Rechercher Annuler

Sciences : ces scientifiques ont découvert la véritable origine du long cou des girafes

De Gaetan Desrois - Posté le 7 juin 2022 à 20h47 dans Science

Comptant parmi les animaux sauvages les plus emblématiques d'Afrique, la Girafe passionne, avec son long cou. Alors que les scientifiques s'accordaient à dire que ce long cou permettait d'accéder à la nourriture, des scientifiques ont récemment fait une découverte qui change complètement notre vision de l'évolution de la girafe. 

Une découverte qui bouleverse tout

Avec son long cou pouvant mesurer trois mètres, la girafe est assurément l'un des animaux les plus connus du continent Africain. Que serait la savane africaine sans l'un de ces gigantesques animaux herbivores ? Un seul être vous manque, et tout est dépeuplé, comme disait Lamartine. Dans son livre Le coup de la girafe, Léo Grasset de la chaîne de vulgarisation scientifique DirtyBiology nous expliquait où en étaient les recherches concernant l'explication de ce cou d'une longueur impossible

Alors que Darwin et Lamarck expliquaient que la longueur du cou de la girafe trouvait son origine dans la quête de nourriture, la découverte d'un fossile trouvé dans le Nord de la Chine (datant d'il y a 16,9 millions d'années) bouleverse complètement ce que l'on pensait savoir de l'animal. Ce fossile serait l'un des plus anciens ancêtres connus de la girafe.

S'il a un cou plus petit que sa descendante, cet animal préhistorique, que les scientifiques appellent Discokeryx xiezhi, serait muni d'un crâne très épais muni d'un disque en guise de couvre-chef, de vertèbres cervicales très épaisses, ainsi que des articulations tête-cou les plus complexes jamais observées à ce jour parmi mammifères. 

D'après Wang, le chef de l'équipes de scientifiques de l'Institut de Paléontologie des Vertébrés et de Paléoanthropologie chinois, et auteur de l'étude parue dans Science faisant état de la découverte et de ces observations, ce cou servait d'arme pour des affrontements violents entre mâles, lors de compétitions sexuelles visant à séduire les femelles. Une pratique que perpétuent aujourd'hui encore nos girafes. Ainsi, contrairement à ce que l'on pensait jusqu'à présent, la sélection naturelle a favorisé la longueur du cou des girafes non pour des raisons d'alimentation, mais bien de compétition. 

Si cet article vous a plu, peut-être que ces illustrations représentant des animaux actuels avec leurs ancêtres préhistoriques pourraient vous intéresser.

Une erreur ?

Mots-Clés : Sciencesélection naturellesciencesgirafeanimauxscientifiquenature

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (6)

Par Old Yoda, il y a 2 mois :

Vraiment pas déconnant comme hypothèse ! Merci pour l'article !

Répondre à ce commentaire

Par ping, il y a 2 mois :

darkwin explique dans l'origine des especes que le cou de la girafe a été créé par selection naturelle car la fonction créée l'organe. En gros les girafes ont un long coup pour manger.
Pour lamarck c'est l'organe qui créée la fonction. en d'autres mots, cest pas pour manger que j'ai des dents, cest parce que jai des dents que je mange.
C'est a dire qu'il nie l'évolution des especes par selection naturelle mais par adaptation a l'environnement.
Ainsi il considere que si les girafes ont un long cou c'est parce que le milieu qui faconne les etres vivants et pas les individus qui s'adaptent par selection.
Et cela s'explique génétiquement par mutation et par hasard évolutif.
On peut penser par exemple qu'avoir un long cou permet est un avantage naturelle pour voir l'horizon , en cas de secheresse on peut manger des feuilles, , pour écartes les fauves et pas juste pour manger et attirer les femelles.

L'explication donné c'est celle de la selection sexuelle mais cette derniere n'explique pas l'origine de l'apparition de cette organe et aussi en quoi cela constitue un avantage naturelle au milieu.

Répondre à ce commentaire

Par ping, il y a 2 mois (en réponse à ping):

je voulais dire pour darwin l'organe crée la fonction mais bon tout dépend dans quel sens on interprete cette citation.

Répondre à ce commentaire

Par Eldeil, il y a 2 mois (en réponse à ping):

La sélection sexuelle peut être un facteur principal de conservation d'un caractère (la queue du paon en est probablement un bon exemple).

Il n'est pas question dans l'article de l'origine de cette différence d'ailleurs, il est juste théorisé que la critère de sélection principal est la reproduction.
Dans le cas de la girafe, il me semble assez peu probable en revanche que cette justification soit suffisante. Plus un caractère donne un avantage dans plusieurs domaine, plus il à de chance d'être conservé et amplifié.

Répondre à ce commentaire

Par Zogrot, il y a 2 mois (en réponse à ping):

Houla, tu confonds tout... ^_^'
C'est bien Lamarck qui à dit "la fonction crée l'organe".
Et personne n'a dit que l'organe crée la fonction, c'est d'ailleurs absurde comme phrase.
De même, ce ne sont pas les individus qui s'adaptent à l'environnement mais les espèces qui évoluent et s'adaptent, par sélections successives (des individus les plus adaptés) et recombinaison via la reproduction sexuée.
En tout cas, concernant l'article, ça reste une théorie.

Répondre à ce commentaire

Par L0v3Maxou, il y a 2 mois via l'application Hitek :

Donc c’est bien la taille qui compte … tant pis pour moi

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.