Rechercher Annuler

Spider-Man : votre sang contient des "toiles d'araignée" et elles peuvent vous rendre malades

De Tiphaine Elsener - Posté le 31 janvier 2022 à 17h57 dans Insolite

En France, plus de 110 000 personnes sont atteintes de sclérose en plaques, 1 million en Europe et 2,8 millions dans le monde. Il existe de nombreuses autres maladies auto-immunes, mais dans le cadre de la sclérose en plaques tout particulièrement, la nouvelle du jour s'avère intéressante. Et elle concerne directement de curieux objets qui circulent dans notre sang, et qui sont très similaires à des toiles d'araignée, comme le disent si justement les scientifiques.

Des toiles d'araignée pas toujours très sympathiques

Les arachnophobes seront peut-être alarmés d'apprendre que leur sang contient des objets qui ressemblent à des toiles d'araignée, bien qu'à une échelle beaucoup plus petite, et ces objets sont nommés "pièges extracellulaires des neutrophiles", ou "NET", pour "neutrophil extracellular traps". Les NETs ont un rôle bien précis dans l’immunité anti-infectieuse, puisque ces derniers sont capables de piéger et de détruire les agents pathogènes extracellulaires. Ils jouent un rôle crucial dans le système de défense de l'organisme, et les scientifiques viennent d'apprendre qu'ils contribuent également au déclenchement de maladies auto-immunes, dont la sclérose en plaques (SEP).

Il pourrait s'agir d'une mauvaise nouvelle, mais connaître son ennemi est toujours très important. Et à ce titre, une heureuse coïncidence a conduit les scientifiques à découvrir une option de traitement potentielle : un médicament déjà en cours d'essais cliniques pour d'autres pathologies est ainsi maintenant testé sur des animaux contre la sclérose en plaques. On vous explique tout ça plus en détails.

Epstein-Barr et la sclérose en plaques

Deux articles récents ont confirmé des soupçons de longue date, selon lesquels le virus d'Epstein-Barr est responsable de la plupart des cas de sclérose en plaques. La plupart des gens dans le monde contractent le virus Epstein-Barr, puisque le virus infecte 80 à 90 % des adultes dans le monde. Or, seuls quelques-uns d'entre eux développent la SEP, ce qui laissait les scientifiques perplexes.

Le virus Epstein-Barr.

Un nouvel article paru dans Nature Communications a cependant identifié les NETs comme un élément crucial dans le déclenchement de la sclérose en plaques. Les NETs stimulent la production de cellules Th17, qui combattent normalement les infections bactériennes et fongiques, mais qui sont connues pour se rebeller dans les maladies auto-immunes, attaquant plutôt certaines parties du corps. Par chance, un médicament qui a de bonnes chances d'atténuer ce comportement est déjà à l'étude pour d'autres maladies.

Les NETs, rappelons-le, ressemblent et fonctionnent comme des toiles d'araignée, capturant les bactéries et les cellules fongiques, mais le Dr Anne Bruestle, de l'Université nationale australienne, a contribué à révéler leur côté obscur, en déclarant dans un récent article, et en confirmant ces propos pour le compte de IFLScience :

Nous avons découvert que les NET rendent les cellules Th17 plus puissantes, ce qui renforce leurs effets néfastes. On connaît un grand nombre de facteurs différents qui peuvent renforcer les cellules Th17. Ce qui est nouveau dans notre travail, c'est de montrer que les NETs le peuvent aussi.

Il y a souvent un long délai entre l'identification d'une cible pour le traitement ou la prévention d'une maladie et la découverte d'un médicament adapté. Cependant, dans ce cas, les chercheurs ont eu un coup de chance. Le professeur Christopher Parish, qui fait également partie de l'Université nationale australienne, a récemment dirigé un projet sur le sulfate de β-méthyl-cellobioside, projet qui vise à définir un traitement contre la septicémie.

Or, selon de premiers tests, ce projet, en plus de permettre de trouver un traitement contre la septicémie, pourrait également s'avérer efficace pour contrôler le comportement nuisible (rare) des NETs. Mme Bruestle a ainsi déclaré à ce propos :

Bien que nous ne puissions pas prévenir les maladies auto-immunes telles que la SEP, grâce à ces types de thérapies, nous espérons pouvoir traiter la maladie et la rendre plus facile à gérer pour les personnes atteintes de SEP.

Mme Bruestle a ainsi déclaré que le mCBS (sulfate de β-méthyl-cellobioside) a déjà passé les tests de sécurité avec remarquablement peu d'effets secondaires. Le comportement anti-inflammatoire général du mCBS signifie également qu'il est étudié comme traitement du syndrome de détresse respiratoire aiguë, ce qui a fait naître l'espoir qu'il pourrait aussi être applicable aux patients atteints de la maladie COVID-19. Bien que le mCBS ne soit pas en mesure d'égaler l'efficacité des médicaments spécifiques au COVID tels que le Paxlovid, on espère qu'il pourrait jouer un rôle contre les variants futurs et les nouveaux coronavirus avant que des médicaments ciblés ne soient disponibles.

Le sulfate de β-méthyl-cellobioside représente donc un espoir pour tous ceux qui souffrent de maladies auto-immunes telles que la SEP, et pour tous ceux qui continuent à souffrir du COVID-19. Nous suivrons les avancées scientifiques sur le sujet avec beaucoup d'intérêt au cours des prochains mois.

Une erreur ?

Mots-Clés : spider-mantoiles d'araignéemaladessepmaladie auto-immuneNetsciencesscientifiquesvirus Epstein-Barr

Cliquez sur une phrase de l'article pour proposer une correction.

J'ai compris !

Commentaires (4)

Par Gregois, il y a 8 mois :

Découverte intéressante, force à tout ceux qui souffrent de la SEP, coeur sur vous.

Répondre à ce commentaire

Par Christian B, il y a 8 mois :

Mais qu'est-ce que c'est que cet article ? Est-ce que l'auteur a seulement compris ce qu'il a écrit ?

Répondre à ce commentaire

Par Yban, il y a 8 mois :

Quel rapport avec spiderman ???
Et si on se mouche vert, l'intitulé sera "Hulk"???

Répondre à ce commentaire

Par trashercorpse, il y a 8 mois :

En fait , il a cherché de faire un rapport avec la culture geek , sur un sujet médical , d'une maladie assez grave ... Mais le sujet n'a rien a voir avec la culture geek, meme si l'idée est louable.

Répondre à ce commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas visible. Pour avoir une image de profil, utilisez le service gravatar.

Tu es membre premium car tu as commandé une HITEKBOX. Tu peux donc ajouter des smileys et des images.