Rechercher Annuler

League of Legends : Riot Games continue sa guerre judiciaire avec ce MOBA concurrent

De Tahar Sadaoui - Posté le 10 mai 2022 à 14h05 dans Jeux vidéo

Le mois dernier, nous vous avions révélé cette mauvaise nouvelle concernant le MMO (Massively Multiplayer Online) tant attendu de Riot Games, basé dans l'univers de League of Legends. Et alors que le MOBA (Multiplayer Online Battle Arena) de Riot est toujours aussi populaire, la concurrence continue de s'intensifier, surtout depuis que le jeu s'est décliné sur différentes plateformes.

la rançon de la gloire

On sait que le succès de certains jeux vidéo fait des envieux, et on a déjà vu par le passé que des éditeurs peu scrupuleux n'hésitent plus à imiter ouvertement ces jeux à succès, en témoigne cette récente contrefaçon chinoise du jeu Elden Ring, qui avait fait polémique quelques semaines après la sortie du jeu de From Software.

Et cette fois-ci, Riot Games, le créateur de League of Legends, poursuit à nouveau un développeur de jeux mobiles, Shanghai Moonton Technology Co. (appartenant à ByteDance Ltd.), en alléguant cette fois-ci que le studio chinois a copié League of Legends : Wild Rift, l'adaptation pour Android et iOS du MOBA mondialement populaire de Riot.

La plainte a été déposée lundi devant un tribunal en Californie, le même tribunal où Riot avait poursuivi le même studio chinois en 2018. Dans la précédente affaire, Riot poursuivait Moonton au sujet de son jeu Mobile Legends : 5v5 MOBA. À l'époque, le juge fédéral avait refusé d'entendre cette affaire, jugeant que la Chine était une meilleure juridiction pour prendre la plainte. La société chinoise Tencent Holdings Ltd., société mère de Riot Games, était alors intervenue et avait obtenu gain de cause face à Moonton, remportant ainsi 2,9 millions de dollars.

Et la dernière plainte en date concerne le jeu Mobile Legends : Bang Bang, qui n'est autre que le nouveau nom de Mobile Legends : 5v5 MOBA, et qui été téléchargé plus de 500 millions de fois sur Android. La plainte de Riot commence comme si le tribunal connaissait déjà Moonton, en disant que la société américaine "veut empêcher Moonton de poursuivre sa campagne délibérée et soutenue visant à s'approprier les droits très précieux de Riot sur le jeu vidéo mobile League of Legends : Wild Rift et son contenu connexe".

L'action en justice de Riot fait également remarquer qu'après avoir déposé une plainte auprès de Google et que Mobile Legends ait été retiré du Play Store, Moonton a subrepticement lancé Mobile Legends : Bang Bang, "une version légèrement modifiée de Mobile Legends", selon la plainte. Depuis lors, "Moonton a mis à jour Mobile Legends : Bang Bang afin de copier de nombreux éléments expressifs de Wild Rift, poursuivant ainsi son cycle d'appropriation consciente de la propriété intellectuelle de Riot".

Cette dernière action en justice de Riot ressemble à un procès que la filiale de Tencent avait intenté en janvier dernier contre un développeur vietnamien, alléguant que le studio avait copié de manière flagrante le jeu Teamfight Tactics, l'auto-battler de Riot se déroulant également dans l'univers de League of Legends et qui est sorti en 2020 sur Android et iOS.

Étant donné que Riot poursuit une société offshore, et compte tenu de l'issue de son précédent procès contre Moonton, la société a peut-être déposé cette plainte comme une étape procédurale en vue de poursuivre à nouveau Moonton en Chine. Quoi qu'il en soit, la plainte de Riot semble largement documentée par des comparaisons de documents marketing, de dessins de personnages et même de réactions de la communauté mentionnant les similitudes entre le travail de Moonton et celui de Riot.

Et pour en savoir plus sur les prochains jeux de Riot Games, découvrez le gameplay du prochain jeu de combat intitulé Projet L, juste ici.

Une erreur ?

Mots-Clés : Riot GameLeague of legendsWild RiftMOBAjeux mobilesmobile legends : bang bangshanghai moonton technologycopieprocèsPlagiat

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (5)

Par w33b, il y a 2 mois :

D'façon si c'est pas Moonton, ce sera qqun d'autre qui le fera

Répondre à ce commentaire

Par Papy mougeot, il y a 1 mois (en réponse à w33b):

Donne moi ton portable. De toute façon, si c'est pas à moi, ce sera à un autre.

Tu trouves toujours ton raisonnement ok ?

Répondre à ce commentaire

Par Mdrrrr, il y a 1 mois (en réponse à Papy mougeot):

J'dis pas que c'est bien ou pas, juste que c'est un fait, le succès de jeux comme ca amène toujours à des répliques et des copies, et que si c'est pas eux qui le font, ce sera qqun d'autre. C'est tout. Y'avait aucun jugement de valeur dans mon propos, c'est juste factuel. Donc chill mon bro

Répondre à ce commentaire

Par Test, il y a 2 mois :

Question intéressante car il est évident à toute personne ayant touché à ce MOBA qu'il s'agit d'un clone de Lol mobile.
MAIS Wild Rift n'existait pas quand est sorti ce jeu. Il ne reproduit donc pas Wild Rift mais s'inspire énormément de LoL (de souvenir, y a grosso modo une jinx, une ashe, une Lux, un Garen pour ne citer qu'eux).
Donc le procès va être plus compliqué qu'il n'y parait, car je vois mal Riot et Tencent attaquer un studio pour un jeu sorti avant le leur.

Répondre à ce commentaire

Par Papy mougeot, il y a 1 mois (en réponse à Test):

La question pour moi la plus intéressante est = pourquoi en Californie ? Ils ont peur qu'Apple et Google ne vont pas suivre l'affaire si c'est direct en Chine ?

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.