Rechercher Annuler

Fin du monde : on connaît la date à laquelle toute forme de vie aura disparu sur Terre

De Tiphaine Elsener - Posté le 4 mars 2021 à 16h11 dans Science

Nous vous avions précédemment proposé le top 10 des meilleurs films post-apocalyptiques de tous les temps, mais est-ce que nous, nous verrons cette apocalypse ? Si non, quand est-ce qu'elle se produira ? Quand est-ce que toute forme de vie aura quitté la Terre ? Les scientifiques se penchent sur cette question depuis longtemps, et sont aujourd'hui en mesure de fournir une réponse.

La fin du monde

On entend souvent parler de "fin du monde", que ce soit dans les films post-apocalyptiques, ou dans certaines prédictions (comme celle qui expliquait que le 21 décembre 2012, le monde courrait à sa perte). La fin du monde est cependant à différencier de la fin de l'humanité. En tant que civilisation et espèce, nous pourrions être amenés à disparaître, et il est probable, de surcroit, que cela soit de notre faute (pollution, mauvaise gestion des ressources et du stock de déchets nucléaires ...). 

Le monde cependant, la Terre et les autres formes de vie, pourraient continuer à vivre même si notre espèce s'éteint. Alors, si l'homme n'est plus là, qu'est-ce qui tuera définitivement toutes formes de vie sur la Terre ? Une nouvelle étude soutenue par la recherche sur l'habitabilité des exoplanètes de la NASA nous en dit plus sur le sujet. 

L'événement déclencheur

Pour pouvoir décrypter au mieux l'évolution de la Terre dans le futur, Kazumi Ozaki (Université de Toho au Japon) et Chris Reinhard (Georgia Institute of Technology) ont créé un modèle du climat, de la biologie et de la géologie de la Terre pour comprendre comment cette dernière va évoluer dans les milliards d'années qui vont suivre.

Les deux scientifiques ont publié leurs résultats dans Nature Geoscience, et pour eux, la réponse à la fin du monde se situe dans l'oxygène. En effet, l'atmosphère remplie d'oxygène de la Terre n'est pas une caractéristique permanente. L'oxygène était d'ailleurs très rare dans notre atmosphère jusqu'à il y a 2,4 milliards d'années, lorsque les cyanobactéries ont évolué pour absorber le dioxyde de carbone, et rejeter de l'oxygène. Cette évolution a permis de donner naissance à toutes les formes de vie multicellulaires que nous connaissons aujourd'hui sur Terre. Mais alors, pourquoi n'en serait-il pas ainsi pour l'éternité ? Le plus grand problème réside dans le Soleil.

toute forme de vie disparaîtra de la surface de la Terre

Lorsque les étoiles vieillissent, elles deviennent plus chaudes. Cela va conduire inévitablement à un réchauffement de la Terre. Selon l'étude publiée par Reinhard et Ozaki, dans un milliard d'années, le Soleil deviendra si chaud qu'il fera baisser de manière dramatique le taux de CO2. En effet, avec le réchauffement terrestre, de plus en plus de vapeur d'eau va se former, et le dioxyde de carbone sera absorbé de plus en plus rapidement.

Sans CO2, pas de photosynthèse. Les plantes seront bientôt incapables de survivre, et de produire de l'oxygène. Reinhard en est sûr, l'effondrement du niveau d'oxygène sera tout bonnement vertigineux, puisqu'en l'espace de 10 000 ans seulement, l'oxygène pourrait quasiment disparaître de l'atmosphère (en passant de 21% aujourd'hui à moins de 1%). À l'inverse, le taux de méthane grimpera quant à lui en flèche, atteignant jusqu'à 10 000 fois le niveau que nous connaissons aujourd'hui.

la date de la fin des espèces vivantes telles que nous les connaissons sur Terre

Dans un tout petit peu plus d'un milliard d'années, une atmosphère bien plus étouffante que celle que nous connaissons empêchera toute vie multicellulaire. Sans l'oxygène que nous connaissons aujourd'hui, la couche d'ozone s'évaporera, et les UV frapperont la Terre avec plus de puissance, et toutes les conséquences néfastes que l'on connaît. Seule une vie unicellulaire pourrait alors continuer à survivre, tant bien que mal, mais la vie telle que nous la connaissons aujourd'hui n'existera plus.

Les scientifiques en charge de cette étude précisent d'ailleurs que même si l'oxygène est un biomarqueur important, nous pourrions peut-être être amenés, à l'avenir, à classer les exoplanètes différemment, puisque plusieurs organismes unicellulaires pourraient exister même sans oxygène, sur une exoplanète lointaine.

Une erreur ?

Source(s) : ExtremeTech Nature Geoscience

Mots-Clés : apocalypseTerrescientifiquesdateFin du mondeArmageddonViedisparue

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (14)

Par Barbichette, il y a 3 mois :

Bah bienheureux de pas être là dans 1 milliard d'années tiens. On a certes des masques, mais au moins on peut respirer de temps à autre.

Répondre à ce commentaire

Par Bowi, il y a 3 mois via l'application Hitek :

Bon ben j’annule mes rdv ! J’avais dentiste c’est con !

Répondre à ce commentaire

Par Slyflow, il y a 3 mois via l'application Hitek :

D’ici 1 milliards d’année l’être humain aura déjà éradiquer sa race depuis un bail c’est déjà ça

Répondre à ce commentaire

Par Orus, il y a 3 mois :

C'est bon, j'ai encore le temps d'aller acheter des bières.

Répondre à ce commentaire

Par papy Mougeot, il y a 3 mois :

"Seule une vie unicellulaire pourrait alors continuer à survivre, tant bien que mal, mais la vie telle que nous la connaissons aujourd'hui n'existera plus."
Ah mais c'est une vie que nous connaissons très bien aussi aujourd'hui. On ne la "voit" pas mais ça existe partout autour de nous. Et même en nous, et encore heureux.

Répondre à ce commentaire

Par JP, il y a 3 mois :

La fin du monde, ça sera le
Matin ou en pm? Si c’est le matin, j’aurai le temps de sortir les vidanges...

Répondre à ce commentaire

Par Ikki, il y a 3 mois via l'application Hitek :

Les adeptes de Hanouna n'ont rien a craindre alors

Répondre à ce commentaire

Par Maxime, il y a 3 mois :

C'est rare, un petit article bien écrit, sans fioriture, intéressant et documenté. Je dis bravo, de plus "gros" sites devraient venir jeter un œil... Oui, nous le savons tous, il y aura une fin pour l'humanité et plus généralement pour la vie tout court sur Terre. Deux solutions : soit nous seront ailleurs, soit nous aurons tous disparus, ce n'est pas compliqué. Quelle sera la bonne hypothèse, mystère et boule de gomme... Pour le moment, je vais prendre un grand bol d'oxygène frais dans le jardin, admirer le ciel bleu et écouter le chant des oiseaux, on ne sait jamais :)

Répondre à ce commentaire

Par M4M42, il y a 3 mois :

Quel jour de quel mois précisément? Parce que sinon ce n'est pas une date...
https://fr.wikipedia.org/wiki/Date

Répondre à ce commentaire

Par Spoutnik, il y a 3 mois (en réponse à M4M42):

Comment va faire mon ordinateur ? Déjà en 2000 c'était la cata ! Mais si l'on manque de CO2 pour retrouver un équilibre (Sans CO2, pas de photosynthèse), ce sera à cause d'avoir supprimé toutes les bagnoles. Vive l'automobile !

Répondre à ce commentaire

Par Coucoune, il y a 3 mois :

Bah comment ça se fait qu’il peuvent pas trouver la date de la fin du COVID? Mais la fin du monde OUI !

Répondre à ce commentaire

Par Optim, il y a 3 mois :

Hé bien, si l'humanité et sa technologie sont toujours là dans un milliard d'années - ce qui est bien incertain - il y a une solution : Mettre en orbite entre la Terre et le Soleil d'immenses ombrières, comme sur les parkings des supermarchés. C'est t'y pas une bonne idée? Et en plus ça ferait des capteurs d'énergie solaire. C'est certainement moins utopique que les projets de terraformer Mars ou de se barrer vers une exoplanète.

Bon, après, quand le Soleil explosera en nova, là je n'ai pas encore trouvé de solution, mais j'ai le temps d'y réfléchir d'ici là...

Répondre à ce commentaire

Par Acestus, il y a 15 heures (en réponse à Optim):

Pas loin, une sphère de Dyson permettant non seulement de capter une partie plus ou moins important de l'énergie solaire et donc réduire son rayonnement, mais en plus générer une quantité d'énergie impressionnante.

D'ici là, on a le temps de coloniser Mercure pour s'y atteler.

Répondre à ce commentaire

Par walter26, il y a 3 mois :

après il ne faut pas traiter certains mouvements dit minoritaires de sectes apocalyptiques. La science qui est élevée au rang de dieu n'en dit elle pas autant? peut on prévoir ce qui va se passer dans 1 milliard d'années alors qu'on est incapable de prévoir le temps qu'il fera dans 1 mois !!!!!!!!!

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.