Rechercher Annuler

Japon : pour protéger les geishas, Kyoto prend cette mesure stricte

De Jordan - Posté le 25 mars 2024 à 18h40 dans Insolite

Si vous prévoyez un voyage au Japon, l'une des étapes à ne pas rater est de se rendre à Kyoto, l'ex-capitale japonaise. L'occasion de profiter de ses restaurants, de vivre les traditions de la ville et surtout de découvrir les geishas. Véritables attractions chez les touristes, ces derniers leur rendent la vie difficile. A tel point que la ville de Kyoto a décidé de prendre cette mesure stricte pour les protéger.

Kyoto prend cette décision radicale pour protéger les geishas

Les geishas, une véritable tradition japonaise

C'est en fin d'après-midi que les ruelles du quartier de Gion prennent vie à Kyoto avec les maïko-san, ou les geishas comme les appellent les touristes de passage dans la ville, déambulent maquillées et coiffées avec le traditionnel kimono. Aux alentours de 17h, elles se rendent à leur travail dans les restaurants et autres maisons de thé. Cependant, les touristes qui sont emmenés par les guides dans ce quartier sont devenus un véritable fléau pour les maïko-san à tel point qu'une association du quartier de Gion a décidé de remédier au problème en prenant une décision radicale.

Des geishas au Japon

En effet, plusieurs établissements du quartier où travaillent ces artistes ont fait remonter un problème récurrent que les jeunes femmes souvent âgées que de 17 ou 18 ans rencontrent avec les étrangers de passage. Ces derniers n'hésitent pas à s'attrouper autour d'elles et à les photographier sans leur autorisation.

Geishas dans le quartier de Gion

Les touristes font vivre un vrai enfer aux geishas

Ce problème n'est pas nouveau. Déjà en 2019, nous vous dévoilions l'enfer que vivaient les geishas avec les touristes venant principalement de Chine, Corée, Etats-Unis et même de certaines régions du Japon. Comme le rappelle le responsable de l'association du quartier de Gion-Sud, les apprenties geishas sont apeurées par les hordes de touristes qui "sont trop contents et s'attroupent autour d'elles pour les photographier". Un problème qui se pose depuis le retour des étrangers après le Covid.

Des touristes photographient des geishas

De ce fait, comme ce souci perdure, l'association du quartier a pris une décision stricte à savoir interdire l'accès à ces ruelles pour les visiteurs étrangers. Une solution qui permettra de protéger les jeunes femmes qui déambulent dans ces voies qui sont privées et éviter que leurs photos ne se retrouvent sur les réseaux sociaux sans leur autorisation. Cette interdiction prise par les propriétaires des établissements du quartier se mettra en place progressivement à partir du mois d'avril et sera totale d'ici cinq ans, le temps de trouver les financements nécessaires pour la pose des panneaux.

Malheureusement, en 2019, des bénévoles avaient pris l'initiative d'éduquer les visiteurs en passant par le dialogue et des fiches informatives mais force est de constater que ça n'a pas été suffisant. Rappelons que si vous êtes au Japon et que vous souhaitez voir une geisha ou une maïko-san le meilleur moyen est de réserver sur leur lieu de travail et de payer le prix et surtout, d'avoir un comportement décent et respecter ces femmes.

Une erreur ?

Mots-Clés : JaponKyotointerdictiontouristesprotectionPhotographiephotosmesure

Par Jordan

Après une formation audiovisuelle, j’intègre l’excellente équipe de Hitek en 2015 en tant que rédacteur pour traiter de l’actualité ciné et séries TV. J’aime aussi m’occuper des news insolites.

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Marco, il y a 2 mois :

les touristes se croient vraiment tout permis ...

Répondre à ce commentaire

Par Ion1, il y a 2 mois :

Par contre, il faut réécrire le début de l'article.

La ville de Kyoto n'a strictement rien fait, c'est l'asso de quartier qui a agit. l'asso peut le faire vu que c'est des voies privées.

Au contraire la mairie de Kyoto est l'une des sources du problème, question simple :
- qui a utilisé durant des années le quartier de Gion pour attirer les touristes ?

Répondre à ce commentaire

Par Ion1, il y a 2 mois (en réponse à Ion1):

Aussi pour voir des Maiko le plus simple est le Gion Corner, un théâtre qui accueille des représentations de Maiko dans le cadre de leur formation.

La place coûte 5500 yen (34 €), c'est donné à côté des 30 jours de cabane que risque ceux qui bloque ou suive une geisha (c'est pas spécifique au geisha, c'est la loi anti-stalker)

Répondre à ce commentaire

Par baazul, il y a 2 mois :

Le tourisme, c'est un fléau à la base. Un vrai manque de respect, surtout depuis les réseaux sociaux.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.