Dossier : les grands génies de la BD franco-belge

De Gaetan Auteur - Posté le 20 avril 2018 à 14h21 dans Mangas/Comics

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Dans notre précédent dossier, nous avons tenté d’étudier les raisons qui font qu’adapter une bande-dessinée franco-belge au cinéma est un exercice risqué. Néanmoins, il est temps de rendre à César ce qui lui appartient : ne pas apprécier ces adaptations, ou les apprécier de manière relative, ne signifie aucunement que nous n’apprécions pas la bande-dessinée franco-belge, bien au contraire. Pour rendre hommage à cette bande-dessinée qui a enchanté de nombreuses générations de lecteurs, nous vous dressons un petit top des plus grands génies du genre !

André Franquin

gadton

Sans aucun doute l’auteur le plus doué de toute la sélection, le plus ovationné. Et on comprend pourquoi, quand on jette un regard rapide sur son œuvre. Ce scénariste belge, élève de Jijé, est vite devenu le principal atout du journal de Spirou, pour qui il a révolutionné Les Aventures de Spirou et Fantasio, le temps de 19 volumes, avec des créations aussi extraordinaires que le Marsupilami, la Turbo-Traction, Zorglub, Champignac et son comte-savant-presque-fou, ou encore le Docteur Kilikil. On ne compte pas les tomes mémorables signés de sa main, dont La Mauvaise Tête ou QRN sur Bretzelburg. Responsable également de toutes les animations du journal Spirou, il a créé le personnage Gaston, anti-héros indémodable, dont les gags ont fait rire des millions de lecteurs depuis sa création. Là encore, Franquin nous éblouit avec toutes ses inventions, dont la sadique Mouette Rieuse, Jules-De-Chez-Smith-En-Face ou encore l’Homme aux contrats, Monsieur de Maesmaker. Génie du dessin reconnu par ses pairs, il est également capable de maîtriser tous les types d’humour. On lui doit par ailleurs Le Trombone illustré, un supplément clandestin du Journal de Spirou, dont la qualité surpassait même toutes les bandes-dessinées publiées dans le journal principal. C’est dans ce supplément que sont parues les premières Idées Noires, chef d’œuvre d’humour noir publié ensuite chez Fluide Glacial. On vous conseille également les gags de Modeste et Pompon, publiés dans le Journal de Tintin.

René Goscinny

René Goscinny

René Goscinny se disait "humoriste". C’est sans doute le qualificatif qui lui correspondait le mieux. Car, si on devait reconnaitre une qualité principale parmi toutes les autres à René Goscinny, ce serait sa faculté à nous faire rire aux éclats. Comment ne pas pleurer de rire en lisant Astérix : Le Combat des chefs, dans lequel Alexandre Astier a puisé de nombreux gags pour Kaamelott ? Comment ne pas rire en lisant Le Petit Nicolas (la BD et les romans, illustrés par le bordelais Sempé) ? Ou encore ses Dingodossiers, avec Gotlib ? Oui, Goscinny fait rire. Et ça fait du bien. Que ce soit sur des gags d’une page (comme Les Dingodossiers) ou sur plusieurs, comme Iznogoud (avec Tabary au dessin), Goscinny donne raison à Victor Hugo, quand ce magnifique auteur écrivait, dans L’Homme qui rit : "Faire rire, c’est faire oublier. Quel bienfaiteur sur Terre qu’un distributeur d’oubli !" On comprend désormais pourquoi Goscinny a vendu autant de livres dans le monde, et pourquoi Desproges l’admirait autant. Néanmoins, on peut se demander si la grande œuvre de ce génie inimitable n’était pas finalement la création de la revue Pilote, qui a su révéler de nombreux grands auteurs, dont Moebius, Bilal, Cabu ou encore Reiser. Merci l’artiste !

Marcel Gotlib

Marcel Gotlib

Fils spirituel de Goscinny, pour qui il a illustré Les Dingodossiers, Gotlib a fait montre, pendant toute sa carrière, de son habilité à mêler son sens inné du rire et son érudition. Dès ses débuts dans Pif, avec la série Gai-Luron, il a su montrer ses inspirations, dont Tex Avery. On regrettera longtemps l’auteur de la Rubrique-à-brac, son chef d’œuvre absolu, suite des Dingodossiers, mais sans Goscinny, avec ses personnages récurrents, dont Isaac Newton et la Coccinelle, qui a fini par devenir sa signature. Créateur des journaux L’écho des savanes, avec Mandryka (le papa du Concombre masqué) et Claire Bretéher (Agrippine), et de Fluide Glacial, en solo, sa carrière est (à mon goût) devenue moins remarquable, quand son dessin est entré dans sa phase scatophile/pornographique. Cela ne l’a pas empêché de nous offrir d’autres chefs d’œuvres, tels que Pervers pépère.

Peyo

Peyo

Ce proche de Franquin et de Morris (Lucky Luke) est connu internationalement. Il faut dire que sa création, Les Schtroumpfs, est une BD adulée par tous les enfants. Et par beaucoup d’adultes nostalgiques. Il est vrai que cette BD est finalement assez éloignée des mièvreries enfantines qu’on lui prête parfois. A la fois drôle et bien construite, elle peut également se montrer volontairement politique, comme dans Le Schtroumpfissime. Ce que l’on sait moins, par contre, c’est que Les Schtroumpfs sont d’abord apparus dans une bande-dessinée de Peyo, Johan et Pirlouit, une bande-dessinée de Fantasy à mettre entre toutes les mains, et qui a fait la gloire du Journal de Spirou.

Hergé

Hergé

Eh oui, le créateur de Tintin fait partie de notre sélection, bien qu’il soit de notoriété commune qu’il ait écrit quelques pages profondément racistes. Cela ne l’empêche pas d’avoir révolutionné le genre, avec son jeune reporter, nous faisant voyager à travers le monde, grâce à des récits efficaces, lorgnant à la fois vers le roman noir et la science-fiction. Principal inventeur de la ligne claire, celui qui fut le héros de l’école de Bruxelles (concurrente de l’école de Marcinelle, dont Franquin était le plus fervent représentant), reste aujourd’hui adulé partout dans le monde, dont le rayonnement ne se tarit pas. N’oublions pas qu’il a inspiré Edgar P. Jacobs, le créateur de Blake et Mortimer.

Jean Van Hamme

Jean Van Hamme

On quitte maintenant la bande-dessinée pour enfants, avec Jean Van Hamme, scénariste belge particulièrement doué pour les histoires de genre, à la fois belles et complexes. Si on lui doit les BD Largo Winch et XIII, qui compte parmi ses plus grands succès, ses deux plus gros chefs d’œuvre demeurent ceux co-créés avec son compère Grzegorz Rosinski : la série Thorgal et la mini-série Le Grand Pouvoir du Chninkel, qui faisaient partie de notre sélection des 20 meilleures bandes-dessinées franco-belges de Fantasy. A lire absolument !

Enki Bilal

Enki Bilal

Ce rescapé de l’époque Pilote est un dessinateur hors-pair, doublé d’un scénariste visionnaire. Si nous apprécions énormément ses travaux avec le père de Valérian, Pierre Christin, Fins de siècle et Légendes d’aujourd’hui, on a été profondément époustouflé par son chef d’œuvre, La Trilogie Nikopol, qui a fait de lui le George Orwell français. A noter que La Tétralogie du Monstre et la Trilogie du Coup de sang valent également le coup d’œil. Sa dernière bande-dessinée en date, Bug, est un nouveau bijou d’anticipation. Un auteur à découvrir d’urgence !

Alexandro Jodorowsky

Alexandro Jodorowsky

Ce scénariste franco-chilien est peut-être un peu fou. Un fou qui sait s’illustrer dans divers domaines, dont le théâtre (on lui doit quand même le théâtre panique !), le cinéma (ce réalisateur culte est l’auteur de El Topo, de La Montagne Sacrée et de La Danza de la Realidad), la magie et la bande-dessinée. Parmi ses chefs d’œuvre dans le Neuvième Art, on compte les séries de SF L’Incal (chef d’œuvre du genre, dessinée par le grand Moebius) et La Caste des Méta-Barons. Violence et poésie psychédélique servant un space-opera complexe et métaphysique. Prodigieux ! Il s’est récemment distingué avec la suite de son film El Topo, la bande-dessinée Les Fils d’El Topo, et l’uchronie Les Chevaliers d’Héliopolis. On adore !

Une erreur ?

Mots-Clés : dossierBDhergéfranquin

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (21)

Par jeanLucasec, il y a 4 mois :

Que des génies !

Répondre à ce commentaire

Par Let's Go Crazy, il y a 4 mois (en réponse à jeanLucasec):

HiTEK .....V0US ZET DES MERDES !!
.... DANSE D0MAINE NiAQUE 1 GENiE !!
C M0EBiUS !!!!!
PAS 1 M0TS SUR GiRAUD..... BANDE 2 CR0TTES PUANTES !!!
....
J0D0R0WSKY UNE B0USE DU M' AIME MILLÉSIME QUEUE V0US !
RG & G0SCINNY = 2 B0N RASTEK

https://youtube.com/watch/?v=ht99pxnqGUs

Répondre à ce commentaire

Par Wede, il y a 4 mois :

Bonjour,
Quand l'article commence avec "Sans aucun doute l’auteur le plus doué de toute la sélection, le plus ovationné." Et que lorsque je déroule l'article je vois comme auteurs :
- Billal
- Van Hamme
- Hergé
- Peyo
- Gotlib
- Goscinny et
- JODOROWSKY

Franchement y a un soucis, ils sont tous, chacun dans leur style au top du métier, alors dire que Franquin, qui est excellent est le plus doué, c est n'importe quoi.
Ils sont tous au panthéon

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 4 mois (en réponse à Wede):

Bonjour,

Tout d'abord, merci d'avoir donné votre opinion en commentaire. Ensuite, vous semblez oublié qu'un top est nécessairement subjectif. Donc quand "j'ai dit que Franquin était le meilleur de toute la sélection, le plus ovationné", je vous donnais seulement mon avis. Vous avez le droit de ne pas être d'accord. Ceci dit, je vais vous dire la démarche qui a été la mienne, quand j'ai classé Franquin en haut de mon podium personnel. Tout d'abord, contrairement à certains artistes de cette sélection, comme Goscinny et Jodorowsky, André Franquin était dessinateur ET scénariste. Ensuite, sa faculté à maîtriser tous les domaines de l'humour est assez notable. Son humour ne repose pas uniquement sur le "gag". Il est à de nombreux niveaux. On peut également noter son immense capacité de travail. Ou encore le génie qu'il a eu de créer un lien entre fiction et réalité. Enfin, contrairement à Goscinny (avec Lucky Luke) ou Gotlib (avec sa période L'écho des savanes"), il m'a semblé que Franquin avait fait un sans faute. Le fait que je le considère comme meilleur n'enlève rien à l'admiration profonde que j'éprouve pour les autres scénaristes.

Répondre à ce commentaire

Par Wede, il y a 4 mois (en réponse à Gaetan):

Je mets un pouce vert à votre réponse.
Je ne dénigre pas Franquin, j'adore et jamais je ne le critiquerais pas sur son talent ou quoique ce soit.
De là à dire qu'il est le plus ovationné (complètements subjectif) ou le meilleur (chacun à son avis bien entendu) mais là il y a du lourd quand même !!! Je ne me serait pas permis de mettre l'un ou l'autre au dessus ou en decà.
C'est comme dans tous les arts, chacun à son public bien entendu.
Perso je préfère Hergé et Jacobs mais les autres sont au même niveau.
Au niveau du plus ovationné, je dirais quand même qu'Hergé doit l'être un peu plus quand même (malgré quelques dérapages).
Merci de m'avoir répondu et continuez comme ça c'est super.
Vive les débats et échanges utiles.
Bonne journée

Répondre à ce commentaire

Par techniks46, il y a 4 mois (en réponse à Wede):

Personnellement, quitte a comparer, Franquin est au dessus de tout le lot. Il fait du très complexe avec des traits simples, les expressions faciales sont démentes, être aussi pointu, taper aussi juste dans les gags, l'observation dont il faisait preuve, la polyvalence totale de l'artiste ...

Non, franchement, lui et les autres ne jouent pas dans la même cour. Alors on peut être fan d'Hergé car il a été une petite révolution à lui tout seul dans le paysage de la BD, mais quand tu mets son dessin tout raide, les visage relativement inexpressif de ses personnages ... tu peux pas le comparer au grand Franquin ou même a Gotlib qui est un pur génie aussi.
Attention, je parle technique, après, les gouts et les couleurs, t'sé bien hein ...

Répondre à ce commentaire

Par bandedeboloss, il y a 4 mois (en réponse à Wede):

Oui, mais objectivement hergé était aussi scénariste et dessinateur, sauf que sa série de Tintin à été diffusé à 230.000.000 d'exemplaires.
Franquin lui n'a vendu "que" (mais c'est déjà énorme) 33.000.000 d'exemplaires.
C'est beaucoup trop subjectif comme classement.

Répondre à ce commentaire

Par bandedeboloss, il y a 4 mois (en réponse à bandedeboloss):

Et hergé était le plus politiquement engagé, en prenant des risques parfois (il s'est notamment infiltré dans une résidence de la gestapo pendant la WWII pour dessiner une maison) mais c'est aussi le plus réaliste, logiquement, qui n'hésite pas à représenter les travers de son siècle.
Lire Hergé (adulte) c'est se plonger dans l'histoire du XXème siècle.
Cela n'en fait pas automatiquement le meilleur, mais c'est un avantage certain et son dessin est lui aussi très intéressant.

Répondre à ce commentaire

Par Wede, il y a 4 mois (en réponse à bandedeboloss):

Voyez comme c'est constructif !!!
Chacun à son opinion, Gotlieb je connais pas assez donc j'en parlerais pas.
On peut faire son avis sous différents prismes : politique, maturité, trait, technique et autres, le nombres d'exemplaires importe peu selon moi, d'autres ayant vendu peu d'exemplaires sont peut être à leur niveau, il faut aussi tomber sur les bons éditeurs et le bon moment surtout.

Répondre à ce commentaire

Par bandedeboloss, il y a 4 mois :

Et edgar Patrick Jacobs ??
Grand ami d'Hergé, créateur de black et mortimer ?

Répondre à ce commentaire

Par Wede, il y a 4 mois (en réponse à bandedeboloss):

En plus

Répondre à ce commentaire

Par Mat, il y a 4 mois (en réponse à bandedeboloss):

Edgar Pierre...

Répondre à ce commentaire

Par Costher, il y a 4 mois :

Et Mobius, il est où Mobius ?

Répondre à ce commentaire

Par Take Me with U, il y a 4 mois (en réponse à Costher):

SEC Hi .... M0BiUS ?

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 mois :

Je comprend qu'il ne soit pas dans cette liste mais il faudra un jour parler de RUN.

Déjà Mutafukaz est une oeuvre exceptionnelle, mais surtout il dirige le label 619 chez Ankama qui, titre après titre, est en train de faire exploser toutes les normes usuelles : finis le format standardisé, finis le style imposé ou la ligne éditorial, le format s'adapte à l'oeuvre et l'édition se plie pour l'auteur ; tout ce qui compte c'est le talent et la créativité.

RUN c'est le nouveau prophète, le type qui révolutionne le genre en ce moment même, le Steve Jobs de la BD contemporaine, le Marx de l'édition, c'est Sam Houser, c'est Spielberg, c'est le mec après qui rien ne sera jamais plus pareil ; c'est le game-changer !

(ou sinon je suis un fanboy qui s'emballe...)

Répondre à ce commentaire

Par Candlemass, il y a 4 mois (en réponse à Murge):

+1 !!
Sinon, très bon top, j'aurai personnellement ajouté Arleston !

Répondre à ce commentaire

Par Murge, il y a 4 mois (en réponse à Candlemass):

J'aime beaucoup l'univers de Troy mais ne crois pas que le travail d'Arleston soit comparable à celui de Run.

Je veux dire qu'à part une narration par "saison" plutôt astucieux sur la série Langfeust, on reste sur un format A4 - 44 pages traditionaliste avec un dessin et des couleurs classiques, bref c'est de très bonnes BD mais pas révolutionnaires, puis Arleston n'est "que" auteur.

Run, au travers du label 619, il casse les codes via les formats (chaque auteur est libre de choisir la qualité du papier, le nombre de page, la colorisation...) sa ligne éditorial très large et une politique commercial qui mise sur la qualité.

Répondre à ce commentaire

Par Xzibis, il y a 4 mois via l'application Hitek :

J'y aurais mis Geluk aussi.

Répondre à ce commentaire

Par Allan, il y a 4 mois :

Merci à toi pour cette article. Les meilleurs articles d'hitek sont presque toujours ceux rédigés pas les lecteurs et tu confirmes encore cette règle.

Pour défendre un peu Hergé ce n'est pas raciste mais simplement plus adapté. C'était encore l'époque du Congo belge et les mentalités étaient très différentes. Tintin est simplement victime de son trop grand succès malgré le temps.

Répondre à ce commentaire

Par Gaetan, il y a 4 mois (en réponse à Allan):

Bonjour, merci pour votre réponse. C'est en prenant ces considérations contextuelles en compte que j'ai placé Hergé dans ce top. Malgré tout ce qu'on peut dire de mal sur lui, il reste un de nos meilleurs auteurs de bande-dessinée, c'est indéniable.

Pour ce qui est de la qualité des articles d'Hitek, de nombreux articles écrits par l'équipe en général sont, à mon avis, très bons. Sur Hitek, on trouve de tout. Notamment de l'actualité. Et on ne peut pas attendre d'un article qui traite de l'actualité geek le même recul qu'un article ou un dossier traitant d'un sujet plus vaste. C'est du moins mon avis personnel. Enfin, je suis passé pro. Même s'il est encore stipulé que je suis "lecteur d'Hitek", j'ai intégré l'équipe. :) En tout cas, merci encore d'avoir donné votre avis, et pour votre message de félicitations !

Répondre à ce commentaire

Par tartacover, il y a 4 mois :

Bonjour,
Comment oser écrire dans le paragraphe d' Hergé "N’oublions pas qu’il a inspiré Edgar P. Jacobs, le créateur de Blake et Mortimer.". Alors que c'est Jacobs qui a redessiné, réalisé les décors et qui s'est assuré la mise en couleur des premiers tintin?
Sans Jacobs, tintin ne serait pas ce qu'il est devenu.
Sinon Désolé mais Van Hamme n'a pas sa place dans votre TOP5, où Giraud ou Jacobs aurait largement leurs places.

histoire de vous cultiver, je vous invite a faire des recherches sur internet.


Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test du Asus ROG Strix Hero II, le PC MOBA utilisé par la ROG School

Asus ROG Strix Hero II

Il y a 20 heures

Note : 7,6666666666667
Test Gotway MSuper 3, une gyroroue avec une grosse autonomie pour se déplacer : fiche technique, prix et date de sortie

Gotway Gotway MSuper 3

Il y a 3 semaines

Note : 8
Test Huawei MediaPad M5, une véritable alternative à l'iPad : fiche technique, prix et date de sortie

Huawei MediaPad M5

Il y a 3 semaines

Note : 7,6