Dossier : Battle Royale, tout savoir sur le genre qui domine le monde du jeu vidéo

De GomeWars Auteur - Posté le 25 avril 2018 à 15h04 dans Jeux vidéo

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

En 2017, le genre du Battle Royale a véritablement explosé. Grâce à l'engouement suscité par Fortnite et PlayerUnknown's Battlegrounds, le genre a pris d'assaut le monde du jeu vidéo. Désormais, les jeux possédant des modes Battle Royale ont tendance à se placer en top des charts. Le genre est populaire, les joueurs l'adorent et pour cause, il s'agit d'une compétition rapide dans laquelle ces derniers doivent s'entretuer jusqu'à ce qu'à la fin, il n'en reste qu'un. Mais d'où vient vraiment le Battle Royale ? Eh bien, il est temps de tout savoir sur ce genre.   

Battle Royale ? Quésako ? 

Le genre du Battle Royale est relativement simple. Et c'est certainement pour ça que son succès est si grand. La recette est facile à retenir : une map, plusieurs dizaines de joueurs, un objectif, survivre. Tous les moyens sont bons, dans la limite du raisonnable. Certains vont tenter de tuer un maximum de joueurs quand d'autres vont simplement se cacher dans un buisson pendant une durée indéterminée. Pour ne pas inciter les joueurs à opter pour ce comportement, la zone de jeu est réduite, forçant les joueurs à se rapprocher. En fonction du jeu, vos armes seront diverses, de l'arc au lance-roquettes en passant par la pioche.

 

D'où peut-il provenir ? 

Les origines du Battle Royale ne sont pas forcément très précises. Toutefois, deux concurrents sortent du lot, Battle Royale, un film sorti en 2000 et réalisé par Kinji Fukasaku, et Hunger Games, la célèbre série de films parue entre 2012 et 2015 et adaptée de l'oeuvre littéraire de Suzanne Collins. Les deux films se déroulent dans des futurs dystopiens où des jeunes hommes et femmes se battent jusqu'à la mort pendant que leur calvaire est diffusé à la télévision.

En suivant ces informations, on pourrait se dire que Suzanne Collins s'est inspirée du film Battle Royale pour son oeuvre. À priori, non. Dans une interview accordée au New York Times, l'auteure indique n'avoir appris l'existence du film japonais qu'une fois son premier roman déposé chez son éditeur. Une explication qui a du sens puisque les oeuvres cinématographiques nippones ont généralement du mal à trouver leur public dans les pays occidentaux. 

  Chargement de la vidéo… (voir sur Dailymotion)

Si l'on veut remonter encore plus loin, on peut se diriger vers le roman de Stephen King "Running Man", publié en 1982. Dans cette oeuvre, on retrouve un policier, forcé d'échapper à une horde de tueurs, dans une émission diffusée à la télévision. Et, bien évidemment, si vous sortez la machine à remonter dans le temps, direction la Rome Antique et ses célèbres combats de gladiateurs, dans lesquelles des guerriers s'entretuaient pour divertir le peuple et les plus hautes sphères. Vous l'avez compris, le Battle Royale a diverses origines.

Toutefois, pour le jeu vidéo, là encore, deux concurrents lèvent la main : ARMA 2 et Minecraft. Le jeu cubique de Mojang pour son mode Hunger Games, directement adapté du film et ARMA 2 avec son mode DayZ: Battle Royale, reprenant les règles que l'on connait tous. Le système de Battle Royale pioche ses origines à travers diverses époques et dans divers domaines. Mais une chose est sûre, l'argent appelle l'argent. Votre produit fonctionne et comme par magie, des clones apparaissent de-ci, de-là. 

La folie Battle Royale

Pendant des années, le genre du Battle Royale n'a pas été alimenté par beaucoup de jeux. L'essor du streaming n'avait pas atteint son plein potentiel et YouTube était encore une plate-forme accueillante. Il aura fallu attendre l'arrivée de PlayerUnknown's Battleground, PUBG pour les intimes, pour que le Battle Royale commence à se faire un nom auprès du grand public. Cet essor, le genre le doit à Brendan Greene, créateur du mode DayZ: Battle Royale. Avec comme pseudo PlayerUnknown, il décide de se créer son propre terrain de jeu. Mais avant ça, il prend la main tendue par Sony pour aider à concevoir King of the Kill, un mode pour le jeu H1Z1. En 2015, on a pu goûter au Battle Royale avec H1Z1, mais c'est véritablement en 2017, avec la sortie de PUBG (mars 2017) et celle du mode Battle Royale de Fortnite, en septembre de la même année, que le Battle Royale prend l'ascendant. 

Le Battle Royale, c'est la poule aux oeufs d'or du moment. Le titre de Blue Hole et celui d'Epic Games se tirent la bourre sur Twitch, les vidéastes enchaînent les vidéos et le genre devient un moyen de communication à part entière. Des chanteurs connus à l'international comme Drake rameutent les fans sur les streams, permettant à celui de Ninja, un streamer réputé de la plate-forme, d'exploser tous les records de spectateurs en plaçant la barre à 635 000 viewers. Le week-end du 21 avril 2017, Ninja est revenu sur son précédent record pour l'éjecter de là. À l'occasion d'un événement caritatif organisé à l'EsportsArena de LasVegas, un pic à 667 000 viewers a été enregistré, toujours autour de Fortnite

Le Battle Royale est là, bien ancré dans la routine d'un bon nombre de joueurs. Les mastodontes du genre continuent de voir leur contenu agrandi, de manière à ce que les joueurs mettent plus de temps à se lasser. Epic Games y joue un rôle majeur, aussi bien au niveau des mises à jour que de la communication. Pour proposer toujours plus de nouveautés, de nombreux titres ne cessent de pousser encore et encore. Plus ou moins bons, plus ou moins finis, tous tentent de s'accrocher au train du Battle Royale sans pour autant privilégier la qualité à la quantité. L'Early Access est roi et des jeux comme Darwin Project, Radical Heights, Ring of Elysium, tentent de se partager les restes du gâteau. 

Le Battle Royale, ce n'est pas seulement des jeux vidéo. C'est également un excellent moyen de communication pour les marques. Et pour cause, quel consommateur âgé de 15 à 25 ans ne connaît pas Fortnite ? Beaucoup vous me direz, mais sur Internet, difficile de passer à côté de cette folie si vous trainez sur Internet. Le basket et la NBA, le football américain et la NFL et même le football doivent faire face à l'intrusion de Fortnite sur leurs terrains. Communication utilisée par le service marketing ou simple célébration suite à un but, le jeu d'Epic Games est absolument partout. Certains pensent que cette folie ne va pas durer. Et pourtant, le temps passe et la voilà qui continue. Le genre du Battle Royale n'a jamais été aussi accompli et apprécié. 

1

Les fans se comptent par millions et les chaînes YouTube et Twitch se voient propulser au top des charts. Ali-A, YouTuber Fortnite, a multiplié par près de 18 ses gains d'abonnés par mois, passant d'environ 45 000 à 820 000 de moyenne ces trois derniers mois. Ses vues ont suivi puisque de 26M en octobre dernier, il est passé à plus de 207 millions pour le 1er mars. Sur Twitch, impossible de le cacher, Ninja domine la concurrence. De 73k followers par mois en novembre, sa chaine en gagne désormais environ 1,5 million. Ses vues mensuelles ont pris le même tournant et sont multipliées par plus de 10 sur la même période. 

Un genre qui dure, mais pour encore combien de temps ? 

Le Battle Royale n'est pas si jeune que cela. Présent depuis déjà quelques années, il permet aux joueurs d'expérimenter une tactique différente où parfois, foncer dans le tas n'est pas la solution. D'autant que les armes et ressources que vous aurez à votre disposition dépendront de votre chance et de l'endroit où vous atterrirez. Va-t-il continuer ? Peut-être. Malheureusement, aucune réponse n'est ancrée dans le marbre. Les parties sont explosives, rapides et les joueurs s'en lassent moins vite. D'autant que le jeu se veut casual et attire un énorme public. Pour le moment, les joueurs n'ont aucune raison d'aller voir ailleurs. En dehors de God of War, le grand public n'a pas grand chose à se mettre sous la dent.

detroit

Detroit Become Human, bien loin des terrains des Battle Royale. 

Detroit Become Human n'arrivera sans doute pas à conquérir le coeur de millions de joueurs. Les grosses sorties AAA ne sont pas présentes durant l'été et il faudra certainement attendre la rentrée et le mois de septembre pour profiter du florilège des sorties de gros studios. La survie du Battle Royale dépendra ensuite du bon vouloir des joueurs. Call of Duty et Battlefield, les mastodontes du FPS de fin d'année envisageraient de s'y mettre aussi et si l'opération fonctionne, le Battle Royale devrait s'ancrer définitivement dans les habitudes des joueurs de FPS. 

Une erreur ?

Mots-Clés : battle royaleOriginesfuturdossierFortnitePUBG

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (16)

Par Guiguiche, il y a 4 mois :

Battle Royale < RPG

Répondre à ce commentaire

Par Tonald Drump, il y a 4 mois (en réponse à Guiguiche):

Vérité +1,
Skill -1.

Répondre à ce commentaire

Par Noraj, il y a 4 mois :

Hello kitty onlie > Fortnite et PUBG

Répondre à ce commentaire

Par Noraj, il y a 4 mois (en réponse à Noraj):

Online*

Répondre à ce commentaire

Par Roup, il y a 4 mois :

C'est un effet de mode. Un peu comme les MOBA il y a pas si longtemps. Les deux ou trois meilleurs (et avec les plus grosses communautés) survivront (je pense Fortnite et PUBG), les autres disparaîtrons aussi anonymement qu'ils sont apparu.

Répondre à ce commentaire

Par Kori, il y a 4 mois via l'application Hitek :

Si mes souvenirs sont bons ils existaient déjà un mode dernier survivant ou last man standing dans des fps tel que le 1er unreal tournament, ou une version hybride avec le derrière les lignes ennemis sur les 2 premiers CoD.

Répondre à ce commentaire

Par andialus, il y a 4 mois :

c'est juste temporaire. Demain personne va souvenir c'est quoi un battle royal

Répondre à ce commentaire

Par burnout293, il y a 4 mois (en réponse à andialus):

Ca j'en doute fortement. Ca va s'éssouffler c'est certain mais à mon avis ca va devenir une référence, au même titre que LOL pour les MOBA, et Counter Strike pour le FPS compétitif.

Répondre à ce commentaire

Par Pain972, il y a 4 mois :

Battle royale c'est pas un manga de base ? Et les unreal tournament n'avait pas aussi ce côté ou il fallait être le dernier à survivre ?

Répondre à ce commentaire

Par Chrom, il y a 4 mois via l'application Hitek (en réponse à Pain972):

Nan battle Royal le manga est adapté du film du même nom

Répondre à ce commentaire

Par Lucky, il y a 4 mois (en réponse à Chrom):

Nan, le manga (bien meilleur que le film, cela dit en passant) est tiré du roman, tout comme le film.

J'ai quand même du mal à croire que l'auteure de Hunger Games ne connaissait pas l'existence du roman, des deux films et de la serie en manga tellement ça fait copier coller.

Répondre à ce commentaire

Par burnout293, il y a 4 mois :

Je suis un peu déçu que l'article parle pas du Pompage gratuit que Fortnite à fait sur le PUBG.
Certes c'est plus un bien qu'un mal, ca créer de la concurrence et une autre forme de gameplay Battle Royal, mais ca reste un détail à ne pas oublier.

PUBG a déjà eu un gros succès avant que Fortnite s'en mêle.

Répondre à ce commentaire

Par Toxicwire, il y a 4 mois via l'application Hitek :

Suis-je le seul qui trouve les battle royale merdique! Je ne suis aucunement attirer par ces jeux!

Répondre à ce commentaire

Par gravé dans l'esprit, il y a 4 mois :

" aucune réponse n'est ancrée dans le marbre"
c'est joli cette expression.

Répondre à ce commentaire

Par Tim45, il y a 4 mois :

"En dehors de God of War, le grand public n'a pas grand chose à se mettre sous la dent."

LOL

Heureusement que c'est pas vrai, j'me ferais bien chier sinon.

Répondre à ce commentaire

Par Thaar, il y a 4 mois :

Le cancer vidéo-ludique mérite t'il un article ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test du Asus ROG Strix Hero II, le PC MOBA utilisé par la ROG School

Asus ROG Strix Hero II

Il y a 13 heures

Note : 7,6666666666667
Test Gotway MSuper 3, une gyroroue avec une grosse autonomie pour se déplacer : fiche technique, prix et date de sortie

Gotway Gotway MSuper 3

Il y a 3 semaines

Note : 8
Test Huawei MediaPad M5, une véritable alternative à l'iPad : fiche technique, prix et date de sortie

Huawei MediaPad M5

Il y a 3 semaines

Note : 7,6