Partir vivre sur une autre planète : utopie ou réalité ?

De Crocogab Padawan - Posté le 5 mai 2015 à 10h09 dans Science

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur facebook

Vous aimez nos articles ? Suivez nous sur twitter

Bon on ne va pas se mentir, le plus gros succès cinématographique de cette année va sans aucun doute être Interstellar. Bon on peut l'adorer ou on peut le détester (oui, oui ça existe), mais en tout cas on peut difficilement passer à côté. Bon moi je n'ai pas aimé ce film en partie à cause des dialogues et de la fin, mais l'idée de partir sur une autre planète me passionne. 

Tout d'abord on peut se demander pourquoi on partirait ? Bon sûrement pas à cause des tempêtes de sable géantes, mais il y a quand même trois facteurs importants qui nous obligeraient à quitter notre bonne vieille terre :

La surpopulation (pas besoin d'expliquer les chiffres parlent d'eux-mêmes)

planete

planete

L’épuisement des ressources naturelles

Les êtres humains ont toujours eu besoin de ressources naturelles pour se nourrir, se couvrir et s’abriter. Depuis le milieu des années 1970 nous avons toutefois passé un seuil critique. La consommation de l’humanité a dépassé la capacité de la planète à renouveler les ressources consommées en 2014. Par exemple nous avions consommé toutes les ressources produites par la terre au mois d'aout (nous vivions ainsi sur les réserves pendant 4 mois). 

tarzan

La pollution

La pollution de l’air est due à l’émission d’éléments de différentes sortes dans l’atmosphère. Même s’ils sont émis localement (au niveau d’une ville par exemple), ces polluants ont des conséquences sur notre environnement et sur le climat à la fois au niveau local, régional et planétaire.

Passons maintenant au vif du sujet : où aller si on est vraiment dans la mouise sur Terre ? Il n'y a pas 36 solution, soit on va sur une planète déjà habitable, soit on terraforme une planète. Dans Interstellar, ils veulent aller sur une planète habitable mais ce n'est pas si facile parce que d'abord il faut un sacré paquet de conditions difficilement réalisables :

•   La planète doit contenir une certaine quantité d’eau liquide

•   Il faut que la planète soit à une distance convenable de son étoile 

•   Son atmosphère devrait contenir certaines particules élémentaires (O2, CO2, N2 ...)

•   Il faut que la gravité ne soit ni trop forte ni trop faible    

•   ...

Bon imaginons qu'une planète réunisse toute ces conditions, il faut maintenant y aller et là... se pose le gros problème : le voyage !!!!

Soit on passe par un trou de ver comme dans Interstellar (qui je rappelle est un objet théorique jamais observé et en plus totalement instable) ce que je déconseille fortement, soit on y va a la manière classique c'est à dire un voyage en vaisseau : la planète habitable que je choisis (gliese 581d pour les intimes)  se trouve à 20,5 a.l ou 10^17 mètres et aujourd'hui nos vaisseaux les plus rapides vont a 21km/s ou 21 000m/s ce qui nous donne ce petit calcul:

t= D/T                 

  =10^17 /21 000

  = 4*10^12 s

On transforme ainsi le résultat en année ce qui nous donne a peu près (très gros arrondi) 10 000 années de voyage. Ce qui est beaucoup trop long et nous amène à la deuxième solution la terraformation 

Là, vous me demandez c'est quoi la terraformation ? Et moi je vous réponds : la terraformation est le processus par lequel le climat, la surface, et les propriétés actuelles d’une planète pourraient être délibérément modifiés afin de rendre la planète habitable pour les humains et pour toute autre forme de vie terrestre. Cette terraformation a l'avantage de nous éviter ce voyage horriblement long. Mais bon, il y a du boulot à faire parce que quand on regarde le tableau sur les critères d'habitabilité... eh bien en dehors de la terre, on est loin d'une planète habitable.

planète

Mars semble être tout de même la plus propice car elle a de l'eau et de plus elle est proche de la Terre. Mais elle n’est clairement pas habitable aujourd’hui, car sa température et son atmosphère la rendent invivable et finalement les terres ne sont pas cultivables. La terraformation de la planète nécessitera de grandes opérations pour résoudre ces 3 grands problèmes.

Première étape, réchauffer Mars. Ben ouais avec ses -53° en moyenne, Mars ne peut pas accueillir autre chose que les pingouins pour le moment. Pour la réchauffer on fait comme on fait sur Terre depuis 100 ans : on produit un max de gaz a effet de serre.

•   Une première possibilité serait pour les colons martiens de construire des usines qui rejetteraient dans l’atmosphère un très puissant gaz à effet de serre: l’octafluoropropane (C3F8). Cette étape consisterait à extraire massivement du fluor contenu dans les sols de Mars, pour pouvoir, par la suite, le brûler et produire ce gaz.

•   La deuxième technique, un peu plus badass, serait de produire ces gaz sur Terre puis d'envoyer des fusées, remplies de ces gaz, exploser à la surface de Mars pour les relâcher.

Une combinaison de ces techniques permettrait de réchauffer la planète et d’accélérer la terraformation. Bon c'est vrai que 53 degrés c'est beaucoup vu que sur terre bien que tout le monde s'affole on n'a pas encore réussi a faire augmenter la temperature moyenne de plus de 2°. Mais en augmentant la température de 5°, le CO2 présent dans les sous-sols de Mars fondrait et serait relâcher ce qui contribuerait à augmenter l'effet de serre et donc la température et ferait ainsi fondre plus de CO2 qui ferait augmenter l'effet de serre etc. 

La température atteignant les 0° au bout d'un certain temps, l'eau fondrait et pourrait laisser place à la deuxième phase : augmenter la pression et fertiliser les sols. Pour ce faire des millions de bactéries plutôt résistantes seraient envoyés sur Mars. Grâce a un calcul assez compliqué que je vais vous épargner on remarque que si 1% de la surface de Mars était couvert de ces êtres vivants, la température augmenterait de 1° chaque année et la pression augmenterait considérablement du fait des gaz qu'ils relâchent. En se décomposant ces bactéries permettrait de fertiliser les sols pour laisser pousser les arbres

mars one

La venue des arbres représenterait la troisième et dernière phase. Ces arbres permettraient de transformer le C02 de la planète (il compose 95% de son atmosphère) en O2 grâce à la photosynthèse:

Nous regardons le temps nécessaire à 100 milliards d’arbres (c’est approximativement 30% du nombre d’arbres que comporte la foret amazonienne). Si on veut que l'atmosphère soit composée de 20% de O2 (comme sur terre) il faudra produire un minimum de 1016 kg d'02.

100 000 000 000*59,1 = 5,91*1012 kg sont produits en une année

(1016)/ (5,91*1012)=1692

Ce résultat signifie que, si on plantait 100 milliards d’arbres, ils prendraient 1692 années pour enrichir l’atmosphère à 20% de dioxygène, un temps encore considérable au vu de l’urgence de la situation terrestre. Par ailleurs, cela ne prend pas en compte la moindre efficacité de la production photosynthétique sur la planète Mars (au minimum 30% plus faible que sur la Terre). A ce moment, Mars pourra être considéré comme terraformé bien que cela soit très long.

mars

Ainsi je vous ai présenté deux solutions : l'une utopique du fait des distances et l'autre du temps et des moyens. Malgré tout, au vu de l'avancée technologique incessante je pense qu'on réentendra parler de ces projets dans le futur. Soit par des films comme Interstellar ou par des débat. J'espère tout de même avoir été clair sur un sujet qui me tient a coeur.

Cet article a été rédigé par
un lecteur d'Hitek : Crocogab

Hitek donne la parole à ses lecteurs Tu veux participer ?

Une erreur ?

Mots-Clés : PlanèteEspaceVie

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (26)

Par jeanLucasec, il y a 4 ans :

c'est beau de rêver !

Répondre à ce commentaire

Par Pee, il y a 4 ans (en réponse à jeanLucasec):

Ce qui faudrait c'est mettre des cafard.

Répondre à ce commentaire

Par Groop, il y a 4 ans :

Dossier bien rédigé! Good job

Répondre à ce commentaire

Par crocogab, il y a 4 ans (en réponse à Groop):

Merci :)

Répondre à ce commentaire

Par John, il y a 4 ans :

Pour ceux qui aiment bien cette partie de l'univers SF, je ne puis que conseiller Isaac Asimov et son cycle de Fondation ;)

Répondre à ce commentaire

Par Jack Jacques, il y a 4 ans (en réponse à John):

Je confirme, cette série de livre est magnifique. Ayant entendu parler d'une possible adaptation en série, je me suis dépêché de la lire pour en profiter pleinement avant que ça ne devienne un possible phénomène de société.
Amis de la SF, prenez le temps de lire Asimov.

Répondre à ce commentaire

Par einstein35, il y a 4 ans :

La terraformation pourrait être envisageable si notre technologie continue de s'améliorer de jour en jour.
Bon par contre je ne suis pas sur que je pourrai voir ca un jour... mais mes arrières arrières arrières arrières petit enfants le verront peut être !

Répondre à ce commentaire

Par Hoichi, il y a 4 ans :

Il y a quand même un problème majeur pour le terraformation de Mars, son champ magnétique :/

Répondre à ce commentaire

Par Jack Jacques, il y a 4 ans (en réponse à Hoichi):

C'est vrai, c'est pour cela que Mars n'a quasiment plus d'atmosphère, elle est constamment balayée par les vents et bombardements solaire. La solution serait de rendre le noyau de nouveau actif par des forces gravitationnelles, comme pour certaines lunes des géantes gazeuses, mais ça relève de la SF là encore ! :)

Répondre à ce commentaire

Par crocogab, il y a 4 ans (en réponse à Jack Jacques):

La j'ai écrit un article plus sur les manière de coloniser une planète. Par contre dans un article si ça vous intéresse je pourrais aussi faire d'un point de vu réaliste et vous montrer où on est en aujourd'hui et quelles sont les limites.

Répondre à ce commentaire

Par Bencolo, il y a 4 ans :

Sinon, une toute petite téléportation version Goku pour aller plus vite ;p

Répondre à ce commentaire

Par kikoulol, il y a 4 ans :

Amusant, il y a plus de deux semaines Hitek faisait un article sur la "pollution" des éco-systèmes et aujourd'hui, il fait la promotion d'une terraformation de mars, soit la destruction ultime d'un environnement existant...
Heureusement, comme dit précédemment, l'absence de champs magnétique exclue toute vie "terrestre" de longue durée en surface.

Répondre à ce commentaire

Par killerbee13 , il y a 4 ans :

Partir vivre sur Gliese 581 d alors que son existence réelle a été démentie depuis est un pari très risqué ^^

Répondre à ce commentaire

Par killerbee13 , il y a 4 ans (en réponse à killerbee13 ):

Un article interessant sur Gliese 581 d : http://futura-sciences.com/magazines/…

Répondre à ce commentaire

Par Bacrima, il y a 4 ans :

Tout ceci est très intéressant mais je ne suis pas d'accord avec le calcul de la vitesse.
En effet, dans l'espace rien ne freine notre course, aussi ce qu'il faut prendre en compte pour ce calcul serait plutôt l'accélération maximum que peut produire une navette spatial et pendant combien de temps.

L'accélération maximum est évidemment de 1g (9,81 m/s²), ce qui a en plus l'avantage de reproduire la gravité terrestre à bord de la navette.

Avec une telle accélération, on atteindrait une vitesse proche de celle de la lumière en moins d'un an.

------Calcul------
Vitesse de la lumière (c): 3*10^8 m/s
Accélération (g) : 9,81 m/s²
Temps pour atteindre c = c/g = 3*10^8 / 9.81 s = 353 jours environ (sans prendre en compte tout les effets relativistes) sachant que l'on n'atteindra jamais la vitesse de la lumière (mais peut-être 95%).
------Fin Calcul------

À une vitesse proche de celle de la lumière, rejoindre une planète à 20 a.l. devrait prendre grosso modo 22 ans (entre le temps d'accélération, le voyage, et la décélération (à 1g toujours)).

Répondre à ce commentaire

Par crocogab, il y a 4 ans (en réponse à Bacrima):

J'ai surement fait des fautes inattention mais ton calcul est complètement erroné. Le fait que la planète soit a 20.5 année lumière veut dire que même en y allant a la vitesse de la lumière ca prendrai 20,5 année.

Répondre à ce commentaire

Par einstein35, il y a 4 ans (en réponse à crocogab):

Son calcul n'est pas erroné puisqu'il prend en compte une accélération d'1g et en supposant que le vaisseau atteigne une vitesse proche de celle de la lumiere en 1 an. Donc 1 an pour atteindre la vitesse de la lumière, 20 ans de trajet et 1 an de décélération en gros, donc 22 ans

Répondre à ce commentaire

Par Zirofast, il y a 4 ans :

Avant de s'occuper des autres planètes on ferait mieux de s'occuper de celle qu'on a déjà

Répondre à ce commentaire

Par Hoichi, il y a 4 ans (en réponse à Zirofast):

S'occuper de notre petit caillou est une priorité.

Répondre à ce commentaire

Par crocogab, il y a 4 ans (en réponse à Zirofast):

Ouais mais c'est plutôt mal parti. Bon la ce ne sont que des théories que j'ai proposés mais le fait que les chefs d'état se bougent le cul reste tout aussi théorique.

Répondre à ce commentaire

Par Claptrap, il y a 4 ans via l'application Hitek :

Pourquoi ne pas tout simplement sauver notre planète ?

Répondre à ce commentaire

Par Hadesreflexion, il y a 4 ans (en réponse à Claptrap):

Comme tu peux lire au début de l'article, l'auteur donne trois raisons qui nous pousseraient à partir :

1 - La surpopulation
2 - L’épuisement des ressources naturelles
3 - La pollution

La 3 sera gérée par la technologie, ce n'est qu'une question de temps (recyclage, transformation de la matère, chimie...)

La 2 sera également gérée, je pense (développement durable, clonage,etc...)

Donc pour moi c'est à cause de la 3 : ce n'est pas "sauver notre planète", c'est nous sauver nous en nous déplaçant sur de nouveaux horizons.

Répondre à ce commentaire

Par Samoth, il y a 4 ans via l'application Hitek :

"On peut l'adorer ou le détester (oui, oui ça existe) " (Interstellar) moi je n'ai pas du tout aimé ce film c'est compliqué et long, ils n'y a pas d'action et les effets spéciaux sont pas toujours géniaux, aussi prenez par exemple le noir (désolé mais je ne me souviens plus de son nom), tout l'équipage du vaisseau décide de se plonger dans un sommeil de 40 (ou 20 je ne sais plus) ans pour passer une partie du voyage mais ce fameux personnage dont j'ai oublié le nom ne dort pas pour assurer l'entretien (etc) du vaisseau. Sachant que le mec devait avoir ~40/30 ans il doit alors avoir entre 80 et 50 ans et tout ce qui a changé sur son physique c'est 3 poils blancs sur sa barbes..... Wouaw

Répondre à ce commentaire

Par Fabien, il y a 4 ans (en réponse à Samoth):

bah t'as pas trop suivi ils sont resté 21 ans sur la planète et en plus il dit qu'il a dormi quelque fois donc si il avait 30-40 il a grand max 50-60 ans

Répondre à ce commentaire

Par PhiLori, il y a 4 ans (en réponse à Samoth):

Les renois vieillissent très bien. ;)

Répondre à ce commentaire

Par DRACO, il y a 4 ans :

mais la personne qui as ecris sa n'as pas oublier qu'il faudrais crée une atmosphere sur mars pour que l'oxygene ne parte pas simplement dans l'espace ???

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.

Derniers tests
Test Asus ZenFone 6, le nouveau mobile haut de gamme avec caméra rotative : fiche technique, prix et date de sortie

Asus ZenFone 6

Il y a 4 semaines

Test Borderlands 3 : trop d'humour tue l'amour

Borderlands 3

Il y a 1 mois

Test Asus TUF Gaming H7, un casque sans fil surround virtuel 7.1 multiplateforme : fiche technique, prix et date de sortie

Asus Tuf Gaming H7 Wireless

Il y a 1 mois