Facebook et vos données personnelles : on tente de faire le point !

De Dan Auteur - Posté le 20 décembre 2018 à 17h37 dans Informatique

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Décidément, 2018 n'est pas une bonne année pour Facebook ! Le réseau social de Mark Zuckerberg a enchaîné les scandales concernant les données personnelles de ses utilisateurs. Après celui de Cambridge Analytica, Facebook a dû faire face à des problèmes relatifs à des failles de sécurité qui auraient permis le piratage de photos d'internautes. Enfin, dernière casserole pour le réseau social, les données des utilisateurs auraient été partagées avec de grandes sociétés sans leur consentement. On fait le point complet sur tout ça, histoire d'y voir un peu plus clair.

Et tout commença avec Cambridge Analytica

On ne reviendra pas en détails sur l'histoire de Cambridge Analytica pour laquelle Mark Zuckerberg est passé devant le Congrès américain pour s'expliquer. Pour tout savoir sur ce scandale, nous vous invitons à lire cet article. Après cette affaire, nous aurions pu penser que Facebook allait se faire discret mais hélas, ça n'a pas été le cas. En effet, fin septembre/début octobre, mauvaise nouvelle pour le réseau social car une faille de sécurité a été découverte dans la fonction "Voir le profil en tant que". Une faille qui aurait permis le piratage de 50 millions de comptes personnels. Pour écarter toute menace, le groupe a décidé de procéder à la déconnexion de 40 millions de comptes et de supprimer le bouton "Voir le profil en tant que" des profils des utilisateurs.

Une nouvelle faille de sécurité découverte

À peine quelques semaines plus tard, Facebook refait parler de lui ! Pour une nouvelle faille de sécurité qui aurait rendu accessibles les photos via des applications pour près de 7 millions de comptes. Une faille qui est restée accessible pendant une dizaine de jours en septembre dernier. Le problème provenait d'une ou plusieurs applications (1.500 applications). Les utilisateurs qui ont alors téléchargé ces applications et qui avaient donné leur accord pour que ces dernières utilisent une partie de leurs photos, y compris celles qui avaient été téléchargées par des utilisateurs sur Facebook, mais pas publiées sur leur page ont été exposés à ce vol de photos personnelles.

De son côté, le directeur de l'ingénierie chez Facebook s'est excusé pour ce qui s'était produit et a assuré que tous les utilisateurs qui ont été victimes de cette faille allaient être avertis. De plus, Facebook a déclaré qu'un outil pour identifier les utilisateurs dont les photos ont été piratées serait mis à disposition des développeurs des applications concernées.

Des scandales qui n'en finissent plus

Ce mercredi 19 décembre, nouveau scandale ! Le New York Times affirme dans une enquête que Facebook aurait accordé à des sociétés telles que Microsoft, Netflix, Spotify, Amazon ou encore Apple, un accès à la messagerie et aux contacts des utilisateurs du réseau social. De son côté, la plateforme de Zuckerberg a nié cette accusation avançant le fait que le consentement des utilisateurs avait été recueilli pour pouvoir procéder à ce traitement. Facebook explique, dans un article sur son blog, par l'intermédiaire de son directeur des plates-formes et programmes de développement, que ces partenariats ou fonctionnalités n'a pas "enfreint notre accord de 2012 avec la FTC (Federal Trade Commission, autorité américaine de la concurrence).

Mais d'après l'enquête du journal américain, Facebook aurait, en 2017, donné au moteur de recherche Bing, appartenant à Microsoft, le nom des amis des utilisateurs du réseau social sans leur accord. Quant à Netflix et Spotify, ces deux plateformes auraient eu la capacité de lire les messages privés des personnes inscrites à Facebook. Netflix contredit l'explication du réseau social quant à Spotify, elle le laisse s'expliquer. Enfin, Amazon aurait pu obtenir les noms ainsi que les informations de contacts des abonnés.

Le réseau de Mark Zuckerberg se défend en expliquant que ces données personnelles ont été transmises afin d'aider ses utilisateurs à accéder à des outils ou plateformes appelées "partenaires d'intégration". Ce sont des fonctionnalités qui permettent de se connecter à des services tiers via l'accès à son compte Facebook. Si le réseau social confirme bien que ces partenaires ont pu avoir accès aux messages privés, il martèle que les utilisateurs ont "explicitement donner leur accord sur Facebook" pour cela. Enfin, l'entreprise a déclaré qu'à l'exception d'Apple et Amazon, la majorité des autres partenariats ont pris fin.

Facebook attaqué pour la première fois devant la justice

Ce jeudi 21 décembre, c'est le procureur de Washington qui a pris la décision de lancer des poursuites contre Facebook au sujet de la gestion houleuse des données personnelles. Un recours à la justice inédite dans le cadre du scandale Cambridge Analytica ainsi que toutes les autres affaires précédemment exposées. Karl Racine, le procureur américain estime que Facebook a été trop laxiste et pense que le réseau de Zuckerberg a trompé ses utilisateurs concernant l'utilisation de leurs données par des tiers.

Enfin, depuis mardi, Facebook doit faire face au boycott lancé par l'association de défense des droits des Noirs, la NAACP, ainsi qu'une trentaine d'autres associations qui demandent à ce que le réseau social présente ses excuses pour avoir cherché à dénigrer cette partie de la population par l'intermédiaire de Definers, une agence de relations publiques. 

Savoir si vous avez été victime du piratage ?

Pour toutes les personnes qui souhaitent savoir si leur compte a été victime de l'un des problèmes relatifs à la mauvaise gestion de leurs données personnelles ou piratage de photos, vous pouvez vous rendre à cette adresse (en étant connecté à votre compte Facebook). La page présente les excuses de l'entreprise qui précise que ces problèmes ne sont plus d'actualité. La page doit préciser que votre compte ne fait pas partie de ceux qui ont été ciblés. Facebook annonce faire appel, dans les semaines à venir, à des entreprises spécialisées dans le but de renforcer sa sécurité.

Une erreur ?

Mots-Clés : facebookscandalesMark Zuckerbergfaillessécuritédonnées personnellespiratagephotosutilisateurs

Source(s) : 9to5mac.comsciencesetavenir.frnytimes.com

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (1)

Par jeanLucasec, il y a 1 an :

Facebook c'est le mal !

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Samsung Galaxy Fold, le premier smartphone pliable du constructeur : fiche technique, prix et date de sortie

Samsung Galaxy Fold

Il y a 1 mois

Test Lexip Np93 ALPHA, une souris gamer française avec un joystick et des patins en céramique : fiche technique, prix et date de sortie

Lexip Np93 ALPHA

Il y a 1 mois

Test des Jabra Elite 75t, une mise à jour très réussie pour pour les écouteurs True Wireless

Jabra Elite 75t

Il y a 2 mois