Rechercher Annuler

Donald Trump est accusé d'avoir plagié le code de ce célèbre réseau social pour créer le sien

De Lucas Mollard - Posté le 23 octobre 2021 à 17h20 dans Informatique

Après avoir été exclu de Twitter, Facebook et de quelques autres réseaux sociaux, l'ancien président des États-Unis Donald Trump a décidé de prendre le taureau par les cornes en éditant lui-même son propre réseau social, sur lequel il ne subirait aucune censureset où "chacun pourrait s'exprimer librement" selon ses mots. Seul petit bémol, ce nouveau réseau ressemble beaucoup trop à un autre existant déjà, et le site s'en cache très mal.

Donald trump : un réseau social inspiré

"Truth Social" est le nouveau réseau social lancé par l'ancien président des USA Donald Trump, dont l'avocat avait déclaré en janvier dernier que l'attaque du capitole était à cause de Game of Thrones. Pour rappel, dès la fin de son mandat et l'investiture de son remplaçant Joe Biden, Donald Trump s'est rapidement fait éjecter de presque tous les réseaux sociaux, que ce soit Facebook, Twitter, Instagram, et même Twitch, sujet auquel nous vous avions réservé un article juste ici. Il avait donc révélé vouloir créer un nouveau réseau social, qui doit arriver en beta test d'ici quelques semaines, durant le mois de novembre 2021. Cependant, il s'agit d'un réseau social qui ressemble en grande partie à Twitter sur sa forme (qui était le réseau préféré du personnage), avec en description de celui-ci la phrase suivante : 

L'oncle Jim d'Atlanta est un fier libertaire. Tante Kellie du Texas est une conservatrice convaincue. Votre cousin John de Californie est un libéral invétéré. Et devinez quoi ? Ils sont tous ensemble pour passer un moment incroyable et partager leurs points de vue sur le monde

Ainsi, Truth Social se veut être un réseau ouvert et libre d'accès où chacun pourra venir y partager son opinion sans pression d'aucune sorte, et on l'imagine sans modération ayant à l'encontre des propos tenus par celui qui sera sûrement le prochain candidat à la présidentielle américaine. Malheureusement, certains internautes ont trouvé d'énormes similitudes -non pas avec Twitter- mais avec Mastodon, dont il emprunte beaucoup de lignes de code. Beaucoup trop même. Un point tel qu'il est même possible d'observer la mascotte de Mastodon -un éléphant- sur les messages d'erreurs de Truth Social. Aussi, il existe encore de très nombreuses mentions de Mastodon dans le code HTML du réseau social.

Truth social : un code d'origine qui ne s'assume pas ?

Mastodon est un réseau social alternatif en open-source. Sa ligne directrice est de garantir la vie privée de ses membres, avec par exemple une absence totale de publicité. D'après son créateur et développeur principal Eugen Rochko, le réseau de Trump se base sur le propre code de Mastodon. Petit problème : même si Mastodon est un logiciel en open-source, publié sous licence AGPLv3 afin qu'un maximum de personne puisse y avoir accès facilement, cela ne signifie pas toujours qu'on puisse venir l'utiliser librement sans mentionner l'origine du code. Surtout que l'application Truth Social précise bel et bien que "tout le code source est propriétaire"

Mais cela est-il pour autant pénalement répréhensible envers l'équipe en charge du réseau social de Donald Trump ? Il faut s'intéresser aux détails de ce que dit la licence AGPLv3 sous laquelle est éditée Mastodon. Le fait que Truth Social n'ait pas indiqué l'origine de son code et de son appartenance à une licence Open-Source ne pose pas forcément de problèmes. Le soucis ici, c'est que l'application ment délibérément sur la provenance de son code source et semble le cacher, en s'appropriant directement ledit-code source (et en se mettant en "closed-source", chose interdite par la licence), violant par la même occasion l'une des clauses d'utilisation de la licence open-source. Sans cela, il n'y aurait possiblement rien eu de pénalement responsable. Reste à savoir si le développeur de Mastodon souhaite aller plus loin dans les démarches.

Une erreur ?

Mots-Clés : DonaldtrumpSocial TruthMastodonOpen-sourceCode sourcehtmllicenceréseau socialUSApresident

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (3)

Par La Castafiore, il y a 1 mois :

Je ne sais pas si le fait de ne pas avoir indiqué l'origine d'un code source modifiable est répréhensible. En revanche, celui de ne pas laisser un logicien open-source en open-source peut l'être selon la licence utilisée. Quoi qu'il en soit c'est toujours un gros cheh dans la tête de Trump.

Répondre à ce commentaire

Par Reda, il y a 1 mois (en réponse à La Castafiore):

Ne pas indiquer l origine du code n est pas répréhensible, en revanche fermer le code l est, si tu bases tout ton application sur un code AGPL, ton code doit être sous license AGPL aussi, il faudra donc le speficier et partager le code si tu as édité.

Répondre à ce commentaire

Par dgsi, il y a 1 mois :

Sa boite n'a même pas encore été vraiment lancée que son action a décollé vitesse grand v, ça vaut plus qu'atari, et pourtant comme tous les réseaux sociaux, ont voit mal comment il ne pourrait pas être obligé de se conformer aux règles anti-fake, anti-harcèlement, etc qui est le gros problème de la commu trump et des commus d'extrême droite et gauche. Perso je vois plus d'avenir dans atari que dans true machin, l'un des 2 dans 10 ans sera encore là, alors que l'autre...

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.