Rechercher Annuler

SpaceX : Elon Musk dans la tourmente après cette grosse tempête magnétique

De Alix Odorico - Posté le 9 février 2022 à 14h22 dans Science

Après avoir été malmené par un étudiant qui a créé un bot Twitter permettant de suivre ses déplacements par jet, Elon Musk est cette fois-ci inquiété par une tempête magnétique, qui a contrecarré les plans liés à sa société Starlink, filiale de SpaceX.

Une situation qui fait penser à Don't Look Up

Elon Musk fait régulièrement l'actualité, que ce soit à travers ses punchlines sur le Bitcoin, ou sur ses projets lancés par ses sociétés Neuralink, Starlink, Tesla ou SpaceX. Dernièrement, le 3 février, SpaceX lançait depuis la Floride une fusée Falcon 9, avec à son bord 49 satellites Starlink, portant donc le total à 2 091 unités gravitant autour de la Terre sur les 12.000 autorisés par les autorités américaines. Rappelons au passage que Starlink est un gigantesque système de satellites ayant pour but de fournir une connexion internet à haut débit jusque dans les régions les plus isolées de la Terre.

Néanmoins, il arrive que certaines missions ne se déroulent pas tout à fait comme l'excentrique milliardaire l'avait calculé. Par exemple, un étage de 4 tonnes d'une Falcon 9 SpaceX lancée le 11 février 2015 s'écrasera sur la lune le 4 mars prochain. Si le décollage de la fusée de 22,8 tonnes le 3 février dernier s'est bien déroulé, c'est en orbite que les problèmes sont survenus. On pense évidemment avec un sourire esquissé au film Don't Look Up, géniale production Netflix sortie en décembre dernier et au milliardaire féru de nouvelles technologies, caricature d'Elon Musk et autres géants de la tech.

Balayage atmosphérique

En effet, dans un message publié le 8 février sur le site de SpaceX, la firme annonce avoir été victime d’une tempête géomagnétique qui a lourdement affecté une récente mise en orbite de ses satellites Starlink. Ainsi, cet orage magnétique aurait entraîné la perte de 40 des 49 satellites attachés à la fusée Falcon. Le vol a procédé à la libération des satellites à 210 kilomètres d’altitude, et ces derniers devaient ensuite rejoindre leur orbite finale, située quelques centaines de kilomètres plus haut.

Malheureusement, les satellites déployés jeudi ont été fortement affectés par une tempête géomagnétique vendredi. Ces tempêtes provoquent un réchauffement de l’atmosphère et une augmentation de la densité atmosphérique à nos basses altitudes de déploiement », indique l'entreprise.

Cela a eu pour effet de dévier la trajectoire des satellites, malgré la mise en place d'un mode de sécurité. Conséquence : jusqu’à 40 des satellites rentreront ou sont déjà rentrés dans l’atmosphère terrestre. Ces tempêtes magnétiques proviennent de l’activité du Soleil qui projette un vent solaire, souvent caractérisé par des aurores polaires (des sortes de traînées verdâtres situées dans la haute atmosphère).

Cet incident ne devrait néanmoins pas contrecarrer les grands plans d'Elon Musk et de Starlink. Ses satellites représentent désormais plus d'un quart des objets en orbite autour de la Terre et devraient devenir majoritaires dans les années à venir. Le réseau Starlink est quant à lui déjà opérationnel. En août, l'entreprise affirmait avoir déjà envoyé 100.000 terminaux à ses clients.

Une erreur ?

Mots-Clés : Elon MuskStarlinkSpaceXTechSciencesatellitesEspacetempête magnétiqueorage magnétiquefusée Falcon 9

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Xmattks, il y a 5 mois :

j'pense qu'il en a rien à battre. par contre sympa pour les retombées atmosphériques

Répondre à ce commentaire

Par Maxther, il y a 5 mois (en réponse à Xmattks):

Il doit surement pas s'en moquer, c'est un manque à gagner énorme.

Et sinon les retombées atmosphériques tout le monde s'en fiche, et a raison. Il y a des centaines de milliers de tonnes de météore qui viennent amener des polluants dans l'atmosphère chaque années, c'est pas quelques tonnes de métal qui vont se désintégrer qui vont changer quoi que ce soit.

Répondre à ce commentaire

Par Garm, il y a 5 mois :

t'inquiète, ça a du être budgétisé dans la case "aléas et imprévus"

Répondre à ce commentaire

Par Ookami-san, il y a 5 mois :

En même temps, c'est pas malin d'envoyer des satellites en orbite au moment ou une tempête solaire atteint la terre.

On sait depuis au moins le 1er février (moi en tout cas via un article) que la tempête solaire atteindrait la terre le 2 et 3 février, les personnes du domaine spatial le savait peut être même plus tôt vu que l'éjection de matière solaire s'est passé le 29 janvier...
Il pouvaient pas décaler le lancement ? ça arrive tout le temps pourtant.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.