Nouveau record du monde au MIT pour la fusion nucléaire

De Dan Auteur - Posté le 18 octobre 2016 à 14h47 dans Science
17réactions !
17 commentaires

Des chercheurs sont parvenus à établir un nouveau record du monde pour la production d’énergie à partir de la fusion nucléaire. Cette nouvelle source d’énergie propre et durable est en bonne voie pour sortir du stade expérimental.

Une voie prometteuse vers une nouvelle source d’énergie

C’est avec le réacteur Alcator C-Mod, construit au MIT, que des scientifiques ont réalisé un record de pression de 2,05 atmosphères, soit 2,07 bar contre 1,8 bar précédemment. Soit une augmentation de 15% !

Ces pressions très élevées correspondent à des taux de réaction plus élevés et avec de tels résultats, on peut espérer s’approcher d’un modèle de réacteur à fusion nucléaire capable d’alimenter les habitations même si le chemin qui reste à parcourir est encore important. Mais ce qui est intéressant avec ce nouveau record, c’est que les scientifiques sont capables de mieux comprendre cette technologie dans le but d’en acquérir sa maîtrise. C’est d’ailleurs l’avis du physicien Dale Meade qui explique qu’il s’agit "d’une voie prometteuse vers la maîtrise de l’énergie de fusion."

Comment ça marche ?

Pour parvenir à enregistrer ce record de pression, les scientifiques du MIT ont augmenté la température du réacteur à 35 millions de degrés Celsius soit l’équivalent de deux fois la température qui existe au cœur de notre Soleil. Ainsi, le plasma a pu produire 300 milliars de réaction de fusion par seconde en l’espace de deux secondes. Même si le réacteur Alcator C-Mod détient la pression la plus importante, il est important de souligner que d’autres réacteurs dans le monde peuvent atteindre des températures plus élevées ou des réactions de fusion qui durent plus longtemps.


Pour les scientifiques, cette fusion nucléaire est la source d’une nouvelle énergie qui se voudrait propre, sécurisée et illimitée. Le processus qui se produit est le suivant : en se basant sur le même modèle qui se passe sur le Soleil, il faut donc chauffer des éléments de matière à des températures atteignant des millions de degrés Celsius qui vont produire du plasma. Puis en isolant ce gaz surchauffé à l’aide d’un champ magnétique on obtient cette nouvelle source d’énergie.

Encore des décennies à patienter

La fusion nucléaire pourrait alors remplacer les centrales à combustibles fossiles et les centrales électriques nucléaires qui produisent des déchets radioactifs en raison des réactions de fission nucléaire.

Seulement, il va falloir être patient avant de pouvoir voir cette technologie se développer puisqu’il faut encore attendre quelques dizaines d’années avant de savoir la maîtriser. Le principal problème actuel est que les systèmes d’aujourd’hui consomment plus d’énergie qu’ils n’en produisent. En attendant, les scientifiques présenteront les résultats de leurs expériences ce mois-ci au cours de l’International Atomic Energy Agency Fusion Energy Conference. De son côté, le réacteur Alcator C-Mod va être mis hors-service après 23 ans de bons et loyaux services. Le gouvernement va concentrer son financement sur le développement d’un nouveau réacteur à fusion dans le cadre du projet ITER.

Une erreur ?

Source(s) : gizmodo.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : réacteurmitrecordpressionénergie

Commentaires (17)

Par Anarion, il y a 4 ans :

Trop classe, j'ai participé direct!!!

Répondre à ce commentaire

Par Anarion, il y a 4 ans (en réponse à Anarion):

Oups, ce message n'était pas destiné à ce forum

Répondre à ce commentaire

Par elwy, il y a 4 ans (en réponse à Anarion):

C'est sur qu'entre un week-end chez Dracula et dans un réacteur c'est pas la même :D

Répondre à ce commentaire

Par Anarion, il y a 4 ans (en réponse à elwy):

Ouais exactement XD, j'avais ouvert les deux et j'ai pas mis dans la bonne page!!!

Répondre à ce commentaire

Par Grrr, il y a 4 ans :

Ne fais ton modeste Bastien ! Je suis sûr que tu faisais partie de l'équipe du MIT qui a réalisé cette fusion.

Répondre à ce commentaire

Par Anarion, il y a 4 ans (en réponse à Grrr):

Mdr, c'est vrai qu'étant Concepteur logiciels, j'aurai pu participer, mais je suis loin d'avoir le niveau du MIT.

Répondre à ce commentaire

Par Madec, il y a 4 ans :

2.07 bar --> pression très élevée ?! Il doit y avoir une erreur non ?

Répondre à ce commentaire

Par Eldor, il y a 4 ans (en réponse à Madec):

C'est relatif ! C'est comme si je te disais qu'on a réussi à obtenir un supraconducteur à -10°C et que c'était une température extrêmement élevée. Ce serait vrai parce que dans le domaine des supraconducteurs c'est une température phénoménalement élevée (alors que dans le domaine des plasmas 300°C c'est froid).

Répondre à ce commentaire

Par Distra12, il y a 4 ans :

C'est une des rares meilleures solutions pour la création d'une énergie durable dans le futur, j'ai beaucoup d'espoir en elle :)

Répondre à ce commentaire

Par antimatron, il y a 4 ans :

35 Millions de °C ?! Mais non on va bien dans le titre de la vidéo que ça atteint seulement 360°C. kappa

Répondre à ce commentaire

Par Madec, il y a 4 ans (en réponse à antimatron):

Ce n'est pas la température mais un angle. C'est une video à 360° (panoramique)

Répondre à ce commentaire

Par Nyriane, il y a 4 ans (en réponse à Madec):

Mince, sérieux ??

Répondre à ce commentaire

Par pizza, il y a 4 ans via l'application Hitek :

j'me pose juste une question.. comment le métal résiste a 35 million de degrés ?

Répondre à ce commentaire

Par neo, il y a 4 ans (en réponse à pizza):

Il y'a un champ magnétique qui contient le gaz qui lui est chauffé à 35 million de degrés, car aucun métal ne pourrais résister à de tel températures !

Répondre à ce commentaire

Par Canadian, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Je pense qu'il s'agit plutôt de céramique (comme les réacteurs des fusées!!!).

Répondre à ce commentaire

Par Grenouille 87, il y a 4 ans :

Regardez a Tokamak
On parle de température à 200 millions de degrés, et les nouveaux doivent passer les 500 millions
Le problème vient des fluctuation du plasma, très instable à ces température (comme une mer en pleine tempête ou plutôt une casserole d'eau bouillante...)
Donc il y a bien un fort champs magnétique pour éviter que le plasma touche l'intérieur de la machine
Mais s'il y a un problème, comme dit dans un reportage, ce n'est pas la porte de protection de 10M d'épaisseur qui va protéger grand chose...

Répondre à ce commentaire

Par Eldor, il y a 4 ans (en réponse à Grenouille 87):

En fait si parce que le gaz est extraordinairement peu dense, des milliers de fois moins que l'air. En cas de problème le mélange ne s'échappe pas, la machine s'éteint tranquillement (sauf s'il y a disruption, mais là c'est lié aux bobines, pas au plasma). Même si le plasma s'échappait il serait très vite dilué dans l'atmosphère et à trois cents mètres on ne sentirait même pas qu'il s'est passé quelque chose.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 4 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 5 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 5 mois