Shimoneta to iu gainen ga sonzai shinai taikutsu na sekai : un nom à rallonge pour un anime renversant

De Tolie Padawan - Posté le 4 janvier 2016 à 11h43 dans Mangas/Comics
10réactions !
10 commentaires

Le Japon est souvent berceau d’œuvres plus étranges les unes que les autres. C’est le cas de l’anime dont nous allons parler aujourd’hui. Shimoneta to iu gainen ga sonzai shinai taikutsu na sekai est souvent (et heureusement) abrégé en Shimoneta ou Shimoseka. Traduction littérale : Un monde ennuyeux ou le concept de blagues salaces n’existe pas.

Un anime OVNI au concept… Osé

Cet anime de 13 épisodes, diffusé de juillet à septembre 2015 a été développé par le Studio J.C. Staff (Excel Saga, DanMachi, Toradora, Toaru Majutsu no Index, etc.)

Le synopsis ? Depuis une quinzaine d’années, le Japon interdit toute sorte d’indécence et oblige le respect des bonnes mœurs. Tout le contenu à caractère obscène (livres et films pornographiques, figurines osées, etc) a été confisqué puis détruit par l’état. Les blagues salaces, les mots grossiers ou à caractère sexuel sont également bannis. Tous les habitants doivent porter des colliers ou bracelets qui appellent la police des mœurs à chaque mot indécent prononcé. L’esprit des jeunes est préservé au point que la plupart des lycéens ne savent même pas ce qu’est la reproduction !

shometa

Tanukichi Okuma, originaire d’un collège de seconde zone où il a appris à reconnaître l’obscènité,  s’inscrit dans l’un des lycées les plus réputés du pays, connu pour avoir les élèves avec les mœurs les plus pures du Japon. Le lycée est dirigé par la très stricte Sophia Nishikinomiya, dont la fille Anna est présidente du conseil des élèves.

A peine arrivé dans ce lycée, Tanukichi va se faire recruter de force par Blue Snow, une éro-terroriste qui fait tout pour redonner conscience du sexe et des blagues salaces aux élèves, par exemple en diffusant et en cachant des tracts obscènes dans l’établissement, ou en diffusant des bruitages érotiques lors de la projection d’un film. Sous le masque de la terroriste se cache Ayame Kajo, une lycéenne également membre du conseil des élèves, qui fait tout pour conserver l’ordre et les bonnes mœurs au sein de l’école.

Tanukichi va donc se retrouver forcé d’aider Ayame à mener à bien ses actions au sein de l’organisation S.O.X tout en échappant à la police des mœurs et au conseil étudiant.

Un anime érotique ? Un hentai ?

Eh bien non, malgré son thème très porté sur le sexe, les scènes érotiques ne sont pas du tout au rendez-vous dans cet anime. Les rares scènes sont censurées de manière comique par un petit personnage et les mots vulgaires sont censurés par des bruitages. Montrer du sexe n’est absolument pas le but de cet anime. Son but est plutôt de critiquer la pudibonderie excessive et montrer que le sexe est quelque chose de positif, et non pas quelque chose de répréhensible.

Avec une dose énorme d’humour et de vannes bien (enfin, mal) placées, cet anime vous fera beaucoup rire et en même temps réfléchir sur ces questions.

Les personnages sont hauts en couleur, Ayame jure comme une charretière quand elle arrive à désactiver son bracelet de surveillance pendant quelques minutes, et ne cesse de faire des allusions de par ses mimiques et ses expressions.

gif

Anna Nishikinomiya va aussi se révéler un personnage très intéressant…. Et très flippant ! Tous les personnages secondaires ont une utilité et ont tous leur petite particularité qui font qu’on n’a jamais vu de personnage semblable dans un autre anime. Et ça, ça fait du bien, face aux personnages clichés à souhait qu’on rencontre dans la plupart des animes.

La bonne surprise de cet été

Cet anime a été une très bonne découverte pour moi, avec son humour délirant, ses situations tordues et ses personnages attachants et bien pensés. Vraiment, si vous voulez voir un anime qui vous détendra et qui en même temps laissera passer un message (sans vous le marteler dans le crâne), je vous le conseille, il vaut vraiment le détour !

Cet article a été rédigé par
un lecteur d'Hitek : Tolie

Hitek donne la parole à ses lecteurs Tu veux participer ?

Une erreur ?

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : Shimoneta to iu gainen ga sonzai shinai taikutsu na sekaireviewanimé

Commentaires (10)

Par jeanLucasec, il y a 5 ans :

HENTAIIIIIII !!!!

Répondre à ce commentaire

Par Keith, il y a 5 ans :

Je sais quoi regarder ce soir entre le 3ème film de Berserk et le 2ème film de 20th century boys.

Répondre à ce commentaire

Par Erykan67, il y a 5 ans :

Meilleur animé de 2015 pour moi ^^

Répondre à ce commentaire

Par n'importe qui, il y a 5 ans :

Je confirme,excellent anime, seule la fin peut laisser à désirer (beaucoup trop "a suivre"). Des personnages intéressant et souvent très prudes (par exemple, une scène ou un personnage nous décrit une fille s’apprêtant à manger un appétissant champignon, bien entendu, seul notre esprit comprend, l'anime ne montrant rien), un anime qui parle de cul mais qui n'en montre jamais, se moquant des trop nombreux animes qui montrent du cul sans raison.
Et puis ils expliquent précisément comment faire un sextoy masculin artisanal.

Répondre à ce commentaire

Par happy62, il y a 5 ans (en réponse à n'importe qui):

Pour la fin, c'est le format classique de la plupart des animes : balancer douze épisodes pour faire découvrir l'univers et donner envie de continuer l'aventure dans le manga. Seuls certains énormes succès exigent un anime à part entière de par leur popularité.

Pareil, j'ai adoré le thème abordé par l'exemple des extrêmes, à tel point que j'ai trouvé certains personnages effrayants dans leur optique jusqu’au-boutiste (notamment la présidente du conseil, 'fait froid dans le dos)

Pis bon le Chef Otaku avait une bonne vidéo dessus et ça résume tout bien.

Répondre à ce commentaire

Par n'importe qui, il y a 5 ans (en réponse à happy62):

Ouais, c'est un soucis ces fins...
Entre shimoseka, no game no life, overlord, et tous ces animes dont on sait qu'il n'y auras sans doute pas de saison 2, alors que des bouses sans nom en on (pas d'exemple, mais il suffit de prendre un anime ecchi harem qui a plusieurs saison, généralement, c'est une bouse)

Répondre à ce commentaire

Par Tolie, il y a 5 ans (en réponse à n'importe qui):

Oui j'ai adoré tous les moments où les élèves ne comprennent pas les allusions, comme le coup du tableau avec le champignon xD
Anna est bien flippante oui, totalement folle mais j'adore le personnage mine de rien x)
Et contente que ça tait appris des trucs utiles pour faire des travaux manuels ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Répondre à ce commentaire

Par Xphonix , il y a 5 ans via l'application Hitek :

sur ce coup je suis d'accord avec votre critique par contre ya moyen que vous fassiez des review que des animé moins connu, tout les animé que vous faite ces temps si je les ai déjà vu.

Répondre à ce commentaire

Par Tolie, il y a 5 ans (en réponse à Xphonix ):

À quels animés penses tu par exemple ? ^^

Répondre à ce commentaire

Par Polyflème, il y a 3 ans :

Bonjour,
Je viens de finir (en une soirée) Shimoneta (ou Shimoseka) et je me demande, si des nouvelles concernant une deuxième saison auraient été divulgué. J'ai eu beau chercher cette information sur différents site web, mais rien ne me permet de savoir si cet animé a été arrêté ou si une deuxième saison est en cours ...
Merci pour votre réponse.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 5 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 6 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 7 mois