Biodiversité : la sixième extinction de masse a débuté il y a cinquante ans

De Chromerit Auteur - Posté le 11 septembre 2020 à 15h43 dans Science
10réactions !
5 commentaires

Le rapport Planète Vivante publié par WWF est un indicateur de l'état actuel de la diversité biologique mondiale. Utilisé par l'ONU, le rapport de cette année confirme l'hécatombe annoncée des populations de vertébrés à l'échelle mondiale

Les chiffres révélés dans un rapport biannuel

Le Rapport Planète Vivante 2020, un rapport publié tous les deux ans, rend un verdict bien peu reluisant sur l'état actuel de notre planète. Entre 1970 et 2016, deux tiers des populations de vertébrés ont décliné

Le dernier rapport, publié en 2018, était déjà dramatique, mais les chiffres de cette année sont encore plus mauvais. Les activités humaines sont bien sûr les principales causes de la destruction de la biodiversité. En parallèle du déclin de toutes ces espèces, nous sommes en effet passés de 3,9 milliards d'individus à 7,8 milliards aujourd'hui. Peut-on déjà parler "de sixième extinction de masse ?". Pour certains scientifiques et journalistes, notamment Elizabeth Kolbert, qui a popularisé ce terme dans son ouvrage La Sixième extinction. Comment l'Homme détruit la vie, nous sommes en plein dedans. Pour d'autres, il faudra attendre de passer la barre des 75% pour évoquer réellement une sixième grande extinction des espèces. 

Les conséquences pour l'Homme

D'ici à 2100, le réchauffement climatique, qui fait partie des cinq menaces actuelles majeures (avec les espèces exotiques envahissantes, la charge de nutriments et la pollution, la modification des habitats et la surexploitation), deviendra très certainement la première cause de disparition des espèces. Il sera responsable, à lui seul, de l'extinction de 20% des espèces terrestres. Des chiffres qui font froid dans le dos. Et comme le dit si bien Isabelle Autissier, Présidente du WWF France, "Pas d'Hommes en bonne santé sur une planète malade".

Les risques sanitaires pour l'Homme sont importants en effet, dans cette configuration. Si l'on prend l'exemple de la COVID-19 seulement, cette crise est en partie liée au mode de consommation et de production actuel. La destruction des écosystèmes fait aussi porter de gros doutes sur le futur de notre sécurité alimentaire à l'échelle mondiale. Il n'y a aucun doute sur le sujet, nous serons directement des victimes du déclin de la nature. 

Après ce constat glaçant et afin d'agir de façon concrète, voici les recommandations du WWF à mettre en place dès que possible

  • Renforcement des efforts de conservation
  • Transformation de notre modèle agricole vers une production alimentaire plus durable et la lutte contre le gaspillage alimentaire
  • Réduction de 50% de la consommation de protéines animales.

Au niveau international, avec pour objectifs à l'horizon 2030

  • Renforcement et extension du réseau mondial d’aires protégées en mettant les communautés locales au cœur de la protection de la biodiversité et des écosystèmes 
  • Engagement sur l’arrêt des extinctions d’espèces du fait de l’Homme 
  • Réduction de moitié de l’empreinte écologique de l’humanité
  • Réorienter massivement l’aide au développement vers des projets bénéfiques pour la biodiversité et la lutte contre le dérèglement climatique et encadrer les acteurs de la finance privée pour supprimer les investissements néfastes.

WWF en appelle à l'ensemble des "décideurs" et "décideuses" comme ils les qualifient ; il est grand temps d'agir. 

Une erreur ?

Source(s) : WWF

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Mots-Clés : chiffresnatureExtinction de masseespècesanimauxsauvagesextinctionnaturewwf

Commentaires (5)

Par BenJeri, il y a 1 mois :

C'est le genre de lecture qui te fous le cafard mais qui reste super importante

Répondre à ce commentaire

Par Skratsh, il y a 1 mois :

Possible de savoir les conséquences réelles d'une telle disparation ou au final on s'en fout, même si c'est dommage, les humains y survivront ?

Répondre à ce commentaire

Par Comprendre Interstellar en 4 leçons, il y a 1 mois :

Source : evian.

Répondre à ce commentaire

Par Haltaro, il y a 1 mois :

Malgré le sujet important, à la simple vue de l'écriture inclusive mon cerveau devient incapable de continuer la lecture. Surement à causes de certaines féministes se plaignant pour tout et n'importe quoi.

Répondre à ce commentaire

Par poolup, il y a 1 mois :

Comme Bender dit si souvent " tuer tous les h ...... "

c'est un peu tard de toute façon et avoir a lire sa sur internet c'est vraiment un comble ( data center comme tu nous réchauffe bien ) tiens bizarre ya pas de pub pour les prochain jouet en plastic a base de pétrole qui finiront a la poubelle ou dans la mer

bref je voie même pas l’intérêt d'en parler sur un telle cite .... vous vous foutez bien de la gueule des gens et de l'avenir de la planète sinon se genre de cite n'existerai même pas .....

breff l'humain tous du moins les dirigent humain " rien a foutre " de la planète

les moutons " humain qui dirige pas " behehehehehe " sinon rebellez vous une bonne fois pour toutes , il serait vraiment temps , ha zut c'est trop tard merde alors ........

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test realme X50 Pro, un smartphone 5G qui veut faire bouger le haut de gamme : fiche technique, prix et date de sortie

Realme X50 Pro

Il y a 4 mois

Test : l'Asus ROG Zephyrus G14, un PC portable Gaming compact avec une RTX 2060 : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ROG Zephyrus G14

Il y a 5 mois

OnePlus 8 Pro, le nouveau smartphone 5G avec écran 120 Hz : fiche technique, prix et date de sortie.

OnePlus 8 Pro

Il y a 5 mois