Rechercher Annuler

Ces 7 films qui auraient pu faire un carton s'il n'y avait pas eu le covid

De Tahar Sadaoui - Posté le 12 octobre 2021 à 17h41 dans Cinéma

Malgré une reprise plutôt lente et l'apparition de nouveaux modèles économiques, on peut dire que l'impact de la pandémie sur l'industrie cinématographique mondiale a été profond. Bien sûr, il y a eu d'autres priorités, mais le fait est que certains films, qui auraient pu être de sérieux candidats au box-office, n'ont malheureusement pas eu la moindre chance. Ces sept films ont presque tous bénéficié, à un moment donné ou un autre, d'une sortie exclusive en salles, sans possibilité de diffusion simultanée en streaming (bien que, dans certains cas, le délai entre la sortie en salles et la diffusion à la demande n'ait été que de quelques semaines).

1) L'histoire personnelle de David Copperfield

Ce film d'Armando Iannucci se base sur l'un des romans les plus populaires de Charles Dickens. Ce réalisateur, connu notamment pour ses comédies satiriques telles que la série The Thick of It ou encore le film La Mort de Staline, permet alors de faire ressortir l'humour ironique très présent dans le roman. Il a confié le rôle-titre à Dev Patel, qui sera nommé dans la catégorie "Meilleur acteur dans un film musicale ou une comédie" des Golden Globes 2021. L'ensemble de la distribution a d'ailleurs conquis les critiques, et même si une adaptation de Dickens avait peu de chances d'exploser le box-office, il méritait au moins de pouvoir rentabiliser son budget de 15 millions de dollars. Le film n'est pas sorti au cinéma en France, mais directement sur Amazon Prime Video.

2) Birds of Prey

Egalement intitulé Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn, le film a eu la malchance de sortir à l'aube de la pandémie, à un moment où la sensibilisation au virus s'était accrue, ce qui a réduit les recettes déjà décevantes du film au box-office. Et pourtant pour beaucoup, il s'agit là d'un des films les plus drôles de l'univers DC, mettant aussi le plus en valeur le personnage d'Harley Quinn. Certains le considèrent également comme le pont entre les films Suicide Squad, permettant de réellement comprendre le développement du personnage entre les deux films. Toutefois, un des reproches fait au film repose sur le manque de clarté autour du "marketing", dans le sens où il se situe à mi-chemin entre le film solo d'Harley Quinn et le film d'équipe des Birds of Prey.

3) En avant

Avec une sortie prévue pour mars 2020, le film de Pixar s'est rapidement retrouvé en ligne, car l'ampleur de la pandémie était à ce moment-là pleinement claire. Mais malgré le fait que le film soit rapidement sorti sur Disney+, ses recettes ont été les plus faibles de l'histoire de Pixar. Et il se pourrait que ce soit le dernier film à avoir cette chance, étant donné que Soul et Luca ont complètement abandonné les salles de cinéma. Le film En avant racontent l'histoire de deux frères qui habitent dans une ville peuplée de créatures fantastiques, mais dont la magie ancestrale semble disparaître inéluctablement. Les deux frères se lanceront alors dans une quête extraordinaire pour découvrir s'il reste encore un peu de magie dans le monde. Si pour beaucoup le film n'est pas forcément à la hauteur de la filmographie de Pixar, il a tout de même réussi à se hisser au rang d'un des meilleurs films d'animations de 2020.

4) Kajillionaire

Probablement le film le plus accessible, le plus abordable et le plus drôle de Miranda July (The Future), il n'en reste pas moins étrange et singulier à souhait. Evan Rachel Wood incarne la fille de deux petits escrocs (Richard Jenkins et Debra Winger) qui vivent de petites arnaques. Au cours d'un cambriolage conçu à la hâte, ils proposent à une jolie inconnue ingénue (Gina Rodriguez) de les rejoindre, bouleversant complètement leur routine. Un film surprenant, atypique et décalé.

5) Respect

Alors qu'on dit que la tendance des biopics tend à s'essouffler, ce film sur la vie d'Aretha Franklin a quelque chose que les autres n'ont pas : un casting incroyable, mené par Jennifer Hudson, lauréate d'un Oscar. Ce film est sorti en août 2021 aux États-Unis et en septembre chez nous. Mais il a été suggéré que la réticence de la part des personnes les plus âgées à retourner au cinéma avait beaucoup à voir avec sa performance relativement faible au box-office.

6) Relic

Ce film a connu l'une des sorties les plus expérimentales et intéressantes de la pandémie. Aux États-Unis, il a bénéficié d'une sortie en salles pendant une semaine, au début du mois de juillet 2020, mais exclusivement en ciné-parc. Puis, il a alors pu avoir une sortie en salles classiques avec une disponibilité en SVOD une semaine plus tard. Le résultat a été de quelques millions de dollars de recettes pour un film qui aurait pu faire plus. Dans ce film, une grand-mère est portée disparue. Ses proches constateront alors qu'après son retour, son comportement devient de plus en plus instable et troublant. Bien qu'il aborde des thèmes déjà visités, ce film permet un voyage puissant et métaphorique dans une maison autrefois familière aux protagonistes, qui semble se transformer au fil de l'intrigue.

7) Josée, le Tigre et les Poissons

Ce film d'animation japonais, sorti cette année, a reçu de bonnes critiques de la part de la presse. Un peu trop "doux" pour certains, ce film mélodramatique traitant de la relation d'une femme paraplégique et d'un étudiant en biologie marine offre une histoire juste et radieuse sur un sujet pourtant difficile. Le style graphique viendra quant à lui mettre tout le monde d'accord.

Avec les dernières sorties telles que le dernier James Bond, Mourir peut attendre ou encore Shang-Chi, on observe que le public semble de plus en plus enclin à retourner dans les salles de cinéma. Et si beaucoup ont prédit la mort des salles de cinéma, ou tout du moins une mutation de l'expérience cinématographique post-covid, elle ressemble beaucoup pour l'instant à ce qu'elle a toujours été, même si les fenêtres de plus en plus courtes entre les débuts en salles et le streaming sont désormais une réalité. Réalité qui d'ailleurs, pourrait s'avérer problématique pour la France et sa chronologie des médias.

Une erreur ?

Mots-Clés : filmsCinemaBirds of Preybox officeOnwardrespectRelickajillionaire

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par w33b, il y a 2 mois :

Si vous voulez un autre film d'animation japonais, y'a Les Enfants du Temps, dans le style de Your Name un peu, qui vaut le détour

Répondre à ce commentaire

Par ANdy, il y a 2 mois (en réponse à w33b):

Je confirme

Répondre à ce commentaire

Par JeSuisUnRobot, il y a 2 mois :

Birds of Prey ??? Sérieux, peut être qu'un enfant trouvera ça drôle, mais ça creuse juste un peu plus pour détruire le personnage d'Harley Quinn. En entraînant au passage les copines.
Sitôt vu, sitôt oublié.
Il a qu'un seul point positif, il fait paraître Suicide Squad un peu plus intéressant.

Répondre à ce commentaire

Par Babar, il y a 2 mois (en réponse à JeSuisUnRobot):

"détruire le personnage d'Harley Quinn" ? T'aurais dit Black Mask encore je pouvais comprendre un peu ..

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.