue de chercher en espérant trouver un jour.
Merci à toi et à ceux qui auront pris le temps de lire mon commentaire.
Bonne continuation

Répondre à ce commentaire

Par Seltiyel, il y a 3 ans :

Bisous à toi aussi
C'était un bel article, merci de partager tout ça avec nous ! Cela en aura peut-être aidé certains ^^
C'est bizarre à appréhender quand même cette histoire de voix "indépendante" dans ta tête, on se rend pas vraiment compte de ce que ça peut être à gérer au quotidien.
Enfin, bravo et à la revoyure, pour un nouvel article!

Répondre à ce commentaire

Par fenX, il y a 3 ans :

Plusieurs question :

1) c'est une sorte de double toi ou completement differenet ? genre est-ce qu'il peu aimer un truc que tu deteste et inversement ?

2) dans Fight club on a plus droit a de la schizophrenie ou de la personnalité multiple ? ou peut etre les deux en meme temps ? (sachant qu'il prend le controle du corp quand il dort , mais en plus il lui cite quesqu'il doit dire par moment)

3) y'a pas de trois , mais jtrouve sa plus classe de mettre un trois.

Voila voila , sinon vraiment bien l'article , ce genre de pathologie m'interesse pas mal et c'est vrai que des centaine de site en parle mais on a toujours droit a un truc qui est la pour te faire flippé ou t'impressionner, et sa fait du bien de voir pour une fois quelque cose de vrai , du vecu. et puis jsuis vraiment fan de t'es article en general donc les deux je peu que aimer :p

Répondre à ce commentaire

Par John Polen, il y a 3 ans :

Article très intéressant et très personnel à la fois. C'est intéressant d'en savoir plus à propos de toi Yoann :)

Répondre à ce commentaire

Par NikoBellic68, il y a 3 ans via l'application Hitek :

Respect mec, et tu m'a appris des choses sur la Schizophrénie

Répondre à ce commentaire

Par Irv, il y a 3 ans :

Ah merde, je vis la même chose que toi oO (pas à la même intensité, mais je me reconnais)

Répondre à ce commentaire

Par Iltharos, il y a 3 ans :

Article extrêmement intéressant, franchement génial !

Par contre je souhaiterai savoir comment est ce qu'on peut savoir si on est atteint d'une maladie psychologie quelconque car j'ai une vague impression de connaître ces sentiments de paranoïa, d'envie d'isolement... Surtout cet "autre moi" que j'ai l'impression de connaître...
Malgré tout je suis pas sûr d'avoir quoi que ce soit car je ne suis pas à ce stade et je n'ai jamais eu d'accès de violence... Mais bon au cas où on sait jamais...

Répondre à ce commentaire

Par MB974, il y a 3 ans :

Tu as écrit un livre si j'ai bien compris.
Si tu l'as publié, comment s'appelle-t-il ?

Répondre à ce commentaire

Par Jak-Altair, il y a 3 ans (en réponse à MB974):

Cet Ami

Répondre à ce commentaire

Par MB974, il y a 3 ans (en réponse à Jak-Altair):

Hm.. Je ne le trouve avec le titre seulement..

Répondre à ce commentaire

Par Désillusion, il y a 3 ans (en réponse à MB974):

T'abuses, je viens de taper Cet Ami, c'est le premier résultat…

Répondre à ce commentaire

Par Nina18, il y a 2 ans (en réponse à Jak-Altair):

Salut , j'ai vraiment aimée ton témoignage et pour l'instant je m'intéresse beaucoup aux personnes souffrant de cette "maladie" qui pour moi n'en n'est pas vraiment pas une...j'ai fait un peu de psycho mais j'ai appris que on peut être atteint de la schizophrénie rien qu'a partir de 18 ans et toi depuis l'âge de 10 ans tu l'a ? C'est pour ca que je crois qu'il y encore tant de choses à apprendre et peu importe se que dise les psychologues et psychiatre jamais on pourra se mettre à votre place et resentire se que vous vivez au quotidien ^^ et je trouve ca bien que tu a arrêté de prendre les médicaments, je ne crois pas que ca arrange les choses ....bonne continuation ^^
God bless you <3

Répondre à ce commentaire

Par canelle, il y a 4 mois (en réponse à Nina18):

pour ceux qui croient que c'est a cause les problemes de la realite quils developpent ces maladies..le corps et le cervaux est tres tres complexe..alors ce ne'est pas un choix.il y a un dysfonctionnement des routes / ou manque de nutriment et un incapacite a organiser ses mots ..aucun etre ne voudrais choisir cela...est-ce que le malade peut decider de faire son cervaux et ces neurones de mal fonctionner. des fois il y en a qui se croient trop malin..mais sont les plus idiots..de meme il y a des medicamments qui trouble vos paroles..mais certains medecins fou diront que vous etes malade et vous donnera plus de medocs..

Répondre à ce commentaire

Par Eleäniel , il y a 3 ans :

Merci, merci de destimagtiser cette maladie.
Je ne suis pas atteinte par cette maladie, pas directement. Mon petit - ami en est atteint et je la vis au quotidien.

Ton témoignage se rapproche de son cas, bien évidemment il y a des différences, chaque schizophrénie est différente.

Merci de parler de ça avec tellement d'ouverture.

En tant que proche, lors des crises on ne peut pas faire grand chose. Essayer d'apaiser, puis au quotidien; valoriser la personne et lui dire qu'on est fier. Aussi, ne pas laisser tout passer, si il y a un soucis le dire. Mais valoriser la personne est important.


Encore merci de cet article.


P.S Si tu lis ça chéri, je t'aime du plus profond de mon être et je suis fière de toi <3

Répondre à ce commentaire

Par MayTheForceBeWithYou, il y a 3 ans (en réponse à Eleäniel ):

Mon tout premier amour était schizophrène aussi, notre relation a duré 3 ans... Je l'ai toujours soutenu, dit qu'il ne fallait pas avoir honte, que même si c'est pas toujours facile, ça fait partie de sa personnalité et que sa maladie lui permet aussi de faire de belles choses (il est musicien, a eu 2 groupes, est en train de travailler sur son 3ème album... Il a du talent c'est indéniable!)
Ce qui a été surtout dur, c'est que ma simple présence pouvait engendrer chez lui des hallucinations... "ses démons", comme il disait. Quoi qu'il en soit je ne regrette pas mon vécu avec lui, c'était parfois douloureux, mais aussi très fort et passionnel!

Aujourd'hui on se donne encore quelques nouvelles, son intelligence lui a permis de garder suffisamment de contact avec la réalité pour faire de grandes études et de faire le métier qu'il rêvait de faire. Je suis convaincu que le fait d'avoir une passion à travers laquelle il pouvait s'exprimer (comme l'auteur de cet article) l'a beaucoup aidé... Bien qu'il pouvait avoir tendance à s'isoler dans la composition. Son métier aujourd'hui lui permet d'associer passion et socialisation, car il doit bosser en équipe tout en faisant du son :) Je suis très contente de lui :)

Bon courage à toi, j'espère que ton copain a lui aussi trouvé sa "thérapie", qu'il arrive à se convaincre de votre amour sans être trop envahit par les hallucinations et les délires qui en découlent.
Et si je peux te donner un conseil... Sois patiente, tolérante, compréhensive... Mais surtout ne t'oublie pas ! (c'est ce que j'avais tendance à faire, au point de me "sacrifier")

Répondre à ce commentaire

Par Naomie, il y a 3 ans :

Waouh. Je me suis reconnue dans beaucoup de points. La voix, les comportements violents (qui sont plus souvent dirigés sur moi que sur d'autres personnes), les problèmes avec les émotions, la paranoïa, etc...
Je vois une psychiatre depuis quelques temps, mais elle, elle me parle plutôt de "dissociation"...
Quelle est la différence, avec la schizophrénie, vu que les symptômes sont très proches?

Répondre à ce commentaire

Par Céline , il y a 3 ans (en réponse à Naomie):

La dissociation est un des pilliers de la schizophrénie. Peut être que ta psy ne veut pas vous faire peur avec le terme Schizophrénie.

Répondre à ce commentaire

Par AnastasiaD, il y a 3 ans :

Vraiment très intéressant, mon petit ami est schizophrène aussi, il a à peu près les choses que tu décris, mais il refuse de voir un médecin...

Répondre à ce commentaire

Par Dark Vador, il y a 3 ans :

C'est un super article que tu as fait , très intéressant qui m'a appris beaucoup de chose. Tu as du courage pour t'être confié comme ça . Je te souhaite bonne chance et bon courage pour la suite et encore bravo !

Répondre à ce commentaire

Par Aronoel24, il y a 3 ans :

J'ai aussi été diagnostiquée schizophrène, vers mes 9 ans, suite à la mort de mon frère. Je ne savais pas ce qu'il m'arrivait car je n'avais jamais entendu parler de schizophrénie ou de folie. Je me rappelle que je m'enfermais dans ma chambre, dans le noir, à le demande d'un petit bonhomme dans ma tête qui j'imaginais comme un nain dans WoW ^^, et que je ne parlais à personne car, selon ce même bonhomme : "Ils te veulent tous du mal. Ils ne t'aiment pas. Tu n'es rien à leurs yeux.". Quand mes parents ont remarqué mon comportement, ils me pensaient juste un peu asociale mais une de leurs amies psy leur a dit qu'il faudrait voir un psychiatre. On a été voir ce psychiatre et, après 2h30 de rendez-vous juste entre lui et moi où nous n'avions fait que des exercices de "mental", le verdict était tombé : je suis schizophrène. J'ai été suivie pendant près de 9 mois par ce même psychiatre puis j'ai arrêté et pris des médocs à 11 ans. Maintenant, je vais beaucoup mieux même si pendant des excès de colère, il se peut que j'entende un : "Tue-le, tue-le, tue-le, tue-le,...".

Donc ouais, je te comprends parfaitement x)

Répondre à ce commentaire

Par Nemera, il y a 3 ans :

Pour ma part, les symptômes ont commencé il y a de cela deux ans. (J'ai 23 ans).
Les crises de colère, de violence, un déchaînement de méchanceté sur mon petit ami. Une paranoïa constante qui m'a fait perdre la majorité de mes amis. Une voix, cette voix, ma voix en double qui me faisait résonner les plus mauvaises pensées au point de me faire du mal. Les idées qui se mélangent au point d'avoir des hallucinations visuelles, on ne sait plus quoi penser, on change tout le temps. Plus aucun repère.
Et surtout, je n'ai jamais eu l'impression d'être malade. Je déteste prendre mes médicaments. J'ai juste l'impression d'être différente. Je n'ai plus aucun suivi médical à part mes médicaments, pas de soutien psychologique, rien. Juste moi et mes pilules.
Au bout d'un temps, on s'y fait, on se sent reclus.
Heureusement, je suis toujours soutenue par mon petit copain, mais il ne peut pas être à ma place.

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à Nemera):

Je te conseille de intéressée à l'hygiénisme, car c'est en générale une mauvaise hygiène de vie qui provoque les troubles psy. Et je peux t'assurer que malgré se que l'on dit, la schizophrénie est réversible.

Répondre à ce commentaire

Par Noferas, il y a 3 ans :

Vraiment incroyable c'est une expérience vraiment hallucinante (si je puis dire xD) que tu vie ,je te souhaite bonne chance et je vais de ce pas acheter ton livre qui je suis sur va être passionnant :)

Répondre à ce commentaire

Par Shakarne, il y a 3 ans :

Merci beaucoup pour cette article, j'ai adoré le lire, et cela m'a permis de comprendre certaine choses. Toi au moins tu as beaucoup de courage, et c'est bien se que je te souhaite, encore merci.

Répondre à ce commentaire

Par Miku, il y a 3 ans :

Ton histoire m'a touchée, c'est incroyable de s'adapter de cette manière à une telle situation, je dois avouer que je trouve ça fascinant que tu aies réussi à trouver un certain terrain d'entente avec Aiden ;) Bravo a toi et continu tes articles ce sont les meilleurs :D

Répondre à ce commentaire

Par Robert, il y a 3 ans :

J'espère que tu n'aura jamais d'enfant ça évitera les problèmes héréditaires

Répondre à ce commentaire

Par Mouais, il y a 3 ans (en réponse à Robert):

Comment on peut souhaiter a quelqu'un de ne jamais avoir d'enfants ?? O_o"

Très déplacé comme commentaire ...

Répondre à ce commentaire

Par litch76, il y a 3 ans (en réponse à Mouais):

Moi j'espère ne pas en avoir, mais c'est pas pareil, c'est juste pour avoir la paix haha

Répondre à ce commentaire

Par LouNae, il y a 3 ans (en réponse à Robert):

Et nous espérons que toi non plus tu ne te reproduiras jamais "OK"

Répondre à ce commentaire

Par Goylde, il y a 3 ans (en réponse à LouNae):

C'est juste quelqu'un qui doit être atteint de la maladie et qui en veux a ces parents de l'avoir procrée, sa justifie pas ce qu'il dit, mais je comprends sa colère (même si la génétique n'es pas LA cause de la maladie, mais bien le terrais physiologique qui fera si il y a maladie ou pas)

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Resident Evil 2 : un excellent remake venu d'entre les morts

Resident Evil 2

Il y a 6 heures

Note : 8,75
Mutant Year Zero : Road To Eden, un X-COM like qui en a dans le ventre

Mutant Year Zero : Road To Eden

Il y a 4 jours

Note : 8
Test Anker SoundCore Flare : une enceinte Bluetooth 360 degrés

anker SoundCore Flare

Il y a 3 semaines

Note : 8