14 fois où les réalisateurs de films et séries TV ont réussi à détourner la censure

De Maxime K Auteur - Posté le 31 juillet 2018 à 14h47 dans Cinéma

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

A l’instar de Dragon Ball, ou plus récemment Pokémon, les contenus vidéos que proposent les films, séries, et jeux vidéo sont surveillés constamment avant d’être montrés au public, quitte à modifier parfois ce qui pourrait choquer les spectateurs. Néanmoins, cela n’empêche pas certaines personnes de contourner intelligemment la censure, et de parvenir à sortir leurs oeuvres sans aucun problème. Voici donc plusieurs exemples. 

#1 - South Park

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Le jeu vidéo South Park : L’Annale du Destin a bien failli ne jamais voir le jour. Ses créateurs, Trey Parker et Matt Stone, ont dû changer le titre anglais, The Fractured Butthole, qui voulait littéralement dire "le trou du cul fracturé". Le jeu s’appellera finalement The Fractured but Whole. Le titre change légèrement, mais les sous-entendus restent les mêmes.

#2 - Taxi Driver

Martin Scorsese a transformé la couleur du sang pour que Taxi Driver soit un film classé R (les enfants de moins de 17 ans doivent être accompagnés d’un adulte) et non un film classé X (film interdit aux moins de 18 ans). D’après l’association Motion Picture Association of America, le sang orange est moins lumineux et serait donc moins choquant pour le public.

#3 - Fight Club

Il faut savoir que la réplique culte "Mon dieu ! On ne m’avait plus baisée comme ça depuis l’école primaire" ("I haven’t been fucked like that since grade school") aurait pu être très différente. A la place, David Fincher avait écrit "Je veux ton avortement" ("I want to have your abortion"), mais cette phrase a été jugée trop provocante par la productrice Laura Ziskin qui a demandé à Fincher de réécrire le texte. Ce dernier a accepté, à condition qu’il ne retouche plus à cette scène par la suite. 

#4 - Buffy contre les vampires

Willow et Tara forment l’un des premiers couples homosexuels du petit écran. Ce fut un véritable événement pour l’époque, néanmoins, Joss Whedon ne pouvait pas aller trop loin non plus. La chaine WB (puis UPN) ne voulait pas voir deux femmes avoir des rapports sexuels. Par conséquent, le papa de Buffy a utilisé l’épisode musicale, Once More with Feeling, et la chanson Under your spell, interprétée par Tara (Amber Benson), pour servir de métaphore aux relations sexuelles entre les deux femmes. 

#5 - Assaut

Au départ, Assaut était classé X à cause de la mort du personnage incarné par Kim Richards, après avoir acheté une glace. Ce passage a été supprimé lorsque le film a été revu par la Motion Picture Association of America, qui a pu finalement le classer R. Cependant, le réalisateur a tout de même réintégré cette séquence au moment de la sortie.

#6 - South Park

"Hell" étant souvent associé aux gros mots aux Etats-Unis, la Motion Picture Association of America a refusé à Trek Parker et Matt Stone de l’utiliser dans le titre anglais du film South Park : Hell Breaks Loose. Par conséquent, ils ont choisi "Bigger, Longer, and Uncut" (Plus grand, plus long et sans coupure), un titre qui fait directement référence à un pénis non circoncis, mais que la MPAA n’a pas l’air d’avoir compris.

#7 - Steven Spielberg

Dans les années 1980, la plupart des parents désapprouvaient la classification de certains films destinés aux enfants comme Les Gremlins et la saga Indiana Jones. De ce fait, Steven Spielberg a alors inventé la classification PG-13 (accompagnement fortement recommandé pour les enfants de moins de 13 ans) pour ses futurs films. L’Aube rouge de John Milius, sorti en 1984, est le premier long-métrage à avoir été classé PG-13. 

#8 - Scarface

Brian De Palma a dû atténuer la violence de Scarface car pour la Motion Picture Association of America, ce film était de classification X. Le réalisateur réussit à ce que son film soit classé R avec une version modifiée. Néanmoins, il est tout de même parvenu à sortir sa première version sans que personne ne s’en rende compte. 

#9 - Family Guy

Kevin Spacey a été viré de House of Cards et Tout l’argent du monde fin 2017, suite à de nombreuses accusations d’agressions sexuelles, et il faut se rappeler qu'en 2005, Family Guy avait déjà fait une blague sur l'acteur en le comparant à un prédateur sexuel. La Fox avait accepté le sous-entendu à l'époque parce que ce n’était qu’une rumeur et que cela semblait tellement scandaleux qu'il n'y avait aucune crédibilité à cette histoire.

#10 - Mon beau-père, mes parents et moi

Le titre anglais de Mon beau-père, mes parents et moi, "Meet the Fockers" avait de fortes connotations sexuelles et a bien failli se transformer en "Meet the Fokkers". Néanmoins, Universal a retrouvé une vraie famille Fockers vivant au Canada, ce qui a convaincu la censure d’accepter le titre original.

#11 - Batman : The Animated Series

Le Joker est un personnage incroyablement fan des homicides et de la torture dans l’univers de Batman. Malheureusement, les créateurs de la série animée n’avaient pas le droit de montrer ses meurtres puisqu’il s’agissait d’un programme pour les enfants. A la place, ils ont introduit le célèbre sourire du personnage sur les victimes du grand méchant, après les avoir rendu fous. C’était finalement une bonne chose pour le producteur Bruce Timm, car, pour lui, ce sourire était un sort pire que la mort.

#12 - Kill Bill

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Une des nombreuses séquences de combat de Kill Bill a finalement été montée en noir et blanc afin d’apporter un certain style, mais aussi empêcher la MPAA de censurer le film. Mission accomplie pour Quentin Tarantino puisque son long-métrage a été classé R. Vous pouvez revoir la fameuse séquence ci-dessus. 

#13 - Star Trek

NBC voulait supprimer le premier baiser interracial du petit écran vu dans Star Trek entre Kirk et Uhura. Cependant, William Shatner était contre cette idée, et a donc saboté toutes les versions censurées, en faisant des grimaces sur chacune des prises. Le réalisateur ne l’avait compris qu’après le tournage, et n'avait donc plus le choix. C'est bien la version originale qui a été diffusée sur la chaine.

#14 - I Love Lucy

I Love Lucy est une série pionnière pour avoir présenté l’une des premières héroïnes du petit écran au cours des années 1950. Cependant, certains mots ne pouvaient pas être entendus à la télévision. Par exemple, il était impossible de dire que Lucy était enceinte, alors à la place, CBS a utilisé un autre vocabulaire plus nuancé, comme "un heureux événement". Le titre anglais du fameux épisode a même été changé en utilisant le mot français : "Lucy is Enceinte".

Une erreur ?

Mots-Clés : censurefilmseriebuffytaxi driverSouth Parkkill billStar TrekFight Clubbatmanfamily guy

Source(s) : Cracked

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (16)

Par Lulu, il y a 1 an :

La Motion Picture Association of America est soulante à toujours dire non à tout !!! lool

Répondre à ce commentaire

Par Paeh, il y a 1 an :

La séquence de Kill Bill existe en couleurs, je trouve qu'elle rend moins bien finalement.

Répondre à ce commentaire

Par nevew, il y a 1 an :

Je trouve le titre de south park the fractured but whole beaucoup plus drôle que the fractured butthole.

Répondre à ce commentaire

Par Ejoh, il y a 1 an :

Hitchcock était passé maitre dans l'art de contourner la censure, régit à l'époque par le Code Hays, bien plus restrictif que les règles actuelles.

Pour Psycho, Hitchcock tenait absolument à un plan où on voit des toilettes en gros plan. Banal aujourd'hui, mais fermement interdit par le puritain Code Hays. Il a donc volontairement tourné la célèbre scène de la douche de façon à faire hurler la Motion Picture (corps nu de l'actrice visible, sang en grande quantité, etc ...). Il a accepté toutes les modifications demandées sur cette scène et personne n'a pensé à parler du gros plan sur les gogues qui était important pour lui :)

Répondre à ce commentaire

Par Killbedo, il y a 1 an (en réponse à Ejoh):

Les créateurs de south park ont utilisé un peu le même stratagème dans leur film south park, ils avaient proposés au studio une version très très hard qui bien sur à été refusé par les studio pour ensuite proposé le film qu'ils voulaient, et bien sur les studio on accepter car beaucoup plus light mais bon pas pour autant moins pertinent :D

Répondre à ce commentaire

Par Emilie, il y a 1 an (en réponse à Ejoh):

Sans oublié La mort aux trousses avec la scène final du train ;)

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 an :

Faudrait arrêter d'utiliser le mot censure à tords et à travers ça rend les gens cons.

La classification des films n'a rien à voir avec de la censure.

Répondre à ce commentaire

Par Captain, il y a 1 an (en réponse à Murge):

La classification, en limitant la visibilité d'un film à une partie restreinte de la population, peut parfaitement servir de censure.

Tu classes un film X et 80% du public qui serait allé voir un film R rated n'iront pas pensant qu'il y a des scènes pornos, alors que le film a des scènes violentes limites pour la morale des puritains.

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 1 an (en réponse à Captain):

Non, tu fais un amalgame : les film X sont ils censuré ?


Limiter la visibilité n'est pas une censure.

Censurer ça veut dire interdire la diffusion.

Limiter c'est pas pareil qu'interdire.

Les mots ont un sens.



Mais merci d'illustrer mon premier propos : faudrait arrêter d'utiliser le mot censure à tords et à travers, ça rend les gens cons.

Répondre à ce commentaire

Par Aerys, il y a 1 an (en réponse à Murge):

Définition du mot censure par le larousse : "Examen préalable fait par l'autorité compétente sur les publications, émissions et spectacles destinés au public et qui aboutit à autoriser ou interdire leur diffusion totale ou partielle. (En France, les films doivent comporter un visa de censure, le visa d'exploitation, délivré par le ministre de la Culture après avis d'une commission.)"
Dans la mesure où la MPAA à souvent demandé de supprimer des scènes jugées trop violentes ou à connotation sexuelles c'est une forme de censure puisqu'ils interdisent la diffusion d'une partie de l'oeuvre...

Répondre à ce commentaire

Par Amanite, il y a 1 an (en réponse à Murge):

La classification est un moyen de censure...
Tu te prends une classification R, tu perds du public, des salles de visionnage, une couverture pub. C'est plutôt sale.

Répondre à ce commentaire

Par Ginteloph, il y a 1 an :

Comme quoi des restrictions peuvent amener à des supers bonnes idées.
Le sourire du Joker et le gaz hilarant sont de très bonnes idées qui correspondent bien au personnage du Joker.
Une "mort" dérangeante, folle, incontrolée et sans violance physique, signée d'un grand sourire, un peu comme son meutrier.

Quand on voyait ce sourire, on savait à qui on avait à faire.
Du génie !

Répondre à ce commentaire

Par MrJ, il y a 1 an :

En parlant de Batman TAS on peut aussi rajouter la mort des parents de Robin où le fait que la scène soit seulement subjective la rende très marquante

https://youtube.com/watch/?v=LzA5K1iIQOU

Répondre à ce commentaire

Par Selsebeth, il y a 1 an :

Je ne comprends pas bien le problème avec la dernière. Pourquoi c'était impossible de dire que le personnage était enceinte ?
... parce que ça impliquait qu'elle avait eu une relation sexuelle ?

Répondre à ce commentaire

Par MacCord, il y a 1 an (en réponse à Selsebeth):

Parce qu'on est dans l'Amerique très puritaine des années 50. De même le nombre de "gros mots" qu'il etait interdit de dire dans les films, à la tv, à la radio...

Répondre à ce commentaire

Par darkman, il y a 1 an :

merci de rappeler à quel point la censure est un cancer

on ne censure pas des trucs qui sont pas pour les gosses putain!!!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Google Pixel 4 XL : le smartphone référence sous Android

Google Pixel 4 XL

Il y a 3 semaines

Test Xiaomi Mi 9T Pro, un smartphone haut de gamme sans concession : fiche technique, prix et date de sortie

Xiaomi Mi 9T Pro

Il y a 3 semaines

Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 2 mois