Rechercher Annuler

FIFA : EA songe à changer le nom de la licence, voici pourquoi

De Lucas Mollard - Posté le 26 mars 2022 à 12h46 dans Jeux vidéo

Les jeux FIFA sont les jeux de foot les plus populaires au monde actuellement, mais suite à plusieurs soucis du producteur Electronic Arts, le prochain jeu FIFA 23 pourrait bien ne jamais voir le jour sous cette forme, car il aurait droit à un changement de nom arrivant après de longues années de déboires juridiques chez EA Sports.

FIFA 2023 : Au revoir la Fifa !

Ce n'est pas la première fois que nous parlons de la licence FIFA pour des évoquer des polémiques. L'année dernière, les propos et l'attitude du journaliste et commentateur Pierre Menès lui avaient valu d'être retiré du jeu FIFA 2022. Mais bien plus récemment, c'est un autre drama qui agite la sphère FIFA, avec le retrait de la légende Diego Maradona du jeu, deux ans après sa mort. La raison est surtout d'ordre juridique entre les propriétaires du droit à l'image du joueur. L'ex-avocat d'El Pibe de Oro et les filles du joueur ont demandé à EA le retrait du personnage tant que le conflit ne serait pas réglé. Le droit à l'image ne concerne pas seulement les joueurs, puisque depuis quelques années, EA Sports et la Fédération Internationale de Football Association sont également en conflit concernant l'autorisation du nom FIFA.

Et oui, en ce moment, entre Electronic Arts et la FIFA, rien ne va plus. L'éditeur de jeu de sport pourrait être forcé d'abandonner le nom FIFA selon le journaliste et Insider Jeff Grubb dans son podcast GrubbSnax qui annonce cela. En effet, FIFA 2023 pourrait adopter le nom de "EA Sports FC" avec ou sans la mention de l'année 2023. Cela aurait pour origine le conflit entre la FIFA et Electronic Arts sur l'autorisation de l'usage du nom FIFA. Afin de former de nouveaux partenariats, la fédération de football a volontairement gonflé le prix du renouvellement du contrat d'exclusivité concernant la décennie à venir. Voici ce qu'en disait la fédération lors d'un communiqué en octobre dernier : 

"La FIFA est optimiste et enthousiaste à l'idée du futur du gaming et de l'Esport dans le football, et cet espace ne peut pas être le seul apanage d'un parti en contrôle de tous les droits. [...] Signer des contrats avec d'autres éditeurs de jeu serait d'une importance cruciale pour la FIFA et ses actionnaires pour maximiser toutes les opportunités et offrir aux fans de Football et de jeu-vidéo le meilleur possible. Le Gaming et l'Esport constituent la plus grande concentration verticale des médias sur la Planète."

Une ouverture à la concurrence risquée ?

Beaucoup de mauvaises langues pourraient dire qu'il s'agira sans doute du plus gros voire du seul changement entre FIFA 2022 et FIFA 2023, tant les jeux d'Electronic Arts ont cette réputation d'homogénéité. Mais concrètement, le prochain jeu "EA Sports FC" n'aura plus le droit d'utiliser le tampon FIFA sur sa jaquette, mais également le visuel, l'habillage du jeu et la mention de la Coupe du Monde. Autrement dit, EA peut tout à fait s'en passer, tant la réputation de leurs jeux dépasse la concurrence. Il suffit de se souvenir du semi-échec de EFootball, le renouveau de la licence PES, devenu la risée du football vidéoludique dès sa sortie pour ses bugs catastrophiques. Mais il est également possible que rien ne change du tout, puisque le contrat porte sur l'exclusivité et non sur l'utilisation des droits. Si la FIFA ouvre la concurrence, EA pourrait continuer d'acheter le droit d'utilisation pour moins cher qu'avant.

Pourtant, l'ouverture à la concurrence des jeux de sports n'est pas chose rare, au contraire. La NBA et la MLB, concernant respectivement le basketball et le baseball partagent leurs droits avec de multiples développeurs. L'une des seules exceptions serait la NFL pour le football américain, qui a également signée un contrat d'exclusivité avec... EA pour sa série Madden NFL. Autrement dit, cela pourrait obliger EA Sports à améliorer sa licence pour ne pas se faire rattraper par la concurrence, même si celle-ci est encore loin d'arriver à ses chevilles. Autrement, elle peut tout à fait se reposer sur ses acquis, puisque le mode FUT lui rapporte presque un milliard de dollars par an.

Une erreur ?

Mots-Clés : FIFAFIFA 23FUTEAElectronic ArtssportEA Sportslicencefootfootballjeu vidéodroit d'auteurConcurrencechangement de nomea sport FC

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par Madame Irma, il y a 5 mois :

C'est clair que ça risque de ne pas changer grand chose, voir de rien changer du tout, mais j'avoue que l'idée de voir EA faire autre chose est intéressante

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.