Ces objets de la vie courante ont été inventés par hasard ou d'une manière très étrange

De Dan Auteur - Posté le 8 décembre 2016 à 14h37 dans Histoire

Il arrive parfois que les inventeurs trouvent des objets totalement par hasard, au détour d'une expérience qui n'avait absolument rien à voir avec le projet d'origine et qui offre au final une invention géniale. C'est ce que nous vous proposons de découvrir avec ces choses que l'on utilise assez fréquemment.

Le tapis de course

C'est la star de vos salles de sport : le tapis de course. Mais saviez-vous qu'avant d'envahir les complexes sportifs, son concept trouve son origine dans l'agriculture et en prison ? En effet, on utilisait le même principe à savoir une plateforme circulaire autour d'un axe vertical, le tout alimenté par un boeuf pour moudre la farine ou puiser de l'eau. Peu à peu, le mécanisme s'est transformé en un engin qui ressemble à une roue de hamster et tiré par un cheval.

Au début du XIXème siècle, Sir William Cubitt imagine un système d'escalier sans fin en calquant le même concept afin de servir de punition aux prisonniers qui pouvaient marcher entre six et dix heures ! Dans les années 50, deux scientifiques développent le tapis de course pour mesurer la santé cardio-vasculaire des patients puis il s'installera dans les salles de gym dix ans plus tard !

La couleur violette

Votre couleur préférée est le violet ? Sachez qu'elle a été inventée totalement par hasard ! En effet, c'est le chimiste britannique Sir William Henry Perkin qui, alors âgé de 18 ans en 1856, commence à travailler sur un remède pour lutter contre le paludisme dont les soldats du pays souffrent en Inde. Il tente de trouver une substances anti-malarienne à partir de l'oxydation de l'aniline par le dichromate de potassium et obtient quelque chose de solide et de noir.

Cette espèce de pâte goudronneuse montre que l'un de ses composants est soluble dans l'alcool et il obtient un liquide violet. C'est là qu'il invente par hasard la couleur violette qui est véritablement efficace pour colorer la laine et la soie. Il va la baptiser mauvéine (aussi connue sous le nom de pourpre d'aniline) et la fait breveter puis lance la production de ce colorant dans une usine de colorant de synthèse, la première de l'histoire.

Le braille

Les personnes malvoyantes peuvent remercier Louis Braille d'avoir eu l'idée de mettre au point cette écriture pour leur rendre la vie plus facile. Mais pas uniquement les personnes aveugles. Les soldats aussi peuvent lui dire un grand merci.

En effet, quand vous êtes sur le front et que vous voulez lire votre courrier pendant la trêve la nuit, il faut de la lumière et qui dit lumière dit que les tireurs cachés peuvent vous viser et vous repérer sans problème ! Par ailleurs, l'échange de messages pour des plans ou des marches à suivre, entre le commandement et les soldats était souvent un risque de se les faire intercepter par l'ennemi. Ainsi, c'est Napoléon qui demande à Charles Barbier de mettre au point un système de code pour permettre aux soldats de lire les lettres tout en restant dans l'ombre ou l'obscurité. Cette méthode appelée écriture nocturne permettait donc de recevoir et d'envoyer facilement des messages codés en s'inspirant du Carré de Polybe tout en ajoutant du relief aux caractères.

Malheureusement, les soldats napoléoniens trouvent le système trop compliqué et l'abandonnent. Barbier présente son concept à l'Institut Royale pour les jeunes aveugles de Paris et notamment à ses étudiants parmi lesquels on trouve un certain Louis Braille. Braille est lui-même aveugle et face à cette technique révolutionnaire pour permettre aux malvoyants de lire, ce dernier décide d'améliorer le concept de Barbier, en ajoutant sur le même principe, les mots et la ponctuation. C'est ainsi qu'est née l'écriture en braille !

Le Kleenex

Saviez-vous que l'on devait les fameux Kleenex à la Première Guerre Mondiale ? Eh oui ! Les mouchoirs en papier sont fabriqués à partir d'une matière appelée Cellucotton. Celle-ci fut inventée par Kimberly-Clark Corp. pendant la Première Guerre mondiale pour être utilisée comme filtre dans les masques à gaz des soldats. De retour de la guerre, Kimberly-Clark décide de produire des feuilles de cellulose pour en faire des pansements. C'est en 1924 que les mouchoirs jetables sont inventés. A l'origine, ces mouchoirs en papier sont vendus comme des produits absorbants pour le démaquillage, commercialisés sous le nom de Kleenex. Mais il faudra attendre 1929, pour que Ernst Mahler, le patron de Kimberly-Clark Corp. se mouche dans cette lingette démaquillante pour qu'il ait l'idée de l'utiliser comme un mouchoir jetable. C'est alors qu'il relance son produit pour une toute autre utilisation. Les Kleenex envahiront l'Europe juste après la Seconde Guerre mondiale et il faudra patienter jusqu'en 1960 pour que les mouchoirs jetables fassent leur apparition dans l'Hexagone.

Le viagra

Ce n'est pas le produit que tout le monde utilise quotidiennement (on l'espère du moins !) mais ce produit qui est l'un des médicaments les plus vendus à travers le monde servant à améliorer les performances sexuelles de la gente masculine n'avait pas ce but au moment de son invention. Effectivement, Pfizer développe à la base le sildénafil (la variante générique du Viagra), pour soigner les angines de poitrine et l'hypertension artérielle.

Mais le médicament développé fonctionne de la même façon pour les angines de poitrine que pour les problèmes d'érection, à savoir que les composants actifs relaxent les parois musculaires pour permettre une meilleure circulation sanguine. Ainsi, c'est au cours des phases de test que les patients remarquent que leurs symptômes s'améliorent, mais en parallèle, ils notent aussi qu'ils possèdent des érections continues et plus longues ! C'est quelques années plus tard, en 1998, que le Viagra sera commercialisé en étant le premier médicament oral pour lutter contre les troubles de l'érection. Depuis, on estime à 23 millions le nombre de prescriptions effectuées depuis son lancement.

Une erreur ?

Mots-Clés : inventionsobjetsquotidienhasard

Source(s) : cracked.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (14)

Par Fute2, il y a 3 ans :

G inven t d truc moa oci

Répondre à ce commentaire

Par Hotwil, il y a 3 ans (en réponse à Fute2):

Tu es incorrigible.

Répondre à ce commentaire

Par Graiy, il y a 3 ans :

C'est fait exprès que le Kleenex et le Viagra se suivent ?

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans (en réponse à Graiy):

En prog ça s'appelle une boucle

Répondre à ce commentaire

Par Kal, il y a 3 ans :

Ouais le kleenex, super utile pour se euh... se moucher, ouais....

Répondre à ce commentaire

Par fapman, il y a 3 ans (en réponse à Kal):

Putain arrêter le gaspillage faite ça dans un verre !

Répondre à ce commentaire

Par James, il y a 3 ans (en réponse à fapman):

/me vomit

Répondre à ce commentaire

Par Salade tomate oignon chef!, il y a 3 ans (en réponse à fapman):

Un homme un vrai laisse tout dans le slip !

Répondre à ce commentaire

Par Passurterre, il y a 3 ans :

J'avoue que pour l'histoire du violet je ne comprends pas très bien...
Je comprends que le monsieur a inventé une teinture violette en 1856, mais il en existait bien auparavant non ?
Sans être forcément courante, elle était utilisée depuis longtemps comme couleur (en plus du noir) de deuil, notamment pour les rois de France.
Sir Perkin n'a-t-il donc pas plutôt découvert une nouvelle teinture violette, plus facile et moins coûteuse à produire ?
Je le mettrais donc sur le même plan que M. Achard qui fut le premier à produire un pain de sucre issu de la betterave.

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans (en réponse à Passurterre):

C'est la grande époque de la découverte des colorants artificiels, surtout en Allemagne (BASF a construit sa fortune là dessus). Avant, les couleurs n'était pas toujours très vives ni très tenace.

Et c'est vrai que la mauvéine a eu un succès énorme, difficile à imaginer de nos jour. Imagine, durant peut-être 10 ans (les "années mauves"), toutes les femmes de ton entourage vêtues de mauve.
Ça et la "soie de belle-mêre" (une imitation de la soie, éventuellement teinte en mauve, à base de cellulose : chic, pas cher, mais terriblement combustible, à une époque où l'on s'éclairait au gaz…).

De nos jour, les femmes ne se laisseraient plus avoir comme ça par la mode, pas vrai ? Oui, bon, mauvais exemple.

Répondre à ce commentaire

Par yuropp, il y a 3 ans :

Le tapis de course : la même chose existait pour les chevaux au XIXème siècle, en version "tapis" (presque identique aux modèles "pour sportifs" à la taille prés) ou en version "plan incliné" (circulaire, tournant autour d'un axe).
ça servait à faire fonctionner les premières batteuses.

Répondre à ce commentaire

Par Jeyel, il y a 3 ans :

Le coca étais un médicament aussi à la base un genre de sirop à l'époque
Vous trouverez facilement des sources ça peux être sympa de l'ajouter à l'article

Répondre à ce commentaire

Par Takeda, il y a 3 ans :

Je suis tatillon, mais on ne dit pas "variante générique", mais générique.
Le viagra est le nom du preinceps et le sildanefil le nom de la molécule (la DCI).

Répondre à ce commentaire

Par Takeda, il y a 3 ans (en réponse à Takeda):

Princeps*

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 1 semaine

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 2 semaines

Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 3 mois